Échauffement Week 3 – 2021 : SF – GB

Semaine 3, les Packers se déplacent en Californie dans l’antre des San Francisco 49ers, le Levi’s Stadium pour un classique NFC où GB ne sera pas favori face à un adversaire invaincu ces deux premières semaines.

ILS COURENT, ILS COURENT LES 49ERS ?

La dernière fois que GB s’est déplacé à SF, c’était en semaine 9 de la saison 2020 pour une victoire facile mais qui n’avait pas une vraie valeur tant la version 2020 des Niners était décimée par les blessures. De plus, l’entraîneur Niners Kyle Shanahan s’était presque renié en n’accentuant pas son jeu sur la course. Résultat, une victoire très aisée des Packers 34 à 17 après avoir mené 34 à 3.

Sûr que Shanahan a dû retenir la leçon que, quoi qu’il arrive, les Niners de Garoppolo sont une équipe qui forge son succès au sol. En témoigne les deux succès de SF sur GB en 2019 dont la retentissante fessée en finale de conférence NFC 2019 où la NFL découvrit Raheem Mostert, 220 yards au sol ce soir-là.

Ainsi, sur les 2 premiers matchs 2021, les Niners sont dans le top 3 des équipes faisant le plus de jeux de courses (seulement 46 % de jeux appelés sont des passes ; à comparer avec les 80 % du 1er match de Rodgers…).

Seulement, cela n’a pas été si concluant que cela puisque SF est la 24ème équipe en terme de yards par course. Les Niners ont des circonstances atténuantes car c’est le carrousel des coureurs blessés : le RB 1 Mostert est blessé pour l’année et le reste des RB est incertain pour ce match. Le RB 4 (Hasty) est déjà « out » pour ce match alors que le RB 3 (E. Mitchell) est très incertain pour une blessure à l’épaule. Les 49ers devront donc compter d’abord sur le RB 2, rookie d’Ohio State, mais celui-ci revient de commotion cérébrale.

Toutes ces blessures n’ont pas empêché les Niners d’axer leur attaque sur la course. Alors quand GB arrive avec la 28ème défense NFL contre la course (en yards encaissés), on voit bien où se situe l’enjeu de Joe Barry, coordinateur défensif des Packers.

Face à une menace au sol, Kenny Clark (DT) est bien démuni. Responsable de 80 % des pressions intérieures de GB sur la ligne cette saison (au nombre de 8), Clark est ainsi classé 4ème sur les 120 DL intérieurs que compte la NFL. Ce travail de l’ombre est en plus effectué en étant quasiment systématiquement « double teamé ». Le problème est que ses coéquipiers (Keke, Lancaster, Lowry) n’ont généré eux que 2 pressions intérieures.

Et il en est de même face à la course où Clark a 6 « stops » recensés contre 3 pour le reste de la DL de GB. Alors, j’aimerais voir + le rookie T.J. Slaton. Ce n’est qu’un 5ème tour mais il est réellement profilé pour le poste de NT au centre de la ligne défensive, ce que n’est pas exactement Clark. Au moins pour les 1ère tentatives comme GB l’avait tenté en fin de saison passée avec le vétéran Damon Harrison (DT).

Derrière les deux ILB Campbell et Barnes devront être attentifs pour contenir le jeu au sol des 49ers qui sera le point névralgique sur les phases attaque SF – défense GB.

Les deux ILB seront aussi scrutés à la loupe dans le marquage de George Kittle (TE) et Kyle Jusczyk (FB) qui seront des cibles de choix en middle zone et en soupape de sécurité. Le safety qui sera en aide des ILB (sûrement le SS Amos) devra être aussi à l’affût pour surveiller Kittle et Jusczyk aussi utiles en petites réceptions qu’en blocks pour des cours extérieures. D’autant que l’OL des Niners sera difficile à manoeuvrer au niveau du pass-rush avec une paire Elite de Tackles offensifs (Trent Williams en LT et Mc Glinchey en RT).

L’attaque des Niners jouera en petit périmètre. La défense devra resserrer les lignes avec un Kevin King (CB) qui risque bien d’avoir son positionnement « slot » se confirmer, ce qui sera moins dommageable pour l’équipe mais pas encore la panacée. Stokes devrait être titularisé au poste de CB 2.

Resserrer les lignes permettra aussi de mieux maîtriser ce qui fait la force des WR Niners : les yards après la réception. Samuel Deebo et Brandon Aiyuk en sont particulièrement friands.

COURS PACKERS, COURS !

Maîtriser l’attaque Niners au sol adverse est un préalable pour rester dans le match car la tâche de l’attaque Packers ne sera pas si simple.

En temps normal, elle aurait déjà été confrontée à un bon challenge car le pass-rush 49ers a retrouvé toutes ses armes. Elle dispose d’un excellent front-7 où Nick Bosa est la star de la DL (déjà 3 sacks) et Fred Warner, celle de la ligne de linebackers.

Les Packers sont-ils armés contre cela ? En théorie, oui. Mais dimanche, ce sera beaucoup plus compliqué car Bakhtiari (LT) sera absent… et son remplaçant aussi ! En effet, victime d’une entorse de la cheville en fin de match contre les Lions, Elgton Jenkins sera absent. En l’absence du Bakh’ justement, il vaudrait mieux être précautionneux avec le meilleur élément suivant de l’OL.

En l’absence d’E. Jenkins, l’OL devient beaucoup plus branlante. Le poste de LT pourrait être occupé par le jeune Yosh Nijman ou par le vétéran Billy Turner, l’un ou l’autre prenant alors l’autre poste de tackle. Ou alors le staff privilégiera t-il l’expérience avec Dennis Kelly recruté cet été ? Le vétéran n’a pas vraiment brillé en pré-saison…

Quoi qu’il en soit, Rodgers sera en danger. Alors, le n°12 serait bien inspiré de ne pas jouer au héros. D’abord en posant le jeu au sol comme l’entraîneur aime. Raison de plus pour courir : les 49ers sont une des pires défenses contre la course en ce début de saison ! 26ème défense NFL en yards encaissés au sol (GB est 28ème), ils encaissent même une moyenne de 5 yards par course (29ème NFL), pire que les Packers (25ème) !

Alors, les Packers seraient bien bêtes de ne pas courir, courir et encore courir en impliquant plus tôt dans le match A.J. Dillon (RB). Encore faut-il qu’Aaron Rodgers adhère.

De même, évidemment que le jeu de passe ne devra pas être laissé de côté (et il ne le sera pas avec Aaron Rodgers) mais notre n°12 serait bien inspiré ne pas jouer le héros 5 secondes derrière son OL et de préférer un jeu simple et rapide de tracés courts croisés « slant » (Adams et Lazard) ou « flat » (Aaron Jones ou Cobb).

Car jouer le héros, cela voudrait dire compter sur une OL qui bloque le pass-rush, et vous avez pu voir que ce match-up est loin d’être favorable. Après, si l’OL tient, ce serait bête de se priver des menaces profondes que sont Valdes-Scantling (manqué 3 fois lors du dernier match selon les dires de Rodgers) et même Adams face à des lignes secondaires Niners moins cotées que leur front-7. On n’aimerait que ça en tant que « cheesehead » !

Du côté des équipes spéciales, on demandera confirmation des bonnes performances du punter Bojorquez et de Kylin Hill (RB) en qualité de retourneur.

La victoire n’apparaît évidemment pas indispensable pour les Packers à ce stade de la saison. Mais une défaite donnerait un bilan de 1-2 qui n’instaurerait pas la confiance (merci le non-match face aux Saints), toujours avec cette 2ème partie de saison qui apparait beaucoup plus ardue, et accentuerait le record négatif d’Aaron Rodgers en carrière face aux 49ers.

LES COMPOSITIONS PROBABLES

SAN FRANCISCO 49ERS

Attaque :

Garoppolo (QB) – Sermon (RB) – Jusczyk (FB) – T. Williams (LT) – L. Tomlinson (LG) – Mack (C) – Brunskill (RG) – Mc Glinchey (RT) – Kittle (TE) – Deebo (WR) – Aiyuk(WR)

Défense :

Armstead (DE) – D.J. Jones (DT) – Kinlaw (DT) – N. Bosa (DE) – Al-Shaair (OLB) – Warner (ILB) – Greenlaw (OLB) – Verrett (CB) – Moseley (CB) – Ward (FS) – Tartt (SS)

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Nijman (LT) – Runyan (LG) – Myers (C) – Newman (RG) – B. Turner (RT) – Tonyan (TE) – Adams (WR) – Valdes-Scantling (WR) – Lazard (WR)

Défense :

Clark (DT) – Lowry (DE) – Lancaster (DE) – Gary (OLB) – Barnes (ILB) – D. Campbell (ILB) – P. Smith (OLB) – Alexander (CB) – Stokes (CB) – Savage (S) – Amos (SS)

GBSFlogo

Coup d’envoi dimanche 26 septembre 2021 à 17h20, heure locale, 2h20 le lundi, heure de Paris.

1 Comment

  1. DavidBrillac

    Comme tu dis, on compte sur Rodgers, qui a du mal contre son équipe favorite.
    5-6 c’est pas super comme bilan, surtout en playoff.
    Favre était lui le bourreau des 49ers de Steve Yuong 11-1 et surtout 4 victoire en playoff.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.