Mini-camp des rookies 2022

Photo : Evan Siegle

Pas le temps de chômer. 6 jours après le 3ème jour de draft, le mini-camp des rookies pour les Packers s’est ouvert le vendredi 6 mai 2022, pour 2 jours. Une première occasion de se familiariser à leur nouvel environnement pour ces jeunes joueurs et pour certains de se faire remarquer plus que d’autres.

Ce mini-camp pour rookies a réuni 51 jeunes joueurs qui n’ont pas vraiment tous le même statut.

11 JOUEURS DRAFTÉS

Les 11 joueurs draftés sont là pour découvrir leur futur environnement de travail et avoir leurs nouveaux numéros de joueurs « green and gold » qu’ils tenteront de garder le plus longtemps possible.

Ce mini-camp était aussi le retour des médias qui avaient faim d’actions et en firent des tonnes sur les moindres actions ou mêmes exercices physiques de ces joueurs. C’est évidemment Christian Watson, le WR choisi au n°34 après trade-up, qui a attiré le plus les regards.

Une fois n’est pas coutume, la signature des contrats des rookies a été encore plus une formalité qu’à l’accoutumée, et quasiment toute la cuvée avait apposé sa signature en bas d’un contrat à la fin de ce mini-camp.

Les 11 joueurs draftés :

  • Quay Walker (LB) – n°7
  • Devonte Wyatt (DT) – n°95
  • Christian Watson (WR) – n°9
  • Sean Rhyan (OL) – n°71
  • Romeo Doubs (WR) – n°87
  • Zach Tom (OL)
  • Kingsley Enagbare (OLB) – n°55
  • Tariq Carpenter (S/LB) – n°24
  • Jonathan Ford (DT) – n°99
  • Rasheed Walker (OT) – n°63
  • Samari Touré (WR) – n°83

L’ensemble de ces joueurs sont quasiment assurés de faire partie des 53 en septembre, les élus du 7ème tour (Ford, R. Walker, Touré) devront néanmoins faire plus leurs preuves pour ne pas finir en équipe d’entraînement.

14 ROOKIES NON DRAFTÉS

Pour les 14 rookies non draftés, être « rattrapés » par la vague de contrats post-draft est déjà une chance.

Le premier jour de ce mini-camp fut très symbolique pour eux puisqu’ils signent officiellement leurs contrats après des tests physiques. Leur avenir se jouera dans les prochains mois, et plus spécialement lors du camp d’entrainement estival, où ils devront tout donner pour montrer qu’ils ont un avenir en NFL. Leur destination de choix est l’équipe d’entrainement, rares sont ceux qui vont directement dans l’effectif de 53.

Mais l’espoir reste entier quand on voit les exemples de Krys Barnes (ILB), rookie non drafté en 2020 (UCLA) et Jack Helflin (DT), rookie non drafté en 2021 (Iowa), en sont les parfaits exemples. Sans parler de Yosh Nijman (OT), UDFA en 2019, et révélé cette saison après deux années en équipe d’entraînement.

Les 14 rookies non draftés :

  • Caleb Jones, OL, Indiana
  • Chauncey Manac, EDGE, Louisiana
  • Cole Schneider, G, UCF
  • Tyler Goodson, RB, Iowa
  • Akial Byers, DT, Missouri
  • George Moore, OL, Oregon
  • Raleigh Texada, CB, Baylor
  • Calif Brice, LB, Florida Athletic
  • Hauati Pututau, DL, Utah
  • BJ Baylor, RB, Oregon State
  • Ellis Brooks, LB, Penn State
  • Jahmir Johnson, OL, Texas A&M
  • Danny Davis, WR, Wisconsin
  • Tre Sterling, S, Oklahoma State

Parmi ces rookies non draftés, un a particulièrement retenu l’attention, simplement par son apparence, c’est le tackle offensif Caleb Jones (Indiana). Il faut dire que ses mensurations ont fait passer tous les autres, même les golgoths des lignes, pour des hobbits. Imaginez, Caleb Jones émarge à 2,10 m et 168 kg ! Un futur contreur de field goal ou punt ?

8 JOUEURS DE 1ERE ANNÉE

Peuvent participer également les joueurs qui ont déjà un an d’expérience mais qui ont si peu joué en 2021 qu’ils peuvent être considérés comme des « rookies ». Pour eux, c’est l’occasion de s’étalonner face aux nouveaux et de montrer qu’ils en ont dans le ventre pour sortir de l’équipe d’entraînement où ils étaient cantonnés.

  • Danny Etling (QB)
  • JJ Molson (K)
  • Dominik Eberle (K)
  • Michael Menet (C)
  • Chris Blair (WR)
  • Alizé Mack (TE)
  • Ray Wilborn (LB)
  • Innis Gaines (S)

18 JOUEURS INVITÉS

Enfin, participent également des joueurs invités et qui n’ont pas signé de contrat. Ces jeunes joueurs n’ont rien à perdre et font tout pour montrer qu’ils peuvent décrocher un contrat et glaner les quelques places restantes dans l’effectif des 90. Ces joueurs peuvent participer à autant de mini-camps de franchises différentes qu’ils sont invités.

Voici les joueurs invités au mini-camp rookies des Packers :

  • QB Max Borstenschlager, Florida International
  • LB Kobe Jones, Mississippi State
  • LB Ryler Anderson, Indiana
  • CB Andrew Whitaker, Washington (St Louis)
  • CB Zafyr Kelly, South Carolina State
  • S Alex Spillum, Coastal Carolina
  • S Xavior Williams, Iowa
  • S Kendall Karcz, St Norbert
  • DL, Sam Renner, Minnesota
  • G, Kyler Schott, Iowa
  • FB Sean Dykes, Memphis
  • WR Ryan Wisniewski, Wisconsin-Whitewater
  • WR Keke Chism, Missouri
  • WR Anthony Turner, Grand View
  • TE Carson Teller, Utah State
  • LS Jack Coco, Georgia Tech
  • LS Cameron Kaye, Troy
  • P Will Spiers, Clemson

Et le rêve est devenu réalité pour l’un d’entre eux, en l’occurrence Kobe Jones (LB) qui a rempli le 90ème spot de l’effectif d’inter-saison des Packers.

Mais ce n’est pas vraiment un rêve américain qui vient de se réaliser pour Kobe Jones puisqu’à 24 ans, il a déjà été signé en tant que rookie non drafté l’année dernière par les Atlanta Falcons avant d’être résilié lors du « cut » des 53. Même destin pour lui chez les Packers ? Très probablement.

Depuis la fin du mini-camp rookie, l’effectif a déjà évolué avec l’arrivée du TE Eli Wolf, rookie non drafté en 2020 (Georgia) et chipé aux Indianapolis Colts sur les « waivers ». Puisque l’effectif est actuellement limité à 90, il a fallu faire de la place et c’est Chris Blair (WR) qui en a fait les frais.

À l’image de ce dernier mouvement, l’effectif va être mouvant d’ici septembre. Vous pouvez toujours suivre son évolution sur l’onglet EFFECTIF du site.

GreenBayPackersFrance

1 Comment

  1. Guile

    Comme d’hab durant cette période, tout le monde est beau, tout le monde est fort, tout le monde impressionne les coachs, etc.

    La bonne nouvelle est qu’on a resigné Alexander. Il prend un beau pactole mais c’est ça d’avoir attendu limite le dernier moment vu comment certains contrats de l’intersaison ont été hallucinants. Mention spéciale aux Jags qui payent des moyens-courriers comme des top joueurs.
    A noter que l’organisation du contrat fait que ça libère pas mal de marge salariale pour cette année donc il y a de quoi signer quelques vétérans (OT, WR, S ou EDGE) d’ici le début du camp.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.