Fiche joueur drafté 2017 : Josh Jones (S) – choix n°61

170428-bulletin-61-jones-950

Au 29eme choix, GB est passé sur T.J. Watt (OLB), mais au 61ème choix, les Packers n’ont pas laissé échappé J.J. : Josh Jones, rugueux safety de North Carolina State.

UN JOUEUR VOLONTAIRE

Josh Jones est un homme qui sait ce qu’il veut. Élevé par sa mère seule en grande banlieue de Detroit (Michigan), J.J. gardera de cette enfance difficile un caractère affirmé, dur au mal ainsi qu’une profonde admiration pour sa mère.

J.J. sait ce qu’il veut. S’il est allé à North Carolina State, c’est pour réussir dans le football américain. Au lieu du cursus classique de 4 années universitaires (freshman, sophomore, junior, senior), sûr de ses qualités, J.J. s’est inscrit à la draft 2017 après son année junior, une 3eme année où il a effectué 109 plaquages et 3 interceptions.

PUISSANCE ET RAPIDITÉ

9923129-nfl-combine

Josh Jones a brillé lors du dernier combine de la draft 2017

Comme un prolongement de son caractère, Josh Jones a un physique rugueux pour le poste de safety : 1,85 m, 100 kg, auquel s’ajoutent une rapidité et une puissance rares à ce poste. Si on se fie aux tests du combine, J.J. est ainsi le safety le plus rapide de la draft à un centième de la meilleure marque d’un safety sur le sprint de 40 yards établie par Obi Melifonwu. De même, sur le test du développé couché de ce même combine, il est également le safety avec la meilleure performance : 20 répétitions au développé couché de 102 kg.

8958426-ncaa-football-north-carolina-at-north-carolina-state

Cette combinaison vitesse/puissance en fait un rude plaqueur, et même dévastateur quand il arrive lancé. Il apparaît donc comme un blitzeur idéal, ce qui ne déplaît pas au coordinateur défensif Dom Capers. Ce dernier a en effet fait évoluer Morgan Burnett (S) beaucoup plus près de la ligne de mise en jeu en 2016, dans un rôle hybride de plus en plus développé en NFL, celui de safety/linebacker. À coup sûr, J.J. sera impliqué dans les formations « dime » où 6 CB ou S sont alignés en défense, son profil hybride masquant la tactique de couverture ou de blitz. Dans ce rôle, il pourra faire valoir sa bonne vision du jeu qui lui a permis à l’échelon universitaire de déceler les jeux masqués ou feintes de passe.

Clairement, Josh Jones est polyvalent, même s’il apparaît idéalement comme un Strong Safety (SS) : assez puissant pour jouer proche de la ligne de mise en jeu, arrêter les coureurs qui ont passé le rideau de la ligne défensive ou stopper les tight-ends sur les passes courtes. De plus, sa vitesse lui permet de rattraper un receveur démarqué d’un plaquage raté ou d’une mauvaise couverture d’un coéquipier.

Ayant beaucoup joué près de la ligne de la mise en jeu, il a moins l’habitude de jouer en couverture pure. Il a ainsi quelques difficultés à localiser la balle sur une longue passe. La tactique adverse pour duper Josh Jones serait donc de lancer une passe lobée plutôt longue (+ 15 yards) sur le tight-end. Mais là encore sa vitesse peut recoller les pots cassés..

Parfois également, il est emporté par sa fougue à vouloir plaquer durement et faire mal à son adversaire. Résultat, il est parfois tombé dans le « panneau » de feintes des porteurs du ballon qui font passer Josh Jones à côté de l’adversaire comme un train à grande vitesse.

UN CARACTÈRE AFFIRMÉ

170509-josh-jones-950

Josh Jones lors du camp rookie des Packers

Ne cherchez pas à comparer Josh Jones avec Morgan Burnett ou Micah Hyde, même si beaucoup voient J.J. comme le remplaçant poste pour poste de Micah Hyde. Non, Josh Jones « veut juste être… Josh Jones ».

Attendu en fin de 1er tour de draft ou début de second tour, Josh Jones a mal digéré de n’être pris qu’en fin de second tour au 61ème choix. « Beaucoup d’équipes l’ont ignoré » a t-il remarqué mâchoire serrée, et il est prêt « à faire payer » ceux qui l’ont snobé en apportant sa contribution de vitesse et puissance à une défense de GB qui en a bien besoin..

2 Comments

  1. greenbaypackersfrance

    Joueur au caractère bien trempé, Josh Jones vient de le prouver.. en se séparant ce week-end de ses agents, avant même son premier contrat professionnel ! Leur reproche t-il sa descente dans la draft ou des négociations qui durent un peu avec les Packers ? En tout cas, Josh Jones s’est attaché les services d’un agent plus connu que ses prédécesseurs : Drew Rosenhaus.

  2. Davidbrillac

    Du caractère il a l’air d’en avoir le garçon, à la hauteur de son talent j’espère !
    Physiquement il ressemble a Ronnie Lott, et si, il a, ne serais-ce​ que la moitié du talent immense qu’avait l’ancien 49ers, alors les Packers ont tirée le gros lot.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.