Les 53 pour 2022

Jonathan Ford, la surprise de dernière minute

L’effectif des 53 joueurs qui représentent le maillot vert et jaune pour le début de saison 2022 a été dévoilé. Comme chaque année, la coupe des 53 a fait mentir la plupart des pronostics et réservé quelques surprises.

S’il y a eu des surprises, celles-ci ne sont pas non plus de grande envergure et concernent avant tout le fond de l’effectif, de ceux qui ne verront le terrain que sur un temps limité de jeu.

ATTAQUE

Il était sûr que les Packers ne gardent que 2 QB… mais pas forcément que 2 RB, en l’occurrence les « deux titulaires » Aaron Jones et A.J. Dillon, d’autant plus que ces derniers vont sûrement avoir un partage quasi-égal des mises en jeu.

Cela pourrait être dommageable en cas de blessure d’un des deux en cours de match. Mais dans ce cas, il est probable qu’un Amari Rodgers soit utilisé en cas de secours dans le même rôle qu’un Ty Montgomery ou un Tyler Ervin dans le passé.

Exit Tyler Goodson (RB) qui a pourtant été un des joueurs offensifs les plus en vue des matchs de pré-saison, preuves que ces rencontres ne sont que la face émergée de l’iceberg de l’évaluation des joueurs par le staff.

Vu le nombre de RB résiliés par les autres franchises, les Packers peuvent être néanmoins confiants pour retrouver Goodson sur l’équipe d’entraînement des Packers.

Avoir seulement 2 RB actuellement est peut-être aussi une marque de confiance en Kylin Hill, actuellement en PUP list et sur sa convalescence ; on peut ainsi être raisonnablement optimiste sur le fait que K. Hill soit activé quand les Packers le désireront après la semaine 4.

Pas de surprise par contre, malheureusement, côté TE avec le maintien en TE 4 de Tyler Davis dont le cheesehead moyen n’a pas constaté de visu les éloges faits à son égard par le staff.

Pour les WR, c’est presque sans surprise, malgré un nombre élevé plutôt rare, que les Packers conservent 7 receveurs. Le manque de stars au poste et une probable future distribution déconcentrée de l’attaque a incité à multiplier les potentielles cibles offensives.

La bonne fin de pré-saison de Touré a joué en sa faveur, au détriment de Winfree dont je pensais qu’il avait la golden card de Rodgers. Mais nul doute qu’un conciliabule a dû avoir lieu entre Gutekunst, LaFleur et Rodgers pour la composition de ce corps de receveurs afin d’éviter de froisser le QB, comme cela avait pu l’être lors de l’épisode Kumerow.

Au niveau de l’OL, on blinde l’ensemble des postes avec le polyvalence de chacun, ce qui implique également le maintien discutable de Jake Hanson, probable Centre remplaçant de Josh Myers.

Blessé en début de camp, le rookie de 7ème tour Rasheed Walker gagne sa place grâce à sa bonne performance dans le match 3 de pré-saison sur un poste de Tackle où une équipe ne peut prendre de risques de laisser partir une possible pépite.

Quant à la composition de l’OL en semaine 1, bien malin celui qui pourrait la déterminer. D’abord parce que les statuts de Bakhtiari et E. Jenkins ne sont pas si clairs que cela pour la semaine 1 dans 10 jours.

S’ils sont absents, on aurait sûrement droit à l’OL de pré-saison Nijman – Runyan – Myers – Tom/Hanson – Newman. Si Bakhtiari revient seul, ce sera du poste pour poste avec Nijman. Mais si E. Jenkins revient, on ne peut déterminer avec certitude à quel poste il jouerait (LG ou RT) et quel jeu de dominos cela entraînerait.

DÉFENSE

Il y aura finalement bien 6 DL mais pas avec le 6ème nom que tout le monde attendait. Pas de Heflin ni même de Chris Slayton. C’est Jonathan Ford, le rookie de 6ème tour qui a obtenu le sésame le plus inattendu de ce « roster ». Plus que pour son statut de drafté (qui a dû néanmoins peser), je crois à un rôle bien spécifique dédié à Ford (et à son énorme gabarit) en tant que muraille lors des phases de punt des Packers ou de field goal. Ces phases qu’on pensait anodines ont été très mal exécutées l’année dernière jusqu’à être fatales aux Packers avec le punt bloqué en play-offs face aux 49ers. Une influence de Bisaccia, nouveau coordinateur des équipes spéciales, dans ce choix ?

9 LB retenus. Malgré la polyvalence d’un Quay Walker pouvant rusher, il a été rajouté un 5ème pass-rusher en la personne de Tipa Galeai derrière Enagbare et Garvin. Celui-ci s’ajoutant aux 4 ILB prévus.

Pas de surprise chez les CB avec Jean-Charles et Nixon en 4 et 5. C’est en safety que la surprise est venue avec Micah Abernathy, encore en ligue mineure il y a 3 semaines ! Son mini conte de fées bénéficie des blessures de Shawn Davis et d’Innis Gaines. Ce poste de safety reste toutefois très exposé en cas de blessure d’un des deux titulaires. D’ailleurs, il est possible que Leavitt soit placé en liste des blessés IR pour sa blessure à l’épaule et qu’un safety puisse être recruté en renfort.

ÉQUIPES SPÉCIALES

Niveau équipes spéciales, Crosby est là et a été activé de la PUP list. Je pense néanmoins que cela ne garantit pas encore sa présence en week 1 ; il reste 10 jours à Crosby pour dissiper les doutes sur sa convalescence. Les Packers ne pouvaient cependant pas laisser de côté leur kicker vétéran pour tout le mois de septembre (en cas de présence en PUP list).

O’Donnell est le logique punter sans avoir eu de concurrence et Jack Coco, en glanant le poste de long snapper, est un rookie non drafté choisi par les Packers dans les 53, perpétuant une tradition vieille de maintenant 18 ans. À voir cependant dans les prochains jours, tant le poste de LS a joué aux chaises musicales depuis plus d’un an.

EFFECTIF 2022  –  53 joueurs

ATTAQUE (25)

QB (2) : Aaron Rodgers, Jordan Love

RB (2) : Aaron Jones, A.J. Dillon

OT (3) : David Bakhtiari, Yosh Nijman, Rasheed Walker

OG (5) :  Elgton Jenkins, Jon Runyan, Royce Newman, Zach Tom, Sean Rhyan

C (2) : Josh Myers, Jake Hanson

TE (4) : Robert Tonyan, Marcedes Lewis, Josiah Deguara, Tyler Davis

WR (7) : Allen Lazard, Christian Watson, Sammy Watkins, Romeo Doubs, Amari Rodgers, Randall Cobb, Samori Touré

DÉFENSE (25)

DL (6) : Kenny Clark, Jarran Reed, Dean Lowry, T.J. Slaton, Devonte Wyatt, Jonathan Ford

LB (9) : Preston Smith, Rashan Gary, Devondre Campbell, Quay Walker, Krys Barnes, Kingsley Enagbare, Jonathan Garvin, Tipa Galeai, Isaiah Mc Duffie

CB (5) : Jaire Alexander, Eric Stokes, Rasul Douglas, Shemar Jean-Charles, Keisean Nixon

S (5) : Adrian Amos, Darnell Savage Jr, Tariq Carpenter, Dailean Leavitt, Micah Abernathy

ÉQUIPES SPÉCIALES (3)

K (1) : Mason Crosby

P (1) : Pat O’Donnell

LS (1) : Jack Coco

LISTE PUP (1)

  • Kylin Hill (RB)

Encore un score de prédictions de 49 sur 53 comme l’année passée. On reviendra l’année prochaine ! ^^

GreenBayPackersFrance

2 Comments

  1. DavidBrillac

    Ben du coup, 49 pour moi aussi 😏

  2. Guile

    50 pour moi : Touré (manque de confiance de ma part pour une potentielle audace de LaFleur), Ford (j’avais mis Heflin) et Abernathy qui finalement n’a fait que passer puisqu’il a été coupé hier pour permettre la signature de l’ex Jaguar Rudy Ford .
    Au final, prime a été donné aux draftés de cette année puisqu’ils font tous les 53.

    Côté PS, le staff a notamment pu récupérer Winfree (WR), Caleb Jones (OL) que j’ai bien aimé lors de la pré-saison et qui aurait peut-être mérité une place dans les 53 (genre à la place d’Hanson), Heflin et la paire de RB Goodson/Taylor.

    Pour le choix de deux RB, il a été indiqué que le staff pensait qu’Amari Rodgers pourrait prendre des courses (genre jet sweep) comme le faisait Tyler Ervin il y a 2 ans et je suppose comme le fait Deebo Samuel pour les 49ers. Mais bon, avant qu’Amari ressemble à Deebo, il y a du chemin…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.