Échauffement Week 4 – 2022 : GB – NE

Retour au Lambeau Field pour le démarrage d’un cycle « bloc de l’Est » dans le calendrier des Packers. Et ça commence par la réception des New England Patriots qui ne sont plus vraiment les mêmes depuis le départ de Tom Brady après la saison 2019.

NOUVEL ÈRE EN NOUVELLE-ANGLETERRE

Hasard du calendrier, les Packers rencontrent coup sur coup l’actuelle équipe de Tom Brady (Tampa Bay Buccaneers) et son ancienne (New England Patriots) avec laquelle il avait glané 6 titres du Super Bowl avec son entraîneur de toujours Bill Bellichick.

Ce dernier est toujours là et est désormais la personne la plus connue du grand public dans cette franchise. Il a dû reconstruire après le départ de Brady en Floride. Après une année à 7-9, les Patriots sont déjà réapparus en play-offs en 2021 sous l’impulsion de Mac Jones, le rookie ancien QB d’Alabama drafté en 2021 par Bellichick pour être le futur de la franchise.

Comme du temps de Brady, Bellichick sait entourer son QB d’une bonne ligne offensive et d’une grosse défense, alors que les postes RB/WR sont plutôt négligés dans l’investissement et affichent un gros taux de rotation.

Le millésime 2022 ne déroge pas à la règle. L’OL est très solide. L’alignement T. Brown (LT) – Strange (LG) – D. Andrews (C) – Okwenu (RG) – Wynn (RT) est actuellement évalué comme une valeur sûre dans le top 5 NFL.

LA DÉFENSE POUR CONFIRMER

Ce sera donc le test le plus probant pour le pass-rush Packers, n°1 NFL en terme de pressions (« pressures « ) exercées sur le QB adverse. En effet, sur les 3 premiers matchs, son adversité n’était pas aussi élevée.

On verra donc ce qu’il a dans le ventre et sera bien aidé par le mode « statue » du QB 2 Brian Hoyer. Eh oui, car ce sera bien le QB 2 des Patriots qui sera aux manettes. Le QB 1 Mac Jones a subi une très grosse entorse à la cheville la semaine passée face aux Baltimore Ravens et devrait être absent quelques semaines.

Cette blessure va énormément modifier la donne puisque les Patriots étaient l’équipe la plus audacieuse depuis le début de saison en terme de tentatives de passes profondes (tout le contraire des Packers d’ailleurs). Pour être la 4eme attaque aérienne NFL en terme de yards/passe. Audacieux mais risqué puisque NE à déjà commis 5 interceptions, le plus en NFL.

Là, avec Hoyer aux commandes, le jeu de passe devrait être plus court et l’attaque devrait beaucoup plus s’appuyer sur le duo de coureurs Stevenson-Harris, pour l’instant moyen (18eme attaque au sol NFL en yards/course).

Malgré le danger que peuvent représenter les WR Agholor et D. Parker, avec Hoyer aux commandes, il y a de quoi être téméraire dans les schémas pour mettre la pression sur le QB tout en resserrant les lignes pour empêcher les Patriots d’asseoir leur jeu au sol. Si la blessure d’Alexander est finalement bénigne, le n°23 sera peut-être bien préservé pour éviter une aggravation de sa blessure.

La défense tentera donc d’affirmer son statut de force n°1 des Packers, 6eme défense en terme de points concédés, et n°1 au niveau du % des 3emes tentatives.

La défense des Patriots n’a plus son lustre d’antan, ni même son niveau de 2021. Il faut dire que la défaite contre les Ravens 37-26 a beaucoup pesé et que le QB des Ravens Lamar Jackson est un sacré animal.

L’ATTAQUE POUR S’AFFIRMER

La défense 4-3 des Patriots a ainsi pris le bouillon à la course avec ce même Lamar Jackson (QB) dépassant les 100 yards à la course.

Aaron Rodgers n’a plus ses jambes de 20 ans mais le jeu de course classique avec Aaron Jones et A.J.Dillon a encore les moyens de briller et nul doute que GB se basera encore sur ses deux coureurs face à la 20eme défense contre la course en yards/course et qui sera privée d’un DE titulaire (Lawrence Guy).

Le profil des Patriots devrait donc convenir à l’attaque 2022 des Packers. Aaron Rodgers verra le retour de Christian Watson (WR) qui devrait avoir beaucoup de mises en jeu afin d’étirer le terrain, alors qu’un Romeo Doubs (WR) pourrait bien abuser du CB Mills bien inférieur à son coéquipier Jonathan Jones (CB).

On scrutera d’ailleurs les connexions Rodgers-Doubs pour voir si cette connexion peut être la révélation de l’année et aussi la performance de Tonyan (TE) qui joue encore avec le frein à main mais qui a déclaré qu’un choc sans dommages face aux Buccaneers l’avait bien rassuré.

Enfin, alors qu’elle ne dispose pas d’un bon retourneur, les équipes spéciales devront continuer sur leur lancée, à des années lumière des performances de l’année passée.

LES COMPOSITIONS PROBABLES

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Bakhtiari (LT) – Runyan (LG) – Myers (C) – Newman (RG) – E. Jenkins (RT) – Tonyan (TE) – Doubs (WR) – Lazard (WR) – Watson (WR)

Défense :

Clark (DT) – Reed (DE) – Lowry (DE) – Gary (OLB) – Campbell (ILB) – Walker (ILB) – P. Smith (OLB) – Douglas (CB) – Stokes (CB) – Savage (FS) – Amos (SS)

NEW ENGLAND PATRIOTS

Attaque :

Hoyer (QB) – Stevenson (RB) – T. Brown (LT) – Strange (LG) – D. Andrews (C) – Okwenu (RG) – Wynn (RT) – Henry (TE) – Agholor (WR) – Parker (WR) – Meyers (WR)

Défense :

Wyse (DE) – Godchaux (DT) – Barmore (DT) – Roberts (DE) – Judon (LB) – Bentley (LB) – Wilson (LB) – J. Jones (CB) – Mills (CB) – Dugger (FS) – Mc Courty (SS)

Coup d’envoi dimanche 2 octobre 2022 à 16h25, heure locale, 22h25, heure de Paris.

GreenBayPackersFrance

1 Comment

  1. DavidBrillac

    Effectivement cap à l’est, New York deux fois, Washington et Boston, autant de victoire pour les Packers, 4-0 à l’issue de ses 4 confrontation contre des quaterback de seconde voir troisième zone, est le résultat attendu pour moi.

    Après le pleurnichard Brady, voici Bill l’antipathique à souhait, le coach qui a passé sa vie a cracher par terre pendant les match.
    Beaucoup monde ne tarissent pas d’éloges avec lui, je n’oublie pas sa période Browns, lui et la famille Shanahan ne sont pas ma tasse de thé.

    J’espère que l’on va enfin voir Christian Watson a l’œuvre.
    Pour qui le premier Lambeau Leap Doubs où Watson ?
    Go Pack Go !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.