Bilan des rookies 2019 : Jace Sternberger (TE) – choix n°75

87

La sélection d’un tight-end était attendue lors de la draft 2019, le poste étant clairement un besoin à l’aube de la saison 2019 car le TE 1 Graham avait largement déçu en 2018. Des rumeurs faisaient même du poste un potentiel choix du 1er tour avec des noms comme Hockenson (au 12ème choix des Packers) ou Fant (au 30ème choix de GB). Les deux joueurs d’Iowa pris avant les choix du 1er tour des Packers, c’est au 3ème tour que GB est allé pêcher son TE en provenance de Texas A&M, université de la puissante conférence SEC en NCAA. Ce ne fut pas vraiment une grande surprise à ce stade de la draft, le joueur rassemblant le besoin et la qualité de meilleur joueur disponible tout en ayant été reçu pour un entretien pré-draft quelques semaines auparavant.

Jace Sternberger (TE) – 3ème tour, 75ème choix général

Le camp estival de Sternberger avait bien mal débuté : blessure à la mâchoire et commotion cérébrale provoquées par un Texan lors d’entrainements communs avant le premier match de pré-saison. Revenu la semaine précédant le dernier match de pré-saison contre les Kansas City Chiefs, il soufflait le chaud et le froid lors de ce match de 4 de la pré-saison : un touchdown de 2 yards… et une blessure à la cheville qui l’enverra directement sur la liste des blessés pour les 8 premières semaines de la saison régulière.

Avec ce gros coup de frein l’obligeant à attendre la semaine 9 pour effectuer son 1er match NFL officiel, le rookie n’a pas pu alors vraiment se mettre en évidence avec seulement 60 mises en jeu sans aucune réception !

Peu d’occasion de briller donc, mais malgré tout on a pu entre-apercevoir quelques promesses, notamment sur les tracés. A plusieurs reprises, Sternberger s’est retrouvé totalement ouvert, mais oublié par Aaron Rodgers. Le meilleur exemple fut lors de la confrontation contre les Washington Redskins en semaine 14 : totalement défait de son vis-à-vis, Sternberger avait un touchdown qui lui était assuré si le QB futur Hall of Famer ne l’avait pas délaissé pour courir lui-même avec le ballon.

Son utilisation a été finalement souvent limitée à un rôle de bloqueur qui lui a été assigné quand le fullback Danny Vitale fut absent pour les 3 derniers matchs de la saison régulière. Une mission qu’il effectua avec une certaine satisfaction, mettant en évidence de belles qualités de block, déjà entrevues dans son alignement plus classique de TE.

Sa 1ere réception est intervenue pendant les play-offs lors du tour de division contre les Seattle Seahawks, un match au cours duquel il eut la bagatelle de 28 mises en jeu, preuve de son implication croissante dans l’attaque des Packers.

Il inscrivait même son 1er et unique touchdown 2019 en finale NFC contre les San Francisco 49ers, une action où cette fois, le n°12 l’eut bien dans le viseur après avoir cherché une cible pendant presque 8 secondes ! Sternberger sut lire le regard de Rodgers en train de chercher désespérément un receveur de libre et finalement prendre à contre-pied son adversaire, le LB Fred Warner, joueur défensif NFC du mois de novembre 2019.

On a coutume de dire que pour un TE la transition vers les pros est plus longue que pour un autre poste et qu’ils sont rarement performants dès la 1ere saison ; plus que jamais, nous avons pu le vérifier cette saison avec Sternberger avec en plus une blessure freinant ses débuts.

Mais cet apprentissage long et lent, le TE vétéran Marcedes Lewis ne le connait que trop bien. Dans une interview post-saison, à l’évocation de Sternberger, l’actuel n°89 Packer a avoué qu’il sentait le jeune TE un peu désorienté dans l’apprentissage de la NFL à son arrivée chez les Packers. Et que finalement, cette blessure fut presque un mal pour un bien qui a permis à Sternberger de passer, selon Lewis, un cap mental qui a transformé le joueur, conscient qu’il fallait qu’il soit plus agressif pour réussir.

En 2019, notre rookie TE de 3ème tour n’a eu que 3 réceptions, 15 yards à la réception et un touchdown. De faibles statistiques. Mais tout cela rapporté à son temps de jeu et la progression visiblement constante à chaque match joué, cela donne beaucoup d’espoir sur le joueur.

Le plus important est que Sternberger a montré qu’il se positionne comme une réelle option crédible dans le jeu de passe qui peut créer des « big plays ». Cette crédibilité, il doit la confirmer auprès du QB star des Packers. Si le jeune TE lui offre cette option de « soupape de sécurité » au milieu du terrain, Rodgers ne se privera pas de l’abreuver en ballons, lui qui est orphelin d’un tight-end durable de premier plan depuis Jermichael Finley, dont la carrière fut arrêtée sur blessure lors de la saison 2013.

Nous pouvons donc souhaiter pour l’ancien de Texas A&M une seconde saison en mode « révélation » à la manière d’un George Kittle en 2018 qui avait littéralement explosé pour sa deuxième année dans la ligue avec les 49ers. Il en présente toutes les capacités, à lui de s’affirmer et de confirmer le peu qu’on a pu voir.

Et pourquoi pas prendre dès 2020 le poste de TE 1 ? En effet, le temps de Graham est compté dans le Wisconsin et si l’actuel n°87 confirme son potentiel lors du prochain camp estival, il pourrait bien faire redorer ce numéro à forte connotation. On laissera le mot de la fin à Marcedes Lewis, qui, du haut de ses bientôt 36 ans, en a vu d’autres : « Je suis fier de lui et où il en est maintenant. Ça va être un bon. » Puisse le vétéran être visionnaire.

GBPF et The_Chosen_One

2 Comments

  1. Guile

    Effectivement comme vous le dites, on ne l’a pas beaucoup vu donc difficile de se faire une idée précise.
    Après, sur ce qu’on a vu et ce qu’on peut deviner, il semble pouvoir très bien faire le job : bonne capacité de bloc, il arrive à se démarquer donc si Rodgers fini par le voir ça devrait le faire surtout si Graham est coupé et qu’il passe TE1.
    Pour moi, faut le laisser se développer et arrêter d’essayer de signer des TE inutiles à des prix de fous (Bennett, Graham) donc pas de Hooper mais Sternberger en TE1 et Lewis/Tonyan pour faire le nombre.

    J’espère beaucoup de sa 2nde saison (après c’est sûr s’il nous fait une Kittle ça sera génial) pour qu’il devienne un menace sérieuse en réception et une soupape de sécurité pour Rodgers.
    Je pense que ça peut devenir un bon joueur et que ce soit une très bonne pioche de cette draft 2019.

  2. The_Chosen_One

    je suis entièrement d’accord avec @Guile.
    Laissons le n°1 prendre des snaps et de l’expérience et s’aguerrir. Les meilleurs TE de la ligue ont des responsabilités dès leur 2nd année, entourons le de bons backup et laissons le s’exprimer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.