Funchess, receveur éphémère

17

Pas encore de maillot Packers porté par Devin Funchess

À n’en pas douter, le poste de receveur était le poste d’attaque 2019 des Packers avec le moins de talents révélés. La « non draft » d’un WR a créé plus d’une crise chez les cheeseheads il y a quelques mois. Pourtant, GB avait recruté à la « free agency » un receveur d’expérience : Devin Funchess, prévu en théorie pour le poste de WR 2. Patatras ! Funchess vient d’exercer son droit de retrait d’un an pour cause de Covid-19.

Le nouveau CBA 2020 qui vient d’être entériné entre NFL et joueurs avait prévu plusieurs mesures exceptionnelles compte tenu de la crise sanitaire.

Si la baisse du salary cap en 2021 semblait être la mesure phare, il y avait également la possibilité pour les joueurs d’opter pour une année sabbatique pour cause de risque de Covid-19. Avec en conséquence, une année blanche décalant le contrat d’un joueur d’un an et un dédommagement de 150.000 $ garantis retranchés du contrat en cours. Ce montant passe à 350.000 $ de réelle prime en cas de maladie chronique, ce qui est rare pour un athlète de haut niveau. Néanmoins, dans les maladies éligibles en maladies chroniques, il y a l’asthme, le diabète type 2 ou l’hypertension.

Ce point du nouveau CBA me semblait mineur mais depuis l’instauration de cette condition, les joueurs optant pour cette année sabbatique se multiplient pour atteindre actuellement le nombre de 25.

Et parmi eux, un premier Packer : Devin Funchess qui n’a donc pas encore porté le maillot vert et or ; et ce ne sera pas pour 2020 donc, même s’il a déjà touché 1 M de $ de bonus à la signature sur son contrat de 2,5 M de $. Reste qu’il prend sa décision en son âme et conscience, une décision que personne ne peut blâmer et qui sera peut être avant-gardiste, tant cette saison 2020 marche pour l’instant sur des œufs.

Les Packers repartent donc comme en 2019 au niveau du poste de receveur. Le retour notable sera celui de Equanimeous St Brown, blessé à la cheville toute la saison dernière. Ce sera aussi l’occasion pour Lazard de s’affirmer et pour Valdes-Scantling de prouver qu’il peut être autre chose qu’un coureur de 100 m.

Les Packers ne sont pas les seuls à être impactés par ces mises en retrait. Les New England Patriots « payent » le plus lourd tribut. Mais aussi les rivaux de la NFC North : Vikings et Bears perdent leur « Kenny Clark » : Michael Pierce (DT) pour Minnesota et Eddie Goldman (DT) pour Chicago.

Cette liste de joueurs optant pour cette année « out » sera définitive le vendredi 31 juillet, à la fin du délai de 7 jours défini dans le CBA. Avec un autre Packer d’ici là ?

2 Comments

  1. Laogurdr

    Effectivement il ne faut blâmer aucun joueur qui prend cette décision vu la situation sanitaire c’est bien normal. Mais ça fait bien chier quand même car c’est pas le poste où GB est le mieux loti.
    Bon espérons que St-Brown défonce tout, Lazard va exploser et sinon Taylor Gabriel ou Chester Rogers sont toujours free agent, je dis ça comme ça😁😉, avec un profil different de Funchess qui nous manque vu que MVS fait du 100m 😂😂.

    Sinon je croise les doigts pour Griffen …. suspense.

  2. Guile

    Ah non, on ne va pas blâmer Funchess (ni aucun autre joueur), le mec a le droit d’avoir peur pour sa santé surtout quand tu vois la gestion du COVID-19 aux USA et dans certains états républicains en particulier.

    Par contre, on peut se moquer un peu du manque de pif de Gute de n’avoir pas drafter au moins un WR à la dernière draft. La décision était déjà difficilement compréhensible il y a quelques mois, aujourd’hui elle devient carrément handicapante.
    Maintenant, il va falloir trouver un renfort free-agent tout en essayant de verrouiller le fait que le mec sera bien présent…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.