Free Agency 2020 : les enjeux

5aa187c028ccf.image

Bryan Bulaga sera t-il toujours un Packer en 2020 ?

La draft, la draft, la draft. Oui, la draft. Mais avant, il y a quand même le marché des transferts, la free agency, qui débutera le 18 mars 2020, marquant le début officiel de la saison 2020.

UNE LONGUE LISTE

En résumé, le statut du joueur va dépendre de son nombre de saisons NFL, sachant que pour qu’une saison soit considérée, il faut que le joueur ait passé au moins 6 semaines soit dans l’effectif des 53, soit sur la liste des blessés ou SOIT sur la liste d’incapacité physique (« PUP »).

Ce cru 2020 est conséquent pour les Packers au niveau des agents libres avec pas moins de 20 joueurs « free agents ».

On commence avec les agents libres non restreints, ceux qui ont au moins 4 saisons NFL effectives. Jusqu’au 16 mars 2020, les Packers ont l’exclusivité de négocier avec leurs propres joueurs. Ils l’ont déjà fait et même conclu un nouveau contrat avec leur kicker historique Mason Crosby (K).

Voici la liste des Packers agents libres non restreints après la saison 2019 :

  • Geronimo Allison, WR
  • Bryan Bulaga, OT
  • Ibraheim Campbell, S
  • Mason Crosby, K
  • Tyler Ervin, RB/KR
  • Kyler Fackrell, OLB
  • B.J. Goodson, ILB
  • Ryan Grant, WR
  • Marcedes Lewis, TE
  • Blake Martinez, ILB
  • Will Redmond, S
  • Jason Spriggs, OT
  • Jared Veldheer, OT
  • Danny Vitale, FB
  • Tramon Williams, CB

Sacrée liste ! Les Packers ont donc déjà retenu Mason Crosby, mais il y a encore beaucoup de titulaires 2019 de libres. À priori, et compte tenu du futur « salary cap » que l’on situe aux environs de 200 M de $ pour 2020, les Packers auraient actuellement environ 20 M de $ de marge financière.

Oui mais voilà, il faudra bien signer les prochains tours de draft pour au moins 7-8 M de $. Dès lors, avec seulement 12 M de $ pour le marché des transferts, les Packers sont en position bien moins favorable que l’année passée. Ils peuvent toujours faire une manoeuvre financière sur le salaire de Za’darius Smith en repoussant plus d’argent garanti plus tardivement ; pas une manoeuvre saine sur le long terme mais qui collerait au mode « win now » du manager général Brian Gutekunst.

DES PROLONGATIONS ÉVENTUELLES À PRENDRE EN COMPTE

Mais il y a aussi à considérer les joueurs que GB veut signer pour le long terme. Et là viennent deux joueurs qui sont des pièces essentielles du dispositif des Packers : Kenny Clark (DT) et Aaron Jones (RB).

Les deux joueurs sont toujours des Packers en 2020. Mais conscients de leur importance, ils commencent à toquer à la porte de la comptabilité pour obtenir dès 2020 une prolongation de leur contrat plutôt que d’attendre 2021. Avec la menace potentielle d’un « holdout » des joueurs, c’est-à-dire que les joueurs peuvent s’abstenir de jouer s’ils ne sont pas satisfaits de leur situation salariale. Cela arrive de moins en moins souvent car les récents exemples de « holdout » n’ont pas vraiment été des réussites pour les joueurs (coucou Le’veon Bell). Et Gutekunst a montré qu’il préfère se séparer d’un joueur titulaire par un échange plutôt que de garder un mauvais exemple dans le vestiaire (avec pour exemple Ha-Ha Clinton-Dix).

Si GB décide d’accéder aux demandes de Clark et Aaron Jones, il y a fort à parier qu’il n’existe plus de marge pour 2020. Mais alors, quid de la prochaine free agency alors ? On oublie ?

33

La prolongation d’Aaron Jones (RB) après 2020 serait déjà dans les tuyaux

DES VUES SUR DES FREE AGENTS EXTÉRIEURS

Cela n’a pas l’air d’être le cas pourtant pour Brian Gutekunst. Les rumeurs vont bon train et sont concordantes sur un intérêt des Packers pour renforcer l’effectif via le marché des transferts sur deux postes : linebacker intérieur et tight-end.

C’est d’abord sur le poste d’ILB que plusieurs noms sont pour l’instant sortis, et pas des moindres :  Cory Littleton (Los Angeles Rams), Joe Schobert (Cleveland Browns), Nick Kwiatkowski (Chicago Bears). Je dirais que la piste du premier nommé est la plus cohérente : Littleton sort d’un contrat court à 3 M l’année, ce qui serait également une bonne option pour GB, qui devrait miser également sur un choix de sa draft sur le poste. Car Schobert et Kwiatkowski présentent le même profil de carrière que Blake Martinez : leur contrat rookie fini, c’est maintenant qu’ils doivent toucher le contrat de leur vie. Pas spécialement la bonne affaire.

Soit dit en passant, ce multiple intérêt pour le poste d’ILB montre que l’avenir de Martinez n’est plus dans le Wisconsin. Le n°50 des Packers va être invité à tester le marché des transferts, et fort de son statut de n°1 au nombre de plaquages NFL, il risque de trouver une équipe lui donnant un salaire à + de 10 M l’année, ce que GB ne voudra (pourra) vraisemblablement pas offrir à l »ancien pensionnaire de Stanford. D’autant plus qu’un gros contrat de Martinez ailleurs pourra garantir un choix compensatoire intéressant (4ème tour ?) pour 2021.

Outre le poste d’ILB, il apparaitrait que GB ait aussi des vues sur le poste de TE. En fait, c’est surtout un nom qui ressort des récentes rumeurs : celui d’Austin Hooper, le TE des Atlanta Falcons. Son profil collerait tout à fait au profil recherché : améliorer un poste en souffrance depuis de trop longues années alors que cela pourrait être l’arme absolue avec un QB comme Rodgers. Hooper, comme les Smiths Brothers lors de leur signature, est jeune (26 ans) et a donc l’avenir devant lui sans un passé préoccupant de blessures. Mais le jeune homme n’est pas un monstre de rapidité, mais plutôt un bon exécuteur de tracés, difficile à plaquer et disposant de mains solides. Mais mérite-il un salaire de top TE comme il le voudrait ?

HOOPER

Austin Hooper, le TE des Atlanta Falcons, une piste sérieuse ?

DU REMANIEMENT SUR LE POSTE DE TIGHT-END

Pourtant, GB est pourvu en tight-ends, du moins numériquement. Si Marcedes Lewis (TE) est agent libre et souhaiterait rempiler, sa lenteur commence à être préjudiciable. De son côté indispensable pour le jeu de course sera jugée l’opportunité de le signer… ultérieurement (peut-être même après la draft).

Jimmy Graham est lui toujours un Packer, lui le TE le mieux payé de la NFL en 2019. Ouch ! Car avec les rumeurs qui mettent le cas Hooper sur le tapis et le développement d’un Sternberger à la fois dans le block et dans la réception, l’avenir de Graham à GB est plus que jamais en pointillés. D’abord, parce que son licenciement serait celui qui ferait gagner le plus d’argent aux Packers : 8 M de $ en 2020. Cela laisserait alors de la place pour un Hooper, son remplaçant tout désigné. Mais avec Sternberger et même Tonyan, est-ce que c’est vraiment ce que les Packers ont besoin ? D’un TE payé au prix fort et qui ne soit pas une menace profonde ni même un bloqueur efficace ? Ou en effet, Hooper peut être la cible de secours qui permette à Rodgers de trouver facilement une possibilité de first down ? Je vous avouerais que remettre un nouveau gros contrat sur un TE me laisse un peu circonspect.

Il n’est pas impossible que les Packers draftent un tight-end en 3ème jour. Comme il parait probable que les Packers aient au moins 4 TE. Car je ne vois pas revenir Danny Vitale (FB) et même pas de fullback du tout. Les nombreuses mises en jeu de Sternberger à ce poste en fin de saison montrent que les schémas offensifs joueront sur la polyvalence des TE alors qu’un FB aligné laisse moins de doutes sur la phase de jeu à venir (si Vitale a été sollicité sur des passes, elles n’étaient pas forcément attrapées).

80

Le temps de Graham (TE) à GB semble compter

OÙ TROUVER DU « CAP SPACE » ?

On vient de le voir, avec 8 M de $ dégagés, Jimmy Graham (TE) est la cible désignée pour gagner de la marge sur le plafond salarial. On parle tout de même d’un titulaire 2019. Mais il y a un joueur qui n’a pas été présent de la saison 2019, car ayant été blessé rapidement dans la saison, c’est le Garde Lane Taylor qui est la deuxième victime désignée pour être résiliée, peut-être même très bientôt.

En effet, résilier Taylor permettrait de libérer 4,6 M de $ en 2020. Énorme pour un joueur dont on n’a pas vu l’absence ; au contraire, son remplaçant Elgton Jenkins a été la révélation de l’année à GB. Son coût étant prohibitif, même si GB a besoin d’un nouveau RG (au cas où Turner remplace un Bulaga qui ne serait plus un Packer en 2020), l’option d’un Lucas Patrick, Cole Madison ou un choix de draft serait plutôt privilégiée.

Lucas Patrick, justement, a été prolongé l’année dernière jusqu’à la fin de saison 2021. S’il peut être une solution au poste de RG, il a montré qu’il pouvait être un bon remplaçant au poste de Centre. Pourtant, Corey Linsley est bien le titulaire et a encore une année de contrat. Mais c’est à la lecture de son contrat que la résiliation du n°63 peut être envisagée : 8,5 M de $ pourraient être économisés si Linsley est licencié.

La protection de Rodgers est évidemment essentielle et il est hors de question de la brader. Mais il me semble que l’écart de niveau entre Linsley et Patrick n’est pas proportionnelle à l’écart de salaires en 2020 (10,5 M $ pour Linsley ; 1,3 M $ pour Patrick). Linsley a montré des limites ces deux dernières saisons, que ce soit au niveau de la protection que des mises en jeu et c’est à se demander s’il est désormais un Centre top 15 NFL.

LE CAS BULAGA

Si vous avez tout lu depuis le début de l’article, vous pouvez constater que dans la liste des agents libres non restreints, en fait tous ont de fortes chances d’être laissés libres. Attention, cela n’exclut pas que certains reviennent dans quelques semaines voire quelques mois si ces derniers ne trouvent pas preneurs sur le marché. On peut penser à des Ibraheim Campbell (S) ou Tyler Erving (RB).

Crosby déjà signé, reste le cas de Bryan Bulaga, le RT des Packers, celui que j’estime comme la première priorité des agents libres Packers.

On peut en effet raisonnablement penser que le cas de Bulaga donne des noeuds au cerveau au manager général Brian Gutekunst. Car avec le recrutement de Billy Turner en 2019, le sort de Bulaga semblait en être jeté au début de la saison dernière. Billy Turner intégrait l’OL au poste de RG avant de reprendre le flambeau du poste RT en 2020, un poste qu’il avait occupé en début de saison 2018 chez les Denver Broncos.

Seulement voilà, Bulaga a encore effectué une saison de haut rang, pouvant légitimement être considéré comme un top 7-8 RT. Dans la continuité de sa saison précédente, il fut très solide, n’ayant que quelques trous d’air, le plus imposant étant celui subi contre Joey Bosa des Los Angeles Chargers.

Mais un top RT, cela ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval et si la croyance populaire laisse à penser que Bulaga est souvent blessé, le n°75 Packer n’a manqué que trois titularisations depuis deux saisons !

On l’a vu précédemment, Turner est la solution de remplacement mais laisserait un poste de Garde Droit à combler où la recrue a amélioré les prestations au poste (en remplacement du non drafté Mc Cray) sans non plus avoir été infranchissable, voire même en étant plutôt le maillon faible de l’OL avec Linsley.

Si GB souhaite retenir Bulaga, ce serait forcément sur un contrat de 2-3 ans mais dont GB pourrait s’en libérer au bout d’une saison, deux maximum. Ensuite, le montant du contrat ne sera pas anodin sur un poste de RT qui a vu sa cote remonter ces dernières années par rapport à celui de LT.

Dans son contrat précédent, Bulaga a touché une moyenne de 6.7 M $ par an. Dans son vraisemblable dernier contrat de sa carrière, il tentera d’obtenir un salaire équivalent à son niveau de performance, tout en étant le meilleur RT agent libre actuellement. Cela situe le salaire d’un top 7-8 RT à un minimum de 8 M $ par an, ce qui sur un contrat court pourrait être monté à plus de 10 M $ l’année.

Aux dernières nouvelles, Bulaga a déclaré à la presse qu’aucun contact formel n’avait encore été établi entre son agent et les Packers. Cela ne va pas dans le sens d’une prolongation du bail de Bulaga à GB. Cette option semble donc la plus probable prochainement (et avec la perspective d’un choix compensatoire aussi élevé que pour un Blake Martinez).

Sans Bulaga, l’option de drafter un joueur de ligne offensive dans les 3 premiers tours de draft 2020 apparait alors comme hautement probable. Et la question de faire revenir Veldheer, le Tackle sorti de sa retraite pour la fin de saison, pourrait revenir sur la table, même si ce dernier a repris goût au terrain.. et goût à un contrat plus juteux que celui offert en 2019 par GB (3,5 M de $ tout de même !).

AGENTS RESTREINTS

Nous avons parlé longuement des agents libres non restreints, les plus connus. Mais il existe aussi des agents libres restreints sur lesquels la franchise a le contrôle ; ceux ayant accepté ce type de contrat ont été des rookies agents libres ou des joueurs à la recherche désespérée d’un contrat en NFL.

Il y a d’abord les agents libres restreints simples (« RFA » : Restricted Free Agents), un statut dû au fait qu’ils ont au moins 3 années d’expérience NFL. La franchise fixe une valeur au joueur par un « tender » correspondant à quatre valeurs : un 1er tour de draft, un 2ème tour de draft, un tour de draft correspondant au tour de draft d’origine du joueur ou aucune valeur de draft (juste une proposition financière). Si une autre équipe que l’équipe d’origine est intéressée, elle fait une proposition tout en sachant qu’elle devra se délester du tour de draft demandé. L’équipe d’origine doit alors égaler la mise (forcément supérieure) pour conserver le joueur.

Dans les faits, les joueurs concernés sont très souvent des joueurs non draftés et c’est donc la 4ème solution sans tour de draft qui est la plus utilisée par les franchises. Ce sera vraisemblablement le cas pour Malcolm Johnson (FB), le seul « RFA » de GB cette année.

La NFL donne aussi la possibilité aux franchises d’utiliser des contrats exclusifs (« ERFA » : Exclusive Rights Free Agents) pour les joueurs qui ont moins de 3 saisons NFL accomplies. Là, c’est simple, la franchise NFL a les droits exclusifs sur les joueurs et leur font une proposition, selon un barème coté quand même, que le joueur est obligé d’accepter, sinon il ne peut pas jouer au cours de la prochaine saison NFL. Et là, les Packers ont un panel de joueurs « ERFA » de très grande qualité car quasiment tous certains de faire partie du prochain effectif de 53, voire d’être titulaires. Ainsi, seront donc très prochainement prolongés :

  • Jake Kumerow, WR
  • Tyler Lancaster, DT
  • Allen Lazard, WR
  • Chandon Sullivan, CB
  • Robert Tonyan, TE
Lazard

La révélation Allen Lazard sera à coup sûr un Packer en 2020

Dans moins de deux semaines, le marché des transferts ouvrira officiellement et les contours de l’effectif 2020 de Green Bay n’en seront que plus précis.

GBPF

11 Comments

  1. Guile

    Alors :
    – Je garde : Bulaga (je sais bien qu’on ne garde que rarement les « vieux » mais des fois faut quand même un peu d’expérience et il connait bien son Rodgers), Veldheer (parce que c’est un bon backup), Tyler Ervin (bonne pioche de l’année), Marcedes Lewis (encore un peu d’expérience), Redmond (sauf si on trouve mieux en Safety sur la FA ou en draft), Fackrell (si pas cher pour faire l’OLB n°4) plus les 5 ERFA.

    – Je ne garde pas : Allison (va dropper ailleurs), Grant (comprend pas pourquoi on l’a signé cette année déjà), Martinez (sauf s’il accepte de ne prendre que 5M et qu’on lui colle un ILB top à la course à côté), Spriggs (cette blague), Vitale (Sternberger peut faire FB et TE, je l’avais trouvé intéressant sur certains matchs mais je crois qu’on ne sait pas bien utiliser un FB depuis un bon moment), Campbell (trop moyen), Goodson (inutile, à moins que ce soit parce qu’il était à côté de Martinez), Williams (j’ai hésité mais cette année il a compensé la vitesse par le placement, j’ai peur que ça ne suffise plus), Johnson (déjà qu’on ne garde pas Vitale)…

    Crosby, je ne l’indique pas, on l’a déjà resigné (et c’est cool !).

  2. Laogurdr

    @Guile je suis tout à fait d’accord avec tes choix.
    Malheureusement je pense que certains joueurs notamment Bulaga ne seront pas conservés.
    Bon commençons par la Défense :
    – pour les ERFA, Lancaster et Sullivan pas de discussion il faut les re-signer.
    – pour les UFA, Redmond aussi.
    Ok, ok vous allez me dire « c’est tout, quelle violence !!!! « , je m’explique. Bien sur que je souhaite revoir Fackrell, malheureusement je pense qu’une équipe avec plus de marge sur le cap va lui proposer un meilleur contrat que GB et surtout plus de temps de jeu. Il peut légitimement demander plus que les 780 000$ qu’il touchait la saison dernière.
    Vous connaissez déjà mon point de vue sur Martinez qui est le même que vous, peut rester mais à 4-5M$ max, or on sait qu’il va prendre le double ailleurs.
    T.Williams le poids des ans va je pense devenir rédhibitoire surtout pour Gute. Il semble probable qu’un CB d’expérience soit recruté par la suite en avril, mai après le début de la FA et la draft pour moins que les 5M$ annuel de Williams afin d’apporter de l’expérience au jeune backfield Packers. Ou alors Gute arrive à monter un échange entre Josh Jackson (qui ne rentre pas du tout les plans de Pettine visiblement) et une équipe qui cherche à renforcer sa rotation avec de la jeunesse.
    Pour Goodson et Campbell autant essayer d’autres joueurs.

    Pour la FA j’espère fortement un ILB. Kwiatkoski me plait pas mal et a le mérite d’être moins cher que Schobert. D’ailleurs Schobert et Martinez me semble être des joueurs très similaires la plus value de l’un sur l’autre ne me parait pas évidente. Littleton me plait énormément mais est-ce raisonnable de sortir le chéquier sur le long terme avec 2021 et les contrats de Clark et A.Jones à venir je ne sais pas. Un bon compromis me semble être Kwiatkoski + draft (Dye au 2nd ou 3ème tour sauf si par le plus grand des miracle K.Murray est toujours dispo au 30ème choix).
    Enfin pour en finir avec la défense l’ajout d’un lineman, un vrai joueur de tranchée à moindre frais me semble hyper important. Un run blocker, un mec qui fait un chantier dans l’ombre et qui libère un peu Clark. Je vous ai déjà parlé de Danny Shelton, ou alors Brandon Copeland ou même un Gerald McCoy sur un 1 year Contract.

    Voilà mon point de vue sur la défense. Je passe à l’attaque mais sur un autre post pour que cela soit plus sympa à lire.

  3. Laogurdr

    Bon à l’attaque maintenant.
    – pour les ERFA, pas de discussion il faut reprendre Lazard, Kumerow et Tonyan.
    – pour les UFA, j’espère aussi Bulaga (car grosse expérience,toujours au niveau et Rodgers), Veldheer (backup), Lewis (grand frère) et Ervin (car quel impact en ST).

    Adieu Allison et ses fumbles, Grant (car la draft doit apporter beaucoup plus sur le poste, je ne sais pas au hasard un mec de l’Oregon…Lol… Bon même sans Hodgins il y en a plein d’autres comme Cleveland hein GBPF). Tout comme vous je pense qu’il n’y aura pas de FB dans les 53 (ou 55 selon le vote des joueurs) et enfin Spriggs n’a jamais justifié son 48ème choix.
    Pour Crosby toujours trop content de la signature.

    Bon maintenant que faire pendant la FA :
    – pour l’OL comme je l’ai dit je crains que Bulaga ne soit pas re-signé et comme signalé par GBPF Linsley coûte très cher. Une coupe de Linsley serait pas mal. Lucas Patrick peut faire le job mais je le vois plus comme un backup avec signature d’un guard, glissement de Turner au poste de Tackle droit (ou il sera meilleur quand RG) et enfin draft d’un centre ou Guard(dans ce cas Jenkins glisserait en Centre).
    Les Centres dispos dans cette FA ne me font pas rêver, même un McGovern ne m’emballe que moyennement. Par contre au poste de Guard c’est pas pareil. Thuney, ou Glasgow, ou encore Daryl Williams, l’un d’eux apporterait beaucoup.
    Par contre si Bulaga est conserver pas de grosse signature en guard et il faut drafter un Centre ou Guard. Lane Taylor peut-être coupé mais il faudra quand même renforcé numériquement la ligne en plus de light et Madison.

    – pour les TE, ciao Graham trop cher pour son apport. On garde Lewis + Sternberger + Tonyan et Baylis en PS( je crois qu’il est encore éligible? mais je ne suis pas sûr). Comme tu le dis GBPF on parle beaucoup de Hooper je dois avouer que je ne sais pas. Hooper va prendre un gros contrat. Il est beaucoup question de Robby Anderson (WR) en ce moment pourquoi pas il coûterait surement deux fois moins que Hooper ce qui permettrait de signer un TE en plus (Ebron, ou un pari santé avec Eifert pourquoi pas?). En tout cas si GB signe Hooper il faut absolument un gros WR lors de la draft et les TE de la draft ne me font pas trop rêver cette année.
    – pour les WR, donc ciao Allison et Grant, on a donc Adams, St-Brown, Lazard, Kumerow, MVS, + 1er ou 2ème tour de draft (Higgins, Ayiuk, Reagor, Jefferson, bref un WR opérationnel direct et futur WR n°1 dans quelques saisons). Après à voir en fonction de mon paragraphe précédent si signature ou non d’un WR n°2 (Anderson, Perriman, Agholor, Gabriel, …) + un choix de draft du 3ème jour ( vous savez qui? lol). Pas mal non?
    – pour les RB Dexter Williams est remplaçable car aucun impact.

    Pour mes deux commentaires je ne parle que pour les joueurs susceptibles d’être dans les 53(ou 55) évidemment.

    Vous en dites quoi ?

  4. The_Chosen_One

    Pour ma part
    – coté défense : je serai encore plus violent que @Laogurdr, exit Goodson et Campbell, je laisse aussi filer Lancaster pas assez impactant, je privilégirais l’option de drafter un DT et de signer un DL en FA (j’y reviendrai plus bas), mais je resigne Sullivan qui pour moi actuellement est le slot CB titulaire, la bonne surprise de l’année côté défense.
    D’après ce que j’ai vu Redmond serait aussi ERFA (source spotrac), donc peu de risque de le resigner à moindre cout, il pourrait toujours être libérer plus tard suivant la draft, il fait un backup potable.
    Je garderais bien Fackrell, mais je pense qu’il faudrait compter $4-5M. Par ailleurs, Tim Williams a été réclamer sur le waiver des Ravens en cours de saison, il a encore un an de contrat et en tant qu’ancien 3e tour, je pense qu’il pourra entrer dans la rotation la saison prochaine.
    Tramon a été un soldat et un serviteur exemplaire de l’équipe, je pense cependant que le temps de la retraite et venu, je verrai d’un bon oeil une reconversion en tant qu’assistant coach des DB.
    Martinez, vous connaissez ma passion pour lui maintes fois exprimé en cours de saison. Je veux bien lui faire sa petite valise pour qu’il aille rater des plaquages ailleurs.

    Niveau des arrivées, il faut reconstruire le second rideau. Idéalement, je rêve d’un attelage Schobert – Dye.
    Contrairement à mon ami @Laogurdr, je pense que Schobert est 3 crans au dessus de Martinez : aussi productif au plaquage (sans le retard au démarrage de l’action), meilleur en couverture, c’est un playmaker (4 interceptions et 2
    fumbles forcés), bonus c’est un gars du Wisconsin.
    Troy Dye au 2nd tour, comme dans la mock, ça reste mon option préférentielle.
    Je garde Summers et Bolton en backup, je tente un trade de Burks pour essayer de récupérer un late round
    Moi aussi je regarde du côté de Shelton depuis plusieurs semaines, il pourrait être un gros renfort à prix raisonnable. Une DL Shelton – Clark – Keke avec en doublure Lowry, Adams et un rookie.
    Niveau DB, l’ajout d’un rookie au 5e tour suffira à compléter le depth.

  5. The_Chosen_One

    – Côté attaque : comme vous, sans hésitation, je conserve Lazard, Tonyan et Kumerow.
    J’essaie de resigner Lewis au minimum vétéran pour compléter l’escouade de TE d’un point de vu numérique mais aussi technique.
    Exit Allison, Spriggs, Veldheer, Grant et Vitale
    Bulaga semble sur le chemin du départ, et ça m’ennuie. Je le garderai pour 2 ans de plus à $8M, peut être peut il faire un effort pour rester à GB avec Rodgers. Comme le dit GBPF il a quand même jouer quasiment tous les matchs depuis 2 ans et son retour de blessure, cette saison hormis un ou deux exception, il a été très solide, il a éteint Mack lors des 2 matchs !

    Après il faut couper dans le lard : Graham, Taylor et Linsley, out. On pourrait peut être même récupérer quelque chose des 2 derniers, notamment Linsley pourrait valoir un R4 avec toutes les équipes en mal d’OL.
    l’économie de la coupe de Linsley et Taylor (8,5M + 4,6M) pourrait financer une signature d’un joueur comme Thuney. Imaginez une OL composé de Bak – Jenkins – Patrick ou Madison – Thuney – Bulaga…. le rêve… improbable 😄
    Plus sérieusement, une coupe de Linsley financerait la prolongation de Bulaga et pourrait être compenser par la draft d’un OL au 3e tour (Lemieux ?) ou 4e (Kraemer ? )

    Je suis comme GBPF, assez partagé sur la pertinence d’allonger les billets (encore!) sur un TE. Si la perspective d’un duo Hooper – Sternberger au milieu du terrain est séduisante, le potentiel ratio salaire / performance de Hooper pose question.
    Je mets aussi un bémol sur Anderson car pour moi il cherche un contrat à mini $12M, je ne dépenserai pas 1$ pour un WR en FA vu la classe de rookie, pour moi c’est un WR au 1er tour qu’il nous faut et un autre plus tard.

    Il ne serait pas inintéressant de restructurer le contrat d’Adams, cela permettrait de récupérer quelques millions pour 2020 et avoir une marge de manoeuvre supplémentaire.

  6. The_Chosen_One

    en résumé :
    le cap est actuellement de $17M
    coupe de Graham : +8M
    coupe de Taylor : +4,6M
    coupe de Linsley : +8,5
    sous total : $38M

    prolongation ERFA
    Kumerow : – 0,7M (valeur approximative du contrat)
    Tonyan : – 0,7M
    Lazard : – 0,7M
    Sullivan : – 0,7M
    sous total : $35,2M

    Signature des rookies : $9M

    Cap à « dépenser » sur la FA : $26,2M

    Avec le type de structure des contrats Packers j’imagine que les FA qui intéresseraient GB aurait un cap 2020 autour de :
    – Hooper 9M
    – Schobert 8M
    – Shelton 4M
    – Thuney 11M-12M
    – Bulaga 8M
    – Littleton 10M-11M
    – Anderson 11M-12M
    – Kwiatkoski 4M

    faites vos courses 🙂

  7. DavidBrillac

    Salut Laogurdr, je pense que l’on est tous d’accord sur les grandes lignes, sur ceux qui doivent rester, et ceux qui peuvent partir.

    Maintenant j’attends aussi une
    analyse aussi complète sur les Patriots, car ta chère et tendre, ne soutient les Patriots que pour les beaux yeux du vieux Tom, donc tu dois te substituer.

    Et derrière chose, quelle est l’origine de Laogurdr ?

  8. Laogurdr

    Salut !!!
    @DavidBrillac mon pseudo n’a pas vraiment d’origine c’est un pseudo de jeunesse pour jouer en réseau avec les potes.
    Sinon pour les Pats ma femme n’est pas trop sereine en ce moment 😂 pour une fois elle flippe même de perdre la division la saison prochaine contre les Bills (et elle a pas tort d’ailleurs 🤔).
    Mais non, c’est même pas Brady qui l’a fait adorer les Patriots bien au contraire elle le détestait au début. C’est plutôt Wes Welker et surtout la défense avec notamment Brandon Meriweather un SS qui tapait très fort et qu’on a croisé face aux nounours durant la suite de sa carrière. Au final, c’est avec le temps et en connaissant mieux le foot U.S qu’elle a compris que Brady était quand même un super QB. Pour l’analyse des Patriots, ma grande question, outre le fait que Brady va rester et qu’il met juste la pression pour avoir des cibles, je me demande s’ils vont enfin sortir le chéquier pour conserver certains joueurs car si ils perdent Thuney, Collins, Van Noy et McCourty notamment ça ne va pas être facile à remplacer bien que Winovich va prendre de l’ampleur dans cette défense (ce qui me fait dire que Gute s’est peut être planté de DE a Michigan🤔).
    Bref, ils doivent ne pas perdre trop d’éléments de leur excellente défense et renforcer sérieusement l’attaque. L’OL va être un chantier Andrews ne rejouera peut-être pas, Cannon n’est plus à son niveau, Wynn tout le temps blessé, Thuney peut-être ailleurs et surtout Scarnecchia à la retraite. Vu sa pointe de vitesse phénoménale je comprends pourquoi Brady réfléchit un peu 😂😂😂.
    Bref, même sans Brady, ma femme sera toujours pour les Patriots 😔. Au moins elle adore le foot U.S c’est déjà le plus important 😉.

  9. Guile

    @TCO : pour 26M, j’ai plusieurs combo en tête
    – Schobert / Bulaga / Shelton / Kwiatkoski soit 24M pour renforcer la défense et le poste en souffrance (ILB)
    – Schobert / Anderson / Kwiatkoski pour renforcer les deux postes en souffrance (ILB / WR) et faudra trouver un RT ou un G puis un DL à la draft
    – Thuney / Schobert / Shelton pour mixer un peu tout et faudra prendre du WR à la draft et guetter les bonnes affaires en FA (retour de Cobb ?)

    Tu peux aussi imaginer blinder l’OL (avec un peu d’ILB) avec Bulaga / Thuney et Kwiatkoski . Bref, il y a moyen de faire un truc pas mal mais après, il faut arriver à signer parce que beaucoup d’équipes cherchent à protéger leur QB donc les OL sont plutôt demandés. Comme les ILB parce que même si le jeu de ces dernières années est plutôt orienté passe, on va bien vu que des RB performants ça soulage des QB (ah, j’ai un appel de Kirk Cousins qui me dit qu’il est d’accord avec moi 🙂 ) et ça permet même d’aller au SB avec un QB qui lance 8 fois.

    Après peut-être que la FA va un peu être phagocytée par tous les « vieux » QB libres et qu’il y aura moyen de faire de bonnes signatures en passant sous le radar.

  10. The_Chosen_One

    @Guile Pour moi ton 1er combo est mon préféré.
    Prolonger Bulaga, renforcer la DL et le second rideau. Ca donne des bases solides pour 2020 et renforce nos points faibles. Après évidemment ça veut dire WR au 1er tour. Je suis d’accord avec toi, les OL sont toujours surpayé en FA, et on peut imaginer que Thuney va faire sauter la banque, y a tellement d’équipe en souffrance…

    J’ai lu une option qui pourrait aussi être intéressante : Michael Pierce des Ravens. Excellent contre la course et n’étant pas aligner sur 3 downs, son « prix » est estimé en dessous de 5M/an. Il n’a que 27 ans. Il pourrait être un bon complément à Clark sur la ligne, et on a pas de DL purement run stopper.

    Je pense qu’il faut se sécuriser en vu de la draft et signer des FA qui faciliteront les choix en avril. Prolonger Bulaga, ça permet de couper ou échanger Linsley et se focaliser sur un IOL où il devrait y avoir de bonnes opportunités jusqu’à la fin du R3 (ou milieu du R3 avec trade up). On sait en plus qu’on a Patrick qui peut démarrer. Alors que sans Bulaga on a aucune garantie en RT.
    Idem pour un DL, Shelton ou Pierce à un bon prix permet de ne pas prioriser le poste au cours des 2 premiers jours de la draft, tout en apportant une vraie plus value à la ligne.
    Signer un ILB titulaire, ça permet d’attendre la fin du R2 et de pas mettre la pression sur le rookie en le faisant jouer tous les snaps. J’insiste mais Schobert – Dye ça aurait une sacrée gueule.

    Ce qui pourrait permettre de drafter dans l’ordre : WR – ILB – OL – DB – TE

  11. Laogurdr

    Devant ce plébiscite pour Schobert j’ai profité du weekend pour mater Cleveland en observant spécialement ce dernier. Verdict bon OK je reconnais mon erreur il est définitivement plus complet que Martinez et la plus-value serait bien plus importante avec lui. Mea-culpa 😉

    @Guile ton premier combo est très très alléchant. + un WR au 1er tour comme le dis @TCO.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.