Week 15 ~ GB – CAR : Victoire avec le frein à main

Green Bay Packers – Carolina Panthers : 24 – 16

Barnes (au centre) vient de percuter le bras de Bridgewater à 1 yard de la ligne de GB, l’action du match

Si la victoire contre les Lions la semaine passée fut sans surprise et sans panache, que dire de la victoire des Packers face aux Panthers ? Menant 21-3 à la mi-temps, GB a mis le frein à main sur ses velléités offensives, laissant la défense contenir des Panthers peu dangereux en attaque mais dont le pass-rush a étonnamment mis en difficulté l’OL Packers, comme rarement cette année.

Quand Aaron Jones marqua un touchdown de 8 yards à la course en totale facilité à 4 mn de la mi-temps, il porta le score à 21-3 pour les Packers et on se dit alors que cette balade allait permettre aux joueurs de GB de continuer à battre des records. Il était d’ailleurs symbolique que ce soit Aaron Jones qui marqua ce TD car cela parachevait la meilleure mi-temps statistique de sa carrière : 114 yards à la course !

C’est bien simple, On ne vit que lui (course de 46 yards notamment en évitant la défense agressive de CAR sur 3ème et 1) et un peu de très courtes passes à Adams (WR) qui eut face à lui de très bon plaqueurs qui ne lui autorisaient que très peu de yards après réception. Auparavant, Tonyan (TE) marquait lui facilement le 1er TD sur une passe de 1 yard (10ème TD de la saison pour le n°85) alors que Rodgers se chargeait lui-même de courir 6 yards pour le 2ème TD.

Dans cette première mi-temps, Carolina reçut elle un gros coup derrière la cafetière avec ce fumble du QB adverse Teddy Bridgewater en train de vouloir sauter par-dessus son OL à un demi-yard du TD. Mais Krys Barnes (ILB) montrait un superbe instinct pour non seulement stopper le QB mais aussi lui frapper assez fort le bras pour que le ballon part vers l’arrière, récupéré par un Kevin King (CB) dont la faible vitesse de pointe fut mise en lumière sur son retour de 48 yards. À coup sûr, le tournant du match, cette action évitant le 14-10 et amenait quelques actions plus tard à ce fameux 21-3.

King récupère le fumble provoqué par Barnes pour le remonter sur presque 50 yards

Si GB eut encore deux possessions à jouer en première mi-temps, je ne me formalisais pas sur ces deux échecs, l’un à cause d’un sack de Burns (DE), l’autre pour une pénalité de Tonyan (bloc illégal). La mi-temps allait permettre de rebooster Rodgers & co. Que nenni, le seconde mi-temps vit les Packers ne marquer que 3 points et J.K. Scott faire 6 punts au final.

En effet, les Packers n’avaient pas changé leur plan de jeu qui avait si bien marché en première mi-temps : une balance offensive équilibrée entre passe et course (50/50) et des jeux de passe courts, sans risques, destinés à avancer lentement mais sûrement. L’impression donnée fut que Matt LaFleur était si confiant dans la victoire des Packers qu’il ne changea pas ces schémas de jeux afin sûrement de ne pas trop mettre à coeur ouvert le « playbook » des Packers. Son commentaire après match assumant pleinement la victoire « ugly » le laisse à penser.

Et tant pis pour les statistiques de Rodgers, en course pour le titre de MVP, et Adams (WR), en lice pour une saison historique. Le premier effectuera sa prestation la plus pauvre en yards de la saison (143 yards), le second stoppant sa série de matchs consécutifs avec TD.

Il faut dire qu’en face, le pass-rush Panthers étonnait. On attendait Brian Burns (DE), on a vu. Il est bien un des meilleurs pass-rushers actuels de la ligue (1er tour 2019 snif..) et a donné du fil à retordre à Bakhtiari (LT), challengé comme rarement. Mais il fut bien secondé par Derrick Brown, le rookie DT (7ème choix de la dernière draft) qui a fait des misères à Lucas Patrick (LG) notamment. La performance des deux jeunes bonhommes permettait aux Panthers de mettre de la pression à Rodgers avec un effectif minimal (4 voire 3 rushers), si bien que le n°12 ne put jamais trouver l’ouverture profonde malgré avoir tenté bien souvent de faire prolonger les jeux. Et il ne fut pas aidé en plus par des « drops » ou des mauvais blocks de ses receveurs.

Rodgers a subi plus d’une fois la pression de Brian Burns (DE)

En face, Bridgewater n’eut pas plus de succès, dans un match où les pass-rushs prirent le pas sur les OL. Il réussissait une « deep ball » millimétrée en début de match pour D.J. Moore (37 yards) malgré la couverture au près de King (CB), amenant les premiers points de CAR sur un FG (7-3 en milieu de 1er quart-temps). Ce fut encore King qui avec un « holding » annulait plus tard une 3ème tentative manquée. Cette action prolongeait le drive du seul TD du match pour Carolina, via une course plein centre de 13 yards de Bridgewater (QB). (21-10 en milieu de 3ème quart-temps).

Les deux équipes refaisaient un échange de FG (24-13) et on était déjà à 3 mn 30 de la fin du match.

Mais une action gaguesque pour GB donnait de l’espoir aux Panthers. Sur une passe « slant » classique sur 3ème et 1, le WR DJ Moore marqué à 10 mètres par King (CB), échappait justement à King et rebondissait entre Sullivan (CB) et Kirksey (ILB) pour gagner 40 yards au lieu de 5. Cette action mettait en lumière les maillons faibles de la défense : King a principalement permis à DJ Moore de planter 131 yards, Sullivan reste trop intermittent alors que Kirksey a perdu sa place de titulaire au profit de Barnes qui en a pleinement profité (ça sent le roussi à l’inter-saison pour Kirksey).

Compte tenu de ce gros gain et des deux possessions d’écart, CAR tentait directement le FG juste avant le signal des 2 dernières mn. (24-16)

Carolina ne tentait bizarrement pas de « onside kick », vu que de toute façon un first down des Packers pouvait clore ce match. Mais justement, GB échouait sur sa 3ème et 4, Burns (DE) ne mordant absolument pas dans la « play action » pour un sack de – 14 yards au grand désarroi de Rodgers. On frôla le drame sur le punt de J.K. Scott qui fut à deux doigts (vraiment) d’être contré dans sa propre « red zone ».

Il restait 1 mn à Carolina pour arracher les prolongations avec un TD + une transformation à 2 pts. Une très bonne pression de Keke (DT) mettait CAR d’entrée de jeu en difficulté avec un jet volontaire au sol de Bridgewater. Confronté à une 1ère et 20, Carolina ne put surmonter ce handicap.

Le match se terminait sans effusion du côté de GB au terme d’une seconde mi-temps terne qui n’apporta aucune action d’éclat offensive et aucun enseignement supplémentaire. Mais c’était peut-être l’objectif recherché, celui de la gestion économe sans fioritures pour un unique but : la victoire. Et si celle-ci est peut-être la victoire la plus « moche » de l’année, elle a énormément de valeur compte tenu des autres résultats de la semaine 15 NFL, globalement bien favorables à GB qui a plus que jamais son destin en main pour le rang n°1 NFC.

LES STATS

Green Bay :

  • Aaron Rodgers (QB) : 20/29 à la passe, 143 yards, 1 TD à la passe, 1 TD à la course
  • Aaron Jones (RB) : 20 courses, 145 yards, 7.3 yards par porté, 1 TD
  • Davante Adams (WR) : 7 réceptions, 42 yards
  • Allen Lazard (WR) : 5 réceptions, 56 yards
  • Darnell Savage (FS) : 6 plaquages, 1 plaquage pour perte, 1 passe déviée
  • Adrian Amos (SS) : 6 plaquages, 1 plaquage assisté, 3 passes déviées, 1 sack
  • Krys Barnes (ILB) : 6 plaquages, 1 plaquage pour perte, 1 fumble forcé
  • 5 sacks concédés
  • Efficacité en 3ème tentative : 41 % (5 sur 12)
  • 5 pénalités pour 50 yards concédés
  • 29 mn de possession de balle

Carolina :

  • Teddy Bridgewater (QB) : 21/35 à la passe, 258 yards, 1 TD à la course
  • Mike Davis (RB) : 14 courses, 59 yards, 4.2 yards par porté
  • DJ Moore (WR) : 6 réceptions, 131 yards
  • Brian Burns (DE) : 4 plaquages, 2 sacks, 2 plaquages pour perte
  • Derrick Brown (DT) : 3 plaquages, 2 sacks, 2 plaquages pour perte
  • Efficacité en 3ème tentative : 33 % (4 sur 12)
  • 7 pénalités pour 66 yards concédés
  • 31 mn de possession de balle

L’ACTION DU MATCH

  • Sans discussion, le fumble provoqué par Krys Barnes (ILB) sur la ligne d’en-but : VIDÉO

LE DÉTAIL QUI TUE

  • Aaron Rodgers a obtenu sur le 1er TD du match Tonyan (TE) son 40ème TD de la saison ; c’est la 3ème fois qu’il réussit cet exploit en carrière, jamais aucun autre QB n’a pu réussit cette marque autant de fois en carrière (2 fois pour Brees, P. Manning et Marino)
  • Avec 40 TD, Rodgers a + de TD que les QB des Panthers ces deux dernières saisons (2019-2020) !
  • Les Packers ont battu les Panthers seulement de 8 pts… mais c’est plus que les Chiefs et les Saints… combinés !
HIGHLIGHTS

 

1 Comment

  1. Laogurdr

    Quelle purge cette 2ème mi-temps!!!!
    Effectivement LaFleur a fermé le cahier de jeux à double tour durant cette période ne proposant vraiment pas grand chose, le but était de gagner du temps car l’offense en face aura été plutôt maîtrisée par la défense. Même si ça se joue à pas grand chose sur le fumble de Bridgewater. Ugly win but it’s a win !!! Et quel week-end, bravo les Jets qui l’eut cru ? Si ça se trouve, les gars vont se dire que Gase est un génie par rapport à McVay et vont le garder la saison prochaine pour un bis repetita 😂😂😂😂.

    Sinon King reste toujours l’énorme point faible de cette secondaire, je le trouve de plus en plus mauvais même. S’il ne perd pas sa place après des prestations pareilles, c’est vraiment que Pettine n’a aucune confiance dans les autres.
    Au niveau des ILB, Barnes est vraiment passé devant, très bonne pioche en joueur non drafté. Il est bien passé sous les radars dans le marasme de UCLA. Je ne me rappelle plus le contrat de Kirksey mais si il peut être coupé sans trop de dead money et faire économiser sur le cap, il risque fort bien de devoir trouver un autre point de chute. Martin étant très intéressant avec une grosse marge de progression.
    La défense contre la course c’est quand même resserrée ces derniers temps. Le révélateur Henry va nous permettre de voir si c’est réellement le cas ou juste des adversaires moins performants sur la course.

    En tout cas gros match en perspective avec un seed #1 à aller chercher.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.