GBPF Mock Draft – 1.0

draft 2020

GBPF cède aux sirènes de la simulation (mock) de draft. Alors que le « combine » a entamé la période des interviews et avant les tests physiques, GBPF s’avance dans sa première mock draft de l’inter-saison.

1er tour –  30ème choix

KJ Hamler – WR – Penn State – RS Sophomore

KJ Hamler

Donnons des cibles à Rodgers ! Voilà le sentiment général au sortir d’une saison 2019 frustrante au niveau de jeu de passes, où Davante Adams a trop souvent été seul à porter les espoirs des fans et à avoir la confiance de Rodgers.

KJ Hamler pourrait être immédiatement la cible privilégiée dans le slot, receveur explosif capable de créer de gros gains notamment après réception, ses capacités de séparation et sa vitesse pourraient devenir des armes dévastatrices dans les défenses adverses. Polyvalent, il pourrait également s’intégrer parfaitement dans les packages plus originaux comme les « jet sweep » et apporter une plus-value sur les retours de coups de pieds.

Attention à vite régler ses quelques problèmes de drops s’il veut obtenir la bénédiction du roi Aaron.

2e tour – 62ème choix

Troy Dye – ILB – Oregon – Senior

Dye

Blake Martinez en fin de contrat est sur le départ, le poste d’ILB, déjà point faible de l’équipe depuis plusieurs saisons et en particulier en 2019, va devoir être reconstruit durant cette intersaison.

Troy Dye, leader défensif des Ducks d’Oregon, pourrait être une cible privilégiée en fin de second tour. Auteur d’une belle carrière et d’une solide production en NCAA, Dye pourrait être aligné sur 3 tentatives. Très athlétique, doté d’un gros mental et leader dans l’âme, il est très bon en couverture, notamment des TE, et il est également très à l’aise pour blitzer. Pourrait également être une grosse valeur ajoutée en équipes spéciales.

3e tour – 94ème choix

Logan Stenberg – OL – Kentucky – Senior

Stenberg

L’incertitude règne autour de l’avenir de Bryan Bulaga (RT) en fin de contrat. Mais en signant Billy Turner l’an passé, le plan semblait assez clair, l’ancien Bronco glisserait en tackle droit, laissant ainsi le poste de guard droit titulaire vacant.

Physique et rugueux, Logan Stenberg dispose d’un bon instinct lui permettant de bien anticiper en phase de protection de passe. Il peut également être un atout pour la course avec notamment une grosse puissance dans ses blocks. Il a grandement contribué aux performances de Benny Snell (RB) en 2018. Une belle opportunité en fin de 3e tour.

4e tour – 126ème choix*

Jason Strowbridge – DL – North Carolina – Senior

Strowbridge

La ligne défensive des Packers manque de profondeur mais aussi de qualité, Lowry et Adams ont déçu alors que Mike Daniels n’a jamais été remplacé. Si la free agency ne devrait pas permettre de folies sur le poste malgré un casting intéressant, le poste devrait être privilégié en milieu de draft.

Strowbridge a les outils physiques nécessaires pour s’installer dans la rotation et renforcer la défense contre la course sur laquelle il sait se montrer efficace. Avec notamment un bon usage de ses mains et de bons mouvements, il gêne les blocks adverses et arrive à venir créer de la pression pour perturber le backfield.

5e tour – 157ème choix*

Shyheim Carter – DB – Alabama – Senior

Carter

Bien que refondu avec succès l’an dernier, le poste de safety manque de profondeur en cas de blessure des deux titulaires indiscutables Savage et Amos. Si Greene a plutôt été cantonné au rôle de « Dime Linebacker », Carter est capable aussi bien d’évoluer dans les deux rôles de safety ainsi que dans celui de slot CB (ou « Nickelback »). Expérimenté avec 22 titularisations à un poste fondamental dans l’excellente défense d’Alabama, il est présent et rude au contact malgré des mensurations limitées pour le poste.

6e tour – 173ème choix*

(en provenance des Las Vegas Raiders)

Colton McKivitz – OT – West Virginia – Senior

Mckivitz

Le tackle de West Virginia a tout pour être la bonne surprise de fin de draft. Expérimenté (4 années titulaires), bon en block et plutôt mobile, sa marge de progression semble intéressante au niveau supérieur et au contact d’un tackle de grand talent comme Bakhtiari (ou Bulaga ?), il pourrait vite devenir une doublure crédible en attendant mieux.

6e tour – 189ème choix*

(en provenance des Tennessee Titans)

Mitchell Wilcox – TE – South Florida – Senior

Wilcox

Wilcox a quelques qualités à faire valoir pour venir étoffer une escouade qui devrait perdre Graham durant l’intersaison et peut-être Marcedes Lewis en fin de contrat. Il pourrait notamment s’avérer précieux dans le rôle du TE spécialiste du block et s’intégrer dans les schémas de course de LaFleur. Il a également la mobilité pour se développer comme cible crédible à la passe mais devra progresser dans la sécurisation du ballon sur les réceptions.

6e tour – 190ème choix*

Carter Coughlin – OLB – Minnesota – Senior

Coughlin

Doté d’un très bonne intelligence de jeu, Coughlin compense un manque de taille par de belles qualités athlétiques et un vrai sens de l’effort. Productif durant son parcours chez les Golden Goffers, il a montré de belles qualités de plaquages. Il pourrait être le remplaçant idéal d’un Fackrell en fin de contrat.

7e tour – 202ème choix*

Tyrie Cleveland – WR – Florida – Senior

Cleveland

Véritable menace profonde, Cleveland pourrait apporter un peu de concurrence à Marquez Valdes-Scantling s’inscrivant dans le même registre. Il dispose de qualités de bloqueur intéressantes pour un joueur de son profil. Peut jouer le rôle de « gunner » en équipes spéciales.

7e tour – 220ème choix*

(en provenance des Baltimore Ravens)

Cole McDonald – QB – Hawaii – Junior

McDonald

Pur passeur aux statistiques folles en NCAA (69 TD en 27 matchs lors des 2 dernières saisons !), McDonald dispose d’une belle qualité de lecture et d’ajustement. Pourrait surprendre et prétendre au rôle de doublure de Rodgers.

*susceptible de changer avec l’attribution des choix compensatoires

The_Chosen_One

5 Comments

  1. DavidBrillac

    Article intéressant signé d’un spécialiste TCO, comme peut l’être notre ami Roundeux, et le voisin méditerranéen de TCO, Zappa sur TDA.
    Comptez pas sur moi pour donner mon avis sur nos futures recrues venus de NCAA, que j’ai n’ai jamais suivi depuis plus de trente ans de NFL, qui a mon unique attention !

    Par contre, depuis ma première draft en 88 j’ai constaté à maintes reprises que c’est vraiment une loterie, avec souvent des foirades monumentales, des surprises bonnes ou mauvaises, des déceptions, et rarement des coups de génie.
    Je parle pour notre paroisse bien sûr, 2020 sera ma 33ème draft et je peux vous dire qu’en 33 ans, en se focalisant uniquement sur notre premier choix chaque année, que peu de grands joueurs en ressortent !
    Tony Mandarine en 89, non je déconne, ma première draft en 88 on sélectionne un des plus grands receveurs de l’histoire Sterling Sharpe, mais avec une carrière trop vite écourtée, le doublé gagnant de 2009 Raji-Matthews qui nous mène au Super Bowl, tous les autres à quelques exceptions près n’ont rien apporté, ou s’ils avaient été sélectionnés au deuxième, troisième, ou bien quatrième tour, cela aurait été pareil !

    Heureusement, dans ce laps de temps il y a eu Ron Wolf qui va nous chercher chez les Falcons mon idole Favre contre un deuxième tour, et 2005 : le miracle Rodgers qui descend jusqu’à nous. Et seuls ces deux-là ont tout changé à l’histoire des Packers depuis 1993.

  2. Laogurdr

    Pour Dye, Stenberg, Carter et Cleveland je te suis à fond GBPF. Pour les autres je ne les connais pas mais je te fais entièrement confiance.
    Par contre j’avoue que Hamler est complètement passé sous mes radars je n’ai pas vu joué Penn State depuis très très longtemps du coup j’ai tendance à préférer d’autres WR mais je ne demande qu’à être surpris.
    Je rajouterai juste Isaiah Hodgins de Oregon State (vous l’aurez compris c’est mon petit chouchou😁 pour un développement que je pense très prometteur).

  3. The_Chosen_One

    Pour Hamler, le fait qu’il n’ait pas participé au combine va influer négativement sur son draft stock. Quand j’ai fait la mock, j’ai beaucoup hésité entre lui, Higgins et Jefferson, mais j’aime bien son profil à Tyreek Hill. Je l’aime vraiment bien et je pense qu’il pourrait être électrique, mais c’est vrai qu’en 30 c’est peut être un peu haut.

    Le problème c’est qu’il y a un peu 2 groupes chez les WR
    le 1er : Jeudy, Lamb, Ruggs, Shenault, Higgins, Jefferson sur à 90% d’être des 1er tour
    Le 2nd : Aiyuk, Mims, Peoples-Jones, Claypool (et Hodgins pour @Laogurdr 😄)qui seront milieu de 2nd, milieu 3e.
    et y a Hamler et Raegor qui naviguent un peu entre les deux, pouvant aussi bien être 1er tour que fin de 2nd.

    Le 30e choix est un peu merdique car c’est un peu bas pour le 1er groupe et trop haut pour le 2nd. Y a beaucoup d’équipes avant nous qui pourraient prendre un WR (Cards, Jags, Jets, Broncos, Eagles, Bills, Saints, Pats).
    Je serai pas surpris d’un trade up ou down en fonction de la tournure des évènements, et si Gut a eu un coup de coeur pour un du 1er groupe ou pas.

    La FA va rebattre aussi pas mal de cartes en fonction des arrivées, la tendance est pour l’instant sur un ILB (j’ai vu qu’on se renseignait sur Schobert et Kwiatkoski) et sur un TE (Hooper en l’occurence). A suivre… je travaille déjà sur la mock 2.0 😅

  4. james5

    Hello!

    Je me permets de reagir à ton article car je commence un peu a m’interesser a la draft qui arrive a grands pas… apres une free agency assez monotone pour nous fan des packers.

    et j’ai une question du coup @the_chosen_one, par rapport à ce que j’ai lu sur les receveurs via ton article et ailleurs et par rapport à ce que tu dis sur Dye qui est ton coup de coeur et semble etre LE joueur à pas rater pour nous, ne serait il pas judicieux de faire un trade down de refiler notre choix du premier tour… et de recuperer un choix haut de second tour ainsi qu’un choix de 3 eme tour supplémentaire par exemple?

    ça permettrait de récupérer un joueur de plus et… d’avoir notre « top » receveur en fin de second tour et Dye en debut de second tour. qu’en penses tu?

    d’autant plus qu’on le sait il est difficile de prédire quel receveur parmi cette large selection cette année deviendra un tres bon joueur nfl.

  5. The_Chosen_One

    Salut @Jame5
    merci de ta question. Elle me parle beaucoup, parce que justement ces derniers jours, je me dis qu’on a 2 options pour le 1st pick. Soit on joue « All in » et on trade up pour un WR genre Ruggs en envoyant notre 1st round 2021, soit comme tu le suggères on trade down pour pendre un peu de picks supplémentaires au R2 et R3.

    En effet, je trouve que cette année le 30e pick est assez « batard » comme position car trop bas pour les top WR et un poil trop haut pour la 2e vague (Higgins, Shenault, Aiyuk, Reagor, etc.). C’est encore plus vrai pour les tackles et les ILB.
    Du coup un trade down pourrait avoir beaucoup de sens si on gagne un début de R3 supplémentaire par exemple.
    Si on prend des clients comme Cleveland, LAC ou Carolina, on descendrait donc au R2 dans des eaux où les joueurs que j’ai cité plus haut sont plus à leur place. Et si on choisit l’option tackle également avec Cleveland par exemple.
    Un pick en plus au début de R3 pourrait nous permettre de prendre Dye qui navigue entre la fin du R2 et la fin du R3 dans les dernières prévisions. Ou si il est parti d’autres options intéressantes au poste devraient être disponibles comme Brooks voir Harrison.

    Pour moi ce trade down pourrait donner
    R2 (du trade) :E. Cleveland,
    R2 : Aiyuk
    R3 (du trade) : Dye (😍)
    R3 : Elliott

    ou
    R2 (du trade): Shenault
    R2 : R. Davis ou Davidson
    R3 (du trade) : Dye ou Brooks
    R3 : Bartch

    on a 4 gros besoins : WR, LB, DL et OT et seulement 3 pick dans le top 100, difficile donc de trouver du starter à chacun de ces postes.

    Je suis en train de finir une mock 2.0 post FA qui sera publié prochainement. On en reparle quand tu veux 😊

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.