Week 14 ~ DET – GB : L’essentiel est ailleurs

Detroit Lions – Green Bay Packers : 24 – 31

Victoire sans surprise et sans panache des Packers face à des Lions qui ont chèrement vendu leur peau. Plus qu’un match qui ne restera pas dans les annales de l’histoire des Packers, c’est ce qui s’est passé en NFL en cette semaine 14 qui va marquer les esprits cheeseheads.

COURONNE NFC NORTH, PLACE N°1 NFC

Eh oui, dimanche soir, c’était plus qu’une victoire de plus pour Aaron Rodgers contre les Detroit Lions, une franchise qu’il a dominé comme les Packers dominent les Lions dans la 2ème plus ancienne rivalité de la NFL (la plus ancienne étant le fameux Bears-Packers).

D’abord, on savait avant la soirée que les Packers pouvaient remporter la couronne NFC North en cas de victoire combinée à une défaite des Minnesota Vikings chez les Tampa Bay Buccaneers. Première chose faite avec une victoire 26-14 des Bucs, bien aidés par les 4 coups de pieds ratés du kicker Viking et les 10 pts laissés ainsi en route.

Les Packers ayant vaincu les Lions, ils font remporter un 2ème titre de division en 2 ans au coach Matt LaFleur. Ce qu’on imaginait moins, c’est que cette victoire allait redonner le pouvoir NFC à GB, grâce à une improbable victoire des Philadelphia Eagles (24-21) contre les New Orleans Saints avec toujours Taysom Hill (QB) aux manettes. On la voyait pas venir celle-là après que les Packers aient copieusement dominé les Eagles la semaine passée.

Mais ce n’est sûrement pas un hasard que les Saints tombent en extérieur dans les frimas de la Pennsylvanie, après un intérim de Hill exclusivement en dôme. Cette information revêt encore plus d’importance quand on sait que cette défaite des Saints donnent le rang n°1 NFC à Green Bay, un rang qui, s’il était conservé pour les play-offs, donnerait l’avantage du terrain pour GB pour toute la post-saison.

Et enfin, de manière plutôt improbable, les Kansas City Chiefs ont battu les Miami Dolphins 33 à 27 après avoir commis 4 turnovers contre 1 seul de Miami. Et ce qui est à noter pour les Packers, c’est que 3 des 4 turnovers de KC sont des interceptions de Patrick Mahomes (QB), passant de 2 à 5 dans cette catégorie statistique en un seul match. Aaron Rodgers reste à 4 interceptions en saison, rajoutant une catégorie statistique de domination de plus sur le QB des Chiefs (avec TD et « rating » notamment). Plus que jamais, Rodgers est légitime à briguer le titre MVP, qui serait le 3ème de sa carrière (après 2011 et 2014).

Mais pour que tous ces éléments soient des bonnes nouvelles, il fallait vaincre les Detroit Lions. Et cela n’allait pas être tant une formalité que cela. Par les mêmes maux entrevus la semaine passée contre les Eagles.

D’abord par une défense qui ne marche que par « coups », que par « actions d’éclat » (sack, passe déviée) plutôt que par un constant niveau défensif. Dès le premier drive, DET montrait qu’il faudrait compter avec son attaque… à la passe. Stafford (QB) profitait d’une faible pression du pass-rush pour distiller passes à moyenne distance avec l’ensemble de ses receveurs. TD de T.J. Hockenson (TE) sur une « shuffle pass » de 1 yard. (7-0). Bon, j’avais déjà dit que King (CB), en fin de contrat, ne serait pas prolongé en fin de saison mais là, entre ses mises en jeu à 10 yards du joueur, ses plaquages trop « soft » et sa couverture de zone mitée, qu’on mette J. Jackson ou Hollman, ça pourrait être mieux, ou en tout cas, j’ai du mal à croire que cela pourrait être pire.

L’entame des Lions faisait impression. Mais que dire de celle des Packers ? En 3 actions et 3 passes, GB marquait le TD avec un modèle de passe synchronisée avec Adams qui marquait un TD de 56 yards avec 40 yards après la réception, dans une défense Lions en « slow motion ». Presque trop simple. (7-7)

Le cornerback aux fraises, Adams va récolter le fruit du touchdown

On se disait que GB allait dérouler son match quand le pass-rush commençait à presser le QB Stafford sur des actions-clés (sacks de Lowry et Gary notamment). Mais aussi parce que GB marquait son 2ème TD dès son 2ème drive de 7 mn avec une réception en mode « backshoulder pass » de… Valdes-Scantling (WR). Le n°83 était clairement dans son match.. et peut dire merci aux gants ultra-collants des receveurs actuels, MVS résistant au plaquage et faisait un 180° pour finir avec le ballon dans le creux d’une seule main ! (7-14)

Mais après cette action d’éclat qui laissait augurer d’une autoroute vers le succès, GB puntait son 3ème drive et DET allait reprendre la maîtrise du ballon. Les Lions n’y arrivaient pas à la course, alors ils utilisaient quasiment 3 passes écran de suite avec leurs 3 RB pour 17 yards (Swift), 23 yards (Peterson) et 10 yards (K. Johnson). DeAndre Swift (RB) concluait une course de 2 yards pour le TD, repoussant Sullivan (CB) et Amos (SS). (14-14)

On s’était dit qu’en laissant 1 mn 30 à Rodgers avant la mi-temps, les Lions allaient voir ce qu’ils allaient voir. Point du tout. Au contraire, les Lions allaient tenter leur chance avec 35 secondes à jouer, preuve que le head coach par intérim Darell Bevell veut montrer qu’il peut être plus qu’un intérimaire. Avec 40 yards en 10 secondes via 3 passes, on eut un peu peur avant qu’un blitz de Savage (FS) provoque un sack insurmontable. (14-14 à la mi-temps)

DES LIONS RÉSISTANTS

Il fallut une pénalité sifflée contre le fameux « deep shot pour MVS » pour que GB ne fasse pas un « 3 and out » dès l’entame de la seconde mi-temps ; mais la pénalité tardive était pourtant justifiée (un holding fut sifflé au lieu pour moi d’une interférence de passe défensive). C’était d’ailleurs un show Valdes-Scantling sur ce drive avec 2 passes complétées pour 35 yards en tout. Pas le match le plus spectaculaire de « MVS » mais bien le plus solide de sa jeune carrière. La pression des Lions fut ennuyante sur ce drive de 9 mn de GB, à tel point qu’il fallut que Rodgers ne courre lui-même vers le pylône orange gauche pour le TD en 3ème tentative. (14-21)

GB allait forcer la dose après avoir forcé un « 3 and out » des Lions qui faisaient « l’erreur » de viser le WR d’Alexander (CB) en 3ème tentative. Les Packers usèrent avec succès des courses d’Aaron Jones et Jamaal Williams pour avancer avant un TD de 4 yards facile pour Tonyan (TE). (14-28)

On crut les Lions assommés après avoir encaissé 2 TD avec 17 mn de possession Packers contre 1 mn 40 pour les Lions entre. Mais DET ne renonçait pas à se battre, bien aidé par le marquage lâche de King (CB) et une pénalité de Amos (SS) effaçant un plaquage efficace de Vernon Scott (S) sur T.J. Hockenson (TE). Au final, nouveau TD à la course de DET (2 yards) mais avec un Stafford (QB) écrasé juste avant par le plaquage lourd de Clark (DT) sur sa carcasse : il devra quitter le match pour une douleur aux côtes (21-28)

Avec tout ça, on était à 6 mn 30 de la fin du match et les Packers avaient le ballon pour achever le match en cas de touchdown. Davante Adams convertissait une simple passe latérale en gain de 29 yards. Mais pourtant, les lignes secondaires Lions allaient se sublimer pour forcer GB à un FG de 52 yards… avant qu’un faux-départ de Jenkins (C) ne repousse le FG à 57 yards. Après consultation de LaFleur, Crosby (K) relevait le challenge de son plus long FG égalé, dans un stade où il avait échoué par 4 fois il y a deux ans. Challenge réussi. (21-31)

Ce FG réussi donnait une grande bouffée d’oxygène aux Packers pour les 3 mn 20 restantes. Une bouffée expirée de suite par un retour de 71 yards de Jamal Agnew (RB), prenant encore GB par un tracé rectiligne inacceptable. Heureusement, Crosby a plus d’expérience que le punter J.K. Scott dans cette situation et effectuait un plaquage solide empêchant le retour de TD.

Ce n’était que le QB 2 Chase Daniel alors aux manettes mais il réussissait une 3ème tentative lobée de 23 yards pour Marvin Jones (WR) et courait même pour un TD de 4 yards, annulé justement pour un « holding » du RT. Cette pénalité obligeait DET à se contenter du FG. (24-31).

Les équipes spéciales firent passer encore un frisson sur le « onside kick » suivant, personne ne prenant la responsabilité de récupérer le cuir, se soumettant à l’improbabilité du ballon ovale qui faillit être récupéré dans le terrain par un Lion juste après les 10 yards réglementaires. Il s’en fallut de quelques cm pour que les Packers ne soient sous la menace d’être poussés en prolongations. Au lieu de cela, s’en suivit un « bootleg » de Rodgers pour Tonyan (réception de 6 yards) qui donnait le first down salvateur à 1 mn 40 du terme.

Kenny Clark (n°97) aplatit le pauvre Matt Stafford (en bleu)

À L’ATTAQUE, PAR L’ATTAQUE

Victoire poussive des Packers contre un adversaire handicapé par les blessures mais volontaire. Le canevas des Packers reste le même : l’attaque de Rodgers reste le baromètre  des Packers.

Chaque punt est préjudiciable pour GB car elle ne peut s’appuyer avec certitude sur une défense qui ne fonctionne que sur courant alternatif et qui, pour le moment, ne sait être fort qu’avec les faibles. Ses fulgurances peuvent malgré tout faire basculer un match via des turnovers ou des 3ème tentatives décisives. Mais c’est rare et la meilleure défense de GB est bien son attaque qui, en faisant de l’usage de drives les plus longs qui soient, empêche l’attaque adverse de viser les failles défensives. Je ne désespère pas que cette défense puisse se sublimer le temps d’une paire de matchs en play-offs. Néanmoins, notons tout de même les 2 meilleures performances défensives coup sur coup de la défense contre la course ; à suivre.

Mais Mike Pettine, dernier vestige (tardif) de l’ère Mc Carthy, risque fort de passer à la trappe à l’inter-saison. Seul un succès au Super Bowl pourrait le faire rester. Matt LaFleur commence à affirmer son leadership. J’avais déjà évoqué le perpétuel 3-men rush définitivement abandonné au profit d’un 4 men-rush plus adéquat après réflexion du « head coach ». En le voyant pester comme jamais sur la pénalité pour « 12 joueurs sur le terrain », on se dit que Pettine n’a pas encore marqué des points.

Le même constat, encore plus certain, est posé pour le coordinateur des équipes spéciales Shawn Mennenga. Chaque match voit les équipes spéciales enchaîner une à deux bourdes. Heureusement, le kicker Crosby reste le phare dans la nuit de ces « special teams », et heureusement, car c’est bien l’élément le plus important de cette escouade. D’ailleurs, l’entraîneur en chef Matt LaFleur a donc avoué avoir demandé à Crosby s’il se sentait de tenter le FG de 57 yards pendant qu’au même moment, Mennenga commandait l’escouade de punt. Avec le résultat que vous connaissez.

En tout cas, le plaisir de voir Rodgers enchaîner des belles actions, faire évoluer ou casser des records et briguer un titre de MVP à 37 ans reste jouissif. Cette 2ème année sous LaFleur montre que le n°12 a complètement digéré le projet ainsi que le système offensif, et que le feu brûle en lui comme jamais. Surtout avec la perspective d’attaquer, pour la seconde fois en 16 saisons NFL, les play-offs en position de n°1.

 

LES STATS

 

Detroit :

  • Matt Stafford (QB) : 24/34 à la passe, 244 yards, 1 TD
  • DeAndre Swift (RB) : 7 courses, 24 yards, 3.4 yards par porté, 1 TD
  • Danny Amendola (WR) : 6 réceptions, 66 yards
  • Darryl Roberts (CB) : 6 plaquages, 1 plaquage assisté, 1 passe déviée
  • Efficacité en 3ème tentative : 50 % (5 sur 10)
  • 4 pénalités pour 30 yards concédés
  • 24 mn 30 de possession de balle

 

Green Bay :

  • Aaron Rodgers (QB) : 26/33 à la passe, 298 yards, 3 TD à la passe, 1 TD à la course
  • Aaron Jones (RB) : 15 courses, 69 yards, 4.6 yards par porté
  • Davante Adams (WR) : 7 réceptions, 115 yards, 1 TD
  • Marques Valdes-Scantling (WR) : 6 réceptions, 85 yards, 1 TD
  • Darnell Savage (FS) : 8 plaquages, 1 plaquage pour perte, 1 sack
  • 4 sacks
  • 51 yards concédés seulement à la course
  • Efficacité en 3ème tentative : 72 % (8 sur 11)
  • 12 pénalités pour 68 yards concédés
  • 35 mn 30 de possession de balle

L’ACTION DU MATCH

  • Le FG de 57 yards en dôme de Mason Crosby permet aux Packers de vivre une fin de match moins stressante. VIDÉO

LE DÉTAIL QUI TUE

  • Robert Tonyan a marqué son 9ème TD de la saison, la plus grande marque par un TE dans une saison des Packers avec Aaron Rodgers.
HIGHLIGHTS

7 Comments

  1. DavidBrillac

    Super résumé, pas grand chose à rajouter.
    Si non que Rodgers fait vraiment partie des meilleurs quarterbacks de tout les temps, plus fort encore que Favre !
    Le titre de MVP est en approche, même si je préfère et de loin, qu’il s’empare du titre de MVP du Super Bowl.
    Sur le retour de kick off, j’ai cru un instant que l’on était sur un punt, et je me suis dit qu’avec la crevette Scott, c’etait mort, puisqu’il a peur des chocs, et qu’avec notre ancien punter Tim Masthey, le mec ne passerait pas, heureusement Mason était là pour sauver la maison, après son super field goal.

    Le 2 et le 12 les seuls rescapés du dernier du Super Bowl, sont au top, et ses deux éléments comptent dans une grande saison, ainsi qu’en playoff.

    Il n’empêche que tous les plus grands observateurs de la NFL, et je nous inclus dedans^^, s’inquiétaient de savoir après la draft, et la défection de Funchess, comment Rodgers allait faire avec des receveurs de seconde zone, hormis l’excellent Adams, pour lancer des TD.
    Résultats 39 TD plus tard, il prouve qu’il est le meilleur, et pourquoi les QB de son niveau sont payés de telles sommes.
    Dernier chalenge pour Vladimir Pettine avant une avanture sous d’autres horizons, comment arrêter le tank waffen ss de l’inspecteur Derrick Henry.
    Go Pack Go !

  2. Green Bay Packers France

    Merci David pour tes commentaires !
    Beaucoup de visiteurs, mais peu de commentaires récemment. N’hésitez pas, je ne vous mangerai pas votre part de fromage. 🙂 C’est toujours bien d’échanger différents regards sur notre équipe préférée. À bientôt.

  3. Laogurdr

    Salut tout le monde !!!

    C’est vrai que j’ai peu commenté ces derniers temps, sorry !!!
    Très bonne analyse comme d’habitude GBPF et comme d’habitude un match pas évident contre les Lions et Stafford (les matchs de division sont vraiment un monde à part, les équipes et les joueurs se connaissent trop bien).
    En tout cas l’essentiel est là et le back-to-back de division fait vraiment plaisir.

    Il faut quand même reconnaître que depuis le changement en 4-men-rushs avec le plus souvent 2 ILB la défense est quand même mieux. Clairement Gary monte en puissance, le fait de lui accorder plus de snaps ainsi qu’à Keke permet de reposer Lowry, qui du coup est quand même moins mauvais.
    Le duo de Safety est clairement mieux depuis quelques matchs surtout Amos beaucoup plus consistant.
    Sinon King bah vous connaissez déjà très clairement mon point de vu…. c’est mieux quand il est blessé 😁 et ça sent la fin de l’aventure à GB…. Enfin je pense et j’espère (et puis ça tombe bien il y aura du bon CB captable sur les 3-4 premiers tours de la future draft).

    Pour l’attaque tant que sa Majesté Godgers restera à ce niveau les Packers feront peur à toutes les défenses NFL.
    Si MVS pouvait reproduire ce genre de match plus régulièrement, avec un Lazard qui doit monter en puissance après son retour de blessure, tout ça avec un jeu au sol bien cohérent, tout le monde peut se faire punir.

    Allez plus que 3 matchs pour accrocher la première place. Et sur ces 3 matchs un seul m’inquiète, vous voyez lequel ??? …. Celui entre le petit chat et le nounours avec son RB prêt à nous rappeler qu’il n’y a pas de défense contre la course à GB 😂.
    Allez moi j’y crois et les Saints ont un gros morceau à jouer ce week-end. Victoire des Chiefs malgré les 2 INT de Mahomes pour que Rodgers soit MVP de la saison, avant d’être celui du SB 😉#DavidBrillac.

  4. Guile

    Hello tout le monde.

    De mon côté aussi, peu de commentaires ces dernières semaines.
    Avec le boulot, je mate les matchs en replay plusieurs jours après donc je ne me connecte pas pour ne pas me spoiler le résultat et de ce fait je rate des articles à commenter.
    Par exemple, j’ai regardé hier soir le match des Lions et celui des Bears le samedi suivant le match et ça fait long sans actualité NFL 🙂

    Je reviens sur le match contre les Lions. A 14-7, j’ai vraiment cru qu’on allait dérouler, l’attaque était en forme, la défense avait enlevé le starter et était pas mal.

    On aurait dû maîtriser le match plus facilement sans l’avalanche de pénalités sur le drive qui amène le 3e TD des Lions. Autant de fautes à ce moment-là ce n’est pas possible.
    Et puis, même si c’est mieux à la course, nous avons toujours cette incapacité à tuer le drive sur des 3e et longues voire très longues et c’est exaspérant.
    Exaspérant, c’est le mot qui convient pour King. Je suis sur la même ligne que Laogurdr depuis quelques temps déjà : il est loin de son WR, se fait avoir par n’importe quelle feinte, glisse et plaque mou. De temps en temps, il fait quelques bonnes actions qui cachent la forêt. Après, Sullivan joue plus dur mais est assez pénalisé donc je tenterais Hollman.
    Après, j’ai vu que les Raiders avaient viré leur coordinateur défensif, est-ce que l’idée n’infuserait pas à Green Bay ? Parce que je redoute qu’Henry nous marche dessus.

    Sur le retour de Kick-off, j’ai eu la même réaction que David en me disant que m*****, Scott allait encore se faire feinter et puis j’ai vu Crosby ce qui m’a vraiment rassuré 🙂
    Je n’avais pas vu la conversation sur le bord pour tenter (ou non) le FG des 57 yards. Pour moi c’était tellement évident que Crosby l’avait dans la jambe et encore plus sous un dome. Bien content que LaFleur ait pris suffisamment d’envergure pour aller contre ses coordinateurs (sa réaction sur la pénalité avec 12 joueurs sur le terrain m’a bien fait plaisir aussi, ça montre qu’il ne veut rien laisser passer et j’aime ça).

    Côté attaque, c’était plutôt bien. Bon match de MVS, il faudrait qu’il en sorte plus souvent des comme ça et que ça devienne la norme. Adams, comme d’hab, le mec fait ce qu’il veut de son défenseur (la feinte sur la passe latérale, miam !) et vu que Rodgers doit communiquer avec lui par télépathie ça marche à fond. Tonyan est pas exceptionnel mais fait le job dans ses courses, ses réceptions et après les années Graham on ne demande pas mieux.
    Lazard doit retrouver son niveau pré-blessure et ça deviendra vraiment pas mal (surtout que Saint-Brown commence à pointer le bout de ses doigts).

    Enfin, c’était effectivement un bon WE pour le classement :
    – Vainqueur de la NFC North à 3 matchs de la fin
    – Seed1 NFC suite la défaite des Saints. Si on fait le job contre les Panthers et les Bears, en cas de défaite des Saints contre les Chiefs, nous avons un joker pour le match contre les Titans (attention quand même aux RAMS qui font une fin de saison impressionnante et qui seront dur à prendre en playoff).

    Pour le MVP, je ne suis pas objectif bien sûr, mais pour moi, s’il continue comme ça sur les 3 derniers matchs, Rodgers doit l’avoir.
    D’accord Mahomes est énorme, le mec fait gagner son équipe avec 3 INT mais Rodgers à 37 ans, sort de 3 années moyennes dont 2 plombées par des blessures. L’année dernière, les observateurs étaient plutôt sur un Rodgers gestionnaire avec des Packers qui allaient être portés à la course.
    Et cette année, feu d’artifice, il a un rating de fou, je crois qu’il est à 10 matchs avec au moins 3 TD à la passe, il est parti pour battre son record de TD de 2011 parce que je pense qu’il va devoir jouer jusqu’au bout contrairement en 2011. Niveau interception, Mahomes a fait en sorte de passer derrière lui, il ne lui reste que les yards produits à la passe mais quand on se remémore les drops immondes de MVS sur certaines passes longues…
    Je pense que si, sur les 3 derniers matchs, il arrive à scorer 11 TD à la passe pour arriver au chiffre de 50 et être seulement le 4e QB à le faire, il n’y aura même plus de discussion (même si KC fait 15-1).

    Objectivement, son année est (pour l’instant) meilleure que ses années de MVP et pourtant 2011 c’était un festival offensif, une orgie…
    Je sais que ça va être dur avec la défense qu’on a mais s’il nous emmène à la victoire au SB en conservant les mêmes stats, il va faire fermer bien des bouches pour un mec que beaucoup commençait à enterrer et à gueuler sur son attitude.

    Go Pack Go !

  5. val_packers

    Salut à tous,

    Mon compte WP fait des siennes, ce qui explique une belle absence héhé tjrs un plaisir les bugs informatiques…
    Bref ne vous inquiétez pas, les Packers restent à jamais l’équipe n°1 et je lis tjr le forum.

    Bon du coup, je fais un peu un constat sur nos joueurs vu que j’aime bien faire du cas par cas même si c’est un sport d’équipe, je le fais en espérant que Gute me lise un jour (mdr) et sache enfin ou recruter et drafter !

    Pour l’attaque, la ligne franchement rien à redire, tous très propres, Patrick j’aimais bien déjà les années précédentes et ça m’étonnait de jamais le voir jouer plus, alors oui c’est pas une star mais franchement il fait le taff. Jenkins c’est un rock et futur Pro-Bowler (même s’il a un petit peu tendance a se faire pénaliser parfois), Bak que dire si ce n’est qu’il mérite tellement sa prolongation tant il domine tt ceux qui se frottent à lui. Turner meilleur en T qu’en G mais il fait plutôt le taff cette saison sans être génial non plus, idem pour Wagner dont certaines équipes serait ravi d’avoir comme Back-up de luxe en T. Bref meilleur ligne O NFL tout simplement malgré tout les changement et Linsley qui va revenir et terminer une grande saison pour lui (jsp du tt s’il va être prolongé mais il le mériterait).

    Rodgers = the God of Football, il mérite le MVP au vu de son escouade de receveurs qui n’est pas pourvu que de génies contrairement à Mahomes.
    Bon Adams est un génie par contre, sans ses 2 matchs loupés, il serait surement dans la discussion pour le MVP aussi. Sérieux, il a les mêmes stats (voir plus en TD) que les meilleurs receveurs avec 2 matchs en moins… OPOY, il le mériterait, ses appuis franchement c’est du délire, en homme à homme il est imprenable. Pour les autres : MVS n’est lui pas un génie ça c’est sûr, mais peut faire de grands matchs et reste une bonne menace profonde s’il n’oublie pas ses bons gants collants dans le vestiaires j’en suis persuadé. Lazard est vraiment fiable quand il le faut et peut aussi sortir de grands matchs (j’aime bcp ce joueur, il ne faut pas être n’importe qui pour gagner le coeur de Rodgers au bout d’une saison alors qu’on est un Undrafted). St brown commence à revenir petit à petit dans le trafic avec de bonnes mains et des tracés corrects, c’est probable qu’il soit encore un peu limité par ses blessures antérieures, le meilleur est peut-être à venir pour ce joueur (ou son frère héhé). Austin, pk pas s’il en a encore dans les jambes, il nous manque de tout façon un petit WR rapide, j’espère qu’il fera plus le taff que Shephumble hihi.
    Tonyan fait vraiment plaisir mais je pense que Rodgers l’aime particulièrement parce que certains de ses TD sont vraiment dessinés et destinés que pour lui, mais bon tant mieux ça prouve une certaine confiance. Lewis tjrs là dans 5ans pour bloquer peut-être… Sternberger doit encore progresser même si malgré les blessures et le peu de snaps, il peut devenir un bon TE à la façon de Tonyan (avec du tps et de la confiance).
    Jones et Williams se complètent tjrs aussi bien je trouve, même si Jones n’est pas au max et va élever son niveau pour les PO à mon avis. Dillon un peu sous-utilisé, j’espère que c’est pas un 2ème tour dans le vent…

    Pour La Défense, bcp de choses à dire, commençons par le mieux : Alexander est vraiment un CB top 5 voir 3 cette saison, pas de grosses stats mais en même tps il n’est jamais ciblé tellement il colle le WR, d’ailleurs son WR n’a que très rarement des stats en homme à homme face à lui (coucou Ridley, Fuller, Hilton et tant d’autres).
    Sinon Clark me faisait un peu peur depuis sa prolongation, il est tout le tps double teamé, mais sur ce match il a profité d’un Lowry qui c’est un peu sorti les doigts pour renflouer ses stats. On manque quand même d’un DL régulier à côté de Clark parce que Lowry et Lancaster c’est quand même pas des génies et Keke n’a pas encore assez d’impact (Gute m’as-tu entendu…).
    Bon Gary est meilleur que P. Smith mtn faut pas se le cacher, même si avec son bro Z.Smith il reste un duo qui nous a bcp enthousiasmé, il est clairement moins performant malgré quelques actions d’éclats. Va falloir qu’il soit déterminant en PO pour être titulaire face à Gary qui pousse fort et démontre un potentiel très intéressant.
    Kirksey est vraiment un gros débat par contre, j’ai l’impression qu’il dirige bien les autres en Défense mais qu’il est à la peine sur chaque couverture individuelle et runs plein centre, en fait j’ai l’impression qu’il a un peu de mal avec Vlad Pettine alors que c’est sensé être son gars sûr, à voir s’il faut qu’il devienne DC à sa place et sorte du terrain mdr. Barnes et Martin méritent plus de snaps pour leurs capacités physiques respectives même s’ils sont encore un peu naïfs surtout Martin qui, j’ai l’impression, a un très gros potentiel physique et athlétique mais ça peut vraiment jouer contre lui (coucou Burks…).
    Notre duo de Safety peut vraiment faire de belles choses, Savage sait couvrir et sans baisse de concentration, a de très bonne mains et un bon instinct. Amos peut jouer dur et couvrir ce qui convient parfaitement à son rôle sans être une star interplanétaire.
    Sujet qui fâche par contre hum hum… les autres CB : tjrs été le premier à défendre King, mais là je commence à craquer, alors j’arrive pas à savoir si sa concentration est proche du néant ou s’il le fait exprès pour partir en fin d’année parce qu’il en a marre du Playcalling défensif. Franchement jsp mais en tout cas je reste persuadé que c’est un joueur qui est meilleur en homme à homme et qui par certaines actions qu’il a faites n’est pas nul, mais bon Jackson a l’air plus sérieux et crédible sur un match entier. Pk il ne leur fait pas faire une MT chacun au prochain match et celui qui prend le moins de yds devient titu, à mais non suis-je bête c’est Pettine, la concurrence pour un poste de titu : que nenni (coucou Lowry et Kirksey)
    Et enfin Sullivan qui sait jouer qu’en zone… rien à dire sur la zone mais en homme à homme il est trop calin le garçon. Sérieux c’est soit une récep soit un holding. En fait peut-être que le pb principal est que King et Sullivan ne se complète pas du tout étant donné que le schéma préférentiel de l’un est le point faible de l’autre et inversement.
    La solution c’est soit Sullivan sort et Redmond prend le poste en alternant avec Savage pour le poste de Nickel et FS sur du homme à homme, soit King sort et Jackson (ou Hollman) prend sa place et on fait de la zone à tout va (hormis Alexander à qui tt marquage va). C’est vrai que ça nous rendrait un peu prévisible mais quitte à essayer faut le faire avant les playoffs, avec un peu de sérieux y’a moyen de faire un truc quand même (Pettine m’entends-tu…)

    Les équipes spéciales, pas envie d’en parler perso tellement elles sont rincées hormis Mason Kicker Tackler Sauveur Crosby qui justifie sa prolongation une fois de plus (Mannenga ça sent le cap de fin).

    Le PlayCall en attaque est excellent et je pense qu’en plus nous n’avons pas tout vu, j’ai remarqué qu’on freine quand même souvent en fin de match, quitte à se faire peur. McVay faisait pareil à certains moments, c’est très probable que LaFleur et Hackett ferment aussi volontairement le playbook quand on mène assez pour eux, quitte à se faire remonter. Pour le coup, je suis assez d’accord avec eux parce que regardez Shanahan comme il galère cette saison mtn que tout le monde l’attend, même McVay en attaque c’est plus aussi génial qu’il y a un ou deux ans. Une défense ça s’adapte et oui (n’est ce pas Vlad).

    Bon tout ça pour dire que notre ADN est bien l’attaque, ça y’a pas de doute la dessus, on peut aller chercher n’importe qu’elle équipe si on ne fait pas trop de boulettes individuelles (coucou la spécial team). La Défense peut agir par fulgurances en espérant que certains seront transcendés par les PO.
    Les trois victoires d’ici là sont parfaitement envisageables même si Henry me fait très très peur… en tout cas encore un 13-3 et n°1 seed NFC ce serait vrmt magnifique pour les deux premières saisons de LaFleur et une équipe annoncée en reconstruction par bcp d’analystes.
    Tiens Rodgers leur passe le Salut j’espère mdrrr.
    Une bague en plus et un titre de MVP, ils n’oseront même plus prononcer son nom.

    Go Pack Go

  6. DavidBrillac

    Salut tout le monde, comme GBPF je me sentais un peu seul depuis un mois, ça fait plaisir de vous voir de retour, mais vous aviez surement tous une bonne raison.
    Manque plus que Chosen occupé sur TDA, et un vieux complice de plus de 10 ans Roundeux qui a disparu des radars depuis longtemps, et dont peut-être Julien à des nouvelles ?

  7. Laogurdr

    GBPF en bon Head Coach du site a su remobiliser ses troupes dans la dernière ligne droite de la saison en trouvant les bons mots. Il nous a piqué au vif 😂😂.
    Effectivement bien occupé avec le boulot et comme @Guile je mate pas mal de match en retard. Et je rattrape mon retard au cours de la semaine.
    En tout cas gros week-end en vue avec les finales de conférences NCAA, les Packers qui jouent Samedi il me semble. Plus le classique dimanche soir.
    Ça va être bien !!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.