Têtes de Fromage n°7, 8 et 9 à l’écoute

Logo by @PierrotNito

Le podcast francophone sur les Packers a continué au mois d’août ! Avec un peu de retard, je vous communique les liens pour écouter les épisodes n°7, n°8 et n°9 des « Têtes de Fromage ».

Il y a un épisode classique, le n°8, pour résumer la pré-saison et prédire l’effectif des 53.

Mais il y a deux épisodes un peu spéciaux où un membre du podcast Packers échange avec des fans d’autres équipes de la NFC North.

Dans l’épisode n°7, Mathieu (@packers_fr) converse avec un fan des Detroit Lions (@PenguinZac), accessoirement journaliste et commentateur à BeIn Sports, pour parler de l’équipe de football américain de la Motor City.

Dans l’épisode n°9, Alexandre (@Alexandre_TDA), plus connu sur GBPF sous le pseudo de The_Chosen_One, échange sur le même principe avec deux fans des Minnesota Vikings, @MinVikingsFR et @ChabaLoutre.

L’épisode avec un fan des Chicago Bears est en cours de négociations. ^^

Votre serviteur GBPF étant en vacances, je n’ai pu participer à ces épisodes mais je serai bientôt de retour dans l’équipe !

Les podcasts sont à retrouver sur toutes les plateformes : Apple, Google, Spotify, Deezer, Podcast Addict, Stitcher, TuneIn.

Un lien direct pour accéder à l’épisode 7 (Detroit Lions) : https://www.podcastics.com/podcast/episode/episode-7-un-tour-en-nfc-nord-les-lions-vont-il-enfin-rugir-87551/

Un lien direct pour accéder à l’épisode 8 (Bilan pré-saison et pronostic des 53) : https://www.podcastics.com/podcast/episode/episode-8-analyse-de-la-pre-saison-et-pronostic-des-53-93827/

Un lien direct pour accéder à l’épisode 9 (Minnesota Vikings) : https://www.podcastics.com/podcast/episode/episode-9-un-tour-en-nfc-nord-les-vikings-peuvent-ils-rivaliser-93968/

Bonne écoute !

Et après écoute, n’hésitez à mettre vos commentaires ou questions à la suite de cet article !

GBPF

4 Comments

  1. Guile

    Arf, j’en ai deux de retards…

    J’ai écouté celui concernant les Lions et je retiendrais une phrase de l’invité (je ne suis pas sûr de la retranscrire correctement à 100% mais l’idée y est) : Les Packers sont Rodgers et Rodgers est les Packers donc à un moment, si ton QB HoF qui te porte depuis des années te demande du renfort en WR, bah tu l’écoutes !

    Je n’aurais pas mieux dis. Pour un peu, je la traduirais pour l’envoyer à Gute pour lui dire ce que je pense de la draft de Love 🙂
    Je pense que côté Packers, avec l’historique Favre puis Rodgers, les mecs sont persuadés de pouvoir trouver des QB de fous quand ils veulent et qu’ils perdent un peu de vue ce qu’ils ont déjà et le côté exceptionnel de ce qu’ils ont…

    En tout cas, merci à tous les intervenants pour les podcasts, ils sont bien sympas.

  2. Green Bay Packers France

    Pour rebondir sur « Les Packers sont Rodgers et Rodgers est les Packers », je suis évidemment d’accord. On l’a vu avec l’intérim Flynn en 2013 et Hundley en 2017. Mais ne serait-ce pas le cas de toutes les autres franchises qui ont un top 10 QB ? Les Seahawks sans Wilson ? Les Chiefs sans Mahomes ? Les Buccs sans Brady : là on voit clairement la différence avec Winston puisque tout le reste de l’effectif est quasi-similaire.

    Rodgers est un exceptionnel joueur. Mais est-ce que c’est un WR qui nous a fait manquer le Super Bowl l’année dernière ? Je n’en suis pas si sûr. D’ailleurs, je suis pas sûr que le fondement de la brouille soit un WR qui manque uniquement, mais plutôt un des nombreux éléments de la brouille. Et puis, Rodgers se contredirait alors en disant encore récemment tout le bien qu’il pensait de son corps de WR (avec Cobb revenu pour lui rappelons-le) 😉

    Rodgers a toujours dit que cela n’avait rien à voir avec la draft de Love (hé, hé, même si au fond je ne le crois pas vraiment). Je n’étais pas pour la draft de Love, loin de là, et je regrette ce choix, ma réaction à chaud du lendemain de sa draft reste valable. Mais je ne cristalliserai pas sur le n°10 les éventuels prochains échecs des Packers.

  3. Guile

    Ah mais je suis d’accord sur le fait que les Chiefs sans Mahomes c’est pareil (ou les autres exemples que tu donnes)

    Cette phrase là, je l’ai plutôt prise dans le sens que Rodgers, à la fin de la fin, aura écrit une grande page dans le livre des Packers, parce que c’est un QH HoF qu’il porte l’équipe depuis plus de 10 ans, qu’il l’a emmené au SB (avec la défense de l’époque), qu’aujourd’hui si tu penses Packers le premier joueur auquel tu penses c’est Rodgers (dans 95% des cas minimum), que le mec a joué avec un genou en vrac, est revenu (2 fois) avec une clavicule dans la valise, etc… Et que donc, au final, ce type de joueur, tu ne peux pas le traiter comme le pékin lambda que tu coupes quand tu veux, que tu laisses FA en te disant « personne me le prendra » ou que même tu n’impliques pas un minimum dans les discussions sur l’effectif parce que bordel, il porte l’équipe depuis plus de 10 ans et qu’il mérite un minimum de considération/respect en tant que joueur mais aussi en tant qu’homme.
    Bon ça fait un peu long comme interprétation mais pour moi ça va au-delà du : « Sans lui, on fait une saison à 4 victoires max ».
    Pour moi (et ce n’est que mon ressenti), jusqu’à l’année dernière, Gute pensait (et pense toujours à mon avis), notamment depuis la finale NFC contre les 49ers : « Je mets n’importe qui en QB dans le système LaFleur et j’arrive en finale NFC. Si Shanahan l’a fait avec Garopolo, je peux le faire avec n’importe qui. »

    Pour ton second point : oui, perso, je pense qu’on rate le SB à cause d’un WR (et à cause du duo de comique Pettine / King). Pas que à cause de ça mais en partie.
    Je m’explique : Tu prends un WR talentueux à la draft style Higgins ou la plupart des autres WR pris au second tour qui réalisent une bonne saison (Shenault, Claypool par exemple) ; et bien ils font tous une meilleure saison que notre WR3 qui est Lazard (en termes de matchs joués et de yards produits). Ce que cela produit comme effet c’est que tu diffuses la menace sur plusieurs joueurs notamment en RZ et que fondamentalement ça t’offres plus de solution.
    En finale NFC, hormis le fait que LaFleur a fermé le playbook de la course de manière incompréhensible au 4e QT (sauf sur le dernier Run), on a buté deux fois dans le match dans la RZ (le run final et celui qui nous empêche d’égaliser à 14-14 et où on prend le FG pour revenir à 14-10) parce que c’était évident qu’on allait chercher Adams. Avec une vraie menace supplémentaire en WR (un rookie de talent ou encore un Cobb un peu vieillissant), tu en passes une des deux et ce n’est pas le même match.

    Donc oui, de mon point de vue, tu manques le SB en partie parce que tu prends Love à la draft et pas un WR (après, peut-être que ça l’aurait fait avec un CB 🙂 ).
    Après je pense que Rodgers n’a rien contre Love, pourquoi il en voudrait au gamin ? Par contre, il doit l’avoir mauvaise que le FO drafte un QB et ce n’est pas pareil. Ce n’est pas le 10 qui cristallise les problèmes si je reprends tes mots, c’est le fait de l’avoir drafté ce qui est une nuance.

    Après oui, la brouille a plus d’aspects/sources que le seul choix de ne pas drafté un WR en 2020. Il l’a plus ou moins bien expliqué dans son ITW de retour : il regrette qu’on ait laissé partir des joueurs de talent à la fin de leur contrat rookie, qu’on ait coupé des joueurs expérimentés qui en avaient encore sous le capot, qu’on ne renouvelle pas son entraîneur des QB sans le prévenir, qu’on ne lui parle jamais de rien de manière générale sur les vues à court/moyen terme sur l’effectif.
    Tu peux trouver (c’est que ce que j’ai cru entendre ou lire je ne sais plus) que ses justifs étaient un peu décousues et sans aucun rapport les unes par rapport aux autres ; pour moi il s’est expliqué clairement (ce qui n’est pas le cas de Gute qui est un noyeur de poisson et le King du bottage en touche) et ses arguments sont, au moins, recevables dans leur grande majorité.

    Ah, j’aime quand ça débat !! 🙂

  4. DavidBrillac

    Hé oui les amis, aussi fantastique soit-il Favre et Rodgers ont a eux deux joué 9 final NFC pour 3 petite victoire et six défaite, toute crèvecoeur.
    Un bilan désastreux. Avec autant de talent !
    Bart Starr a lui seul a ramené 5 titres à Titletown.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.