Échauffement Week 9 – 2022 : DET – GB

packerslions

Vaincre ou mourir ! Cette fois, il n’y a plus de choix. De l’issue de ce match de la semaine 9 contre l’actuel potentiel n°1 de la draft 2023 se dessinera très probablement la destinée de cette saison 2022 pour les Packers.

Qui aurait dit avant la saison que ce déplacement au Ford Field en milieu de saison aurait une importance si capitale pour GB ? Peu de personnes, et en tout cas pas moi.

Dimanche, vers 22 heures, heure française, on saura si on bascule dans l’enfer d’un remake de la saison 2018 qui avait vu le limogeage de l’ancien head coach Mike Mc Carthy après une honteuse défaite contre le futur n°1 de la draft 2019 (Arizona Cardinals), ou si on peut espérer un « Run the Table 2 » similaire à 2016 où les Packers, après un départ à 4-6, finirent la saison à 10-6 pour venir buter en finale de conférence chez les Atlanta Falcons.

L’angoisse est présente chez les cheeseheads car, même si la conférence NFC ouvre le champ des possibles pour la qualification en play-offs (7ème place qualificative actuellement à 4-4), une défaite serait une secousse de plus dans cette saison 2022, mais la secousse la plus forte et qui pourrait bien déclencher le « Big One ».

Car les Detroit Lions n’offrent, comme d’habitude, pas la plus grosse adversité. Après les promesses d’une fin de saison 2021 et la hype concomitante au passage dans le « Hard Knocks », les Lions ont encore une fois le bonnet d’âne de la NFL.

Et ça commence par leur défense qui peut être tout simplement qualifiée comme la pire en NFL actuellement. Jugez plutôt :

  • Yards concédés par passe : 32ème NFL
  • % de passes complétées : 32ème NFL
  • Interceptions : 31ème NFL
  • Sacks : 31ème NFL
  • Yards concédés par course : 28ème NFL

Bien sûr, les Lions comptent des blessés de longue date comme le S Tracy Walker ou le DL Onzuwurike, mais cela n’explique pas un manque de talent global où le rookie Aidan Hutchinson (DE) est bien trop seul pour changer la donne dans le pass-rush alors que la résurgence de l’ancien 3rd pick de la draft 2020 Jeff Okudah passe un peu inaperçue. La crise est là à Detroit, matérialisée par le récent limogeage du coach des lignes secondaires.

Alors, autant dire que les problèmes offensifs de GB qui se sont un peu estompés face aux Buffalo Bills doivent formellement se dissiper contre ces Lions.

L’OL ne doit pas subir et axera ses efforts sur Hutchinson (DE) comme l’ont fait l’ensemble des adversaires des Lions jusque-là. Les coureurs doivent continuer à perforer comme ils ont su le faire contre la meilleure défense contre la course la semaine passée. Et surtout on attendra que l’amélioration entrevue dans le jeu de passe contre les Bills se matérialise, avec peut-être (peu probable) le retour de Lazard (WR).

Et notre défense des Packers ? Va t-elle rehausser son niveau de jeu face à une attaque des Lions qui compense l’indigence de sa défense ?

En effet, l’attaque des Lions marque bcp + de points (24,7 pts : 9ème NFL) que les Packers (18,1 pts : 26ème NFL). Et elle est autant une menace aérienne (10ème NFL en yards par passe tentée) qu’une menace au sol (4ème NFL en yards par course tentée).

Ses belles statistiques sont d’abord dues à une ligne offensive dont les pièces assemblées forment enfin une construction solide. Les Lions sont ainsi unanimement reconnus pour être une des top 6-7 OL de la ligue (n°6 au niveau des sacks concédés), emmenés par leur toujours consistant C Frank Ragnow et leur RT de 2ème année Penei Sewell. C’est donc un sacré challenge que le pass-rush Packers aura à faire face dans une défense qui sera menée par le rookie Quay Walker (ILB), en l’absence de Campbell (ILB), blessé au genou.

L’attaque des Lions compte quelques « playmakers » intéressants avec à la course De’Andre Swift (RB), Amon-Ra St-Brown (WR) et T.J. Hockenson (TE).

Problème, les Lions viennent d’échanger au rival de division les Minnesota Vikings (contre un 2ème tour 2023 et un 3ème tour 2024) leur meilleure cible à la réception (que ce soit en nombre de yards parcourus ou en nombre de touchdowns) : T.J. Hockenson. De plus, il manquera aux Lions leurs WR 2 et WR 3, DJ Chark (sur injury reserve) et Josh Reynolds.

Concrètement, les Lions n’auront en arme de gros calibre dimanche que Amon-Ra St-Brown (WR) et De’Andre Swift (RB), ce dernier étant à la fois une arme à la course et à la passe.

Au vu de l’adversité, ce match doit donc être celui du rachat face à une équipe emmenée par Jared Goff qui n’est pas le plus grand des talents. Mais GB a déjà perdu contre des équipes emmenées par Daniel Jones, Zach Wilson ou encore Taylor Heinicke… De plus, lors du match de la semaine 18 de la saison 2021, et même si la démobilisation d’un match sans enjeu était de rigueur, l’attaque aérienne des Lions avait festoyé face aux Packers à coup d’audaces répétées.

Alors, les Packers, pas de blague hein ?!

151112-nn1

LES COMPOSITIONS PROBABLES

DETROIT LIONS

Attaque :

Goff (QB) – Swift (RB) – Decker (LT) – J. Jackson (LG) – Ragnow (C) – E. Brown (RG) – Sewell (RT) – B. Wright (TE) – St-Brown (WR) – Raymond (WR) – T. Kennedy (WR)

Défense :

Hutchinson (DE) – Mc Neill (DT) – Buggs (DT) – Paschal (DE) – Anzalone (LB) – Rodriguez (LB) – Okudah (CB) – Oruwariye (CB) – W. Harris (CB) – D. Elliott (FS) – Kerby (SS)

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – D. Bakhtiari (LT) – Tom (LG) – J. Myers (C) – Runyan (RG) – Y. Nijman (RT) – Tonyan (TE) – Watkins (WR) – Doubs (WR) – Watson (WR)

Défense :

Clark (DT) – Lowry (DE) – Reed (DE) – Gary (OLB) – Walker (ILB)– P. Smith (OLB) – Douglas (CB) – Stokes (CB) – Alexander (CB) – Savage (FS) – Amos (SS)

Coup d’envoi dimanche 6 novembre 2022 à 12h00, heure locale, 19h00, heure de Paris.

GreenBayPackersFrance

3 Comments

  1. Laogurdr

    Euh bon d’habitude je suis très mesuré comme personne mais si la 2ème mi-temps n’est pas meilleure je vais exploser

  2. Laogurdr

    Bon je me réserve un commentaire à froid car là je vais tiré à balles réelles mais on peut donc affirmer que Green Bay est la plus mauvaise équipe de la ligue en ce moment un match pareil c’est affligent 😔😔😔

  3. BAO team

    On a touché ke fond. Juste pathétique à tout point de vue.

    Il est temps de dégager tout le front office Lafleur et Joe Barry.

    The Muppet show sur le terrain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.