Draft 2020 : Échange de bons procédés

packers-gm-brian-gutekunst-priorities_fullsize_story1

Le manager général Brian Gutekunst sera sous le feu des projecteurs jeudi soir

Plusieurs potentiels joueurs captables au choix n°30 (le premier choix des Green Bay Packers dans cette draft 2020) vous ont été présentés. Mais GB va t-il vraiment faire son premier choix au rang n°30 ? Car il est possible d’échanger ce choix pour monter (par un « trade-up ») ou descendre (par un « trade down ») dans le classement des choix.

Brian Gutekunst est le manager général des Green Bay Packers depuis le début de l’année 2018. C’est donc sa 3eme draft en tant que pilote de l’avenir des vert et or.

Et que nous disent ses deux premières drafts quand on regarde les premiers tours ? Que le monsieur aime les « trades » !

En 2018, ce fut un vrai festival pour son baptême du feu. D’abord un « trade down » avec les New Orleans Saints pour passer du choix n°14 au choix n°27 et récupérer un 1er tour 2019. Puis, quelques minutes plus tard, un « trade-up » pour remonter du choix n°27 au choix n°18 en donnant notamment un 3ème tour aux Seattle Seahawks.

En 2019, s’il restait sage pour son choix n°12 en stationnant à ce choix originel, Gutekunst ne tenait pas en place pour 2eme choix de 1er tour au n°30 et entamait un « trade-up » sauvage pour sauter au choix n°21, détenu par les Seattle Seahawks contre l’échange de deux 4eme tours.

Donc on l’a vu, Gutekunst a du mal à tenir en place au 1er tour et cela pourrait bien se reproduire encore ce jeudi. Alors, trade-up ou trade down ?

TRADE-UP

On a tout de même l’impression que quand Gutekunst a un joueur dans le viseur, il n’hésite à payer de sa personne et de ses tours personnels pour capter son chouchou, de peur qu’il ne tombe dans l’escarcelle d’une autre franchise. C’est ce qu’il a fait pour Alexander (CB) en 2018, c’est ce qu’il a fait pour Savage (FS) en 2019.

Judicieux car une autre équipe pouvait vraiment chiper son joueur avant son choix ? Ou dispendieux car le joueur aurait pu tomber simplement au choix d’origine sans trade-up ? Ça, on ne le saura jamais car il faudrait comparer les classements de joueurs (les « boards ») de chaque franchise, plus précieux que des lingots d’or.

Mais alors, si Gutekunst voulait monter dans le 1er tour ? Quels scenarii possibles ?

SCENARIO 1 : UN PETIT TRADE-UP

Équipes visées :

  • New Orleans Saints en choix 24
  • Miami Dolphins en choix 26
  • Seattle Seahawks en choix 27

Les Saints (5 choix) et les Seahawks (7 choix) sont en mal de picks alors que les Dolphins auront choisi en n°5 et n°18. En plus de l’échange de 1er tours, GB devrait donner son 3ème tour (choix n°94). Le scenario : quelques cibles des Packers (ou la cible) commencent à glisser dans le 3ème tiers du 1er tour, mais cela devient dangereux de vouloir le beurre et l’argent du beurre alors autant sécuriser la bonne affaire qui se présente devant soi, d’autant plus que les Baltimore Ravens qui sont placés en n°28 sont des « pickeurs » de haut vol (surtout si la cible est un LB). Typiquement, ce « move » pourrait sécuriser un WR en cas de « rush » sur ce poste ou Murray (ILB).

SCENARIO 2 : UN GROS TRADE-UP

Équipes visées :

  • Miami Dolphins en choix 18
  • Las Vegas Raiders en choix 19
  • Jacksonville Jaguars en choix 20

Ces trois équipes auront déjà effectué un choix : Dolphins en n°5, Raiders en n°12 et Jaguars en n°9. Elles seront donc plus enclines à céder leur deuxième choix de draft. En plus de l’échange de 1er tours, GB devrait donner son 2ème tour (choix n°62). Le scenario : donner une arme létale à Rodgers en visant un WR et passer devant les Philadelphia Eagles en choix n°21 qui vont se jeter à 99 % sur un receveur. Ce WR serait sûrement Jefferson (WR), mais cela pourrait être aussi un membre du trio Lamb-Jeudy-Ruggs qui pourrait glisser dans ces eaux.

SCENARIO 3 : UN ÉNORME TRADE-UP

Équipes visées :

  • Jacksonville Jaguars en choix n°9
  • Cleveland Brown en choix n°10

On l’a vu, les Jacksonville Jaguars ont un autre choix de 1er tour en n°18 et ne diraient pas non à une belle monnaie d’échange. Les Cleveland Browns ne sont eux plus en mode reconstruction : ils ont leur QB, leur RB, leur pass-rusher star, leur TE, etc… Donc ils pourraient également se laisser convaincre.

Ce scénario est « all in ». Car les Packers devront lâcher un 3e tour 2020 et surtout leur 1er tour 2021 pour arriver directement dans le top 10 de cette draft. Ce scenario handicaperait le futur au profit d’un joueur et normalement quel joueur ! Car pour faire cet effort, ce serait pour avoir le meilleur joueur à son poste pour lequel GB a un gros besoin.

Pas de QB, de pass-rusher, ni de cornerback. L’objectif serait clairement d’avoir la primeur de choisir le 1er receveur de cette classe : Jerry Jeudy (Alabama) ou Cee dee Lamb (Oklahoma). De quoi donner un playmaker en puissance à Rodgers avec ce qui est présumé être un grand WR opérationnel dès la 1ere semaine de la saison régulière. Mais cette classe étant présentée comme historique dans sa profondeur, il faudrait vraiment que Gutekunst tombe amoureux d’un joueur quand il aura forcément le choix d’en avoir un autre, au 30ème choix, ainsi qu’au 2ème ou 3ème tour.

Ce massif « trade-up » pourrait aussi avoir l’objectif de choper un « big guy ». Je pense à Derrick Brown (DE/DT), considéré par beaucoup comme le meilleur joueur tous postes confondus derrière Chase Young (OLB). À n’en pas douter, s’il glisse au n°9, Brown est assurément un « steal » mais vaudrait son pesant de cacahuètes en monnaie de trade.

Ou alors, Gutekunst pourrait considérer que le talent entre le top 4 des OT et le reste de la classe des linemen offensif est trop important. Protéger Rodgers et le laisser développer son talent est indispensable. Bakhtiari (LT) est en fin de contrat, Wagner (RT) est là pour jouer les utilités alors si un seul OT est choisi dans le top 8, il peut y avoir tentation.

Scénario de trade-up le plus probable : SCÉNARIO 2 

TRADE DOWN

Avoir plus de picks à choisir est tentant, surtout si au moment du choix des Packers au n°30, Brian Gutekunst estime qu’il a plusieurs joueurs captables au même niveau d’évaluation.

Un trade down à cet endroit de la draft, ça peut faire mouche comme en 2008 où GB avait reculé du choix n°30 au choix n°36 pour prendre Jordy Nelson, receveur de Kansas State. Mais ça peut aussi être une mauvaise option comme en 2017 où GB, placé en n°29, était descendu en position n°33 pour prendre Kevin King, le CB de Washington, tandis que les Pittsburgh Steelers étaient tout heureux de récupérer en choix n°30 T.J. Watt, OLB de Wisconsin et désormais un des meilleurs pass-rushers de la NFL…

SCENARIO 1 : UN PETIT TRADE DOWN

Équipes visées :

  • Indianapolis Colts en choix 34
  • New York Giants en choix 36

Les Indianapolis Colts ont leur premier choix en 34ème position, alors un trade-up serait tout à fait logique. Les New York Giants ont eux pléthore de choix en milieu de draft.

En échange de ce choix de début de 2ème tour, les Colts pourraient échanger également leur haut choix de 3ème (pick 75) avec le bas choix de 3ème tour de GB (pick 94) alors qu’avec les Giants, GB ne donnerait rien contre le don du 3ème tour de NYG (pick 99)

Au 34ème ou 36ème choix, il y aurait beaucoup d’options disponibles pour les Packers pour renforcer la ligne défensive avec Madubuike, Blacklock ou Gallimore, ou donner des cibles de receveurs à Rodgers (Higgins, Mims, Shenault, Reagor, Aiyuk, Pittman).

Brian Gutekunst a avoué en conférence de presse que la classe de receveurs étaient très profonde, ça pourrait lui donner l’envie de reculer afin de gagner en capital pour le 2e jour de la draft qui s’annonce dense en talents.

Descendre de quelques places en glanant un pick de fin de 3e tour pourrait être le scénario idéal pour des Packers en manque de picks dans le top 100 pour combler tous les besoins. Le bon moment pour drafter un tackle offensif comme Ben Bartch à développer une année derrière Wagner, ou préparer l’après Linsley (C) avec Tyler Biadasz ou Shane Lemieux.

SCENARIO 2 : UN GROS TRADE DOWN

Équipes visées :

  • Les Miami Dolphins en choix n°39
  • Les Houston Texans en choix n°40

On l’a vu, les Dolphins ont trop de picks (^^) : 14 pour toute cette draft. Mais là, l’échange se ferait sur la même base que celui des Indianapolis Colts avec un échange de 3ème tours en plus (pick 70 de MIA contre pick 94 de GB). Une variante pourrait ajouter un choix de 6ème tour de GB (192, 208 ou 209ème choix) contre le QB Josh Rosen, les Dolphins draftant à coup sûr leur QB du futur avec leur premier choix de draft (choix d’origine n°5). Dans ce dernier cas, les Packers récupèrent une bonne doublure de Rodgers qui pourrait se révéler patiemment derrière le futur Hall of Famer, lui qui a été trop vite mis au feu.

Les Houston Texans sont comme les Indianapolis Colts : le 40ème choix est leur premier choix de la draft 2020, donc ils seraient plutôt pour monter dans les choix. Et là, pas besoin pour GB de donner un 3ème tour, ce serait simplement la réception en plus du 3ème tour des Texans (pick 90). Donnant 2 choix judicieux en fin de 3ème tour (pick 90 et 94) à GB.

Au 39ème ou 40ème choix, Green Bay aura encore beaucoup de choix pour le poste de receveur. Cela voudrait dire que pour Gutekunst, la cuvée de talents est non seulement profonde mais que beaucoup de talents se valent au poste de WR. Des feu-follets comme Aiyuk ou Reagor pourraient être encore disponibles et offrir la vitesse dont manque cruellement l’attaque.

En revanche, avec les 3ème tours reçus (pick 70 des Dolphins ou pick 90 des Texans), GB aurait la possibilité de sécuriser des joueurs à gros potentiel dont le staff pourrait avoir inscrit sur leur short-list. Bryce Hall (CB), Jordan Elliott (DL) ou Troy Dye (ILB) pourraient être les cibles privilégiées pour concrétiser et valoriser un tel échange.

Scénario de trade-down le plus probable : SCÉNARIO 1

Conclusion

Avec des équipes disposant d’une montagne de choix (Dolphins, Vikings, Patriots) et d’autres ne disposant pas de 1er tour, cette draft devrait être folle en échanges de choix.

Pour moi, le scenario le plus probable, si trade il doit y avoir, serait le scenario 2 de trade-up, eu égard à la personnalité de Gutekunst adepte du « je veux mon joueur » et sur la situation sportive, qui n’est à quelques pièces du puzzle selon moi (1 WR, 1 DL) d’une équipe ultra-compétitive dans les limites du salary cap et dans les quelques années qu’il reste à notre QB emblématique. Alors, autant viser la qualité que la quantité.

De plus, dernier élément à prendre en compte en faveur du trade-up plus qu’un trade down, c’est qu’un 1er tour est capté pour 5 ans (4 ans + 1 année optionnelle), ce qui n’est plus possible si GB sort du 1er tour.

Dernière ligne droite avant une draft qui sera de toute façon très spéciale.

GBPF et The_Chosen_One

3 Comments

  1. Guile

    Je suis assez d’accord sur le fait que si Gute bouge c’est pour un petit trade-up histoire, j’espère, d’aller chercher un super WR (Jefferson me plaît bien) plutôt que pour un trade-down (j’ai encore les dents qui grincent pour TJ Watt).

    On ne peut pas non plus nier que Gute a la bougeotte sur les choix du premier tour après je ne suis pas non plus sûr que cela ait été à bon escient jusqu’ici.
    En effet, je reste toujours persuadé qu’Alexander et Savage aurait été dispo aux choix sans trade-up mais bon au moins ils jouent beaucoup (et bien) au contraire de Gary que Gute a drafté en 12 parce qu’il l’adore mais qui a ciré le banc derrière les Smiths.

    Dans mon esprit de « je me mets à la place du GM », les 3 premiers tours sont réservés à des mecs qui renforcent immédiatement l’équipe et peuvent jouer tout de suite :
    – 1er tour : un mec NFL ready, immédiatement titulaire et qui doit être un bon upgrade pour l’équipe et son poste. Savage et Alexander sont OK avec ça mais Gary…
    – 2nd tour : un mec qui est prêt à jouer n°2 à son poste avec pas mal de snaps d’entrée. Dans l’idée cette année, je prends un ILB au second tour pour être ILB2 avec Kirksey et renforcer le poste. Le mec doit pouvoir jouer entre 40 et 60% des snaps défensifs d’emblée.
    – 3ème tour : un mec qui commence les premiers matchs en backup (avec genre 25-30% des snaps au moins) et qui peut rapidement prendre une place de titulaire après quelques matchs sur le modèle de Jenkins cette année. Cette année, je partirais sur un DL renfort contre la course.
    – A partir du 4e tour, tu tombes dans les steals, les gars qui viennent compléter la rotation d’un poste (cette année, je verrais bien un slot CB pour remplacer Williams si on ne le resigne pas et un petit renfort S pour compléter la rotation en n°3-4) et les mecs projets qui peuvent (ou non) exploser dans leurs deux-trois premières années si tu prends le temps de bien les développer.

    En conclusion, on a peut-être surpayé Savage et Alexander avec les trade-up mais au moins ils ont le rendement attendu pour des choix de seconde moitié du premier tour. Pour Gary, on est clairement à côté, il peut passer OLB3 cette année mais à moins d’une explosion géniale, je ne le vois pas passer devant les Smiths dans la hiérarchie. Et deux ans à être 3-4 à son poste pour un choix n°12 c’est du gâchis…

  2. The_Chosen_One

    pour ma part, je tomberai pas à la renverse que justement Gutey change ses habitudes et décide l’aler vers un trade down.
    La classe de WR est tellement profond que plusieurs joueurs qui seront choisi au 2nd tour voir 3e tour aurait une année normal été choisi au 1er tour, donc comme le dit @Guile, censés être des contributeurs instantané. Les Wr cité dans l’article auraient tous été pris au 1er tour ces 3 dernières années.
    Essayer de glaner un 3e tour sur une équipe un peu pressé ou morte de faim permettrait de bien compléter le roster.
    Pour moi on a 4 needs : WR, DL, ILB, OT et seulement 3 picks dans le top 100. Un trade down donnerait un 4e pick dans ce top 100 et on pourrait allouer un pick par poste.
    En ce qui me concerne, je reste sur 1 : WR (Aiyuk, Shenault) 2 : DL (Davis, Elliott), 3 ILB (Dye, Brooks, Davis-Gaither), 3bis (Bartch, Lemieux, Driscoll)
    Et ensuite je rejoins encore Guile, au 4e tour un DB. Idéalement hybride S/slot corner. idéalement j’adorerais Burgess de Utah, mais je pense qu’il partira bien avant.
    Et puis du projet à développer, en OL/TE/RB y a toujours moyen de trouver de la valeur ajoutée.

    j’espère juste qu’on va pas se faire ba**** avec la sélection de Jordan Love (et alors si c’est avec un trade up, je saute par la fenêtre!) ou bien d’un joueur dont on a pas besoin parce que Gut kiff ses qualités physiques.

  3. BAO team

    the chosen one je viens aussi de sauter par la fenetre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.