Les Packers pour le changement

EZ0ys4oUwAA09pn

Si vous n’avez pas connaissance de ce qui s’est passé la semaine dernière à Minneapolis, c’est que vous n’avez accès à aucun média. Sinon, il est impossible d’être passé à côté de la mort de George Floyd, homme noir de 46 ans tué lors d’une arrestation complètement disproportionnée de la police de Minneapolis.

Vous avez sûrement tous vu cette arrestation (filmée donc) montrant un Floyd ventre à terre, menotté et agonisant (9 mn !) sous le genou d’un policier (blanc, un détail qui a son importance) insensible à ses suppliques. Floyd mourra, asphyxié par un acte qui aura un retentissement mondial.

Car cet acte n’est que l’énième travers des polices américaines (système fédéral oblige) qui ont l’arrestation musclée dans leur ADN, arrestations qui peuvent malheureusement conduire au décès et cet état de fait s’applique bien plus aux populations noires qu’aux autres communautés qui forment la population américaine.

L’émoi est désormais mondial. Aux USA, c’est une crise majeure. Alors, toutes les entités de la société américaine se sentent concernés par cet évènement. Et c’est bien évidemment le cas pour les équipes NFL. Vous aurez remarqué que la communauté noire représente la majorité des joueurs NFL. Les Packers n’échappent pas à cette statistique : l’effectif actuel de 88 joueurs comprend ainsi 68 % de joueurs « afro-américains ».

En écho à l’émoi général, les Green Bay Packers ont posté une vidéo explicite de 2 mn où ont participé les joueurs Billy Turner (RG), Adrian Amos (SS), Corey Linsley (C), Aaron Rodgers (QB), Kevin King (CB), Marcedes Lewis (TE), Kenny Clark (DT), Davante Adams (WR), Mason Crosby (K), Aaron Jones (RB), David Bakhtiari (LT), Preston Smith (OLB) ainsi que l’entraineur en chef Matt LaFleur.

Ils ont bien entendu condamner cet acte :

  • Kevin King : « une image trop souvent vue en Amérique »
  • Billy Turner : « en tant qu’être humain, je suis embarrassé »
  • Mason Crosby, Aaron Rodgers : « répugnant »

Mais ont aussi engagé une réflexion plus générale sur la problématique raciale aux Etats-Unis :

  • Corey Linsley : « il est temps de tous nous éduquer et de joindre les paroles aux actes »
  • Marcedes Lewis : « nous avons besoin d’une réforme structurelle, pas seulement de la part de la communauté, mais aussi dans l’application des lois et de manière collaborative »
  • Aaron Rodgers : « des lois et législations obsolètes doivent être modifiées ou abrogées, spécialement celles qui sont préjudiciables et partiales envers les personnes de couleur.

Cette vidéo se termine par un message général : « il est temps que ça change »

Cette vidéo a été postée un jour après une dispute via Instagram entre Aaron Rodgers et Drew Brees, le QB des New Orleans Saints. Il faut dire que le n°9 des Saints s’est pris un peu les pieds dans le tapis. À contre-courant de la tendance générale, il réaffirmait sa conviction anti-« kneeling » (le fait de se mettre un genou à terre lors de l’hymne américain joué avant les matchs en signe de contestation contre l’inégalité raciale). Il expliquait qu’il prenait comme un manque de respect envers le drapeau américain, la nation et tous ceux qui s’étaient engagés à mourir pour la patrie. Brees a sûrement été influencé par des souvenirs familiaux de grands-pères ayant servi lors de la Deuxième Guerre Mondiale, à quelques jours de l’anniversaire du Débarquement de Normandie (6 juin).

Cette communication pour le moins maladroite fut froidement accueilli par Rodgers qui publiait la photo d’un avant-match de 2017 où l’équipe s’était serrée les bras en guise de soutien à l’équité raciale, une sorte d’entre-deux quand beaucoup d’autres joueurs NFL avaient posé genou à terre ce week-end là.

Cette photo était accompagnée d’un texte de Rodgers : « Cela n’a jamais été une question d’hymne ou de drapeau. Pas à ce moment-là. Pas maintenant. »

Devant la volée de bois vert médiatique, et notamment de nombre de ses coéquipiers, Drew Brees a depuis rétropédalé et s’est excusé.

Pour être tout à fait honnête, les joueurs des Packers avaient fait passer lors de ces avant-matchs 2017 le message aux fans présents dans le stade de faire les mêmes gestes qu’eux en guise de soutien. Je me souviens encore des travées de Lambeau Field qui n’avaient pas vraiment, et même presque pas du tout, suivi le mouvement.

On ne peut nier que la population noire du côté de Green Bay est quasi-inexistante, la blague locale disant qu’un homme noir à Green Bay est forcément un joueur des Packers. L’Etat du Wisconsin, très agricole, est à très grande majorité blanche (85 % environ) et les autres communautés se concentrent avant tout dans le sud de l’Etat, autour de la plus grande ville Milwaukee et dans les comtés limitrophes de l’Illinois, grande banlieue de Chicago. La population noire y est moins de 2 fois moins importante (6 %) que la moyenne nationale (13,5 %).

Ce message du n°12 n’est peut-être pas que de la communication mais aussi un message aux cheeseheads afin qu’ils considèrent aussi les personnes noires qui ne portent pas un maillot vert et jaune. Rodgers a d’ailleurs rappelé que ce mouvement pré-match des bras enserrés avait été plutôt critiqué à l’époque. On peut penser que ce ne sera plus le cas tant ce meurtre devient un évènement dans l’histoire des USA.

Interrogé sur le sujet du « kneeling », Matt LaFleur a estimé que c’était une manifestation pacifique et qu’il ne l’interdirait à ses joueurs de le faire s’ils le souhaitent. Est-ce que Roger Goodell, le patron de la NFL, en fera de même ? Lui qui vient de se confondre en excuses en filigrane sur la polémique du « kneeling » (« Nous la NFL admettons que nous avons eu tort de ne pas avoir écouté les joueurs de la ligue plus tôt ») ; sans jamais citer son initiateur, l’ancien QB des San Francisco 49ers Colin Kaepernick.

Outre cette communication claire et marquante de l’organisation Packers, le directeur général Mark Murphy a personnellement donné 250.000 $ à des associations de justice sociale et d’équité raciale du Wisconsin et il a annoncé qu’un don similaire serait effectué par le groupe de joueurs.

Pendant ce temps-là, la colère est devenue mondiale et le policier mis en cause, après quelques jours d’atermoiement de la justice, a été arrêté pour homicide involontaire et ses 3 collègues présents sur les lieux pour non assistance sur homicide involontaire. Et George Floyd n’est plus.

9 Comments

  1. Guile

    Il faut juste espérer que des changements profonds arriveront vraiment et que cela ne restera pas comme quelque chose sans lendemain et que tout sera balayé sous le tapis d’ici quelques semaines.
    Je me souviens encore de Lebron James et d’autres joueurs de NBA arborant un tee-shirt « I can’t breathe » en 2014 suite à la mort d’Eric Garner. Cela avait également soulevé une vague d’indignation qui avait fini par retomber. J’espère que cela ne sera pas le cas cette fois-ci.

    Pour Brees, je pense qu’il doit remercier le service de COM des Saints pour son mea-culpa. C’est assez représentatif, je pense, d’une certaine catégorie de personnes qui ne se rendent pas compte qu’elles sont avantagées/privilégiées.
    J’étais tombé sur une phrase il y a quelques semaines qui disait : When you’re accustomed to privilege, equality feels like oppression => (en VF : Quand vous êtes habitué à vos privilèges, l’égalité est perçue comme une oppression). Je pense que cela reflète assez bien la première prise de parole de Brees.
    Je ne sais pas trop comment vont se passer les retrouvailles avec ses coéquipiers mais certains lui ayant dis de « fermer sa gueule » parce qu’il racontait des conneries, j’ai un peu mal à penser que les excuses téléguidées vont passer crème.

    Goodell n’avait pas d’autres choix que d’aller dans le sens des joueurs, il est assez bon politicien pour manœuvrer juste comme il faut pour faire un petit mea-culpa en omettant de dire qu’il avait un peu/beaucoup taclé les joueurs qui mettaient un genou à terre (Kap, Eric Reid, …) et soutenu les propios qui étaient libertaires. J’ai vu une ITW d’un joueur des Bears (dont je ne me souviens plus du nom) qui disait qu’il voulait mettre un genou à terre mais qu’il savait qu’il allait se faire virer s’il le faisait donc qu’il s’était abstenu. C’est là que tu commences à voir ce qu’on dû subir les mecs qui l’ont vraiment fait (et qui ont dû, un comble, s’excuser pour beaucoup). Bref Goodell, fait le strict minimum pour que le show continue de rapporter.

    Côté Packers, faut être plutôt clair, comme tu le dis, le Wisconsin c’est à forte majorité WASP et parfois, sans tomber dans le dénigrement, quand tu vois certains fans, ça se rapproche de l’image du redneck raciste qui pose fièrement (en treillis militaire) à côté de son pickup avec le fusil à la main…
    Mais, c’est bien qu’il y ait une action de la franchise dans son entier et pas que de certains joueurs.

    PS : Petite coquille : Marcedes Lexis, je ne connais pas ce joueur ? Un nouveau WR 🙂

  2. Green Bay Packers France

    Comme je le dis, j’ai été marqué par ce moment « lock arms » en avant-match 2017. C’était déjà une solution mi-figue mi-raisin pour montrer une protestation sans faire le « kneeling » jugé à l’époque trop offensant pour le drapeau US.

    J’ai encore le souvenir vivace de l’image de Lambeau où en fait personne n’avait repris le geste alors que Rodgers avait publiquement incité les fans à soutenir les joueurs dans cette démarche. Cela avait plouf ! D’ailleurs, la retransmission TV a très vite changé d’images devant, j’ai envie de dire, cette non-communion entre les joueurs et leurs fans. Au contraire, beaucoup de gens reprenaient l’hymne main sur le coeur, comme d’habitude. On aurait pu peut-être y voir une forme de défiance.

    Sinon, les treillis et manteaux oranges fleurissent en effet à l’automne dans les travées de Lambeau mais ce sont plus des fans qui veulent, je pense, revendiquer qu’ils sont des chasseurs, nombreux dans cet état rural des Etats-Unis.

    Le cliché du cheesehead wisconsinite vu par les autres médisants supporters NFL, c’est un peu le bouseux raciste et alcoolique. Comme tous les clichés, cela doit être une très grosse exagération, mais peut-être une exagération de quelque chose quand même…

  3. Guile

    Ah bah tu as le bon et le mauvais chasseur… 🙂

    Après c’est sûr qu’à certains endroits aux US, l’image des chasseurs des états un peu ruraux du nord, c’est souvent le pécore avec son pickup et son fusil. Pour un peu les mecs penseraient que tous les habitants sont membres d’une milice armée qui vit dans les bois 🙂

    Après, niveau politique, l’état a longtemps été très républicain (faut dire qu’il y avait plus de 90% de population blanche jusqu’au milieu des années 90) mais vote démocrate (et le gouverneur est démocrate depuis peu) depuis quelques élections présidentielles sauf en 2016 où c’est Trump qui était en tête (mais de très peu).

    Au final, tu dois avoir un socle républicain assez stable issu du fait que l’état a longtemps eu une population à très forte majorité blanche et rurale mais tu n’es plus dans un état républicain pur jus comme peuvent l’être les deux Dakotas, le Wyoming ou le Montana par exemple (c’est un Swing State dans les élections présidentielles).

    On verra bien comment les tribunes réagissent à la rentrée en cas de kneeling ou de lock arms (si le stade n’est pas vide à cause du COVID-19 bien sûr).

    PS : On vient d’élargir nos échanges : après les années 80, on parle politique/démographie des US… 🙂

  4. Green Bay Packers France

    PS : et c’est pas si mal non ? 🙂 À partir du moment où c’est respectueux.

    Tu m’as devancé sur le Swing State. En effet, le Wisconsin a été l’un des États qui a fait basculer l’élection de Trump car il était acquis démocrate dans les prévisions.

    Mais comme tu le suggères, à quoi bon polémiquer si la saison se joue dans des stades vides -_-‘.

    + 1 pour la référence des Inconnus dans le Bouchonnois. 🙂 Ils sont à bloc sur la chasse du côté de GB ; sur le forum de Packers.com, les mecs trépignent chaque année pour la réouverture de la chasse au cerf.

  5. DavidBrillac

    Salut les amis,
    Mars 1991, comme certains d’entre vous après moi, j’étais bidasse, et à cette époque le passage à tabac de Rodney King par des flics de Los Angeles devait, après d’énormes émeutes suite à l’acquittement des tabasseurs, amener d’énormes réformes au sein de la police américaine.
    30 ans plus tard, le meurtre de Georges Floyd, un mec de notre génération, en direct et devant le monde entier, prouve que rien ne change dans le pays où il ne fait pas bon d’être né noir.
    L’Amérique regorge d’ordures de la trempe de Chauvin (ma voisine, une petite grand-mère s’appelle madame Chauvin ), l’Amérique pays de l’esclavage, du Ku Klux Klan, de la ségrégation, des inégalités sociales, l’Amérique qui ferme la porte à Kaepernick et qui lui dit par la même occasion de fermer sa gueule, ce que Brees aurait dû appliquer à lui même (oui Drew, ferme-la), l’Amérique de Trump, qui je n’en doute pas, a beaucoup de partisans dans le Wisconsin.
    Cette Amérique-là me dégoûte depuis toujours.
    Espérons que Floyd ne sera pas une énième victime pour rien.

  6. Guile

    @GBPF : je confirme que j’apprécie le fait que nos conversations nous amènent vers d’autres sujets. Premièrement c’est plus sympa, deuxièmement ça meuble un peu l’intersaison un peu morne et troisièmement ça étend l’horizon parce que faut le dire, le Bouchonnois c’est pas grand… Le bouchonnois c’est quoi, c’est Pitibon sur Sauldre, c’est Ariège et puis Corville donc bon l’amener jusqu’à Green Bay ça étend le truc… 🙂

    @David : Désolé, la différence d’âge entre nous (je suis de 1983) fait que je n’ai pas fait mes 3 jours (et encore moins le service). J’ai fait la « super » journée JAPD à la place, créée en 97 ou 98 par Jacques Chirac 🙂

  7. DavidBrillac

    @Guile, ça vaut le coup d’être colonel et de ne pas faire son service 😉
    83 grande année, l’année de ton baptême et de ma communion, je rigole
    83 les Raiders de Los Angeles dominaient, et Marcus Allen le magnifique piétinait les pauvres Redskins au Super Bowl.
    83 mort de Louis de Funès, sortie de la première Peugeot 205, arrivée du CD, Noah remporte Roland Garros, un grand souvenir pour moi, l’époque ou les français allaient commencer d’arrêter d’être des losers, le TGV orange déboule à toute vitesse et éblouit le monde entier.
    Goldorak et Casimir étaient déjà un lointain souvenir, Albator et le capitaine Flam, allaient laisser la place au petit nouveau Cobra et son bras canon.
    Mais le plus passionnant était la superbe série française il était une fois…
    Les Treets étaient mes favoris, et Michael Jackson cartonnait avec Billie Jean.
    Pas mal 1983, mais rien à côté de ta naissance 😉

  8. Guile

    Alors techniquement, juste pour chipoter, les Raiders qui battent les Redskins au SB c’est en janvier 1984 (même si effectivement c’est le SB de la saison 83) 🙂
    Le SB de janvier 1983, ce sont les Redskins qui tapent les Dolphins qui vont d’ailleurs quelques semaines plus tard sélectionner Dan Marinoooo !! (Même draft que Jim Kelly et John Elway d’ailleurs).

    C’est aussi la sortie du Retour du Jedi, la fin de la DeLorean chère à Marty McFly et au doc ou la première diffusion de Thriller qui a mis un coup énorme aux vidéoclips.

    Je n’étais pas encore né quand Noah a gagné Roland, ce qui fait que, de ma vie, jamais un joueur français n’a gagné un grand chelem de tennis… Bon, il leur reste un peu de temps quand même…
    Heureusement que Mary et Amélie en ont gagné pour la France parce que sinon on ferait un bide énorme depuis 37 ans…

  9. Laogurdr

    Salut tout le monde !!!! Wouah ça faisait longtemps que je n’avais rien dit !!! Surement le besoin de me remettre inconsciemment de cette draft et de l’arrivée de « l’amour » au sein de nos chers vert et or.

    Bon sinon en cette fin de Printemps et début d’été tout fout le camp !!
    Les américains viennent de se rendre compte comme par magie qu’il y a plein de racisme depuis toujours au pays des libertés tiens donc?!🤔😂
    Et le Covid continue de faire des siennes. Ciao les OTA’s, ciao De Pere pour le training camp et voilà qu’en plus la NFL commence à parler de camp à 75 au lieu de 90.
    Il y a quelques rookies non draftés et autres joueurs au bord de l’effectif qui doivent être ravis 🤔 ils ne pourront pas défendre leurs chances les vétérans doivent être contents.
    Sinon fans dans dans les tribunes ou pas qui sait, saleté de virus on va se taper de belles pubs sur les premiers rangs des gradins.
    Moi je postule pour un petit bout de rangée offert pour GBPF 😂😂.

    Ah et j’ai failli oublier …. c’est quoi ce putain de contrat pour Love je commençais à me détendre et bim Gute m’en remet une couche. L’amour coûte cher quand même. Tout son salaire garantie et on ne peut pas le couper quoi qu’il arrive avant sa dernière année sinon il nous coûtera cher en dead money(9M dans 1 an et encore 6.5M dans 2 ans). Il n’y a que sa dernière année qui ne couterai que 3M. Pour l’instant je n’ose même pas me prononcer sur une extension à une 5ème année, ça sent encore trop le bust dans ma tête. Vivement le camp pour me faire changer d’avis.
    En tout cas, on a intérêt à bien le développer à ce prix là.
    D’ailleurs je pense demander à son agent de venir négocier avec le gouvernement en cours pour l’augmentation des salaires des soignants 😂😂😂 il a l’air trop fort.😂.

    Et bonnes vacances si certain d’entre vous le sont déjà.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.