Classements 2020 : Semaine 15

Leveon Bell (n°26) marque le 4ème TD des Chiefs (Photo : Brett Duke)

Allez, on passe à un bilan hebdomadaire des classements. À 3 semaines de la fin de la saison régulière, chaque résultat a son importance et les planètes ont l’air de s’aligner pour les Packers en cette fin de saison 2020.

CLASSEMENT DIVISION NFC NORTH

  1. Green Bay Packers :  11-3    (4-1 Div.)  (9-2 Conf.)
  2. Chicago Bears : 7-7   (2-3 Div.)  (6-5 Conf.)
  3. Minnesota Vikings : 6-8     (3-2 Div.)  (4-6 Conf.)
  4. Detroit Lions : 5-9    (1-4 Div.)  (4-6 Conf.)

Les Packers sont champions NFC North depuis la semaine 14, l’essentiel pour eux étant maintenant la place de n°1 NFC.

Derrière, il y avait l’affrontement NFC North de la semaine entre les Chicago Bears et les Minnesota Vikings, tous les deux candidats au strapontin n°7 des play-offs NFC. On eut droit à un duel de coureurs. On s’y attendait pour Dalvin Cook des Vikings (132 yards, 1 TD), moins pour David Montgomery des Bears (146 yard, 2 TD). Vous rajoutez un pass-rush Bears qui a harcelé Cousins (QB) : 3 sacks, 1 fumble forcé, ainsi que 2 FG en zone rouge pour les Vikings, et les Bears prirent la mesure des Vikes. Mais Trubisky, le QB des Bears, se chargea de remettre en selle MIN avec une interception à 6 yards de l’en-but Vikings à un peu plus de 2 mn de la fin du match. Mais l’Ave Maria de Cousins pour faire basculer le match à la dernière seconde fut manquée, de peu mais manquée.

Quant aux Lions, une annus horribilis de plus en 2020, avec une belle rouste récoltée dans le Tennessee chez les Titans, 46-25. Les Lions n’ont jamais eu une chance dans ce match et Derrick Henry (RB) s’est fait un bon échauffement (147 yards) avant le choc de la semaine 16 chez les Packers.

 

CLASSEMENT CONFÉRENCE NFC

 

RÉSULTAT DES TOP ÉQUIPES NFC

Green Bay est toujours numéro 1 NFC depuis la défaite en semaine 14 des New Orleans Saints chez les Philadelphia Eagles. Avec leur victoire contre les Panthers, les Packers ne pouvaient pas être détrônés. Néanmoins, pour le reste de la saison régulière à venir et ce fameux rang de n°1 NFC à conserver, les autres matchs de cette semaine 15 avaient leur importance.

Les cheeseheads avaient la tête tournée dimanche soir vers le Super Dome de la Nouvelle-Orléans où les Saints recevaient les Kansas City Chiefs champions en titre et leaders AFC. Cette affiche alléchante a eu du mal à tenir ses promesses : 14 punts, Mahomes à 55 % de passes complétées, Brees à 44 % de passes complétées. Les Chiefs ont su malgré tout prendre l’avantage (32-29) sur une défense Saints convaincante. Résultat : une défaite de plus pour les Saints, désormais à 10-4.

C’était le résultat principal que les cheeseheads attendaient. Mais un autre résultat improbable allait également satisfaire les supporters des Packers. Les New York Jets, seule équipe NFL n’ayant encore aucune victoire, ont surpris les Los Angeles Rams 23 à 20. Les Jets menaient 20 à 3 en début du 3ème quart-temps. Mais quand les Rams plantaient 14 points dans ce même 3ème quart-temps, on se doutait que les Jets repartiraient bredouilles de LA. Mais non ! Les Rams se prenant ainsi une 5ème défaite inattendue alors que les Jets ne finiront pas avec un zéro pointé en 2020. Pas sûr que les supporters des Jets aient accueilli cette victoire avec le même entrain que les joueurs, cette victoire faisant passer les Jets en seconde position pour la draft derrière les Jaguars, une draft où le 1er choix est voué à être Trevor Lawrence, le QB de Clemson annoncé comme générationnel.

Les Seattle Seahawks avaient aussi un match pas simple à appréhender chez la Washington Football Team. Comme prévu, la défense de WAS a mis à mal l’attaque de Russell Wilson : 121 yards, 1 TD, 1 INT, aucun point en seconde mi-temps. Si Washington avait eu un autre QB que Dwayne Haskins (2 interceptions, 1 fumble perdu) aux commandes (le vétéran Alex Smith étant blessé),  WAS aurait sûrement vaincu les Seahawks.

 

CONSÉQUENCES DE LA SEMAINE 15 POUR QUE GB SOIT N°1 NFC

La semaine 15 a donc été aussi favorable pour les Packers que la semaine 14. Il reste 2 matchs de saison régulière et les Packers ont un bilan de 11-3 avec un bilan intra-conférence de 9-2. Cela donne :

  • 1 victoire d’avance sur les Saints (10-4), avec le même nombre de défaites NFC (2) et l’avantage de la confrontation directe
  • 1 victoire d’avance sur les Seahawks (10-4) et un bilan meilleur de défaites NFC (2 contre 3 pour les Seahawks)
  • 2 victoires d’avance sur les Rams (9-5) et le même nombre de défaites NFC (2)
  • 2 victoires d’avance sur les Buccaneers (9-5), un meilleur nombre de défaites NFC (2 contre 4 pour les Bucs) mais une défaite en confrontation directe.

Plus que jamais, les Packers ont leur destinée entre leurs mains. Ils ont même le luxe de s’offrir une défaite ce dimanche face aux Tennessee Titans. Bien sûr, Rodgers & co vont tout faire pour gagner, ne serait-ce que pour se convaincre qu’ils ont bien l’étoffe d’un prétendant au Super Bowl. Mais une défaite contre cet adversaire AFC changerait leur bilan bien sûr avec une 4ème défaite mais pas leur bilan NFC, premier moyen de départager en cas de non confrontation directe ou en cas d’égalité à plus de 2 équipes NFC. Et cela ne leur enlève bien sûr pas leur victoire contre les Saints.

Le match contre les Chicago Bears, équipe NFC, compte, par contre, double. Ainsi, si les Packers perdent en semaine 16 contre les Tennessee Titans et gagnent en semaine 17 contre les Chicago Bears (l’équipe souffre-douleur d’Aaron Rodgers), les Packers seront n°1 NFC avec un bilan de 12-4, quoi qu’il arrive dans les autres matchs (même le plein de victoires des adversaires). En effet, au mieux :

  • NO serait à 12-4 mais battu par la confrontation directe de la semaine 3
  • SEA serait à 12-4 mais battu au bilan NFC (3 défaites contre 2 pour GB)
  • LAR serait battu avec un bilan de 11-5
  • TB serait battu avec un bilan de 11-5

Plus que jamais, les Packers sont bien ancrés au volant de la NFC.

Pour l’anecdote, les Tampa Bay Buccaneers, actuels n°5 NFC, peuvent encore ravir de manière improbable le rang n°1 NFC. Pour cela, avec 2 victoires de TB (11-5), il faudra 2 défaites de GB (11-5, battu à la confrontation directe), 2 défaites de NO (10-6), 2 défaites de SEA (10-6) et la victoire de LAR (10-6) en semaine 16 contre les Seahawks mais leur défaite en semaine 17 contre les Cardinals.

Pour rappel, les matchs restants des deux dernières semaines :

Pour les Green Bay Packers (11-3) :

  • semaine 16 : vs Tennessee Titans
  • semaine 17 : @ Chicago Bears

Pour les New Orleans Saints (10-4) :

  • semaine 16 : vs Minnesota Vikings
  • semaine 17 : @ Carolina Panthers

Pour les Seattle Seahawks (10-4) :

  • semaine 16 : vs Los Angeles Rams
  • semaine 17 : @ San Francisco 49ers

Pour les Los Angeles Rams (9-5) :

  • semaine 16 : @ Seattle Seahawks
  • semaine 17 : vs Arizona Cardinals

Pour les Tampa Bay Buccaneers (9-5) :

  • semaine 16 : @ Detroit Lions
  • semaine 17 : vs Atlanta Falcons

 

LE RESTE DE LA NFC

Derrière les 5 équipes se disputant encore le titre NFC,  les Arizona Cardinals sont favoris pour participer pour accrocher la position n°7 avec un bilan de 8-6 après qu’ils aient vaincu non sans mal les Philadelphia Eagles. Peuvent encore espérer Chicago Bears (7-7) et Minnesota Vikings (6-8), même si cela parait plutôt improbable pour les Vikings qui vont en plus visiter prochainement les Saints.

Reste la fameuse NFC East où Football Team (6-8), Giants (5-9), Cowboys (5-9) et Eagles (4-9-1) se tiennent quasiment en une victoire pour le titre de vision octroyant lerang NFC n°4, alors que les deux dernières semaines réservent quelques confrontations NFC East. Avantage WAS et NYG qui ont l’avantage des confrontations contre les Cowboys. Mais même les Eagles peuvent mathématiquement remporter la division avec un bilan de 6-9-1 ! Il faudrait néanmoins un match nul en semaine 17 entre les Giants et les Cowboys.

 

DANS LE RESTE DE LA NFL

Les Kansas City Chiefs ont donc vaincu les Saints et caracolent en tête de l’AFC, tellement qu’ils sont déjà presque assurés d’être n°1 de leur conférence.

Cela est dû avant tout à la défaite des Pittsburgh Steelers (11-3) chez leurs rivaux de l’AFC North : les Cincinnati Bengals. 3ème défaite de suite pour PIT après un début de saison parfait à 11-0 mais plutôt qualifié de chanceux. Résultat, les Steelers ont perdu leur rang n°2 au profit des Buffalo Bills (11-3) qui ont officiellement remporté l’AFC East, pour la première fois depuis 25 ans ! Et s’ils continuent comme ça, PIT pourraient très bien sortir du carré, avec des Cleveland Browns (10-4), toujours n°5 AFC mais maintenant menaçants.

Carré actuel complété par les Tennessee Titans (10-4), leaders AFC South, mais à égalité avec les Indianapolis Colts (10-4), n°6 AFC. Les Titans ne viendront pas dimanche dans le Wisconsin pour trier des billes face aux Packers, ils ont un titre de division à aller chercher.

Miami Dolphins et Baltimore Ravens, tous deux à 9-5, sont à couteaux tirés pour être en play-offs alors que les Las Vegas Raiders (7-7) ont un très mince espoir d’y être mais espoir tout de même. À noter enfin que les Dolphins ont vaincu et définitivement écarté les New England Patriots des play-offs (pour la seconde fois seulement en 17 ans !).

 

LES AFFICHES DE LA SEMAINE 16

  • Green Bay Packers (n° 1 NFC) – Tennessee Titans (n°4 AFC) : Les Packers, pour la confiance ou le doute
  • Pittsburgh Steelers (n° 2 AFC) – Indianapolis Colts (n°6 AFC) : Les Steelers en mode Titanic ?
  • New Orleans Saints (n°2 NFC) – Minnesota Vikings (n°9 NFC) : Match à enjeu entre deux rivaux non assumés
  • Seattle Seahawks (n°3 NFC) – Los Angeles Rams (n°5 NFC) : Couronne NFC West en jeu

1 Comment

  1. Laogurdr

    Petite pensée à ma femme et ses chers Patriots qu’elle ne verra pas en playoffs cette saison (bon en même temps elle s’y était préparée depuis cet été). Elle vient de m’annoncer que entre Wilson ou Trask l’un des deux sera son QB ces prochaines années. Ma foi c’est peut-être jouable 🤔.

    Sinon perso je crois vraiment à la 1ère place NFC pour nos chers Packers, ce serait vraiment une grosse désillusion de ne pas l’avoir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.