Week 7 ~ GB – OAK : Et si en plus, Rodgers s’y met…

Green Bay Packers – Oakland Raiders : 42 – 24

Aaron-Godgers

Il ne manquait plus que cela : un Aaron Rodgers en mode « vintage » qui a atteint pour la première fois de sa carrière l’évaluation statistique parfaite pour un QB (158.3), ce qu’aucun Packer n’avait encore jamais réalisé. La victoire fut aisée et quasiment décidée dès le début de la seconde mi-temps quand GB mena 28-10 après une série de faits de jeu en leur faveur.

Désolé, mon article s’est crashé à 90 % de sa rédaction, c’est une version light de secours qui est rédigée pour résumer la sympathique victoire des Packers face aux Raiders.

Dans un match où les lignes offensives ont largement pris le pas sur les pass-rushs adverses, Aaron Rodgers a pu bénéficier d’une montagne de temps pour que ses receveurs se libèrent de leur adversaire. S’il s’est d’abord appuyé sur ses coureurs et Graham (TE) à la passe, il a enclenché ensuite la seconde au fur et à mesure que les lignes secondaires Raiders se délitaient.

En face, le rookie Josh Jacobs (RB) a fait le show et fut la base de l’attaque Raiders alors que les passes étaient concentrées sur les TE, et plus particulièrement Darren Waller.

Une période de 5 mn entre la fin de première mi-temps et le début de la seconde a été fatale aux Raiders. D’un potentiel 14-17, le score est finalement passé à un 28-10 rédhibitoire pour Oakland.

Will Redmond (FS) sauvait le TD in extremis de Waller lancé derrière les ILB. Puis Derek Carr (QB), sur un jeu appelant la passe pour Jacobs, tenta la course et força bras tendu pour obtenir le TD. Mauvaise idée, le plaquage de Blake Martinez (ILB), devenu leader NFL au nombre de plaquages d’ailleurs, lui faisait perdre le ballon qui partait hors des limites de l’en-but : touchback !

La réplique de Rodgers ne se faisait pas attendre : TD pour Kumerow qui dansait avec la ligne de touche, juste avant la mi-temps. Puis TD par lui-même à la course en début de seconde période (photo de l’article).

Les Raiders restèrent fidèles à leur plan de jeu (courses de Jacobs, passes pour Waller) malgré ce coup derrière la tête. Mais un « turnover on downs » sur une 4ème et 1 yard pour marquer le TD enfonçait un peu plus OAK avant une interception de King (CB) en endzone qui scella définitivement la rencontre. Avant que Valdes-Scantling (WR) ne marque trop facilement le 6ème TD de la rencontre pour GB.

Ce résultat est très encourageant pour la dynamique des Packers avec un Aaron Rodgers qui retrouve un plaisir évident à mener cette attaque, toujours amputée doit-on le rappeler du Pro Bowler Davante Adams (WR). Après, restons sur terre, la défense aérienne des Raiders est avant-dernière NFL. Et la bonne défense contre la course d’OAK, tout comme son pass-rush faible, invitaient cette foire aux yards aériens.

Néanmoins, on se souviendra de ce match pour le « rating » parfait de Rodgers, son premier en carrière, son record de 350 TD marqués en carrière (joueur à atteindre cette marque avec le plus petit nombre de matchs : 172) et la première performance de choix de l’attaque aérienne en 2019.

La défense n’est pas parfaite (encore une valise prise à la course – 155 yards – et une non réponse face à la menace Waller) mais sait serrer le jeu quand justement le terrain se resserre, c’est à dire en « zone rouge ».

Au fait, GB est à 6 victoires, soit autant qu’en 2018. The LaFleur’s touch ?

LE SCORE

Nouvelle image (17)

 

 

 

 

2 Comments

  1. The_Chosen_One

    ENFIN !!
    ça fait un bien fou d’être serein pendant le 4e QT.
    offensivement ça commence à bien prendre forme, je vois des tracés que je ne voyais pas avant, des tracés qui perturbent les def adverses et qui facilitent le travail des WR pour se donner un peu d’espace. Le fait que Rodgers n’hésitent plus à lancer de petites passes vers les RB plutôt que de prolonger les jeux pour tenter de gros gains a aussi changé la donne. Du coup, beaucoup moins de sacks, et beaucoup moins lancés en touche. Ca change la vie.

    défensivement, je pense que les maux sont bien identifiés :
    le 1er évident depuis le début de saison, la course. On se fait ouvrir dès qu’on tombe sur un RB au dessus de la moyenne. Trop de plaquages manqués, un Kenny Clark que je trouve en dessous de l’année dernière, et un Martinez qui malgré son activité fait des fois de gros loupés.

    le 2nd, la défense contre les TE. On avait été peu exposé depuis le début de saison car on avait pas rencontré d’équipe utilisant beaucoup cette arme.
    Hélas, ce match va donner des idées à KC qui a le meilleur TE de la ligue, puis plus tard à SF qui a le 2nd TE de la ligue. Espérons que le retour de Savage nous remette dans le coup à ce niveau là.

    L’essentiel cependant reste notre solidité en RZ, ce qui malgré tout est le plus important pour gagner les matchs.

    Dimanche, pas de Pat Mahomes (à priori) pour ce qui aurait pu être le choc entre le maitre et son successeur. D’autre part, leur 3 meilleurs défenseurs (Jones, Clark, Fuller) ne se sont pas entrainés pour l’instant cette semaine, ça se présente pas mal..

  2. Roundeux

    D’accord avec TCO, ça soulage de plus stresser comme un con parce qu’on ne sait pas tuer un match. Les séquences avec micro sont d’ailleurs révélatrices quand MLF dit qu’on continue à fond « le pied sur la pédale des gaz ». Quant à Rodgers qui veut 5 TDs puis non 6 (et qui les a !), ça m’a bien fait rire mais ça montre qu’il se sent en confiance.

    Bon après comme dit GBPF, faut pas s’enflammer vu la secondary et le pass rush adverses. Après, nos valises de yards à la course en D, je pense que c’est aussi la volonté de Pettine de limiter les gros gains à la passe. On a vu que sans Savage et Green, on se faisait régulièrement prendre donc laisser la porte ouverte au run ça permet de limiter la casse et de donner plus de downs à la D pour glaner ces turnovers qui sont un peu devenus son identité cette saison.

    Il y a aussi sans doute une confiance dans la RZ D, on a vu que le run passait tout de suite moins bien quand un Goodson n’avait pas à se préoccuper de ses arrières et il a fait au moins 2 gros stops dont celui sur la GL. Reste qu’on pourrait sûrement mieux faire contre les RBs et que les TEs sont à la fête contre nous mais ce dernier problème ne date pas de maintenant, la faiblesse des LBs/ILBs est un problème depuis l’ère McCarthy/Capers.

    KC a une D plus que poreuse donc Rodgers devrait encore se faire plaisir cette semaine mais l’O des Chiefs dirigée par Reid sera un vrai test même avec un QB2 aux commandes. Ça pourrait très vite tourner à l’orgie offensive à moins que les Smith Brothers ne fassent voir des fantômes à l’adversaire.

    Conclusion: GB n’attaque plus à Lafleuret moucheté 😀 !

    Les Vikes ont passé les Skins sans être flamboyants au TNF, ça fait 6-2 pour eux alors faut pas se relâcher !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.