Echauffement Week 12 : SF – GB

logo

On y est ! The test ! Le n°2 NFC, les Green Bay Packers, se déplacent chez le n°1 NFC : les San Francisco 49ers. En semaine 12, cette rencontre est de la plus haute importance pour l’ordre des matchs des play-offs. Et c’est surtout l’occasion de voir de quel bois sont faits ces Packers 2019. Les Packers ont-ils les armes pour prendre le contrôle de la NFC ?

TOUT FAIRE CONTRE LA COURSE

Aie, aie, aie ! Le point faible de GB est la défense contre la course : 27ème défense NFL au nombre de yards concédés par course (4.8 yards). Problème, elle affronte ce dimanche la 2ème meilleure attaque à la course de la ligue avec 149 yards à la course par match.

Mais cette statistique est à nuancer puisque les 49ers sont également la 2ème équipe NFL au nombre de courses tentées par match (Packers : 21ème NFL) pour une moyenne de yards gagnés par course seulement pointée au 14ème rang NFL, avec 4.3 yards par porté, à peine plus que les Packers (4.2 yards par porté). Donc les 49ers courent bien mais parce qu’ils tentent aussi beaucoup de courses avec un énorme temps de possession (2ème marque NFL ; Packers : 9ème);

Cela fait tout de suite moins peur. Et ce qui fait encore moins peur, c’est l’absence très probable du coureur n°1 Matt Breida. Breida a le statut n°1 mais en fait il se partage les courses avec Tevin Coleman (RB) qui se retrouve dans la même position que quand il se partageait les portés avec Donta Freeman chez les Atlanta Falcons. Cette doublette a jusqu’alors bien fonctionné et Breida a su pallier les 2 matchs d’absence de Coleman en début de saison. Mais la semaine passée, Breida était blessé et Coleman n’a pu sortir qu’un famélique 14 yards en 12 courses, soit 1.2 yards par porté. C’était contre les Arizona Cardinals qui ont une défense pourtant pas spécialement réputée contre la course (16ème NFL).

Tcoleman

Tevin Coleman (RB) portera le jeu de course 49ers sur ses épaules

Alors, face à cette attaque terrestre plus réputée qu’elle n’en a l’air, les Packers sauront-ils être imperméables ? Tout reposera avant tout sur la performance de Kenny Clark (DT). En demi-teinte depuis le début de saison, le jeune DT a ressurgi contre les Carolina Panthers en semaine 10, comme on le connait habituellement. Cumulant les petites blessures depuis le début de saison (dos, mollet, tibia), le n°97 Packers n’a plus été la poutre de la défense comme il se doit d’être pour que la défense soit performante. Si la ligne des Cardinals l’a fait, celle des Packers en est capable, et une bonne partie du chemin sera effectuée.

Car les 49ers basent d’abord leur attaque sur la course. Ils ne sont en effet que la 10ème attaque pour le nombre de yards par passe (7.8), exactement à égalité avec les Packers qui, cette année, ne sont pas l’attaque aérienne ultra-dominatrice qu’ils ont pu être dans le passé.

Sauf que sur leurs 10 matchs, les 49ers n’ont rencontré que 3 équipes qui soient dans la première moitié des défenses aériennes de la NFL (Pittsburgh Steelers, Los Angeles Rams et Carolina Panthers) quand les Packers ont eu 7 défenses aériennes dans le top 16 NFL sur le même nombre de matchs (Los Angeles Chargers, Oakland Raiders et Detroit Lions étant les 3 exceptions).

De plus, avec 3 passes seulement de plus de 40 yards, Jimmy Garoppolo (QB) n’est pas spécialement adepte des bombes long-courrier. Alors, certes le management de SF a compris qu’il fallait maximiser cette saison 2019 et a ajouté à leur arsenal offensif le WR Emmanuel Sanders échangé avec les Denver Broncos il y a quelques semaine, renforçant leur secteur offensif le plus fragile.

Car l’attaque de SF, comme montré par les chiffres, est adepte des gains mesurés avec comme arme n°1 le TE Kittle. Celui-ci revient de blessure et est un atout majeur pour les 49ers à la réception, tout comme le FB Jusczyk.

Garoppolo évolue derrière une très solide OL, top 10 NFL. Mais bonne nouvelle pour GB, le LT titulaire vétéran Joe Staley sera absent pour blessure. Cependant, ce n’est pas la première fois de la saison et son jeune remplaçant Justin Skule a su prendre le costume de LT avec succès. Néanmoins, c’est un axe que les Smiths « brothers » (18.5 sacks à eux deux) auront à exploiter pour mettre sous pression le QB.

D’autant plus que Garoppolo montre une certaine faiblesse dans ce genre de situation, ce qu’a montré sa prestation de la semaine passée face au pass-rush Cardinals (2 interceptions). Le QB 49ers est déjà responsable de 10 interceptions, soit une moyenne d’une par match. Aux lignes secondaires Packers, talentueuses mais branchées sur courant alternatif, de maintenir cette moyenne, voire de l’aggraver.

Stopper la course, obliger SF à passer par les airs tout en maîtrisant le TE Kittle seront les clés pour que GB ralentisse la machine 49ers, beaucoup moins huilée qu’il n’y parait.

Garoppolo

Garoppolo (QB) brillera t-il contre les Packers ?

AARON & AARON POUR GB

Le jeu de course sera la pierre angulaire de ce match. Car si la défense Packers doit stopper celui de SF, GB doit poser le sien. Pour vous dire, celle des 49ers est quasiment aussi faible que celle des Packers (25ème NFL pour les 49ers, 27ème pour les Packers). Alors, forcément le « 1-2 punch » de GB, Aaron Jones et Jamaal Williams, sera la première force de frappe des Packers, qui permettra en plus de priver SF du ballon.

Le jeu de course est en plus la manière la plus sécurisante d’attaquer les 49ers car le pass-rush de SF fait de gros dégâts depuis le début de saison. Ils sont leaders NFL au nombre de sacks (39), à égalité avec les Carolina Panthers. Le talentueux rookie Nick Bosa (DE) mais aussi D.J. Jones (DT), Buckner (DT) et Armstead (DE) terrorisent les OL adverses. Mais là encore, une bonne nouvelles sur le front des blessures 49ers car Dee Ford, le pass-rusher acheté à prix d’or à l’inter-saison est blessé.

Ce pass-rush permet de mettre la pression sur le QB en n’envoyant que 4 joueurs en pression, laissant 7 joueurs en couverture et réduit d’autant plus les espaces pour les WR adverses. Pas étonnant que SF soit alors la 2ème défense contre la passe de la NFL, surtout avec un Richard Sherman (CB) qui renait de ses cendres après une année blanche pour blessure et qui devrait être au marquage de Davante Adams (WR).

À la ligne offensive de protéger Aaron Rodgers afin que celui-ci puisse aussi montrer que le jeu de passe Packer peut être une menace. Bakhtiari (LT) et Bulaga (RT) devront faire mieux que leur dernier voyage en Californie (calamiteux chez les Los Angeles Chargers) relever le défi de contrôler la furie Nick Bosa, destiné à être le rookie défensif de l’année… et frère de Joey Bosa (DE), celui qui avait démonté à lui tout seul la protection de Rodgers il y a 3 semaines.

aarons

Les deux Aaron : encore le ticket qui doit être gagnant contre les 49ers

La bataille des turnovers sera comme d’habitude prépondérante et on a affaire à deux spécialistes en la matière : GB est 2ème NFL dans la balance ballons gagnés moins ballons perdus, SF 7ème ; et plus spécialement pour les ballons gagnés par la défense en « zone rouge » où GB est 1er NFL et SF 3ème. Mais si la zone rouge n’a pas de secrets pour les deux défenses, elle n’a pas de secret non plus pour l’attaque Packers (2ème NFL) alors que les Niners sont plus approximatifs dans cette zone de vérité (23ème NFL).

Au niveau des équipes spéciales, on attend un match solide du punter J.K. Scott et du kicker Crosby dans les conditions venteuses de San Francisco. La différence pourrait venir des coups de pied car SF est aussi impacté ici au niveau des blessures. Le Kicker titulaire vétéran Robbie Gould sera absent. Des points pourraient-ils s’évaporer en route côté Niners ?

Enfin, on attend toujours un exploit sur les retours de kickoff ou de punt pour les Packers. Attention par contre à Richie James (WR), celui qui a le plus grand nombre de yards sur les retours de punts en 2019.

Alors, les vert et or sont-ils prêts à détrousser les chercheurs d’or de Californie ? Réponse cette nuit (en France).

 

LES COMPOSITIONS PROBABLES

 

SAN FRANCISCO 49ERS

Attaque :

Garoppolo (QB) – T. Coleman (RB) – Jusczyk (FB) – Skule (LT) – L. Tomlinson (LG) – Richburg (C) – Person (RG) – Mc Glinchey (RT) – Kittle (TE) – Sanders (WR) – Deebo (WR)

Défense :

Nick Bosa (DE) – D.J. Jones (DT) – Buckner (DT) – Armstead (OLB) – Al-Shaair (OLB) – Warner (ILB) – Greenlaw (OLB) – Sherman (CB) – Witherspoon (CB) – Ward (FS) – Tartt (SS)

 

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Bakhtiari (LT) – Jenkins (LG) – Linsley (C) – Turner (RG) – Bulaga (RT) – Graham (TE) – Adams (WR) – Valdes-Scantling (WR) – Lazard (WR)

Défense :

Clark (DT) – Lowry (DE) – M. Adams (DE) – Z. Smith (OLB) – Martinez (ILB) – Campbell (S) – P. Smith (OLB) – Alexander (CB) – King (CB) – Savage (S) – Amos (SS)

 

GBSFlogo

Coup d’envoi dimanche 24 novembre 2019 à 17h25, heure locale, 2h25 le lundi, heure de Paris.

5 Comments

  1. DavidBrillac

    Ridiculous ! Ça tombe bien en français c’est le même mot ! RIDICULE !
    alors oui le match au Lambeau aurait été différent, oui les 49ers on été impressionnant, et nous fait une démonstration des deux côtés du ballon, et sans des âneries de Sherman le score était de 37-0.
    Mais les têtes de fromage, à qui la Californie devient un enfer sur terre, avait tous la tête dans le cul, a commencé par le 12 qui soit dit en passant à gagné hier soir la modique somme de deux millions de dollars pour produire de la bouse, et s’est ridiculisé devant l’Amérique et sa Californie en faisant le pire match de sa carrière, aucune passe de plus de 10 yards !

    Quel bande de guignols Adams et Jones qui continue de se déhancher après un first down, et un pauvre TD, alors qu’ils se sont fait étriller façon puzzle !

    On parle souvent en sport de langage corporel, mais le langage facial, ça existe aussi, et Rodgers avait la tête des mauvais jours dès la fin du premier down, merci Adams ! Quand à la petite fleur, avec sa tête de chien battu façon droopy, il est tout sauf rassurant et avait l’air complètement perdu, avec un costume trop grand pour lui !

    Il va quand même falloir me dire pourquoi le fameux bombardier de l’Alabama Scott, est devenu depuis cinq matchs un petit aéronef à la dérive, avec une jambe en guimauve, le pire punteur de la NFL, 32 ème et bon dernier sur les cinq derniers matchs, avec un famélique 37 yards par match, a ce rythme, faites jouer sa mère, elle fera aussi bien ! Ils nous met depuis trop longtemps en fâcheuse position !
    Quand à son coach kojak, ses équipes spéciales sont encore pire que Zouk Machine, et comme son prédécesseur, qu’il aille voir ailleurs !!!

    Les 132 millions de dollars investis sur Rodgers commencent à ressembler à un fiasco, par contre les deux Smiths sont les seules satisfaction de cette déroute et méritent pour le moment leurs salaires !
    J’en ai vu des matches bien pourris avec tonton Favre, et surtout à la fin des années 80, et aussi avec les deux clowns kizer et bubblegum, mais celui d’hier soir, la pire prestation de Rodgers est à mettre dans le même sack !

    Le Super Bowl ! Oubliez le, les amis, on se contentera des playoffs 2019, qui sera déjà une progression depuis plusieurs saisons maintenant !

  2. james5

    @davidBrillac Pas pu voir le match en live… et aucune envie de le voir en différé… malheureusement en allant sur insta je suis tombé sur le score comme un con… du coup pas envie de me farcir ce calvaire.

    Mais je tenais à réagir a ton commentaire … car au début j’etais totalement dac avec toi… je n’ai rien vu de ce match mais je trouve le score totalement ridicule pour une equipe qu’on a annonce comme l’un des gros outsiders pour le superbowl… d’autant plus avec la defense de cette saison et rodgers comme QB. Maintenant au fur et a mesure de ton poste , on a surtout l’impression que tu te defoules… c’est une defaite lourde violente et embarrassante mais ca reste qu’une defaite… comme on dit en foot vaut mieux perdre 1 fois 6/0 que 6 fois 1/0. c’est un peu l’idée la… je pense que cette equipe a beaucoup de potentiel… il ne manque pas grand chose…. peut etre un(gros) poil de modestie … et un peu d’experience… mais ya quand meme du potentiel… et a titre perso je pense que rodgers merite tout l’or du monde (facon de parler) quand tu as l’un des plus grands QB de tous les temps dans ton equipe tu fais tout pour le conserver… maintenant faut aussi qu’il se remette en question…. ca c’est clair! et un vétéran receveur ne serait pas de trop….

  3. Roundeux

    David a déjà tout dit ou presque, 16 yards et 1 (UN !!!) first down au premier QT pour l’attaque. Je suis profondément déçu par le jeu montré ou plutôt son absence totale. C’est plus que ridicule, c’est une insulte aux fans et même aux spectateurs en général, encore plus après une bye week. Je n’avais jamais lâché un match de GB aussi vite, voilà qui est chose faite.

    Après même pas dix minutes de jeu, tout était déjà parti en vrille pour l’O alors que la D nous maintenait la tête hors de l’eau malgré les STs calamiteuses. Bravo à SF qui a fait son match sans se laisser distraire par les guignolades de GB. Victoire largement méritée, ils nous ont montré comment jouait une vraie équipe de football.

    Payés des millions pour nous resservir la même mù^$* en pire que contre LAC, je m’excuse mais même en étant mauvais on fait mieux, là il faut le vouloir pour arriver à ce point de nullité. A croire que la salle vidéo était en travaux à Lambeau. A ce niveau, évitons même de prendre les PO pour acquis et ce sera one and done de toute manière…

    Aucune imagination, aucun instinct, aucune envie, McCarthy doit être fier de son successeur -_-‘ .

  4. Guile

    Arf, vous êtes hard les mecs…
    Alors oui, on a fait un très mauvais match que je suis bien content d’avoir vu en replay plutôt que d’avoir fait sauté ma nuit mais est-ce que ça vaut cette rafale de critique….
    Comme je l’avais dis dans un autre post, on ne vaut pas une des deux premières places, les 49ers sont en forme de ouf et les Saints sont à blocs (je maintiens que ça ressemble à leur année).

    C’était un très mauvais match point barre. J’ai juste eu l’impression que quoi qu’on tente ça foirait alors qu’en face tout passait. Je ne suis pas sûr que ce match reflète la véritable valeur intrinsèque des deux équipes mais quand tu as une équipe à qui tout sourit et l’autre qui foire tout ça donne ça…
    Mais franchement, je préfère voir une purge par-ci par-là (bon là, ça fait 2 dans la saison) où tu peux tirer des enseignements que des enchaînements de matchs, comme l’année dernière, où tu pouvais gagner mais que tu ne gagnais jamais ou alors tellement miraculeusement que tu n’en tirais que dalle…

    Après, je suis d’accord que personne n’a été brillant et qu’il y a pleins de motifs d’insatisfaction :
    – L’OL. Ce n’était déjà pas brillant avec Bulaga mais quand il est sorti c’était les grandes eaux. Je suis d’accord que Rodgers n’a pas fait un grand match mais quand tu passes ton temps à essayer de sauver ton derche plutôt qu’à essayer de faire des passes, je ne vois pas comment tu peux faire un bon match. Ah si on avait pris Dalton Risner plutôt que Gary… Et puis bon l’ouverture de brêche pour la course ce n’était pas ça…
    – Les receveurs : Allison a tout droppé et Adams s’est trompé de combat. Il a voulu faire pleurer Sherman et du coup, il a passé la plupart du match a contre-temps ou en retard… MVS ne choppe plus un ballon ou hors des limites du terrain… Lazard est sous-utilisé…
    – JK Scott. Comprend pas…
    – Le playcalling. Tain on a gagné 4 matchs sans Adams à tenter des trucs sympa avec les RB en receveur, les TE et depuis le retour d’Adams on est devenu chiant à mourir… Il a fallu attendre Boyle pour voir Tonyan chopper du ballon par exemple…
    – Coté Défense. Zadarius s’est démené mais comme on voit le playcalling de Shanahan ça me donne envie de pleurer sur le notre… Super utilisation du TE et des RB. On a tenu assez longtemps et comme d’hab on s’est fait avoir sur nos péchés mignons : la course et les longues passes plein centre…

    Après, vu les deux dernières années qu’on a passé, pour l’instant c’est plutôt positif, laissons un peu de temps à LaFleur pour mettre vraiment son empreinte sur l’équipe.
    Les deux prochains matchs doivent être gagnés pour arriver à 10-3 et valider les playoffs. Après, il sera temps de finir la saison sur les 3 matchs de division.

    Enfin, j’ai regardé Seahawks-Eagles dimanche parce que depuis le début de l’année ça encense les Seahawks qui font de la magie avec que dalle et Russell Wilson qui joue top MVP et bah franchement…
    Tout le monde tombe sur les Eagles qui ont fait un match dégueulasse mais franchement les Seahawks c’était pas mieux. En voyant les deux matchs (Seahawks vs Eagles & Packers vs 49ers), je me demande bien comment les Seahawks ont battu les 49ers…

  5. Aka

    Quelle Douleur… Je pense que le match est représentatif de ce qu’on donne quand il faut sortir le A-game, Brillac a raison, on peut oublier la finale de conf cette année alors le Superbowl on en parle meme pas. Si on est pas capable de faire avancer cette attaque, malgré notre defense qui a tenu bon sur le premier quart temps, on arrivera pas à jouer contre des équipes comme les Ravens, les Pats ou meme SF.

    A voir maintenant si on s’enfonce en 2eme partie de saison (avec 3 matchs à venir qui sont presque donnés…)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.