Échauffement Week 3 – 2022 : TB – GB

Choc en NFC pour cette semaine 3 entre les deux anciens pensionnaires la NFC Central et favoris NFC cette saison avec les Los Angeles Rams. Mais si les Buccaneers ont assumé leur statut en étant une des 6 dernières équipes NFL invaincues (seulement), les Packers ont un bilan de 1-1 sans avoir vraiment convaincu. Y aura t-il un sursaut en Floride pour les vert et or ?

BLESSURES ET DÉFENSES

Semaine 3 et déjà des équipes impactées par les blessures qui vont être la variable d’ajustement de ce match. Avec dans les deux cas, deux unités atteintes : les lignes offensives et les receveurs.

Pour deux bénéficiaires probables, les défenses. Et même sans ses blessés dont certains statuts peuvent encore évoluer d’ici dimanche soir, les défenses sont actuellement les forces de ces deux équipes.

Car si l’attention médiatique de ce match se porte sur les deux plus grands QB des années 2010 : Aaron Rodgers et Tom Brady, ce, sont bien les défenses vont dicter le tempo.

Alors certes, même si seulement deux matchs ont été effectués, la défense des Buccs s’est coltiné deux attaques censées prometteuses emmenant des équipes candidates aux play-offs : les Dallas Cowboys et les New Orleans Saints.

Difficile d’établir des classements à ce stade de la saison mais les Buccs ont bcp d’arguments pour en être déclarée une des meilleures, voire la meilleure :

  • n°1 au nombre de points encaissés (6,5 pts par match)
  • n°1 en terme de sacks (10)
  • n°2 en terme de % passes complétées
  • n°2 en terme de yards par passe
  • n°4 au nombre d’interceptions

TB a par paire ce qui ce fait sûrement de mieux en NFL actuellement sur deux postes : ILB (Devin White et Lavonte David) et S (Antoine Winfield et Mike Edwards). Mais ces pièces maîtresses ne sont pas les + proches du ballon. Quoique, Devin White sait tout faire et a déjà 3 sacks dans la besace. Tout comme le pass rusher Shaquil Barrett en à déjà 2.

Alors, au vu de ce qui vient d’être évoqué, la solution est toute trouvée pour les Packers : rester campés sur la tactique de la semaine passée, se baser sur ses deux coureurs Aaron Jones et A.J Dillon complémentaires et polyvalents. D’autant que la défense de TB à la course est actuellement la 19ème NFL.

Les Buccs ont pourtant un épouvantail de taille au centre de la ligne en la personne de Vita Vea (NT). Mais celui-ci est maintenant un peu esseulé sur la DL, avec la blessure récente de l’ex-Bears Akiem Hicks. Il importera malgré tout que Josh Myers (C) , encore peu convaincant en pass-pro, ne se fasse pas bouffer par le défenseur tongien. La capacité de l’OL Packers à faire bouger la DL adverse sera primodiale pour les courses du 33 et du 28 vert et or.

En guise de point positif pour les Packers, Rodgers bénéficiera peut-être bien de son OL au complet avec la possible fin du feuilleton « genou Bakhtiari ». On espère le retour du n°69 mais c’est bien celui d’Elgton Jenkins la semaine passée qui a fait un énorme « upgrade » à la ligne alors que le n°74 n’en était qu’à son 2eme match en carrière au poste de RT pour sa reprise 2022 ! Car côté LT, Nijman est convaincant et n’est pas le + faible maillon de la chaîne.

On le sait, le temps que laissera l’OL à Rodgers sera primordial pour le QB qui aime prendre son temps à scanner le terrain. Il le faudra bien car GB vient de perdre son WR 1 statistiquement parlant. Sammy Watkins vient en effet d’être placé sur « injury report » pour une blessure à l’ischio-jambier, plutôt récurrente chez lui. Rodgers saura t-il viser ses WR rookies ou restera t-il focalisé sur Allen Lazard, son WR de confiance ?

BRADY ESSEULÉ EN ATTAQUE ?

Du côté de Tom Brady sera finalement beaucoup moins bien loti que Rodgers au niveau WR et OL.

Ainsi, après s’être comporté comme le chien enragé de Brady contre Marshall Lattimore, CB des Saints, Mike Evans, le WR 1 des Buccs, est suspendu 1 match alors que Chris Godwin, le WR 2, est blessé aux ischio-jambiers. Quant à Julio Jones (WR), il est incertain et de toute façon déjà à moitié retraité sportif.

Si on peut faire confiance à Brady, comme à Rodgers, de pouvoir faire briller des « no-names », encore faut-il aussi qu’il puisse pouvoir évoluer sereinement derrière une solide OL, lui qui est un pur « pocket passer ».

Si les Buccs ont bien sûr assemblé une OL de qualité pour satisfaire leur QB quarantenaire, celle-ci est actuellement une armée en déroute.

Avant la saison, c’est le Centre Pro Bowler Ryan Jensen qui s’est blessé pour l’année, tout comme Aaron Stinnie qui aurait probablement débuté la saison au poste de LG, après la retraite d’Ali Marpet. Stinnie était en concurrence avec le rookie de 2eme tour Goedeke qui a dû précipitamment faire ses débuts NFL. Et comme si cela ne suffisait pas, le LT Donovan Smith est cette semaine blessé au coudecoude laissant la place au LT 3 d’avant saison.

Alors, avec 3 éléments titulaires à terre en OL, l’occasion est belle pour le pass-rush Packers de démontrer son potentiel. S’il est évalué comme le pass-rush générant le + de « pressions » en NFL, celui n’a obtenu que 4 sacks (19eme NFL).

Il y a un gros coup à jouer pour harceler Brady et le faire déjouer comme c’est le cas dès qu’il subit un peu de pression. Et si le coordinateur défensif Joe Barry, qui n’a tenté aucun blitz depuis le début de saison, pouvait être un peu plus agressif…

Il faudra aussi penser à contenir le jeu de course pourtant pas trop flamboyant (26eme NFL) emmené par un Leonard Fournette (RB) qui en plus ne sera pas à 100 %.

Devant une équipe à forte réputation mais bien handicapée par les blessures, la défense nous doit une confirmation après s’être fait détrousser à la passe contre les Vikings (GB : 25eme défense contre la passe) et marcher dessus contre les Bears (GB : 29eme défense contre la course).

LES COMPOSITIONS PROBABLES

TAMPA BAY BUCCANEERS

Attaque :

Brady (QB) – Fournette (RB) – Walton (LT) – Goedeke (LG) – Hainsen (C) – Mason (RG) – Wirfs (RT) – Brate (TE) – Gage (WR) – Perryman (WR) – S. Miller (WR)

Défense :

O’ Connor (DE) – Vea (NT) – Gholston (DE) – Tryon-Shoyinka (OLB) – D.  White (LB) – L. David (LB) – Barrett (OLB) – Dean (CB) – C. David (CB) – Winfield Jr (FS) – Edwards (SS)

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Bakhtiari (LT) – Runyan (LG) – Myers (C) – Newman (RG) – E. Jenkins (RT) – Tonyan (TE) – Doubs (WR) – Lazard (WR) – Watson (WR)

Défense :

Clark (DT) – Reed (DE) – Lowry (DE) – Gary (OLB) – Campbell (ILB) – Walker (ILB) – P. Smith (OLB) – Alexander (CB) – Stokes (CB) – Savage (FS) – Amos (SS)

Coup d’envoi dimanche 25 septembre 2022 à 16h25, heure locale, 22h25, heure de Paris.

3 Comments

  1. BAO team

    Go GB

    on a une vraie défense et cela va monter en puissance .

    On nous voyait perdant et on a marché sur eux en 1er mi-temps, match super défensif, et voir BRADY râler comme cela,c est jouissif

    Il y a du DAVANTE ADAMS dans DOUBS , celui la me plait beaucoup, il montre beaucoup de talent pour un rookie. Je compte beaucoup sur WATSON , son premier jeu ou il drop malheureusement à montré tout son potentiel, vivement qu’il grandisse.

    Le retour de nos 2 pro bowlers fait vraiment du bien sur la OL , rodgers a quand même joué dans un fauteuil contre la défense de TB, ca promet pour les prochains Matchs.

    On perd Jaire alexander mais il sera pas out pour la saison, mais bonjour Nixon , qui a été incroyable ……

    J’espere que Devonte Wyatt sera vite NFL ready pour avoir une DL de mutant .

    Enfin la special team est enfin au rendez vous, on avait pas vu cela depuis des années, manque juste un vrai retourneur de ballon, A. RODGERS , c est vraiment pas terrible , ca sent le bust a plein nez .

    RDV À LONDRES

  2. DavidBrillac

    Salut BAO team, a moins d’être Alzheimer c’est la, où une des premières fois que tu commente sur le meilleur site francophone des Packers , n’hésite pas à revenir.
    Je suis d’accord avec toi, quel plaisir de voir Brady ragé pendant tout le match , , , et voir son exosquelette se disloqué après le sprint de sa vie et une glissade très mal maîtrisé, sans blessure heureusement.

    Hé oui j’ai bien l’impression que Romeo fera honneur au numéro 87 de Jordy Nelson.

    Notre défense s’améliore de match en match, le retour des deux OL pro bowler change beaucoup de choses, 1 sack contre 9 sur les deux premiers matchs.

    Et oui le 8 est a coup sûr un bust, mais tout les autres sont au niveau, enfin !

  3. DavidBrillac

    RDV à Londres, tu veux dire que tu a réussi a avoir une place ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.