Les Packers ne font pas dans l’échange

Will Fuller peut remettre son casque Texan, il n’ira pas chez les Packers

En cette saison particulière 2020, la limite des échanges possibles entre équipes était tardivement fixée à hier 3 novembre. Les Packers ne rentrent habituellement pas dans cette danse. Mais cette année, ils auraient pu faire affaire. Auraient pu.

En fait, le manager général Brian Gutekunst a compris que Davante Adams et Allen Lazard font une très belle paire de WR… quand ils sont en bonne santé ! Or, cette saison, ce duo n’a pu être aligné que sur 2 des 7 matchs disputés depuis le début de saison ! La faute d’abord à une blessure à l’ischio-jambier de Davante Adams, l’indisposant pour les semaine 3 et 4 alors qu’Allen Lazard a subi une déchirure des abdominaux au cours du match 3. Depuis, Valdes-Scantling, Malik Taylor et Darrius Shepherd (WR) ont été gentiment méritants, mais n’ont pas montré les mêmes promesses que Lazard en 2019 par exemple. Quant à Equanimeous St Brown, il a fait sa rentrée en semaine 8.

Les blessures ont donc posé la question de la profondeur au poste de receveur. Avec la limite de la « tradeline » approchant, des discussions auraient été entamées entre les Houston Texans et les Green Bay Packers sur le cas de Will Fuller, un jeune receveur (26 ans) rapide, qui a néanmoins été mis sous l’éteignoir par Jaire Alexander lors de la récente confrontation GB-HOU (3 réception pour 34 yards).

Côté pour, Fuller offre en effet une vitesse (4.32 sec. à son 40 yards du test combine 2016) que personne ne détient chez les Packers, pas même Valdes-Scantling (4.37 sec. aux 40  yards du combine 2018), avec bien évidemment des mains bien plus sûres que le n°83 Packers.

Côté contre, après 5 ans en NFL, il n’a jamais pu effectuer une saison complète (fracture de la clavicule en 2017, ligaments croisés en 2018).  Et surtout, le jeune homme est dans sa 5ème année et dernière année de contrat rookie due à son statut d’ancien 1er tour de draft (2016). Ce qui veut dire que Fuller est libre à la fin de saison, avant de toucher le « pactole » pour le contrat de sa carrière. Un trade pour une demi-saison ? Pourquoi pas, encore faut-il voir la valeur ?

Et c’est là apparemment que le bât a blessé. Les Packers proposaient un 4ème tour, les Texans en voulaient un 2ème. Un terrain d’entente n’a pu être trouvé. Eh oui, ce n’est plus Bill O’Brien le manager général, viré en semaine 4 cette saison. Son dernier haut fait fut l’échange improbable avec les Arizona Cardinals à la dernière inter-saison en envoyant son WR star DeAndre Hopkins et un 4ème tour de draft contre le RB David Johnson, un 2ème tour 2020 et un 4ème tour 2021. DeAndre Hopkins est actuellement le WR n°1 de la NFL au nombre de yards à la réception, David Johnson est le 19ème RB au nombre de yards courus.

Clairement, un 2ème tour pour un WR qu’on peut difficilement inclure dans le top 10 NFL, soupçonneux au niveau blessures et recruté pour une demi-saison dans une nouvelle équipe sans connaître le carnet de jeu paraissait exagéré. Un terrain d’entente aurait pu être trouvé sur un 3ème tour, dont on peut espérer qu’il ait été un fond de 3ème tour correspondant à une bonne saison 2020 de GB. Cela avait une certaine valeur mais ce qui aurait pu être pris en compte, c’est la valeur à la « revente » de Fuller à la free agency 2021 via un choix compensatoire en 2022, qui aurait été à minima un 4ème tour (voire un 3ème tour si une équipe craquait le chéquier pour Fuller). Le différentiel entre l’achat actuel et la revente future aurait été moindre (une trentaine de choix).

Gutekunst aurait en fait proposé avec son 4ème tour, en incluant cette hypothèse probable du 4ème choix compensatoire, une opération comptablement équilibrée au niveau des choix de draft, avec uniquement le salaire de rookie 1er tour 5ème année à sortir pour 2020. Cela aurait été alors une très bonne affaire, un peu trop gros pour les Texans malgré tout. La stratégie de protection des choix de draft par Gutekunst est aussi compréhensible car c’est comme ça qu’on bâtit une franchise dans la durée, encore faut-il faire les bons choix lors de cet évènement annuel.

2 Comments

  1. Guile

    Stratégie de protection des tours de draft par Gute ? J’avoue, j’ai bien ris GBPF 🙂

    Dire ça d’un gars qui sur les deux dernières années a bazardé deux 4e tours de draft pour monter de quelques place au R1 afin de prendre des joueurs qui auraient été disponibles plus bas (Savage, Love) et dont l’un des deux est inutile jusqu’à fin 2022 (Love) c’est savoureux 🙂

    Le problème de la stratégie de Gute c’est qu’elle est au mieux changeante en fonction du vent, au pire inexistante.

    Quand tu vois le contrat filé à Rodgers, la suite logique est de partir en all-in sur les 3 – 4 années restantes pour essayer d’accrocher au moins un SB ce qu’il a commencé à faire avec le recrutement des Smiths ou de Turner sur la FA de l’année dernière et qu’il aurait dû prolonger par des choix de draft en conséquence ou des pioches intelligentes en FA cette année car il y avait de quoi faire (un WR, un voire deux ILB, un DL plutôt run-stop pour associer à Clark).
    Mais non, il s’est arrêté au milieu pour faire machine arrière et commencer une reconstruction par la draft et une FA inutile : Funchess en liste COVID pour l’année, Kirksey qui, quelle surprise, s’est blessé, Wagner qui au mieux dépanne.

    Il y a quelques jours j’ai lu une brève ITW de Bellichick qui disait que les Patriots étaient plutôt court sur le budget parce que pendant plusieurs années, ils avaient un peu brûlés la chandelle par les deux bouts pour entourer Brady mais bon qu’au final ça leur avait valu 3 SB. Et donc que cette année c’était limite et que ça expliquait (un peu) les mauvaises perfs.
    Honnêtement, je prends pareil même avec juste 2 SB 🙂

    Blague à part, c’est là où tu vois la limite de Gute : il n’est pas capable de fixer un cap, une stratégie à moyen terme et de s’y tenir. Sa stratégie est mouvante en fonction d’éléments qu’il n’arrive pas à maîtriser et qui le font paniquer puis prendre des options incongrues voire même contre-productives.
    La draft de Love en est l’exemple parfait : je pense qu’il monte parce qu’il sent que tous les WR qu’il a dans sa top liste sont en train de partir les uns après les autres.
    Je pense d’ailleurs qu’il veut Aiyuk mais il se le fait souffler par Shanahan et les 49ers.
    Là, plutôt que de garder sa stratégie à long terme (renfort immédiat de l’équipe) qui aurait dû l’amener un choisir un Tee Higgins ou un Patrick Queen pour combler un des trois postes en grosse souffrance (WR, ILB, DL), il panique et prend un joueur qu’il aime bien mais qui n’a aucune utilité parce qu’il ne sait pas réagir/réfléchir vite. C’est un peu pareil au second tour, la draft de Dillon ne s’impose pas même si tu ne penses pas garder Williams (tu le remplaces à la draft 2021).

    Au final, tu as un GM sans vision forte, qui panique facilement, perd ses moyens, prend des joueurs non pas parce qu’ils renforceraient l’équipe mais parce qu’il les aime bien, ne sait pas s’adapter pour conserver le cap de stratégie bref qui n’est pas fait pour ce job.
    Après, c’est à Murphy de prendre ses responsabilités, ce n’est pas super grave de promouvoir quelqu’un parce que tu penses qu’il aura les épaules pour le job et que finalement il ne les a pas mais c’est plus grave de le maintenir à ce poste alors que tu vois qu’il se noie draft après draft, saison après saison et qu’on reproduit année après année les même erreurs.

    Bref, pour Fuller je suis déçu, je pense comme toi GBPF, c’est-à-dire qu’on aurait pu s’entendre pour un 3e tour voire un 3e et un 7e mais Gute a préféré ne pas le prendre. Après honnêtement, quitte à dealer avec les Texans, j’aurais plutôt tenté Watt parce que même avec son historique de blessure ça upgrade immédiatement et de façon incroyable notre défense qui en a bien besoin.
    Merde quoi, il y avait même de quoi choper Everson Griffen qui est arrivé chez les Lions pour un paquet de chips.
    Aucune vision/stratégie je te dis 🙂

  2. The_Chosen_One

    Amen @Guile.

    je l’ai déjà dit mais Gut est un âne incompétent, une fraude qui ne mérite pas d’être GM en NFL. Mais Murphy est au moins aussi incompétent que lui. Il a déjà mis 3 ans de trop à dégager Thompson, ça sera pareil avec Gute.
    Quand on voit comment les Browns ont dégager Dorsey malgré une première année intéressante. D’ailleurs Dorsey comme GM ça me plairait bien, en plus c’est ancien de la maison.

    Pour Fuller, je suis assez consterné en fait. Pas vouloir mettre plus qu’un 4e tour parce qu’on le voit que comme un coup de fin de saison ça prouve à quel point notre front office n’a aucune vision. Pas envisager une seconde de le garder en 2021 en restructurant le contrat de quelques vetérans c’est totalement stupide. Et l’autre gros con de Russ Ball il est payé à quoi en fait ? son boulot c’est pas les contrats et la gestion du cap ? Il est pas foutu de trouver une solution ?? Les Chiefs avait genre 20$ de cap en début de saison. Ils ont prolongé Mahomes, Chris Jones et signer Le’Veon Bell.
    L’association Adams, Fuller, Lazard aurait été folle et hyper complémentaire. Dommage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.