Échauffement Week 15 – 2022 : GB – LAR

Grosse affiche en vue avec le tenant du titre et le n°1 NFC de la saison régulière 2021 ! Je plaisante car les Green Bay Packers et les Los Angeles Rams sont les deux plus grosses déceptions de la NFL en 2022. Deux équipes à l’actuel bilan négatif mais avec un récent sursaut. Laquelle des deux équipes confirmera ?

UN ADVERSAIRE POUR RELANCER L’ATTAQUE…

Rien ne va plus en 2022 pour ces deux franchises historiques de la NFL ; les Rams ont été fondés à… Cleveland (!) en 1935 avant de déménager en 1946 à Los Angeles.

Les Packers étaient une des meilleures attaques ces 3 dernières saisons, les Rams une des meilleures défenses dans le même temps.

Ce n’est plus vraiment le cas actuellement, en particulier pour la défense des Rams qui n’est plus que l’ombre d’elle-même :

  • 17ème NFL en terme de points encaissés
  • 19ème NFL en terme de sacks
  • 20ème NFL en terme de yards par passe concédée
  • 26ème NFL pour les INT
  • 30ème NFL en % de passes complétées

Les Rams ont réussi leur all-in en 2021 mais pris par leur salary cap, ils ont dû laisser filer un Von Miller (OLB) qui a fait les beaux jours des Buffalo Bills avant sa blessure à mi-saison ainsi que le méconnu mais tout aussi essentiel Joseph-Day (DT) parti chez les Los Angeles Chargers.

Le MVP du Super Bowl 2021 Aaron Donald n’a été que l’ombre de lui-même cette saison avec une moyenne de 1 sack tous les 3 matchs. Blessé depuis 2 matchs pour une blessure à la cheville, le DT sera encore absent face aux Packers.

Cette DL 3-4 sera d’ailleurs bien dépeuplée puisqu’aucun élément titulaire 2022 ne sera présent ce soir : A’Shawn Robinson (NT) out pour la saison depuis 3 matchs (genou) et Marquise Copeland (DE), blessé pour ce match (cheville).

Alors, difficile de croire que cette défense contre la course, actuellement 4ème NFL en yards concédés par course, sera vraiment efficace contre les Packers.

Côté pass-rush, Leonard Floyd (OLB) sera bien esseulé ce soir alors que son homologue pass-rusher ne sera pas celui prévu en début de saison pour remplacer Von MIller, que ce soit Terrell Lewis, récemment résilié, tout comme Justin Hollins qui a été récupéré depuis… par les Packers. Tandis que Bobby Wagner (ILB) jette ses derniers (bons) feux de sa carrière.

À l’arrière, Jalen Ramsey (CB) est dans la même position qu’Aaron Donald cette année : décevant. Ou dans la même position que Jaire Alexander (CB), un top CB décevant, qui reste donc au-dessus de la moyenne, mais qui ne justifie pas son top salaire. Avec Rapp (SS) et Troy Hill (CB), la secondary Rams garde un bon potentiel.

Alors, avec une DL Rams décimée et leur pass-rush anémié, et même si Bakhtiari (LT) sera absent et remplacé par le bon rookie Tom, l’attaque des Packers doit dominer ce match, sinon il n’y aura vraiment rien à espérer de cette équipe en 2022.

Mais tout de même, dans le froid polaire annoncé (- 8 °C), les Packers auront des arguments à faire valoir face aux Californiens, que ce soit à la course avec le chasse-neige A.J. Dillon (RB) ou un Christian Watson (WR), le rookie étant habitué aux frimas à l’université de North Dakota. On attendra d’ailleurs de voir si le n°9 rookie poursuivra son incroyable série de TD consécutifs (8 en 4 matchs).

… ET LA DÉFENSE !

La défense des Rams n’est plus au niveau, mais que dire de l’attaque ? Comme la défense, elle a perdu des éléments avant la saison : son LT Whitworth parti à la retraite, le WR Robert Woods qui avait fait la première moitié de saison 2021, parti chez les Tennessee Titans, et le fashion WR Odell Beckham Jr, présent pour la fin de saison dernière et actuellement toujours sans équipe.

En plus de ces départs, vous ajoutez les blessures longue durée à la cheville du WR star Cooper Kupp survenu en semaine 10 et l’absence du QB Stafford, depuis la semaine 12 et probablement jusqu’à la fin de saison.

Cette attaque, la 31ème NFL en terme de points marqués (16,8 pts par match ; seuls les Broncos font pire) est donc désormais inoffensive. Sa ligne offensive est perméable (31ème NFL en terme de sacks concédés) et doit permettre au pass-rush Packers d’être agressif.

Enfin, cette attaque des Rams ne possède aucunement la kryptonite des Packers : un jeu de course efficient. Même ces Packers (30ème défense NFL) contre la course ne doivent pas craindre cette équipe qui est 31ème NFL en yards par course. Si GB prenait le bouillon à la course cette nuit, là encore cela voudrait dire que cette équipe n’a rien à espérer cette année.

Tout concorde à une victoire des Packers cette nuit, après une bonne semaine de repos « bye week ». Pourtant, les Rams sortent d’une victoire incroyable face aux Las Vegas Raiders avec un Baker Mayfield (QB), tout juste réclamé sur les waivers et qui, entré en jeu, a mené un drive de 98 yards pour la victoire en 1 mn 35. Mais ce drive s’est terminé miraculeusement avec une défense des Raiders aux abois offrant par son alignement incongru la facilité d’un TD décisif.

LES COMPOSITIONS PROBABLES

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Tom (LT) – E. Jenkins (LG) – Myers (C) – Runyan (RG) – Nijman (RT) – Tonyan (TE) – Watson (WR)  – Doubs (WR) – Lazard (WR)

Défense :

Clark (DT) – Reed (DE) – Lowry (DE) – Enagbare (OLB) – Walker (ILB)  – Campbell (ILB) – P. Smith (OLB) – Alexander (CB) – Douglas (CB) – Ford (FS) – Amos (SS)

LOS ANGELES RAMS

Attaque :

B. Mayfield (QB) – Akers (RB) – Nsekhe (LT) –  Skura LG) – B. Allen (C) – Shelton (RG) – Havenstein (RT) – Higbee (TE) – Atwell (WR) – Skorownek (WR) – Van Jefferson (WR)

Défense :

Murchison (DT) – Gaines (NT) – J. Williams (DT) – Floyd (OLB) – Wagner (ILB)  – E. Jones (LB) – Hardy (OLB) – Ramsey  (CB) – T. Hill (CB) – T. Rapp (FS) – N. Scott (SS)

Coup d’envoi lundi 19 décembre 2022 à 19h15, heure locale, 2h15, heure de Paris.

1 Comment

  1. Guile

    Match sérieux sans plus mais c’est marrant, quand la balance run-passe est bien équilibrée ça va mieux…

    Faut dire qu’en dehors d’Akers (qui a fait son meilleur match de la saison, que dire de plus sur la défense à la course…), les Rams étaient assez inoffensifs mais bon, la DEF s’est quand pris quelques 3è et plus de 10 dans les dents ce qui reste pour moi incompréhensible à ce niveau de récurrence.
    Mais bon, avec les trous en plein centre de la DL pour les courses, les 3-and-long qu’on file commencent à devenir la marque de fabrique Packers.
    Ford semble meilleur que Savage mais la pénalité débile on en parle ? Le pire c’est que c’est la première de ce genre pour la défense cette saison. On dirait que les mecs sont à cran, tendus comme des arbalètes et prêt à dégoupiller au moindre truc. Pas très rassurant.

    Et puis des fois, je ne sais pas à quoi les mecs pensent : j’ai bien râlé sur Douglas et sa passe en arrière suite à son INT. Mais m*****, faut pas vouloir le pick-6 à tout prix, tu es entre les 20 et 25 yards adverse, c’est déjà super alors si tu es accroché, pose un genou au lieu de balancer une pizza en arrière qui aurait pu finir en TD pour les Rams.
    Même Aikman a bien rigolé, faut dire qu’après ce qu’il s’est passé sur le match Patriots-Raiders, il y avait de quoi.

    Niveau offense :
    – Belle INT de Rodgers sur une erreur de communication avec Lazard sinon c’était propre sans plus. Il a eu un peu de mal à trouver Watson mais Doubs ça allait. Bien content de la coupe de Watkins, ça donnera peut-être plus de snap à Samori Touré.
    – Niveau OL, c’est assez bizarre, elle arrive à être tellement dominante par moment que tu penses que Rodgers va passer le match dans un fauteuil puis finalement elle s’écroule un peu et il se fait sacké quand on pourrait plier le game.
    – Dillon est un joueur de décembre
    – Les TEs sont toujours portés disparus sauf sur quelques jeux. Quand tu as Aikman qui se fout de la gueule de Lewis sur sa réception et disant : »Ah mais tiens, mon QB cherche une cible et j’ai fini de bloquer, je pourrais me rendre dispo ». Bon, tu me diras, ça fait même marrer Rodgers de lui envoyer le ballon donc tu sens bien qu’il n’est pas là pour réceptionner quoi que ce soit.

    Niveau ST : Nixon quoi… Jamais vu des retours comme ça chez les Packers… Et encore un est annulé pour un holding à la noix. LaFleur commence à admettre à demi-mot qu’ils ont merdé et qu’ils n’avaient aucune conscience de ce qu’ils avaient ce qui est malheureux tout de même. Surtout pour Bisaccia qui est sensé le connaître puisqu’il l’a fait venir.

    Vu le niveau de jeu, il faudra le hausser pour battre les Dolphins et les Vikings mais quand on se rendra compte, en fin de saison, qu’on était à 2 victoires des playoffs, on repensera aux matchs foireux d’octobre (surtout Commanders et Lions), au playcalling à 2 balles et aux drops affreux d’Amari Rodgers.

    Par contre, les 3 genoux à terre à 1 yard de la ligne adverse alors que tu es à 24-12, WTF ?
    Je respecte le fait de ne pas tanker mais pas ça !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.