GBPF Brèves n°83 : My Taylor is moins riche

temp170328-2016-in-photos-lane-taylor-12--nfl_mezz_1280_1024

Lane Taylor n’a pu qu’accepter la volonté du management de GB

Dans cette inter-saison si spéciale avec toujours pas d’entrainements en commun, les Packers viennent d’informer avoir restructuré de manière importante un contrat, celui de Lane Taylor (LG), et cela ne surprendra personne.

Notre bon gros nounours Lane Taylor était dans le viseur des cheeseheads depuis la saison 2018 où il était apparu clairement comme le maillon faible d’une OL orpheline de Josh Sitton au poste de LG depuis sa résiliation surprise en début de saison 2016.

Pourtant titulaire en début de saison 2019, Taylor a souffert de la comparaison avec le rookie Elgton Jenkins. C’est finalement une déchirure au biceps qui réglait le cas du n°65. Pendant ce temps-là, Jenkins devenait lors de sa première année un des meilleurs joueurs NFL à son poste.

Nanti d’un salaire de titulaire, le sort de Taylor ne tenait plus qu’à un fil, fil qui s’effilochait avec une draft qui sélectionnait au 6ème tour Jon Runyan et Simon Stepaniak, deux joueurs voués à être des Gardes NFL.

Lane Taylor n’avait donc plus les cartes en main et il le savait bien. C’est pour cela qu’il a accepté une restructuration de son contrat clairement en faveur de la franchise.

Taylor entre en 2020 dans la dernière année de son contrat de 3 ans. Il devait toucher 3,8 millions de $. Il ne touchera désormais que 1.5 million de $ en salaire de base, alors que des primes au temps de jeu ont été ajoutés.

Clairement, le management a indiqué à Taylor que cette réduction de salaire était la condition sine qua non pour qu’il ne soit pas résilié sur le champ. Et Taylor a dû comprendre qu’il pouvait difficilement viser mieux qu’être premier remplaçant des Gardes Jenkins et Turner.

Cette réduction de salaire permet de gratter 2,6 M de $ sur le plafond salarial de GB, ce qui situe actuellement la marge financière à 14 M de $ environ. Pas de quoi s’enflammer, juste de quoi se donner un peu de mou dans les négociations de prolongation de contrat d’un Kenny Clark (DT) ou d’un David Bakhtiari (LT), tous deux libres en 2021.

Cette réduction de salaire laisse malgré tout Taylor sur le grill.

Elle permet à GB de s’assurer un back-up vétéran à moindre coût qui pourrait être bien utile en cas de blessure de Turner (RG), Jenkins (LG), voire des rookies Runyan ou Stepaniak, lors du camp estival.

C’est un peu « reculer pour mieux sauter » pour Taylor qui devra espérer une blessure d’un coéquipier tout en montrant toute sa valeur aux entrainements de pré-saison pour garder sa place. Car avec la profondeur au poste de Garde, GB pourrait encore « couper » Taylor avant la saison et récupérer encore 1,8 M de $ supplémentaires de « cap space ». Eh oui, il y a encore un peu de gras sur l’os du contrat de Taylor.

7 Comments

  1. DavidBrillac

    M’y Taylor IS moins riche 👏👍
    J’avais vu passer l’information, c’était ça où la porte, à moins que les Bears ne soit intéressé.
    En cas de blessure cette automne, il pourrait rendre service, car si ce n’est pas un titulaire, ce sera pas le pire des remplaçants.

  2. Guile

    D’un côté tant mieux parce que c’était devenu cher payé pour un mauvais remplaçant (et ça libère un peu de marge financière) mais d’un autre côté, je trouve que le management lui a fait une proposition acceptable et je regrette que ça n’ait pas été le cas pour Jordy Nelson ou Randall Cobb ces dernières années. Ils seraient sûrement restés si on ne les avait pas insulté lors de la proposition (et l’attaque de l’année dernière aurait ressemblé à autre chose).

    J’ai du mal à comprendre comment tu peux décider de faire une proposition de ce type à un Guard, mauvais, remplaçant, cher et ayant 30 ans… Vu la jurisprudence des dernières années (ne pas garder les plus de 30 ans un peu cher), je m’attendais à ce que le management lui montre la sortie.

    Je propose de filer un bout de l’argent économisé à Mike Daniels sur un an pour arriver à bloquer de la course dans cette année qui arrive.

  3. Green Bay Packers France

    Complètement d’accord sur le principe pour Jordy et Randall, même si c’est différent de Taylor qui a encore un an de contrat au contraire du 87 et du 18 qui étaient free agents. Mais vous connaissez mon avis, chacun des deux WR avait encore au moins une année dans le réservoir à l’heure de leur résiliation.
    Pour Taylor, comme je dis, c’est une démarche de bonne volonté du joueur mais cela ne l’exempte pas de faire partie de la charrette en septembre.

    PS : j’espère que le confinement/déconfinement s’est bien passé pour vous tous.

  4. The_Chosen_One

    il me semble que quand Jordy est coupé il lui reste une année de contrat.

  5. Green Bay Packers France

    Damned, j’avais presque oublié cette infamie. Oui, coupé un an avant pour faire un espace de 10 M de $…. pour les redonner à Jimmy Graham. 🙁

  6. Guile

    Yep une année et 10 ou 12M… Je crois que le détail de l’offre n’est pas sortie mais que c’était ridicule et que tout le monde était d’accord pour dire qu’il aurait accepté 5-6 M pour rester avec Rodgers.

    Il a payé la stratégie de non-conservation des anciens de Gute, le fait d’avoir presque disparu après la blessure de Rodgers parce qu’Hundley ne savait pas lancer un ballon et que surtout le fait que Big Mike ait réduit assez drastiquement son nombre de snaps (quasiment 200 snaps de moins que sur la saison 2016 de mémoire) et de fois où il a été ciblé (88 fois contre 152 en 2016).

    Sachant tout ça (Hundley, les choix offensifs de Big Mike), il a fait une saison meilleure que nos WR2/3 cette année (53 réceptions pour 482 yards et 6TD qui sont tous avec Rodgers) ce qui montre la gestion à la petite semaine de certains dossiers.
    Si Gute avait étudié un peu sérieusement la saison de Jordy, il aurait vu qu’avec Rodgers il était reparti sur les bases de sa saison 2016 (à la fin du match des Vikings il est à quasiment 300y et 6TD) et que tout s’est écroulé avec Hundley. Donc à partir du moment où Rodgers revient ça doit reprendre donc tu le gardes mais non…

    Je sais qu’il a marqué des TD après contre les Bears et Cowboys mais le dernier dont je me souviens bien c’est celui pour aller en OT contre les Bengals à Green Bay. Une back-shoulder pass juste au niveau du coin de la endzone, juste significatif de la relation Nelson-Rodgers…

    Enfin voilà quoi…

  7. The_Chosen_One

    Gutekunst a largement montré son incompétence depuis, mais on aurait clairement dû se méfier quand il a coupé Jordy.
    Tu oses proposer un paycut au lieu d’un cut à Taylor la porte de saloon mais pas à Jordy ?? Shame on u !
    Et c’est pareil pour Cobb et Clay, comment tu leur fait même pas une proposition, alors que ce sont des légendes de l’équipe et qu’ils ont encore de l’essence dans le moteur et surtout envie de rester….
    Le mec a voulu marqué son territoire en pissant au quatre coin du bureau de Thompson, comprenez virer les vestiges de l’ancien temps. Coup de grâce cette année avec Love dont il espère qu’il sera son Rodgers pour Thompson.

    Je suis un fervent militant du licenciement de Gutekunst. Dorsey, Wolf, Caserio.. on serait à un autre niveau de compétences. Et on ramasserait certainement moins de slips mouillés dans la war room après les soirées draft…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.