Classements 2019 : Semaine 12

12

Bon, une belle fessée chez le n°1 NFC et voilà les Packers plus loin d’une exemption de tour des wild-cards. Ils sont même rejoints en tête de la NFC North par les Minnesota Vikings. On se consolera avec le fait que les Packers ont malgré tout renforcé leur place pour les play-offs.

CLASSEMENT DIVISION NFC NORTH

NFCN

Forcément, cette semaine aura été une mauvaise opération pour les Packers avec cette déculottée à San Francisco.

Les Minnesota Vikings étaient en semaine de repos et ont donc pu assister tranquillement à la défaite des Packers et ainsi revenir à leur hauteur : un bilan de 8 victoires et 3 défaites. GB est devant au regard de leur victoire face aux Vikings en semaine 2.

Alors, forcément la rencontre chez les Minnesota Vikings dans 3 semaines ressemble à finale de la division. De cette rencontre devrait décider du vainqueur de la NFC North qui recevra ainsi au moins un match de play-offs à domicile. Le perdant aura alors très probablement le spot n°5 ou n°6.

Mais tout ne se décidera pas forcément lors de ce match de la semaine 16. Encore faut-il que chacun des deux leaders de la NFC North gagnent ses 4 autres matchs.

Pour les Green Bay Packers :

  • semaine 13 : @ New York Giants
  • semaine 14 : vs Washington Redskins
  • semaine 15 : vs Chicago Bears
  • semaine 17 : @ Detroit Lions

Pour les Minnesota Vikings :

  • semaine 13 : @ Seattle Seahawks
  • semaine 14 : vs Detroit Lions
  • semaine 15 : @ Los Angeles Chargers
  • semaine 17 : vs Chicago Bears

On peut constater que cette semaine 13 offre une confrontation Seattle Seahawks – Minnesota Vikings qui peut remettre MIN 1 match derrière GB en cas de défaite.

Derrière les deux meilleures équipes de la NFC North, les Chicago Bears, toujours plombés par leur attaque, se sont offerts, difficilement, les New York Giants, 2ème pire bilan de la NFC. Les Giants sont le prochain adversaire des Packers. Si Rodgers n’y arrive pas là où Trubisky y est arrivé, il faudra s’inquiéter. Avec cette victoire, les Bears se donnent le droit de rêver de très loin aux play-offs.

Pour les Detroit Lions, rien ne va plus avec une défaite chez les Washington Redskins, pire équipe de la NFC et qui n’avait plus gagné à domicile depuis la semaine 8 en 2018. Au point de tenter un QB rookie pour leur prochain match face aux Chicago Bears, vu que les Lions n’ont plus grand à chose à perdre cette saison, une fois de plus.

 

CLASSEMENT CONFÉRENCE NFC

NFC

Bon, forcément, après la défaite face aux 49ers, la place de n°2 des Packers en semaine 11 a été perdue au profit des New Orleans Saints qui pourtant n’ont battu qu’à la dernière seconde les Carolina Panthers 34 à 31.

Comme les San Francisco 49ers sont à un bilan de 10-1 et que les Seattle Seahawks sont dans la même division, la NFC West, les Seahawks ne briguent pour le moment que le rang n°5, celui dévolu à la meilleure équipe non leader de division, et ce malgré leur bilan de 9 victoires et 2 défaites.

Les Minnesota Vikings, avec un bilan de 8 victoires et 3 défaites et derrière les Packers en raison de leur défaite face à GB, héritent du rang n°6. Ce n’est que le résultat de la confrontation de la semaine 2 qui n’inverse pas les rôles (Packers en n°6 et Vikings en n°3).

Car la place de n°4, comme attendue depuis plusieurs semaines, sera bien pour le vainqueur de la NFC East. Dallas Cowboys (défaits chez les New England Patriots) et Philadelphia Eagles (défaits contre les Seattle Seahawks) perdent du terrain sur les tops équipes NFC. Une de ces deux équipes sauvera les meubles d’une saison régulière plutôt décevante par le titre de division, l’autre plongera dans la crise, puisque Cowboys et Eagles étaient qualifiées en play-offs en 2018.

Un petit jeu maintenant. Admettons que les Packers remportent leurs 5 derniers matchs, ce qui est fort possible avec 4 équipes au bilan négatif et les Minnesota Vikings dans le calendrier. Les Packers auront alors un bilan de 13-3.

Actuellement n°3 NFC, ils pourraient glaner le rang n°2 NFC, et ainsi être dispensé du tour des wild-cards, aux New Orleans Saints si ces derniers n’enregistrent qu’une seule défaite lors de leurs 5 derniers matchs. Quels sont-ils ?

Pour les New Orleans Saints :

  • semaine 13 : @ Atlanta Falcons
  • semaine 14 : @ San Francisco 49ers
  • semaine 15 : vs Indianapolis Colts
  • semaine 16 : @ Tennessee Titans
  • semaine 17 : @ Carolina Panthers

Une seule défaite dans ces 5 matchs là et les Packers récupèrent le rang n°2 en cas de sans-faute. Avouez qu’entre la meilleure équipe NFC (49ers), deux équipes au bilan positif qui se disputent le titre AFC South (Colts et Titans) et deux matchs de division dans lesquels les Saints ne sont jamais à l’aise, il y a largement la place pour une défaite dans ces 5 matchs.

Et si on lorgnait un peu plus haut, pourquoi pas la place de… n°1 NFC ? What ? C’est une plaisanterie ? Pas tant que ça au vu de leur calendrier à venir.

Pour les San Francisco 49ers :

  • semaine 13 : @ Baltimore Ravens
  • semaine 14 : @ New Orleans Saints
  • semaine 15 : vs Atlanta Falcons
  • semaine 16 : vs Los Angeles Rams
  • semaine 17 : @ Seattle Seahawks

Pour que les Packers repassent devant les 49ers, compte tenu de la défaite de GB en confrontation directe, il faudrait que les 49ers aient un bilan de 12-4, soit 3 défaites supplémentaires. Les confrontations à Baltimore, à New Orleans et à Seattle sont autant de possibles défaites.

Avec un sans-faute des Packers, une défaite des Saints et 3 défaites des 49ers, voilà Green Bay en position de n°1 NFC ?

Pas si simple car dans l’équation, outre la victoire des Saints face aux 49ers qui demande une défaite des Saints sur les 4 autres matchs de leur calendrier, on inclut une victoire des Seahawks sur les 49ers. Or, ces mêmes Seahawks, au bilan actuel de 9-2 sont également une menace pour les Packers pour ce trône NFC. Il faudrait alors deux défaites de l’équipe de l’Etat de Washington pour éviter les tortures du départage selon des caculs de victoire intra-conférence voire de dureté du calendrier. Mais où trouver deux défaites chez les Seahawks si on les fait gagner contre les 49ers ?

Pour les Seattle Seahawks :

  • semaine 13 : vs Minnesota Vikings
  • semaine 14 : @ Los Angeles Rams
  • semaine 15 : @ Carolina Panthers
  • semaine 16 : vs Arizona Cardinals
  • semaine 17 : vs San Francisco 49ers

Pour le trône NFC des Packers, nous avons compté le match SEA vs SF comme une victoire des Seahawks. Dès lors, il faudrait enregistrer 2 défaites des Seahawks sur les 4 autres matchs. Là encore, cela ne paraît pas impossible et ça commence dès cette semaine avec la venue des Vikings au Century Link Field. Une autre défaite peut intervenir dans l’un des deux déplacements des Seahawks, l’un chez les Rams, l’autre chez les Panthers, deux équipes pas encore techniquement éliminées des play-offs.

Oui mais alors vous allez me dire que vous n’êtes pas forcément pour une victoire des Vikings sur les Seahawks. Il est vrai qu’une victoire de SEA donnerait une marge d’erreur aux Packers pour la « finale » de la semaine 16. Mais si GB est parfait jusqu’à la fin de saison (dont la semaine 16), la question ne se posera pas.

Suivant tous ces scenarii qui sont pour le moment du domaine du possible, voilà comment GB pourrait être n°1 NFC suivant un tel classement :

  • 1er : Green Bay Packers – 13-3
  • 2ème : New Orleans Saints – 13-3
  • 3ème : Seattle Seahawks – 12-4
  • 4ème : Dallas Cowboys – 10-6
  • 5ème : San Francisco 49ers – 12-4
  • 6ème : Minnesota Vikings – 12-4

Alors, on y croit ? Cela ne coûte rien d’espérer même si dans le contexte post-dérouillée 49ers, cela peut paraître illusoire. Les résultats de cette semaine de Thanksgiving nous donneront déjà beaucoup d’éléments.

49ers, Packers, Saints, Seahawks, Vikings sont quasi assurés d’être dans les play-offs, encore plus à l’issue de cette semaine avec la défaite des Los Angeles Rams, humiliés à domicile 45 à 6 face aux Baltimore Ravens et leur QB Lamar Jackson qu’on voit mal désormais être contesté pour le titre de meilleur joueur de la saison régulière (MVP). Quant aux Carolina Panthers, une défaite de plus à la dernière seconde rend leur bilan de 5-6 bien amer. Ils sont désormais à égalité de bilan avec les Chicago Bears et les Philadelphia Eagles.

DANS LE RESTE DE LA NFL

En AFC, les New England Patriots vivent par leur défense (n°2 NFL) quand leur attaque n’est que la 17ème de la ligue. Cela a suffi à défaire à domicile les Dallas Cowboys 13 à 9.

Malgré leur bilan de 9-2, les Baltimore Ravens, n°2 AFC, sont vraiment l’équipe la plus impressionnante de la NFL actuellement. Tiendront- ils la distance jusqu’au Super Bowl ?

Les nouveaux n°3 AFC sont les Houston Texans qui regrimpent depuis la place n°6 après leur victoire controversée contre les Indianapolis Colts qui eux du coup glissent, en une défaite, de la place n°4 à la place n°8 AFC !

Les Kansas City Chiefs (7-4) ont conforté leur leadership sur l’AFC West… sans jouer, les Oakland Raiders (6-5) ayant subi une déroute chez les New York Jets 34 à 3 !

Pour les wild-cards AFC, les Buffalo Bills (n°5) marquent un point de plus (8-3) avec une victoire aisée 20 à 3 contre des Denver Broncos démobilisés. Mais attention, ils croiseront bientôt la route Dallas Cowboys, Baltimore Ravens et New England Patriots.

Les derniers potentiels qualifiés (n°6) sont désormais les Pittsburgh Steelers (6-5) qui renaissent de leurs cendres après un mauvais de début de saison. Mais attention, vient une confrontation musclée contre les Cleveland Browns dans une AFC plus ouverte que jamais pour les wild-cards (4 équipes à 6-5).

LES AFFICHES DE LA SEMAINE 13

  • New York Giants (n°15 NFC) – Green Bay Packers (n°2 NFC)
  • Dallas Cowboys (n°4 NFC)Buffalo Bills (n°5 AFC)
  • Pittsburgh Steelers (n°6 AFC) – Cleveland Browns (n°10 AFC)
  • New England Patriots (n°1 AFC) – Dallas Cowboys (n°4 NFC)
  • Baltimore Ravens (n°2 AFC) San Francisco 49ers (n°1 NFC) 
  • Houston Texans (n°3 AFC) New England Patriots (n°1 AFC)
  • Seattle Seahawks (n°5 NFC) Minnesota Vikings (n°6 NFC)

1 Comment

  1. Guile

    Je veux bien être optimiste mais être 1 ou 2 NFC, je n’y crois pas du tout 🙂

    Nous sommes trop sur courant alternatif et à un moment, laisser des trous béants aux TE plein centre (merci la couverture du 2nd ILB fantôme) que Savage et Amos ne peuvent couvrir ou être si loin de son receveur qu’on est un des pire CB en yards autorisés (King) bah ça passe plus.
    Sachant qu’en plus, on a des stratégies offensives de plus en plus téléphonées, des WR/TE qu’on sous-utilise, des mecs qui droppent et une OL en porte de saloon.

    Le problème d’être moyen partout c’est qu’on est bon nul part… Et à ce stade de la saison ça devient gênant.

    Si je tente un prono pour la fin de saison, je dis qu’on finit en 4-1 (Loss vs Vikings et j’ai un sérieux doute sur un non-match offensif contre les Bears mais je laisse un W pour l’instant) mais qu’on arrive à garder la tête de la division parce que les Vikings perdent contre les Seahawks et qu’on a un meilleur bilan intra-division.

    En fait, vu le niveaux des Boys et des Eagles, c’est à se demander si une franchise ne serait pas heureuse de finir 5e parce que, vu les bilans, le 3e va se prendre un gros morceau en 6.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.