Échauffement Week 1 – 2020 : MIN-GB

vikings-vs-packers-logos-large

Eh bien, je sais pas vous, mais j’ai du mal à me mettre dans l’ambiance d’une nouvelle saison NFL. Pas de pré-saison, pas de spectateurs, le son de la sono dans un stade vide. Pour tenter de se mettre l’esprit d’une nouvelle saison NFL, rien de mieux toutefois que de débuter par la rivalité NFC North contemporaine : Packers@Vikings. État des lieux des forces en présence.

MISE EN ROUTE POUR L’ATTAQUE

Le tenant du titre NFC North remet sa couronne en jeu face à son plus dangereux rival : les Minnesota Vikings. Sans pré-saison et sans ambiance, ce match risque d’être spécial au niveau ressenti et les équipes devraient être un peu rouillées. Le spectacle sera t-il au rendez-vous ? On peut s’attendre à un cumul important de pénalités… ou alors à une mansuétude trop grande des arbitres pour ne pas altérer le spectacle.

Depuis que l’entraîneur en chef Mike Zimmer a pris les rênes des violets, l’accent est clairement mis sur la défense chez les Vikings. Mais déjà l’année dernière, j’alertais sur le mur du plafond salarial qu’ils allaient rencontrer. Résultat, à l’inter-saison, ils ont dû se délester de leur DT 1 Linval Joseph, d’un de leurs pass-rushers Everson Griffen, de leurs CB 1 et 2 Xavier Rhodes et Trae Waynes (même s’ils étaient bien surcôtés) et même de leur CB 3.

Aaron Rodgers va donc affronter un corps de 4 CB qui ne cumule que 9 matchs de titularisations NFL. Le QB de la NFL qui aime le plus faire durer les jeux pourrait bien se délecter de l’inexpérience affiché par les gardiens des WR Packers. Même si dans ces 4 CB il y a deux rookies de 1er tour et que la paire de safeties Smith-Harris est talentueuse, c’est une faiblesse qui pourrait être rédhibitoire face au n°12.

Alors, MIN peut-il mettre la pression sur notre QB ? Cela a toujours été une force chez eux mais pour cette semaine 1 de la saison 2020, les Vikings ne se présentent pas sous leurs meilleurs atours. Alors oui, ils viennent d’échanger un 2ème tour de draft 2021 contre le pass-rusher Yannick Ngakoué en provenance des Jacksonville Jaguars. Et il forme une belle paire (^^) de rushers avec Danielle Hunter. Oui mais voilà, Hunter vient d’être placé sur la liste des blessés. Alors qu’à l’intérieur de la DL, Michael Pierce devait être la poutre qui remplaçait Linval Joseph, ce dernier a opté pour l’année sabbatique Covid.

Il y a donc des possibilités pour que l’OL domine un adversaire à priori moins talentueux que l’année passée. Cependant, et ce sera sûrement un thème récurrent pour cette saison 2020, l’OL Packers penche dangereusement à droite. Le départ de Bulaga (RT) n’apparait pas compensé par l’arrivée d’un Wagner qui a été plus souvent blessé qu’en bonne santé à l’inter-saison. Pas de bol, son remplaçant Billy Turner (RG) s’est un peu tordu le genou il y a deux semaines, il vient de reprendre l’entrainement. Pourra t-il tenir correctement le poste ? C’est peu probable. Si Turner n’était pas présent, il est même évoqué de faire glisser le formidable Elgton Jenkins du poste de LG au poste de RT. Ce sera le questionnement du début de match côté attaque de GB. On peut imaginer très souvent le RB en protection de passe côté droit. D’ailleurs, on a hâte de voir les coureurs Packers à l’oeuvre dont le fameux A.J. Dillon.

Ce premier match sera avant tout l’occasion de voir dérouler l’attaque de Matt Lafleur, maintenant plus à l’aise dans ses baskets et prêt à mettre en place sa révolution d’un jeu offensif beaucoup plus axé sur la course, le jeu de passes rapprochées et les mouvements « pré-snap ». Rodgers doit adhérer et s’il le fait selon ses déclarations, GB peut encore avoir un avantage sur ses adversaires cette saison : avoir un QB d’expérience dans une inter-saison la plus courte qui soit.

upi58ktzu8dv8d9kj7v7

Aaron Rodgers ne subira pas le pass-rush de Danielle Hunter (n°93), absent.

LA DÉFENSE POUR CONFIRMER 2019

La défense 2020 de GB ne s’est pas affaiblie. Elle n’a connu qu’un départ notable : celui de Blake Martinez (ILB) que l’arrivée de Christian Kirksey au même poste semble avoir largement compensé. Et Kirksey sera l’élément à suivre car en face l’attaque des Vikings se base d’abord sur le RB Dalvin Cook, en délicatesse avec son staff à l’inter-saison. L’année passée, GB avait éteint les velléités du RB en semaine 2 même si celui-ci avait relancé MIN par un TD de 75 yards. Et la défense avait remis le couvert en semaine 16 en portant littéralement l’équipe face aux tracas de l’attaque.

La défense repose d’abord sur Kenny Clark, récemment prolongé, dont le niveau devrait encore être plus visible avec les Smiths Bros et Rashan Gary qu’on annonce éclatant pour cette nouvelle saison. L’OL Vikings ne s’est pas amélioré depuis l’année passée. L’intérieur de cette OL est très moyen, Clark doit normalement se régaler. Riley Reiff (LT) et Brian O’Neill (RT) sont les meilleurs éléments de l’OL et ils avaient souffert l’an passé contre Za’darius Smith et Preston Smith.

La run défense de GB sera testée mais a les moyens de montrer de belles choses. Quant au pass-rush, il serait étonnant que Kirk Cousins ne joue pas sous pression, lui qui n’est toujours pas un QB top 10 NFL. De plus, il a perdu sa cible préférée à l’inter-saison : le WR Stefon Diggs. En lieu et place, ils ont certes récupéré un 1er tour des Buffalo Bills qu’ils ont fructifié en choisissant le prometteur WR Justin Jefferson, drafté en provenance de Louisiana State.

Seulement, Jefferson n’est pas vraiment le même receveur que Diggs qui excellait en profondeur et pouvait ainsi étirer le terrain. Jefferson est à priori fait pour le « slot » (receveur rapproché). Le WR 1 Thielen n’est pas non plus le « deep WR » et son jeu se retrouvera peut-être affecté d’être désormais la cible n°1. Quant au TE adverse, Kyle Rudolph, il reste efficace mais comme un Jimmy Graham, ses belles années sont derrière lui et il n’a jamais été un modèle de rapidité. Là encore, on scrutera Kirksey (ILB), mais aussi Savage (FS) ou Green (S), ainsi que les schémas mis en place par Mike Pettine, car trop souvent on a vu par le passé les TE adversaires de GB complètement seuls au milieu du terrain.

rioft4dvvyunysloungn

Kenny Clark (DT) prêt à encore dire bonjour à Kirk Cousins (QB)

Sans avoir d’excès de confiance, les Packers partent favoris dans cette confrontation intra-division qui a donc une importance supérieure à un autre match de saison régulière. GB a vaincu la saison dernière le signe indien du nouveau stade des Vikings : l’US Bank Stadium, et ne sera pas cette fois pas dérangé par le public, seulement par la corne de brume qui risque de sonner bien creux.

LES COMPOSITIONS PROBABLES

MINNESOTA VIKINGS

Attaque :

Cousins (QB) – D. Cook (RB) – C.J. Ham (FB) – Reiff (LT) – Dozier(LG) – Bradbury (C) – Elflein (RG) – O’Neill (RT) – Rudolph (TE) – Jefferson (WR) – Thielen (WR)

Défense :

Odenigbo (DE) – Stephen (DT) – J. Johnson (DT) – N’Gakoué (DE) – Eric Wilson (WLB)  – Kendricks (MLB) – Barr (SLB) – Hughes (CB) – H. Hill (CB) – Harris (FS) – H. Smith (SS)

Absent notable : Danielle Hunter (DE)

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Bakhtiari (LT) – E. Jenkins (LG) – Linsley (C) – Taylor (RG) – Wagner (RT) – Tonyan (TE) – Adams (WR) – Lazard (WR) – Valdes-Scantling (WR)

Défense :

Clark (DT) – Lowry (DE)  – Z. Smith (OLB) – Martinez (ILB) – P. Smith (OLB) – Oren Burks (ILB) – Alexander (CB) – Sullivan (CB) – King (CB) – Savage (FS) – Amos (SS)

Absent notable : Billy Turner (RT)

NFL: Minnesota Vikings at Green Bay Packers

Coup d’envoi dimanche 13 septembre 2020 à 12h00, heure locale, 19h00, heure de Paris.

2 Comments

  1. Laogurdr

    C’est vrai que c’est une reprise bizarre mais c’est quand même cool ça fait toujours du bien la reprise après des mois d’attente.
    J’espère que notre jeu va se mettre en place et malgré cette inter saison très courte j’espère quand même voir une bien meilleure attaque maintenant qu’ils connaissent bien mieux le système et des Gary et Keke forts à l’intérieur car Lancaster et Lowry ne m’emballent toujours pas. De même que notre escouade d’ILB m’inquiète toujours Kirksey doit rester en bonne santé et Burks clairement montrer quelque chose sinon on va encore se faire déboîter plein champs par les TE et au sol.
    J’attends un pass rush et un backfield arrière de haut niveau donc il faut juste améliorer notre défense contre la course et c maudits TE pour être très équilibrer et espérer quelque chose.

    Étant quelqu’un de très optimiste je suis plein d’espoirs pour cette saison en commençant par une bonne victoire contre nos principaux rivaux chez eux.

    Go pack Go.

  2. DavidBrillac

    Go Pack Go !
    Drôle d’époque pour tout le monde, pour tous les sports, à commencer par la NFL et ses stade gigantesques et magnifiques, mais qui vont sonner le creux, et rester désespérément vides cette saison.
    Pas la peine de risquer un accident mortel en tentant un Lambeau Leap, car il n’y aura personne pour les retenir.
    Qui gagnera le Super Bowl dans ces conditions, probablement les Chiefs au dessus de tous les autres, mais pourquoi pas les Packers en NFC pour un remake du Super Bowl l
    Une victoire contre des Vikings amoindri nous fera plaisir pour commencer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.