Free agency 2019 : GB charge la défense !

smith

Za’darius Smith, pass-rusher, a désormais le plus gros contrat défensif des Packers

Le début officiel du marché des transferts débute demain à 16h00 heure de New York, mais avec la possibilité aux équipes de négocier officiellement avec les joueurs 48 heures avant, les infos fuitent déjà sur l’ensemble des mouvements effectués. Après être resté tapi dans l’ombre dans les premiers mouvements et les gros noms, les Packers ont frappé fort au niveau de la défense avec 3 recrutements phares.

DU PASS-RUSHER EN VEUX-TU, EN VOILÀ !

Des besoins clairs étaient affichés en défense et le manager général avait annoncé qu’il serait actif sur le marché des transferts. Les premières informations montrent que Brian Gutekunst a tenu ses promesses et identifié les deux postes défensifs les plus en souffrance : pass-rusher et safety.

En ce jour du 12 mars 2019, Brian Gutekunst a encore plus posé sa patte agressive sur le management des Packers. Un problème de pass-rushers ? Gutekunst a tout simplement décider de prendre deux des meilleurs pass-rushers restants sur le marché après les franchises tags qui ont subtilisé les plus gros noms présents en tant qu’agents libres.

Je vous avais dit dans ce précédent article que dans les 5 meilleurs pass-rushers restants après ces franchises tags, il restait notamment Zadarius Smith, des Baltimore Ravens, et Preston Smith, des Washington Redskins.

Eh bien, ce ne fut pas donné mais ces deux garçons sont désormais des Packers !

  • Zadarius Smith – 26 ans : contrat de 4 ans – 16,5 M de $ par an
  • Preston Smith – 26 ans : contrat de 4 ans – 13 M de $ par an, dont 53 % garantis

 

usatsi_11595822_1

Changement de casaque pour Preston Smith

Cela paraît un peu cher payé car cela fait de Zadarius Smith un salaire top 5 au poste d’OLB, et Preston Smith un salaire top 10. S’ils jouent au niveau de leur contrat, cela promet des lendemains qui chantent à GB où les sacks vont revenir à gogo ! Car ce n’est pas un, mais deux top pass-rusher que GB a recruté… en théorie. Une double menace normalement opérable de suite, avec la ligne défensive constituée de Mike Daniel et de Kenny Clark : tout cela fait saliver.

Après, pour relativiser ces chiffres, les prochaines signatures risquent de faire descendre un peu dans la hiérarchie les deux Smith. Ensuite, il y a la durabilité des joueurs, ces deux joueurs ne sont pas en fin de carrière et n’ont que 26 ans et donc encore de belles années devant eux. Normalement, pas de déclin physique à prévoir. Et puis ils ont prouvé dans le passé qu’ils n’étaient sujet à de blessures graves : Zadarius Smith a manqué 5 matchs en 4 ans, Preston Smith n’en a manqué aucun depuis 3 ans !

Rien à voir avec la paire actuelle de pass-rushers Packers Nick Perry – Clay Matthews qui ont manqué à eux deux… 22 matchs depuis 3 ans ! Quand ils ne jouaient pas diminués par les blessures… Et d’ailleurs, si Gutekunst a mis le prix pour acquérir les doubles Smith, leurs salaires ne vont pas détonner avec ce qu’a payé GB pour Perry et Matthews en 2018.

Ainsi, les contrats de 5 ans de Matthews et Perry émargeaient à 13,2 M de $ et 12 M de $ de moyenne par an. Et leur production de joueurs en 2018 a été famélique, se faisant voler la vedette par le non titulaire Kyler Fackrell.

Normalement, la double lame Smith doit clairement améliorer le pass-rush Packers. En 2018, ils avaient déjà cumulé plus de pressions et de chocs sur le QB que tous les pass-rushers Packers réunis.

Alors, la défense Packers va t-elle enfin trembler les QB adverses ? Est-ce la fin de cycle pour Perry et Matthews ? Début de réponse dans un très prochain article dont vous aurez deviner sûrement la teneur, si vous suivez le fil d’actualité au plus près.

AMOS POUR COUVRIR

Pour aider à améliorer la défense, un deuxième poste était identifié comme une priorité, le poste de safety. Il y avait le choix entre celui de Free Safety, occupé en fin de saison par le vétéran CB Tramon Williams, et celui de Strong Safety occupé majoritairement par le non drafté Kentrell Brice aux chocs aussi puissants que son adresse au plaquage est digne de Gilbert Montagné.

Là encore, GB sort le carnet de chèques mais plus raisonnablement pour s’offrir Adrian Amos en provenance du rival de Chicago, les Bears. Raisonnablement, car c’est un contrat de 9 M de $ par an certes, sur 4 ans, mais avec seulement 33 % du montant garanti.

lk84bv8npr2dcl0z7q4exi8aflz2jru

Adrian Amos restera en NFC North mais sera en vert et or !

Là encore, c’est un jeune joueur qui a 25 ans et qui se révèle depuis 2 saisons. En 2017, il fut évalué par le site de référence Pro Football Focus comme le 2ème meilleur safety de la NFL couplé avec Harrison Smith (Minnesota Vikings) dans l’équipe-type du site. S’il est bien de se révéler, il est important de confirmer, ce qu’a fait Amos en étant évalué par le même site comme le meilleur 8ème safety de la NFL, accusant moitié moins de yards quand il fut visé en 2018 que les safeties Packers.

Ce qui est très intéressant avec Amos, c’est sa polyvalence puisqu’il a joué aux deux postes de safeties, une polyvalence bienvenue sur un poste où GB se cherche désormais.

Titulaire actuellement du 9ème plus gros contrat pour un safety NFL, à un moment où le marché à ce poste s’est complètement emballé avec la masse de bons joueurs présents sur le marché à l’nter-saison, Amos devra montrer qu’il est une vraie assurance dans la profondeur du terrain et faire planer la menace sur les tentatives de longues passes.

En une journée, les Packers ont offert les actuels 2ème (Zadarius Smith), 4ème (Preston Smith) et 7ème (Amos) plus gros contrats des la franchise du Wisconsin ! En clair, un énorme investissement, et peut-être même du jamais vu dans l’histoire de la franchise !

GB a misé sur des joueurs encore en devenir et pas forcément connus du grand public. Vu les investissements effectués, ce n’est pas pour miser sur l’avenir mais bien sur le présent. Puisse ces investissements payer justement en retour en offrant des prochains titres à Aaron Rodgers et à tous les fans cheeseheads.

2 Comments

  1. The_Chosen_One

    Très mais très content de la signature de Amos. C’est un énorme upgrade par rapport à nos safety de l’an dernier et en plus ça affaiblit sensiblement la concurrence des oursons. Je l’avais en haut de ma wish list et je suis content pour une fois d’avoir eu ce que je voulais (si je puis dire)

    Les 2 Smiths ont signé un contrat qui parait un peu surrévalué mais Zadarius est en plein progrès et Preston est d’une grande fiabilité. Ce sont de bons ajouts.

    Quant à Turner je ne le connais pas, le responsable du compte twitter des Broncos m’a dit qu’il avait beaucoup progressé l’an dernier et que c’est une valeur sure. Alors espérons qu’il est raison car 7M par an c’est chéro pour un inconnu.

  2. Roundeux

    La même pour Amos, je ne sais pas s’il est 10x meilleur que Haha mais il nous sera 10 fois plus utile, ce qui est encore mieux. Quand on regarde les acquisitions, outre la jeunesse et la disponibilité, on note la versatilité de ces joueurs. Pettine va prendre son pied à masquer ses D avec de tels profils. Je pense d’ailleurs qu’on peut se baser là-dessus pour la draft, des joueurs athlétiques et polyvalents seront clairement une priorité sur le board de GB.

    Tuner m’a laissé un peu plus perplexe mais en ayant vu un peu de ses vidéos, je comprends l’idée. Pas besoin d’être excellent en pass pro si le but est de courir et de passer vite. En plus, sa mobilité veut aussi dire qu’il pourrait suivre/assister Rodgers quand il sort de la poche. Vraiment curieux de voir quels OLs on va prendre à la draft, Bobby Evans pourrait être un choix intéressant si on se dirige vers une ligne mobile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.