Draft 2021 – 1 er tour : GB augmente son Stokes de CB

Stokes, un 1er tour qui comble un besoin

De retour après mon exil en monastère tibétain, je me suis redonné la chance d’assister à la draft 2021 des Packers, en me disant que cela ne pouvait pas être pire que l’année dernière. En effet, Brian Gutekunst a été beaucoup plus sage cette année : pas de trade-up et un joueur comblant un des besoins les plus importants de GB : cornerback. Bienvenue à Eric Stokes de l’université de Georgie !

L’ATTENTE DU CORNERBACK

Ah, qu’il est bon d’avoir un QB Elite dans ses rangs et de ne pas être désespéré d’être à la recherche de son QB à la draft. Cela permet d’éviter chaque année de restreindre son premier choix à ce poste si primordial en NFL.

Et c’est bien en cela que les fans peuvent être critiques envers l’organisation des Packers, ne pas avoir su faire assez de bonnes drafts (et d’autres bonnes décisions) pour monter une équipe imbattable autour d’Aaron Rodgers, en place depuis… 14 saisons ! Je ne reviendrai pas sur la médiocrité des choix de draft défensifs dans la décennie 2010.

Et donc, quel poste est drafté au 1er tour en 2021 ? Un poste défensif ! Que les fans disent que GB ne donne pas les armes à Rodgers pour briller, c’est d’abord oublier que le football américain est un sport d’équipe avec deux unités, et que si la défense est performante, elle facilite le travail de son QB (d’où des QB vainqueurs de Super Bowl pas forcément flashy). De plus, on pourrait argumenter que Rodgers dispose en 2021 du n°1 aux postes de LT, RB, WR et LG, et ce serait à peine exagéré.

Un cornerback donc, qui répond au besoin le plus obsédant des cheeseheads depuis la déroute Kevin King en finale NFC 2020, finale qui parachevait une saison médiocre du n°20, pourtant resigné.

Et ce sera Eric Stokes de l’université de Georgia. 6ème cornerback choisi dans cette cuvée, c’était son rang dans la plupart des « boards », plus ou moins à égalité avec son coéquipier universitaire Tyson Campbell.

Sans surprise, les 3 premiers choix de 1er tour furent des QB, la petite surprise venant des San Francisco 49ers dont le choix du QB, Trey Lance de North Dakota State, ne faisait pas l’unanimité des mocks drafts.

La suite du top 10 voyait les joueurs prévus partir mais pas forcément dans les équipes destinées. Je pense notamment au LT dit générationnel Penei Sewell, attrapé par les Detroit Lions, et avec qui se frotteront les Smith Brothers et Rashan Gary.

Par la suite, les 2 meilleurs cornerbacks ont été pris très tôt :

  • Jaycee Horn au choix n°8 des Carolina Panthers
  • Patrick Surtain II au choix n°9 des Denver Broncos

Le choix surprenant des Broncos amenait d’ailleurs au premier « trade » de la soirée avec les Dallas Cowboys, dont tout le monde voyait prendre un CB, qui descendaient de leur n°10 au n°12 en échange avec leurs ennemis des Philadelphia Eagles.

Nos amis des Chicago Bears n’aiment décidément pas collectionner les choix de draft. Voyant la glissade de Justin Fields, ils effectuaient un trade-up du n°20 (1er tour 2022 donné) au n°11 des New York Giants pour glaner leur QB du futur… qui sera en concurrence avec un vétéran dont on a assuré qu’il allait être le titulaire (Andy Dalton) et avec une OL et un jeu de course moyens.

Avant la draft, je pressentais que notre choix n°29 nous permettrait d’obtenir un bon joueur correspondant à un « need » : CB, DL, OT ou WR ; car je voyais beaucoup dans les simulations un « rush » sur les pass-rushers. Mais celui-ci a comblé surtout les choix post-Packers.

Si les pass-rushers commençaient à être choisis avec le choix n°12 des Dallas Cowboys (Micah Parsons) puis le choix n°16 avec le choix des Arizona Cardinals (Zaven Collins (OLB)), celui des Miami Dolphins au choix n°18 et des Indianapolis Colts au choix n°21, ils se sont ensuite enchaînés en fin de tour avec les New Orleans Saints au choix n°28, les Buffalo Bills au choix n°30, les Baltimore Ravens au choix n°31 et les Tampa Bay Buccaneers au choix n°32 ! Soit 8 pass-rushers au 1er tour !

Malheureusement, entre-temps, comme prévu, la blessure au dos de Caleb Farley (CB) n’a pas fait peur aux Tennessee Titans qui le captaient au n°22. Et on vit descendre notre Greg Newsome jusqu’à espérer… Mais non, les Cleveland Browns nous l’ont chipé au n°26. Cette année, les Packers ne sont pas montés au n°26. Le désiraient-ils ? Leur trade-up n’a t-il pas été accepté ? Nul ne le saura.

Si bien que, première surprise, les Packers étaient bien là à leur n°29 et ils n’en bougeraient pas (pas de trade down).

Que restait-il alors à se mettre sous la dent ? Pas mal de beau monde :

  • OT : Teven Jenkins (Okhalohoma State), Samuel Cosmi (Texas), Dillon Radunz (North Dakota State)
  • OL : Creed Humphrey (Oklahoma), Wyatt Davis (Ohio State)
  • ILB : Jeremy Owusu-Karamoah (Notre Dame)
  • OLB/DE : Azeez Ojulari (Georgia), Carlos Basham Jr (Wake Forest)
  • DT : Christian Barmore (Alabama), Levi Onzuwurike (Washington)
  • S : Trevon Moehrig (TCU)
  • WR : Rondale Moore (Purdue), Terrace Marshall Jr (LSU), Elijah Moore (Mississippi)

Pas mal de beau monde en effet, de quoi éventuellement faire un trade down. Mais là encore, comme pour le trade-up, il faut en avoir l’envie.. et trouver son partenaire (ça me rappelle quelque chose ça).

STOKES, « REACH OR BOOM » ?

Et finalement, Eric Stokes de Georgie vient dans le Wisconsin. Il restait aussi des CB disponibles bien sûr mais que ce soit Stokes, Campbell, Asante Samuel Jr, Kelvin Joseph (Kentucky), ou Aaron Robinson (Central Florida), tous étaient plutôt prévus dans la première moitié du second tour.

Alors, un choix précipité de Gutekunst ? Une nouvelle fois, même s’il n’y a pas eu de trade-up ?

À vrai dire, pour Gutekunst, Stokes représentait le meilleur joueur disponible et en plus qui comblait un besoin, mais surtout dont l’évaluation athlétique via le système du « RAS » était parfaite. Le « RAS », c’est une méthode d’évaluation athlétique établie par un vétéran de la Navy qui note sur 10. Et quelle fut l’évaluation de Stokes ? 9.99 ! WHAT !

Sur 1732 évaluations de cornerbacks effectués depuis 1987, le système de RAS le classe… 2ème ! Bon, depuis cette évaluation, effectuée mi-mars basée sur des chiffres non officiels, a été corrigée à la baisse (9.37) avec des chiffres plus officiels (114ème CB sur 1732) ; cela reste très haut.

Car on a quoi ? Un cornerback solide (1,86 m ; 84 kg), physique, ultra-rapide (4.25 – non officiel – aux 40 yards !) et explosif. Avec de telles qualités athlétiques, Stokes fait évidemment saliver car il sait coller à son adversaire grâce à sa vitesse et son physique. Il sait contester son WR comme Alexander et sera incontestablement le plus rapide de tous les joueurs de ligne secondaire de Green Bay.

Avec en plus de bonnes mains et de bons plaquages, que lui manque t-il alors ? De la discipline : il attrape souvent ses adversaires, occasionnant des pénalités, et il manque un peu de timing quand la balle est dans les airs ; on note également un petit manque de souplesse dans ses retournements.

Néanmoins, même si la transition NCAA-NFL n’est pas simple pour un CB, Stokes postule de suite au poste de nickel CB (CB 3). Et s’il est aussi prometteur qu’on le dit, il ne devrait pas tarder à occuper le poste de CB 2 où la différence de vitesse avec King sera frappante.

Alors pourquoi y aurait t-il de la déception chez certains cheeseheads? Parce que selon la plupart des classements de joueurs, Eric Stokes était classé comme un choix de début de second tour. Il est même selon certains le joueur avec l’évaluation totale la plus faible du 1er tour, en compagnie du joueur choisi par les Tampa Bay Buccaneers. De plus, certains esprits chagrins diront qu’un WR ou un OT aurait aidé directement Aaron Rodgers, et pas indirectement comme l’est un renfort défensif.

Mais tout ceci n’est qu’évaluation et nous savons tous que le classement des choix de la draft ne reflète pas tout à fait la destinée des joueurs. Et puis, après avoir drafté Alexander (CB) et Savage (FS) au 1er tour, on peut penser que Gutekunst sait repérer des talents de lignes secondaires. Et puis, de la plupart des « experts » qui notent les choix de draft, le choix de draft des Packers

Vient maintenant ce soir le 2ème tour avec un gros réservoir dans les besoins des Packers : OT, WR et DT. Si j’avais misé sur le fait que Gutekunst ne bouge cette fois pas par un trade-up au 1er tour, je ne serai pas étonné d’un trade-up au second tour pour monter en milieu de tour (désolé, y a encore un 4ème tour qui risque de passer à la trappe).

GBPF

2 Comments

  1. Guile

    Bon, on voulait un CB, on a un CB…
    J’ai vraiment espéré que Newsome descende au 29, j’y ai vraiment cru mais non…

    Effectivement, Eric Stokes comme Asante Samuel Jr sont plutôt des joueurs attendus au début de second tour et on aurait pu trade down mais bon, Gute a ptet pas voulu prendre le risque de se faire complètement déchiré par une stratégie qui aurait vu Julien partir pour le Tibet 🙂
    Déjà qu’avec la rumeur/info sur la demande de trade de Rodgers, il doit mouiller son slip et raser les murs en rentrant chez lui.

    Mais bon, si on compare avec ce qu’on a déjà càd King on est gagnant.
    Ok, il attrape les WR et occasionne des fautes. Et alors, est-ce pire que King et sa faute immonde contre les Bucs ? Est-ce pire que King qui avance comme une tortue, se place à 10m de son receveur pour être sûr de ne pas être pris de vitesse ? Est-ce pire que King qui plaque mal et mou ? Trois fois non donc OK on l’a peut-être surpayé mais si on l’a surpayé comme on pensait tous (et moi le premier) avoir surpayé Alexander, ça m’ira 🙂

    De toute façon, si on prenait pas un CB au 1er tour, il ne serait resté que des 3e couteaux au 62 et un troisième couteau c’est déjà ce qu’on a avec King donc…

    Par contre, il reste de l’OT/OL et du LB en masse donc je pense qu’on va pouvoir prendre un bon joueur au 62.
    Faut pas rêver JOK n’arrivera pas en 62, déjà que je me demande pourquoi il est encore là. Eichenberg/Jenkins /Radunz/Humphreys/Cosmi vont également partir vite je pense.
    Mais il y a de quoi chopper du Bolton ou du Cox en LB ou du Christensen/Mayfield en OL.
    Si Bolton ou Cox sont encore dispo, je me jetterais dessus en espérant un T3 avec Spencer Brown ou Shelvin.

    De toute façon, tout ça ne servira pas à grand chose si Gute envoie Rodgers aux Broncos !
    En me mettant à la place de Murphy, si j’ai d’un côté Rodgers et de l’autre Gute/Love, je sais qui je vire.
    Perso, j’ai déjà tout l’amour qu’il me faut avec les passes de Rodgers pour Adams 🙂
    Virer un GM entre le 1er et le 2nd tour de draft ça s’est déjà vu ? Genre ce soir c’est Murphy qui se pointe, indique que Gute est en partance pour l’Alaska et annonce le choix, ça ne me gênerait pas… 🙂

  2. Laogurdr

    @Guile tout a fait d’accord avec tes choix pour le second tour comme je l’ai mis en com sur l’article d’avant.

    Sinon pour notre cher A.God ça sent fort la prolongation de contrat et le trade de Love… enfin j’espère

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.