« Mini » mini-camp 2022

Comme tous les ans vers la mi-juin se déroule le mini-camp de 3 jours qui a de spécial d’être obligatoire (sous peine de sanction financière). Ce millésime 2022, terminé le 9 juin, a permis de retrouver les nombreux absents des OTA.

AARON RODGERS DE RETOUR

L’apaisement était de retour dans la Wisconsin cette année. Souvenez-vous, le drama « Aaron Rodgers » paraît loin et pourtant l’année dernière, le QB boudait dans son coin (vous vous souvenez ? « Les people, les people… ») et était absent de ce mini-camp obligatoire en 2021.

La carotte financière joue toujours bien son office puisque le nombre anormalement élevé d’absents continus ou partiels des OTA s’est réduit comme peau de chagrin. Seul manquait en fait Allen Lazard (WR) qui n’a toujours pas signé son « tender ». Mais le n°13 n’a pas grand-chose à y gagner puisque si le conflit s’enlise, il pourrait être obligé de signer un contrat moindre que le « tender » que les Packers lui ont proposé. Lazard prépare sûrement le terrain pour une prochaine négociation d’un nouveau contrat.

Retour de tout le monde sauf Lazard, cela veut dire retour de toutes les stars, y compris donc Aaron Rodgers qui donne le ton de la franchise désormais. L’ambiance était donc à la cool et il se murmure que le n°12 a choisi la playlist dans le centre d’entraînement couvert, un Rodgers badin et détendu comme dans un moment de retour de grandes vacances.

Mais un Rodgers qui, en interview, a tout de même affirmé une chose, qu’il terminerait très certainement sa carrière à Green Bay, définitivement. Et cela serait tout de même une exception notable des grands QB des 30 dernières années : Joe Montana, Brett Favre, Peyton Manning, Tom Brady ou encore Russell Wilson ont tous changé de franchise dans les dernières années de leur carrière.

OL EN CONSTRUCTION

Sinon, c’est toujours l’incertitude sur la convalescence de Bakhtiari (LT), dont on ne saura pas grand-chose avant la semaine 1 de la saison 2022 à mon avis.

Durant les oppositions, l’OL titulaire rassemblait Nijman (LT) – Runyan (LG) – Myers (C) – Newman (RG) – Van Lanen (RT). Avec un Bakhtiari incertain et un E. Jenkins qui a plus la mi-saison comme objectif de retour, serait-ce l’OL qu’on verra en début de saison ? Ce serait un gros coup dur pour l’attaque des Packers avec un côté droit qui aurait de fortes chances d’être perméable.

Le seul retour de Bakhtiari (c’est quand la même tendance pour un gars qui s’est fait les croisés 20 mois avant) ferait énormément de bien à l’OL avec un côté droit Newman-Nijman plus rassurant.

DÉFENSE POUR LA DESTRUCTION

Quant à la défense, le 11 titulaire de la formation « nickel » (avec 5 joueurs de lignes secondaires) a vraiment de la gueule ! Jugez plutôt !

Clark (DT) – Reed (DT) – P. Smith (OLB) – Q. Walker (ILB) – D. Campbell (ILB) – Gary (OLB) – Alexander (CB) – Stokes (CB) – Douglas (CB) – Savage (FS) – Amos (SS)

La version 2022 de la défense Packers fait vraiment saliver, en partie aussi parce que les cheeseheads ont été longtemps sevrés de défenses dominantes.

Alexander a lui fait le show dans le vestiaire, tout à la joie de son nouveau contrat qui fait de lui (l’éphémère) CB le mieux payé de la NFL.

Pour rester dans le volet défensif, on se souviendra que l’année dernière, exactement à la même époque, les Packers recrutaient pour 2 M de $ l’année et dans un certain anonymat un « street free agent », le linebacker intérieur De’Vondre Campbell, laissé de côté par les Arizona Cardinals. Ce dernier avait certes confiance en ses capacités mais il ne devait pas s’imaginer que sa future saison 2021 allait changer le cours de sa vie.

LA SUITE

Les phases de jeu du mini-camp obligatoire qui se sont déroulées n’ont que peu d’importance car comme pour les OTA, ce ne sont que des entraînements sans contact en short et sans épaulières.

Pour rajouter au caractère cool de ce mini-camp, le programme du 3ème jour a été finalement modifié passant d’entraînements classiques à une journée « team building » avec notamment une activité paint-ball. Les choses sérieuses sont il est vrai encore bien loin.

Ce type d’entrainement va continuer sous forme de 3 entraînements volontaires ce lundi 13 juin, ce mardi 14 juin et un dernier entraînement le jeudi 16 juin avant les dernières vacances précédant le camp estival qui débutera fin juillet. Une période cette fois beaucoup plus calme que les eaux troubles dans lesquelles nageaient les Packers l’année passée.

GreenBayPackersFrance

2 Comments

  1. DavidBrillac

    Joe Montana qui met le 6 de San Francisco à l’envers et devient un 9 à Kansas City , tu nous rajeunit pas là 😊
    Plus récemment Philippe rivière, Maty 🍦 ou Matthew Staford, ont quitté leur franchise de toujours…

  2. Guile

    Heureusement que Big Ben a remis les pendules à l’heure (je sais, elle est facile) sur les grands QB des 30 dernières années qui font leur carrière dans une seule franchise.

    Pour le Bak, ça devient franchement inquiétant et ça renforce un de mes flops draft : ne pas avoir drafté un pur RT prêt à démarrer en W1.
    Si on démarre la saison avec cette ligne droite en mousse et que Rodgers se fait plier le genou en W1, on en reparlera juste après avoir sorti les mouchoirs pour chialer sur la fin de saison.

    Sinon, effectivement rien de transcendant : Amari Rodgers qui s’est mis au régime parce qu’une bonne hygiène de vie c’est cool (premier enfonçage de porte ouverte), Watkins qui sait qu’il doit rester en bonne santé pour jouer (deuxième enfonçage de porte ouverte), Alexander qui pense que le ciel est la seule limite de la défense (tous dans la navette spatiale !!) et Watson qui est surpris par la vitesse de la balle lancée par Rodgers (et encore, mon pote il est en short-claquettes 🙂 ).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.