FA 2020 : GB tente Funchess (WR)

17

Funchess (WR), tu temps de sa splendeur en Caroline

Il y a quelques jours, il y a eu l’information que tout les cheeseheads attendaient, la signature d’un receveur. Puis, quand le nom de Devin Funchess est apparu, le moins qu’on puisse dire, c’est que ce ne fut pas l’emballement total. 🙂 Mais pour moi, impossible de statuer sur cette signature tant que les termes financiers n’étaient pas connus. C’est désormais le cas.

UNE PROMETTEUSE POLYVALENCE

Devin Funchess a déjà une caractéristique qu’on retrouve dans la grande majorité des agents libres que Brian Gutekunst, le manager général, aime signer : des joueurs qui ne soient qu’au mitan de leur carrière, avec encore une fraîcheur physique et mentale.

C’est le cas de Funchess qui aura 26 ans dans quelques semaines et qui entrera en 2020 dans sa 6ème saison NFL.

Enfant du Michigan et repéré comme un des meilleurs tight-ends du pays à la sortie du lycée, c’est tout naturellement qu’il rejoignait les prestigieux Wolverines de Michigan, grosse écurie de la conférence Big Ten en NCAA. Après deux années passées au poste de TE, il était replacé en WR lors de sa 3ème année universitaire, avec donc un gros gabarit pour le poste (1,94 m ; 105 kg).

Se présentant à la draft 2015, il fut choisi par les Carolina Panthers au 41ème choix (2ème tour de draft) en étant le 9ème WR pris. Il ne pouvait pas mieux tomber puisque les Panthers allaient faire feu de tout bois en cette saison 2015 avec un bilan de 15-1, un titre NFC et une défaite au Super Bowl.

Funchess allait rapidement faire partie prenante de l’attaque Panthers, sa première grosse performance étant effectuée contre les… Green Bay Packers en semaine 9 (3 réceptions, 71 yards) de la saison 2015.

Son bail de 4 ans avec les Panthers s’est terminée dans le marasme d’une fin de saison 2018 cataclysmique pour les Panthers : d’abord un bilan de 6-2 victoires avant une deuxième moitié de saison qui vit Carolina ne glaner qu’une victoire en 8 matchs (bilan final de 7-9).

Rétrogradé dans la priorité des cibles offensives Panthers après les drafts de Curtis Samuel (WR ; 40ème choix en 2017), de DJ Moore (WR ; 24ème choix en 2018) et surtout de Christian Mc Caffrey (RB ; 8ème choix en 2018), Funchess trainait comme une âme en peine lors de la 2ème moitié de la saison 2018, en étant peu sollicité, en « droppant » les ballons qui s’offraient à lui et en montrant un certain manque de combativité.

Sa saison statistique est éloquente en 2018 :

  • semaines 1 à 8 : 8 matchs, 55 fois ciblé, 36 réceptions, 445 yards, 3 TD
  • semaines 9 à 16 : 6 matchs, 24 fois ciblé, 8 réceptions, 104 yards, 1 TD

C’est donc tout naturellement que les Panthers laissaient Funchess libre à la fin de son contrat rookie. Il trouva refuge chez les Indianapolis Colts pour un contrat d’un an, un « one year prove-it deal », à 10 M de $ la saison tout de même. Mais après un seul match, il se cassait la clavicule et fut définitivement écarté pour la saison 2019.

Et voilà comment Funchess se retrouva agent libre en 2020, en n’ayant pas eu la possibilité de prouver sa valeur, et surtout s’il était capable de se relancer après une fin de bail en queue de poisson avec l’équipe qui l’avait drafté.

UN PARI MESURÉ

Et l’équipe qui tente ce pari en 2020, ce sont donc nos chers Packers.

Oh, un pari mesuré. Car l’enjeu était bien là : à quel prix GB s’est-il procuré ce WR ? On se doutait que Brian Gutekunst n’allait pas sortir le carnet de chèques pour un tel joueur « point d’interrogation ». C’est le cas : avec un contrat « one year prove-it deal » de 2.5 M de $ garanti seulement à 40 % (1 M de $), la balle est bien dans le camp de la franchise.

De plus, il est apparemment prévu plus du double (3.75 M de $ !) de son contrat en intéressement, c’est-à-dire des primes de performance individuelle voire de performance collective.

Une stratégie gagnant-gagnant. Si le joueur est performant, il touchera plus d’argent mais des bonnes performances de sa part seront sûrement synonymes de victoires Packers. D’autant plus que Funchess ne sera pas l’arme n°1 de GB bien sûr. À la réception, Davante Adams sera assurément la cible favorite de Rodgers à la passe alors qu’Aaron Jones aura sûrement la même importance qu’en 2019 (19 TD en saison régulière).

Gutekunst avait manifesté son désir d’un WR d’expérience. Le choix de Funchess est-il vraiment son premier choix ? Il faut l’espérer, le but n’étant pas de prendre un WR d’expérience pour en prendre un.

Cette décision a donc paru d’abord étonnante. En effet, pour un prix dérisoire, les Packers ont déjà un Allen Lazard prometteur, au gabarit similaire et en plus rapide !

Et pourtant… Le gabarit de Funchess offre une cible capable de combattre une réception contestée. Mais surtout, avec son passé de tight-end, il a également le gabarit et le jeu de mains pour effectuer des blocks efficaces. Et on l’a vu l’année dernière, sous le système offensif de Matt LaFleur, les receveurs sont bien souvent mis à contribution dans ce registre. L’alignement d’un Funchess permettrait de brouiller plus facilement les cartes avant un « snap » avec un déplacement du WR proche de l’OL pour jouer le rôle d’un TE bis.

Dans le même rôle d’un « faux TE », Funchess avait un bon dynamisme sur ses premiers pas lui permettant des « double moves » efficaces. Typiquement la caractéristique d’une cible de proximité et d’une cible de TD « short yardage » que Rodgers peut rechercher. En ce sens, Funchess associé à Sternberger peuvent reprendre bien plus efficacement le rôle qu’aurait du endosser Jimmy Graham.

C’est comme ça que je vois l’intérêt du recrutement de ce joueur car vous le savez, les Packers ne sont désormais plus une « pass-happy offense » mais bien une attaque équilibrée où Rodgers joue désormais plus un rôle de chef d’orchestre que de mitraillette aérienne.

Ce pari Funchess est de toute façon, on l’a vu avec la structure du contrat, un pari mesuré qui ne compte pas beaucoup dans le « salary cap » des Packers. De plus, certes le recrutement de Funchess va compter négativement dans la balance des choix compensatoires mais il n’annulera que le départ de BJ Goodson qui a signé un contrat d’un an aux Cleveland Browns pour 2,4 M de $. Il reste pour l’instant le 4ème tour du départ de Martinez, le 5ème tour de Bulaga et le 6ème tour de Fackrell en potentiels choix compensatoires 2021.

Cette arrivée donne donc un WR de plus dans l’effectif. La bataille à ce poste dans le camp estival risque d’être âpre derrière Adams, Funchess et Lazard. Valdes-Scantling, Kumerow et St-Brown (qui sort d’une année blanche faut-il le rappeler) auront en effet vraisemblablement un concurrent de plus en provenance de la draft 2020.

On laissera au futur approvisionneur de ballons de Funchess, Aaron Rodgers interrogé sur son arrivée, le soin du mot de la fin : « Hey, dans son nom, il y a « fun » et « chess » (jeu d’échecs), c’est plutôt pas mal ». Toujours le sens de l’humour notre n°12.

Détails du contrat (source : spotrac.com) :

  • 1 an, 2.500.000 $
  • 1.000.000 $ garantis (bonus à la signature), soit 40 % du contrat total
  • possibilités de bonus jusqu’à 3.750.000 $ en primes d’intéressement

GBPF

7 Comments

  1. DavidBrillac

    Fun et chess ! Moi qui aime bien les jeux de mots, je ne l’aurais pas trouvé celui-là, bravo Aaron, ton avanture péruvienne ne t’a pas enlever le sens de l’humour, dire que pleins de gens te trouve antipathique !

    Que dire de Funchess, que c’est une grosse amélioration par rapport à notre ancien ami Geronimo, et qu’à salaire égal, évidemment Funchess en vaux deux comme Alison !
    Soit dit en passant, si les Lions pensent avoir récupéré un Chef avec Geronimo, ils vont vite déjanté, tout comme les Oursons qui ont mis 9 millions garantie sur golgoth 80, mais un Golgoth qui vient de combattre Goldorak, et qui est bon pour la casse.

    Évidemment j’aurais préféré récupérer Randall Cobb, mais qui est devenu avec 27 millions, hors de prix, ce qui prouvent une fois de plus les choix hasardeux de notre ami Gute.
    Remarqué aussi que soit Cobb n’a pas voulu revoir son vieux pote McCarthy, soit le contraire !
    Donc Funchess, est une sorte d’hybrides entre un TE et WR, mouais, avec Lazard, tout ça fait un peut doublon, j’aurais espéré un Speedy Gonzalez, ce n’est pas son cas, mais je me souviens de son match de 2015 contre les Packers, il avait réussi de belles réception et un TD je crois dans ce match fou, où notre ami Cobb avait brillé, Rodgers en feu, tout comme l’autre abrutis de Superman, avec un Julius Peppers, en pétard, contre Newton après lui avoir arraché le ballon des mains, puis balancé plus loin après que celui-ci nous est marqué un TD à la course.
    Je me demande aussi si ce n’est pas a la fin de ce match que le gigolo Newton-John, est allé en bas des tribunes arraché un drapeau Packers des mains de Cheesehead pour le balancer plus loin ?
    Je n’ai jamais plus le blairer celui-là, et encore moins depuis ce geste.
    Pour finir avec Funchess, si ils nous apporte 700 yards et 5-6 TD, le pari sera réussi.

  2. Guile

    Si effectivement on le compare au Geronimo de l’année dernière (qui était plutôt un WR3 voire 4) c’est sûr que ça peut difficilement être pire.
    Après, si on reviens à l’objectif initial de choper un vrai bon WR2 pour soulager Adams et avoir une seconde vraie menace (Lazard, bien que je l’adore est plutôt un WR3 actuellement), là je ne suis pas sûr…
    Le mec semble avoir de vrais problèmes de catch (même si OK, il semble avoir balancé une demi-saison) mais bon, est-ce qu’on aurait pu avoir mieux avec le faible budget alloué vu la non-coupe, à minima, de Taylor, pas sûr vu les prix d’Anderson ou de Sanders…

    Du coup, j’espère qu’on va cibler un slot WR à la draft, un mec qui court vite, avec de bons appuis, capable de changement de direction soudain et pas spécialement un accro de la muscu comme tous les mecs que Gute recrute (un mec comme Cobb en fait 🙂 ).
    A croire que pour lui, faut être un bison pour jouer WR… Heureusement qu’Adams était là et bon avant qu’il n’arrive sinon il l’aurait échangé.

    Ouais non décidément cette FA n’est pas trop enthousiasmante…

  3. Guile

    Je viens de lire que Sanders avait préféré les Saints parce que (notamment) c’était un dôme et qu’il n’avait pas envie de se geler les miches dans le nord…

    Quel petit joueur…. J’espère qu’on découpera les Saints dans le froid et la neige au tour de division ou en finale de conf 🙂

  4. julius

    Recrue intéressante, meilleure que Alison pas photo. Formation de Te à la fac. Joueur hybride , bon bloqueur. Contrat pr se relancé. Tt le monde est gagnant.

  5. Laogurdr

    Bon vu le contrat cela me semble être une bonne opération Funchess va apporter de l’expérience et différentes possibilités de jeux ça sera un bon WR 3.
    Du coup comme le dit @Guile vu le profil de notre escouade de WR ça serait pas mal de drafter un spot WR donc grossomodo Reagor, KJ Hill ou KJ Hamler (que je ne connais pas mais qui plaît à GBPF vu qu’il l’a choisi dans sa mock draft et d’après ce que j’ai pu lire sur lui il a l’air pas mal.) Ces 3 là me semblent être les meilleurs slot WR de la prochaine draft. Après allons savoir ce que Gute va faire il a encore peut-être prendre un mec avec le même profil genre Jefferson, Higgins ou Shenault. Je pars évidemment du principe que jeudy, Ruggs, Lamb et Aiyuk seront déjà partis.

  6. DavidBrillac

    @Guile, tu oublies aussi la grand-mère de Sanders, qui pourra prendre le bus, faire six heures de route avec ses aiguilles à tricoter, pour se rendre au Superdome.
    Quel argument merdique, comme le joueur.

    @Laogurdr bon courage mon ami, a toi et tous tes collègues.

  7. The_Chosen_One

    Pour moi Funchess c’est un peu redondant avec Lazard et St Brown, des WR grand et costaud qui sont passé à côté d’une carrière de TE.
    La bonne nouvelle c’est que ça pourrait éviter de drafter un TE avant le 5-6e tour.

    @Laogurdr
    pour Aiyuk, je suis convaincu qu’il sera dispo en 30, et peut être même en 62. Pour moi c’est au mieux un milieu de 2nd tour (je peux biens sur me tromper ^^)
    Perso j’aime beaucoup Hamler, mais hélas, plus j’y pense et plus je me dit que pour Gutey il est vraiment trop petit (1m75).
    En WR pour le slot petit et rapide j’aime beaucoup Bowden et Duvernay qui sont plus des picks de fin de 3e tour milieu du 4e.
    Bowden est comparé à Cobb sur sa fiche draft NFL.

    Quant au trio magique, je ne serai pas surpris qu’en cas de coup de coeur, Gut se lance dans un trade up. Après tout, il l’a fait lors de ces 2 premières draft (Alexander et Savage). A ce compte là, je verrai bien tenter pour Ruggs si il descend autour du 15e pick.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.