Echauffement Week 17 : DET – GB

maxresdefault

Bien des choses ont changé pour les Packers et les Lions depuis leur première confrontation 2019 en semaine 6. GB est en course pour la 1ère place NFC alors que les DET, 2ème de la NFC North lors de la semaine 6 (bilan de 2-1-1), n’a gagné qu’un seul match depuis. Normalement, ce match est une formalité pour les Packers qui doivent sécuriser leur accès direct au tour de division des play-offs par une victoire.

DES LIONS SANS CRINIÈRE

Les Lions sont bien dégriffés en cette semaine 17 d’une saison 2019 qui aura été décevante, une fois de plus.

Mais les Lions ont une grosse circonstance atténuante, ils ont perdu à mi-saison leur QB 1 Matt Stafford parti sur d’énormes bases statistiques en début de saison. Il fut d’ailleurs en semaine 7 le QB le plus rapide de l’histoire à atteindre la marque des 40.000 yards.

Par la suite, après 3 matchs, le QB 2 Jeff Driskell se blessait à l’ischio-jambier et c’est désormais un rookie non drafté récupéré par un échange avec les Cleveland Browns qui mène les Lions au combat : David Blough.

Si sa première passe complétée était un TD de 75 yards pour Golladay (WR), Blough a depuis montré ses limites, notamment dans la gestion de sa poche, allant souvent à la rencontre des pass-rushers au lieu de s’en éloigner (les Lions 5ème NFL au nombre de sacks concédés en semaine 6, désormais 12ème NFL).

Pourtant, son OL était plus que correcte avec notamment un C (Ragnow) dans le top 3 des Centres NFL et un LT (Decker) dans le top 10 des Tackles NFL. Mais pour un Za’darius Smith (OLB) en feu et globalement un pass-rush Packers en forme, il y aura de quoi faire pour l’OL Lions, notamment pour le LG Aboushi qui remplace le LG 1 Dahl mis sur la liste des blessés et le RT Rick Wagner bien moins imperméable que Decker.

Pour le jeu de passe, Blough (QB) est bien dépourvu en munitions, son WR 1 (Marvin Jones Jr) et son TE 1 (le rookie TJ Hockenson) sont « out » pour l’année. De 8ème attaque aérienne, les Lions restent encore 13ème NFL au nombre de yards par passe mais ces chiffres bénéficient encore des statistiques de début de saison de Stafford. Les lignes secondaires devront se concentrer sur Golladay (WR) en menace profonde et sur Amendola (WR) dans le slot sans oublier le TE Jesse James. On aimerait bien voir, contre une escouade moins bien dotée que MIN, encore un « blanchissage » de la défense au niveau de l’attaque aérienne adverse.

Et au niveau de la course ? Eh bien, les Lions ne se sont pas améliorés depuis le match aller, restant 22ème jeu à la course de la NFL avec 3.9 yards par porté, emmené par Kerryon Johnson (RB). On l’a vu contre les Vikings, les Packers savent maîtriser un jeu de course non emmené par un top RB.

Bref, la défense de GB doit pouvoir contenir l’attaque de Detroit dans ses basses eaux. Et elle sera motivée. S’il faut bien évidemment éviter les blessures, la défense a un challenge : maintenir l’adversaire à 15 pts ou moins pour la 5ème fois de suite, ce qu’aucune défense des Packers n’a fait depuis… 1992.

packers-lions-jpg_4672881_ver1.0_640_360

LA MEILLEURE PERFORMANCE OFFENSIVE DE L’ANNÉE ?

L’attaque des Packers a l’occasion de finir en beauté sa saison en effectuant sa meilleure performance. En tout cas, l’adversaire s’y prête. Si la défense contre la passe des Lions était n°10 NFL dans les yards concédés par passe au match aller, DET est désormais… 26ème NFL dans la même catégorie statistique. Que s’est-il passé ?

D’abord, les Lions ont bradé leur SS Quandre Diggs aux Seattle Seahawks contre un 5ème tour de draft. Mais surtout, les lignes secondaires (avec notamment le CB Darius Slay) ne bénéficient pas d’un pass-rush efficace alors que les Lions avaient énormément investi dans ce secteur, notamment avec l’acquisition du DE Trey Flowers en provenance des New England Patriots et bien sûr l’acquisition de notre bon vieux Mike Daniels après sa résiliation fin juillet.

24ème NFL au nombre de sacks lors du match aller, les Lions sont encore plus mal classés désormais 28ème NFL avec juste un peu plus de sacks que les Smiths réunis ! Et avec une OL qui vient de maîtriser le pass-rush Vikings, on voit mal les Lions mettre sous pression continuelle Aaron Rodgers.

En plus, il manquera Mike Daniels (DT) et Dashawn Hand (DE), tous les deux sur la liste des blessés pour la saison. Finalement, le contrat d’un an pour Mike Daniels fut une bien mauvaise affaire pour les Lions, Big Mike ayant été blessé les 3/4 de la saison. Et il faudra aussi enlever A’shawn Robinson (DT), « out » pour le match.

L’absence de ce dernier va être préjudiciable contre le jeu de course, le point fort de la défense Lions (10ème NFL au nombre de yards concédés par course). Également sur la liste des blessés pour la saison, les LB Christian Jones et Jarrad Davis, titulaires au match aller, seront donc absents.

Il y aura donc de quoi faire pour Aaron Jones en route pour battre le record de TD en saison pour un Packer (actuellement à 19 TD), détenu par Ahman Green, le coureur des années Favre ayant établi une marque de 20 TD en 2003. Il n’aura pas le soutien de Jamaal Williams (RB), blessé à l’épaule, et de Danny Vitale (FB) ; l’occasion de voir plus Tyler Erving (RB), le nouveau retourneur des Packers et le RB rookie Dexter Williams au profil similaire au n°30 Packers qui a le « swagg ».

Il faudra faire attention bien sûr aux blessures mais les Packers doivent finir le boulot avec une performance digne de leur titre de champion de la NFC North et terminer avec un bilan de 6-0 contre leurs adversaires de division, ce qui n’était pas arrivé depuis 2011. Une victoire permettra aussi de s’assurer la 2ème place NFC et de ne rien regretter quant à la possibilité d’obtenir la place de n°1 NFC en cas de défaite des 49ers.

temp170101-packers-lions-3-siegle-98-nfl_mezz_1280_1024

LES COMPOSITIONS PROBABLES

DETROIT LIONS

Attaque :

Blough (QB) – K. Johnson (RB) – Decker (LT) – Aboushi (LG) – Ragnow (C) – Glasgow (RG) – Wagner (RT) – J. James (TE) – L. Thomas (TE) – Amendola (WR) – Golladay (WR)

Défense :

Flower (DE) – D. Harrison (DT) – J. Atkins (DT) – Okwara (DE) – Kennard (OLB) – Longa (MLB) – Reeves-Maybin (OLB) – Slay (CB) – Coleman (CB) – T. Walker (FS) – T. Wilson (SS)

 

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Bakhtiari (LT) – Jenkins (LG) – Linsley (C) – Turner (RG) – Bulaga (RT) – Graham (TE) – Adams (WR) – Allison (WR) – Lazard (WR)

Défense :

Clark (DT) – Lowry (DE) – T. Lancaster (DE) – Z. Smith (OLB) – Martinez (ILB) – P. Smith (OLB) – Alexander (CB) – King (CB) – T. Williams (CB) – Savage (FS) – Amos (SS)

151112-nn1

Coup d’envoi dimanche 29 décembre 2019 à 12h00, heure locale, 19h00, heure de Paris.

1 Comment

  1. Guile

    On leur a refait le même coup qu’en Week 6. A croire qu’il fallait que Mason batte 2 fois sur le fil les Lions pour exorciser sa performance de l’année dernière…

    Trop à chaud pour débriefer mais quelle 1ère mi-temps de m*****….

    Bon, le seed 2 est assuré au minimum et la semaine de repos ne sera pas de trop pour récupérer Linsley, Bulaga, Williams et Lazard…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.