Week 2 ~ GB – MIN : Perfectible…

Green Bay Packers – Minnesota Vikings : 21 – 16

Nouvelle image (15)

Une nouvelle interception (de Kevin King) dans son propre en-but a permis à GB de préserver sa victoire (Photo : Evan Siegle)

Après un quart-temps, le titre de l’article était déjà prêt : « The Pack is back ! ». Un quart-temps de rêve : une attaque équilibrée et huilée, une défense intraitable ; bref : 21-0. Puis, ce fut l’éclipse offensive pendant 3 quart-temps, et il a fallu qu’une fois de plus, la défense fasse le boulot pour maintenir les Vikings derrière les Packers dans une deuxième mi-temps très tendue. Mais la seconde victoire de la saison en deux matchs est là !

L’ATTAQUE EN VERSION 2014

Oui, le temps d’un quart-temps, je me serais cru au milieu de la saison 2014 quand les Packers étrillaient les Chicago Bears 55 à 14 ou encore les Philadelphia Eagles 53 à 20.

Je me suis délecté de ces 3 premiers drives. Dès la première action, la « play action » pour la réception de 39 yards de Davante Adams (WR) mettait l’équipe sur les bons rails. Ce premier drive fut une merveille de plan de jeu jouant à fond avec la menace potentielle d’Aaron Jones (RB) à la course. Tout cela jusqu’à cette passe écran pour Jamaal Williams (RB) après une feinte de passe latérale pour Aaron Jones qui amenait le touchdown, le n°30 étant aidé par les blocks de Billy Turner (RG) et Lane Taylor (LG), ce dernier poussant Williams pour le TD. Et Aaron Rodgers félicitait du geste son entraineur en chef pour ce drive parfaitement préparé. (7-0)

Nouvelle image (14)

Première action du match : réception de 39 yards de Davante Adams (WR) (Photo : Evan Siegle)

Après un FG manqué de 47 yards par les Vikings, les Packers remettaient ça avec ce qui allait devenir la spéciale du jour : la 3ème tentative convertie pour Davante Adams ; ce qui laisse un peu circonspect sur la confiance de Rodgers envers ses autres WR ou le manque de séparation de ces derniers. En tout cas, il faudra que ces 3ème tentatives ne deviennent pas trop stéréotypées car l’adversité risque de vite flairer le coup. Ce drive de 6 mn se concluait par une passe laser en fond d’en-but pour Geronimo Allison (WR). (14-0)

Minnesota n’arrivait pas à poser son jeu de course et le pass-rush Packers mettait une grande pression sur Cousins (QB). Clark (DT) forçait le fumble du QB, récupéré par Lowry (DE) sur la ligne des 33 yards Vikings. Cette fois, c’est Aaron Jones (RB) qui était à l’honneur : une course de 9 yards, une réception de 7 yards et une course de 2 yards pour le TD. Sur le TD, on aperçut Jenkins placé en LG et littéralement enfoncer Linval Joseph (DT) ! Le n°74 a eu sa période de mises en jeu et il fallait le remarquer, preuve qu’il n’a pas fait d’erreur. Sa titularisation n’est qu’une question de temps je pense (1, 2, 3 matchs ?). 21-0 pour clore le premier quart-temps : Wow !

Nouvelle image (12)

TD d’Aaron Jones (Photo : Evan Siegle)

PUIS EN VERSION 2018…

Le réveil Vikings eut quand même lieu dès le début du second quart-temps et il fut brutal : TD de 75 yards à la course de Dalvin Cook (RB). Si le coureur eut une grande performance lors de ce match, il le doit avant tout à sa bonne lecture de phases de jeux de course très bien exécutés par sa ligne offensive. L’OL Vikings aura souvent créé de belles brèches dans lesquelles s’engouffrait avec plaisir le n°33 violet. Ce fut le cas pour cette course de 75 yards où tous les joueurs du « front-7 » furent bien bloqués, seul Montravius Adams (DE) se dégageait de son adversaire mais laissa échapper d’entre ses bras le RB. Cook était lancé, crocheta Savage (FS) : TD. (21-7)

Nouvelle image (16).jpg

Davin Cook (n°33) crochète Savage le dernier défenseur, il peut filer vers le TD

Ce n’était pas encore le tournant du match qui pour moi intervenait sur le drive suivant. Vous pensez bien sûr au fumble de Geronimo Allison (WR), si coûteux, le n°81 voulant forcer des yards supplémentaires mais a perdu le ballon à l’impact alors que GB était en position de field goal. Ce n’était pas pour moi le moment clé du match car s’en est suivi une bataille de punts.

Par contre, deux actions avant, les Vikings furent à deux doigts de couler, ou plutôt à une main accrocheuse, celle de Xavier Rhodes (CB) sur Davante Adams (WR). On dit qu’il y a des fautes utiles et l’interférence de passe défensive du CB l’était complètement. En tirant le maillot du n°17, Rhodes évitait une réception plein champ ouvert pour un probable TD et un score de 28-7. Cette « DPI » a évité le naufrage violet.

Le match baissait alors en intensité, les Vikings n’arrivant à rien à la passe, et l’OL Packers commençant à perdre de plus en plus de duels. Aaron Jones (RB) lisait mal par exemple le tracé de son FB Vitale pour convertir une 3ème et 1.

Mais la défense ravivait les flammes avec une interception de Preston Smith (OLB) provoquée par une passe déviée par Darnell Savage (FS) sur une 3ème et 6. Il faut dire que Cousins (QB) l’avait bien cherché en lançant pour Diggs (WR) au milieu de 4 Packers…

Nouvelle image (13)

Le « Pack gang » célèbre l’interception de Preston Smith (n°91) (Photo : Evan Siegle)

GB pouvait enfoncer le clou pour clore la première mi-temps. La course repartait bien mais Rodgers trouvait Allison sur une 3ème et 1 pour un gain de… 0 yard. Et ce n’est pas ce que Rodgers croyait. Pensant avoir obtenu le « first down », il faisait repartir l’attaque en mode accéléré pour surprendre la défense par une course de Williams (RB), négative de 2 yards. Ce que Rodgers pensait être alors une 2ème et 12 s’avérait en fait un « turnover on downs » ! Le n°12 assumera complètement cette trop grande confiance en ses jugements qui ont amené ce changement de possession au lieu d’un FG aisé et un possible 24-7, ce que Matt LaFleur avait en tête mais il fut pris de court par l’initiative de son QB.

La sanction fut immédiate et un peu chanceuse, Cousins lançait en déséquilibre, tombant sur Kenny Clark (DT) qui lui chatouillait les pieds, pour Beebe (WR) que Tramon Williams (CB) avait laissé en route. Si Cousins a montré un talent ce dimanche après-midi, c’est dans sa faculté à s’échapper de certaines situations compliquées par des improvisations bien senties.

Puis débuta le festival des interférences offensives. On peut dire merci (…) aux fans des New Orleans Saints et à leur front office qui, suite à une action litigieuse qui coûta une qualification au Super Bowl (mais enfin, il y avait aussi un match entier avant), ont manifesté pour remettre ces interférences au goût du jour, alors qu’elles n’étaient quasiment jamais sifflées auparavant. Et comme à chaque fois que la NFL fait évoluer ses règles, les arbitres sont sommés de forcer le trait. C’était valable pour la protection du QB l’année dernière dont Clay Matthews (OLB) fut la première victime. Désormais, chers receveurs et tight-ends, ne tendez pas le bras, même pour situer votre adversaire, car le mouchoir jaune pourrait vite être jeté.

C’est ainsi qu’un TD à priori tout à fait valable de Diggs était annulé pour une « OPI » de Cook qu’on cherche encore. Au lieu d’un 21-14, GB s’en sortait bien avec juste un FG encaissé (21-10), ce qui sera le score à la mi-temps.

DÉFENSE ENCORE PRÉSENTE

Les Vikings avaient la première possession de la seconde période mais la défense annihilait de suite cet avantage, laissant en route malgré tout Raven Greene (S), blessé à la cheville pour une bonne partie de la saison (placé sur la liste des blessés).

GB repartait de l’avant avec de la course et du Davante en 3ème tentative. Mais le drive se terminait avec une mise en jeu de Linsley destinée peut-être à tondre la pelouse mais pas à être dans les mains de Rodgers. Le n°12 tentait de rattraper la balle, sans succès. Fumble dans le camp des Packers.

La défense était encore consistante : 3ème et 13. Mais elle commettait un pêché d’orgueil par l’intermédiaire de Jaire Alexander (CB). Le n°23 était pourtant revenu du diable vauvert pour rattraper Diggs que Cousins avait visé plein centre, voyant son WR semer son défenseur (le CB King). Mais Alexander le showman voulut intercepter la balle. S’il n’avait visé que la déviation de passe, sûr qu’il l’aurait réussi. Mais il tenta l’interception et fut au dernier moment aveuglé par le soleil, la balle passant dans le chas d’une aiguille pour tomber dans les bras de Diggs. TD de 45 yards. (21-16 après le « block » de Tony Brown sur le FG).

Pour GB, on ne lâchait pas les courses et ça avançait. Mais à la passe, ça » buggait » toujours. Et sur une 3ème et 7, Graham (TE) se retrouvait assigné à Danielle Hunter (DE) : erreur. Aaron Jones devait sûrement être au soutien mais il loupait son assignation se concentrant sur un autre block.

Le 4ème quart-temps défilait, Minnesota resserrait sa défense, autant dans les lignes secondaires que dans la pression mise sur le QB. La défense de GB commençait à fatiguer, si bien que les courses répétées de MIN commençaient à faire mal.

Heureusement, Cousins commit un pêché d’orgueil à 8 yards de l’en-but des Packers. Sur première tentative, il subissait une belle pression de Lowry (DE), et Cousins balançait une balle flottante dans le coin de l’en-but, et vas-y mon Diggs (WR), pars à la pêche au TD. King (CB)passait devant le WR et captait presque sans souci le ballon : interception dans l’en-but. VIDÉO

Comme la semaine passée, une interception dans son propre en-but sauvait quasiment les Packers. Mais comme en semaine 1, il fallait terminer le boulot avec encore 5 mn à jouer. Mais MIN serrait les vis défensives avec deux belles couvertures et donc 3 passes manquées plus tard, la balle était redonnée aux Vikings 75 yards plus loin par un punt de J.K. Scott encore impeccable.

Et définitivement, la défense sauvait une fois de plus la mise, forçant un « 3 and out ». Les Vikings puntaient et comptaient sur leur défense et leurs 3 temps morts. Mais les Packers enfilaient les deux first downs (course de 13 yards d’Aaron Jones et réception de 7 yards de Davante Adams) qui libéraient Lambeau Field de cette fin de match étouffante.

UN DÉBUT DE SAISON FINALEMENT ENCOURAGEANT

Si on m’avait donné un bilan de 2-0 après ces deux premiers matchs de la saison 2019 contre deux prétendants sérieux aux play-offs NFC, je l’aurai espéré sans trop y croire. De même que la défense devienne un poids lourd capable de sauver GB de fins de matchs difficiles. En d’autres temps, ces deux matchs auraient été perdus avec une défense incapable de sauver les errements offensifs. Si bien que ces victoires ne paraissent pas flashy voire plaisantes au yeux de la plupart des cheeseheads, trop habitués aux exploits offensifs de Favre et Rodgers depuis 30 ans. C’est oublier qu’il a fallu deux top défenses aux Packers pour remporter leurs deux derniers Super Bowls en 1996 et 2010.

Et s’il faut en passer par cette mutation pour retrouver le titre suprême, cela ne me dérange pas le moins du monde. Et cela semble honnêtement mieux adapté à Aaron Rodgers tel qu’il est maintenant. Encore que son début de match montre qu’il en a encore sous la pédale et qu’on ne peut pas encore parler de déclin de ses capacités. Serait-il capable maintenant de refaire le « Run the table » de 2016 ? Peut-être pas. Entre-temps, une fracture de la clavicule avec déplacement est passée par là.

Mais en même temps, s’il veut vraiment être QB jusqu’à 45 ans comme il l’a récemment évoqué avec le sourire, cela passe forcément par une bonne défense et une attaque équilibrée, ce qu’est en train de mettre en place l’entraineur en chef Matt LaFleur. C’est la méthode de Tom Brady (QB) pour durer, avec le succès que l’on sait avec ses New England Patriots. Et c’est marrant comme j’ai pu trouver des similitudes dans les « play action » de Rodgers, qui me faisaient penser à celles du n°12 Patriot, tant elles étaient exagérées et finalement piégeuses pour l’adversaire.

Rodgers est un maître à jouer qui a une intelligence de jeu hors pair. Disons-le tout net, LaFleur ne sera pas un commandant en chef mais bien le gestionnaire d’un QB au talent hors norme, et à l’ego croissant avec les années. Et le n°12 ne cache plus ses émotions, il fait fi des conventions et a encore montré devant les caméras sa frustration d’un choix de l’entraineur. À la réaction de LaFleur, à la fois calme et stupéfait, on sent que la préparation de chaque match passera par un brossage dans le sens du poil du n°12 de GB, tout en le convainquant de ses idées pour le plan de jeu et les actions appelées.

Les Packers sont invaincus en deux matchs avec une attaque qui a été efficace 2 quart-temps sur 8 et un Aaron Rodgers actuellement dans la 2ème moitié des classements des QB de la NFL (24ème en % de passes complétées, 22ème en nombre de yards).

Il a été secondé par une bonne défense. Ce fut moins spectaculaire que contre les Bears mais en fait la défense s’est craqué seulement sur 4 actions qui ont donné 211 yards aux Vikings. Rien à dire sur le TD de 75 yards de Cook. La réception de Beebe (WR) de 61 yards fut un lancer un poil chanceux alors que le TD de 45 yards de Diggs aurait clairement dû être évité par Alexander s’il n’avait pas été trop gourmand.

Je retiendrai la pression constante qui a donné une moyenne de 3,8 yards par action sur les 55 autres jeux. Mais tout ne fut pas parfait, notamment contre la course où les Vikings ont créé plusieurs fois de bonnes brèches. Et on sentait sur l’avant-dernier drive des Vikings que la défense était sur les talons physiquement. Heureusement, Cousins balançait une saucisse pour King (CB). Autre élément, elle est la 2ème défense de la NFL la plus pénalisée, indéniablement des progrès à faire de ce côté là.

Cette défense de GB 2019 n’a donc accordé que 19 points sur ces deux premiers matchs, soit le 2ème meilleur total de la NFL derrière les New England Patriots (3 pts mais en ayant mangé du pâté de dauphin de Miami cette semaine). C’est seulement la 3ème fois de l’histoire de GB dans l’ère du Super Bowl (Super Bowl 54 en fin de saison) que GB a encaissé aussi peu de points sur ces 2 premiers matchs. Les 2 autres fois ? 1996 et 2001. 1996 a donné un bilan de 13 victoires et 3 défaites et accessoirement le Super Bowl ^^, 2001 un bilan de 12-4 avec une défaite en match de division des play-offs contre le « greatest show on turf » des St Louis Rams. Alors play-offs 2019 nous voilà ?

Enfin, comment ne pas souligner les 116 yards presque anonymes d’Aaron Jones (RB) à la moyenne de 5 yards par porté sans aucune course supérieure à 20 yards. Enfin alimenté, le n°33 montre ses qualités sur tout un match et offre une multiplicité offensive que GB n’avait plus connu depuis 2014 avec Eddie Lacy (RB).

LES STATS

Score

Green Bay :

  • Aaron Rodgers (QB) : 22/34 à la passe, 209 yards, 2 TD, 0 INT, 1 fumble perdu
  • Aaron Jones (RB) : 23 courses, 116 yards, 5 yards par porté, 1 TD
  • Davante Adams (WR) : 7 réceptions, 106 yards
  • Blake Martinez (ILB) : 10 plaquages, 3 plaquages assistés
  • Kenny Clark (DT) : 1 plaquage, 1 plaquage assisté, 1 sack, 1 fumble provoqué
  • J.K. Smith (P) : 8 punts, 47.6 yards de moyenne (+ long punt de 59 yards !)
  • Efficacité en 3ème tentative : 33 % (5/15), du mieux.
  • 6 pénalités pour 35 yards concédés
  • 34 mn de possession de balle
  • 2 turnovers

Minnesota :

  • Kirk Cousins (QB) : 14/32 à la passe, 230 yards, 1 TD, 2 INT, 1 fumble perdu
  • Dalvin Cook (RB) : 20 courses, 154 yards, 7.7 yards par porté, 1 TD
  • Adam Thielen (WR) : 5 réceptions, 75 yards
  • Danielle Hunter (DE) : 6 plaquages, 3 plaquages assistés, 1 sack, 2 plaquages pour perte
  • Efficacité en 3ème tentative : 30 % (4/13)
  • 8 pénalités pour 100 yards concédés !
  • 4 turnovers

LE DÉTAIL QUI TUE

  • Depuis la fin du match, l’ensemble des joueurs a loué l’ambiance de Lambeau Field dimanche après-midi, une ambiance qu’on pouvait ressentir devant l’écran. Une ambiance à domicile qui à priori porte ses fruits, notamment quand Rodgers est présent. Sur ses 15 dernières rencontres à domicile, le bilan du QB est de 12 victoires, 2 défaites et 1 nul.

 

 

Publicités

19 Comments

  1. Merci pour l’article !

    Je suis d’accord avec toi sur quasiment tout (surtout sur le fait qu’à 21-0, je nous voyais bien leur enfiler au moins 40 points).
    Le seul point où finalement je ne vais pas encore aussi loin est Rodgers.

    Dans l’article de préparation du match, j’avais parlé des passes régulières dans les chaussettes comme un truc qui n’arrivait pas avant la fracture de la clavicule (et que ça m’inquiétais depuis l’année dernière). Je pense toujours que ça (la fracture) a eu un impact sur lui mais il m’a bien rassuré sur ce match.
    Il a lancé de superbes passes et certaines auraient mérité un meilleur sort et aurait pu être juste énorme avec un meilleur WR ou un défenseur un peu moins bon que ceux des Vikes.
    Trois exemples me viennent en tête :
    – la passe en sideline vers Adams que Rhodes touche juste ce qu’il faut pour qu’elle lui saute des mains
    – la passe en sideline vers MVS mais son défenseur se met bien en dessous de lui pour l’éjecter du terrain
    – la passe en cloche (4e QT je crois) vers MVS au centre du terrain, elle passe au-dessus du défenseur, MVS l’attrape mais il n’arrive pas à sécuriser totalement le catch ce qui fait que le défenseur lui fait tomber le ballon.

    Au final, comme tu le dis, il en a sous la pédale et je pense vraiment qu’on manque d’un vrai WR2 pour épauler/soulager Adams.
    Allison ne reprend pas l’envergure qu’il semblait prendre en début de saison dernière. MVS est plus attendu et marqué plus serré cette année, il doit faire un peu plus pour la séparation. Davis, cette blague…
    Kumerow n’a pas assez de snap pour s’exprimer et c’est dommage. J’attends le retour de Sheperd pour voir s’il confirme et j’aimerais bien qu’on cible plus Kumerow qui répond présent les rares fois où on le sollicite.
    En plus, nos TEs ne sont pas super sollicités donc au final on a une attaque à la passe assez unidimensionnelle avec la connexion Rodgers-Adams.

    Par contre Taylor, je n’en peux plus. Il se fait enfoncer quasiment à chaque fois et on est sous-pression plus de la moitié des snaps à la passe… Au vu du peu de snap joué par Rashan Gary (pour un n°12 de la dernière draft c’est vraiment peu), je regrette toujours un peu que Gute n’ai pas choisi un Guard avec un des deux premiers tours. Savage est en train de me faire ravaler mon avis bien profond comme Alexander l’année dernière.

    Coté défense, ça a bien tenu, les mecs s’emploient et ça fait plaisir à voir.
    Je confirme qu’on doit dire merci à Zimmer d’avoir choisi la passe et à Cousins d’envoyer un parpaing alors qu’on souffrait sur ce drive pour bloquer leurs courses (je pense qu’à la course, ils finissaient par marquer un TD).
    Dommage pour la blessure de Raven Greene qui remplissait bien son rôle.
    J’échange Davis et Taylor tous les jours contre un bon WR2 ou un LB capable d’épauler Martinez comme le faisais Greene.

    Enfin bref, on est à 2-0 donc on ne va pas se plaindre.
    Prochain match toujours à domicile contre les Broncos qui ont failli battre les Bears. Leur attaque a été bien stoppée par les Bears (en même temps avec Flacco). Pour la défense, j’ai l’impression de la voir moins forte que l’année dernière et que c’est plus Trubismuche qui sait pas avancer que la défense des Broncos qui l’a bloqué.

  2. Green Bay Packers France

    17 septembre 2019 at 19:26

    Pour Rodgers, comme tu dis, je souligne que son 1er quart temps est hyper rassurant, et j’avais des doutes à estomper à son sujet. Reste juste à régulariser tout ça. Et c’est vrai que la super couverture des Vikes en fin de match a empêché quelques belles réceptions.
    Outre le talent de l’escouade, Pettine est à n+1 alors que LaFleur vient d’arriver. Alors gardons confiance pour que cette attaque se rode. La connexion avec les TE reste un objectif. Et le bilan comptable est parfait.

    Gary, j’ai vu du mieux. Wait and see.
    Allison, son TD était pas simple à capter mais son physique faiblard le handicape parfois (comme pour son fumble).

    Pour Denver, ils sont déjà dans les cordes et vont jouer comme des chevaux sauvages. ^^ Mais leur attaque semble bien faiblarde face à notre défense. Je me frotte les yeux tellement j’ai du mal à croire que notre défense est top 5.

  3. C’est dommage, The Pack is back, ça claque bien ça, en février peut-être ?
    Perfectible, pour l’attaque en tout cas, car notre défense nous fait gagner un deuxième match, et si tout le monde reste en forme, va nous en faire gagner encore beaucoup cette saison.

    Dommage que la bande à Fangio, ce soit fait dessus sur le dernier drive des Bears, car les Bears à 0-2 ça m’aurait bien plu !
    Les Broncos donc, je veux bien m’en couper une s’ils viennent nous piétiner au Lambeau Field.
    Ceux-là ils me faisaient bien marrer à la fin des années 80 quand ils se faisaient pulvériser et ridiculiser par les Giants de Phil Simms, les Redskins de Doug Williams, et les 49ers de Joe Montana, pour trois fessées au Super Bowl.
    Je ne les aimais pas a l’époque, encore moins après notre Super Bowl perdu contre eux, merci monsieur Holmgren !!!
    L’homme à la tête de cheval, n’a jamais été ma tasse de thé, Manning non plus, Flacco, respect pour sa carrière et son Super Bowl, mais il est à la cave.
    3-0 dimanche prochain.
    Sinon un WR2 serait le bienvenu.

  4. @GBPF : Oui, je suis d’accord sur le fait qu’il faut laisser du temps à LaFleur de mettre en place ce qu’il a en tête. Même si la défense des Vikings est en-dessous de celle des Bears, il y a eu de la progression entre les deux matchs.
    C’est juste qu’après près de 2 ans à s’envoyer un QB remplaçant looser et une attaque anémique et stéréotypée, je veux rebouffer de l’attaque du 1er QT !! 🙂

    Pour Pettine, ce qui m’a marqué cette année c’est le fait qu’il soit en bord du terrain alors que l’année dernière il était en tribune.
    Pour moi c’est mieux, le message est plus rapide à passer, l’ambiance est différente. Du coup, je me demande si c’est un souhait de LaFleur ou si l’année dernière McCarthy ne voulait pas qu’il soit sur le bord du terrain.

    Gary… Le mieux ne m’a pas sauté aux yeux mais bon, laissons-lui un peu de temps.
    Allison, effectivement la passe arrive rapidement et est très puissante (c’est Rodgers en même temps) mais je trouve qu’il est moins tranchant dans ses courses et ses déplacement qu’au début de l’année dernière.
    Après oui, son physique de cure-dents ne l’aide pas c’est sûr.

    Pour Denver, disons que j’ai du mal à me méfier d’une attaque menée par Joe Flacco. Pour moi le mec a hyper-performé l’année du SB des Ravens et a vécu là-dessus en signant derrière un gros contrat mais ça restera (pour moi) un QB moyen/moyen+ comme on en a vu passer des caisses.
    Leur défense a l’air moins forte que l’année dernière mais Von Miller et Bradley Chubb restent des mecs dangereux et à contrôler.

  5. merci pour l’article.

    y a deux phrases qui illustrent bien notre attaque :
    « ce qui laisse un peu circonspect sur la confiance de Rodgers envers ses autres WR ou le manque de séparation de ces derniers »
    je ne sais pas si c’est une question de confiance, quoi que si certainement en partie, mais le manque de séparation des WR, c’est criant et en effet ça rappelle l’attaque de l’an dernier. Cette incapacité à trouver une cible ce n’est pas qu’une question de schémas ou une question de lecture ou de temps de lancé. Quand tes WR sont pas capables de faire un mouvement pour prendre ne serait qu’un demi mètre sur le CB adverse, c’est du suicide de lancer. Surtout qu’on sait que Rodgers n’est pas un lanceur kamikaze.
    Allison et Valdes sont très décevants à ce niveau et comme Guile j’aimerais plus de Kumerow et le retour de Shepherd qui me semblent plus à même de créer des espaces. Perso je regrette terriblement que St Brown ait été envoyé en IR avant le début de saison avec impossibilité de retour en 2019. Il avait montré de belles choses l’an dernier pour se démarquer.
    Avez vous vu le 2nd QT des Chiefs ? les WR sont méga wide open, c’est pas Mahomes qui fait la différence, il se contente de lancer (il le fait parfaitement !!), mais la cible a un boulevard. Peut être que les mouvements pré snaps perturbent les lectures défensives et les assignations. Je pense qu’il faut en ajouter à nos calls.
    En tout cas, il va falloir se décider à picker haut à la prochaine draft pour un vrai WR2. Un petit Henry Ruggs III et sa vitesse supersonic serait létal sur les tracés slant ou dans le slot.
    un mot sur Davis, j’espère de tout mon coeur que le claim de Tremon Smith signe la fin de l’aventure pour Davis qui sautera dès que Campbell sera activé de la PUP list.

    « on aperçut Jenkins placé en LG et littéralement enfoncer Linval Joseph »
    je l’ai dit et je le redis, Taylor est nul, et c’est pas parce qu’il a poussé Jamal Williams en end zone que ça change. Il est nul en run block et nul en pass pro. Les snaps joués par Jenkins, il m’a impressionné ! en face ce n’était pas n’importe quels joueurs. Il a as-su-ré et dégage une impression de force tranquille. Forcément Lafleur et son staff l’ont constaté, c’est pour ça qu’il a joué plusieurs séries. Il serait sage de le lancer dimanche pour se roder tout un match contre des DT « abordables » pour se préparer à contenir Cox le week end suivant.

    Sinon Bulaga est assez impressionnant depuis le début de la saison, il a joué contre des mégas tauliers et il les a éteint. En fin de contrat dans 6 mois, on peut légitiment se demander si il ne serait pas intéressant de prolonger son bail. Surtout que les options de remplacement sont inexistantes.

  6. Davis est parti 🎉🎉🎉🎉
    et contre un 6e tour en plus, Gut a fait fort !

  7. Green Bay Packers France

    19 septembre 2019 at 09:33

    ^^ Pas mal !
    Cela signifie sûrement que Darrius Shepherd est sur la voie du retour, voire que le récent recruté Tremon Smith pourrait apporter des garanties en KR/PR.

    Par contre, Ian Rapoport n’a pour moi plus aucune crédibilité quand il dit que Trevor Davis est « one of the League’s top punt & kick returners ». Il a tweeté ça en s’enfilant une bouteille de bourbon ou quoi ?

  8. Green Bay Packers France

    19 septembre 2019 at 10:04

    Oui Bulaga est reparti sur des bases de top 3 RT en s’étant coltiné Khalil Mack et Daniell Hunter, principalement.
    Bien pour lui qui est en « contract year », pour GB, ça va rajouter des regrets, car, au vu du salary cap, je vois difficilement Gutekunst lui proposer un salaire > 10-12 M $ / an, voire lui proposer quelque chose tout court.
    Car Turner a été recruté aussi pour ça, et il pourra glisser en RT. Avec Jenkins pouvant se placer en RG ou LG… ce qui offrirait une année de sursis à Taylor, dans l’état actuel de l’effectif.
    Bon, il y a encore une FA et une draft à venir, et les genoux du Béluga vont peut-être pas tenir la distance, au moins jusqu’à la 2ème mi-temps du SB quoi ^^.

  9. Turner pour l’instant ne m’a pas ébloui, j’espère qu’il va monter en régime au cours de la saison. Il s’est fait déjà pas mal bouger dans les deux 1er matchs, et pour glisser en tackle c’est pas bon signe.

    Je ne vois pas comment on pourrait garder Taylor l’an prochain, en plus le couper dégagerait un peu de cap. Ou alors un nouveau trade, on pourrait peut être en tirer un 5e tour ^^.
    Je vois bien Madison avoir le niveau pour prendre le relais, il lui faut du temps après son année « off » mais il a quelque chose.

    Pour Bulaga, une prolongation de 2 ans pour 16M dont 8 garantis, pourraient être un bon deal pour tout le monde. Sinon SB54, les Patriots mène 27-22, il reste 14 secondes à l’horloge, 3&10 sur les 40y. Snap, Bulaga fait un block désespéré sur Winovich qui filait au sack, missile de Rodgers pour Adams, TD, Victoire. Bulaga reste au sol, rupture des croisés, retraite. Merci Bryan ! 😀

  10. Green Bay Packers France

    19 septembre 2019 at 12:09

    Je viens de regarder le contrat de Taylor. Il se prend 6 M en 2020 le bougre ! 😮
    Son cut ferait économiser 4,5 M sur le cap avec 1,5 M de dead money. =>out !
    Le projet actuel pour 2020 de l’OL semblerait bien être Bakhtiari-Jenkins-Linsley-Madison-Turner.

  11. Je pense aussi.
    Mais avec la probable draft d’un tackle ne serait ce que pour faire office de doublure (le niveau de Light étant assez inconnu) ou bien si Turner s’avérait décevant. Je vois bien un pick du 2nd ou 3e tour, Eichenberg le tackle de Notre Dame pourrait être un pick dans ces eaux là et serait un ajout au potentiel intéressant.
    Il faut vraiment protéger Rodgers à tout prix, on voit avec NE que c’est la base du succès et de la longévité de Brady. Sans parler du bénéfice que ça peut apporter au jeu de course. Et dans le 2 cas, c’est pas Taylor qui peut apporter ça.
    Alors Lane, merci et au revoir !
    et oui 4,5M de cap gagné c’est un gros plus. C’est la moitié de ce qu’il faudra payer à Martinez pour le prolonger je pense.

  12. Un 6e tour pour Davis le roi de la glissade c’est pas mal du tout 🙂
    Je suis plutôt content, ça veut dire que Lazard va rester dans le groupe même après le retour de blessure de Sheperd. Il m’avait bien plu en pré-saison.
    En fait, Davis a tout donné au Canada contre les Raiders pour qu’on puisse leur filer.

    Si on pouvait fourguer Taylor pour la même chose !
    Pour moi, il ne doit déjà pas finir la saison alors le garder l’année prochaine, même pas en rêve.

    Je rejoins TCO sur le fait que Turner ne fait pas rêver sur le début de saison alors que Bulaga est revenu à un niveau incroyable. On a deux Tackles qui sont à un super niveau, un garde moyennasse et l’autre complètement nul.
    Lançons Jenkins complètement, ça ne peut pas être pire que Taylor.

  13. Bye bye Davis très bon mouv Gute !!!
    Sinon je suis suis tout à fait d’accord avec vous tous je ne peux plus me voir Taylor en peinture place à Jenkins plein de potentiel.
    Pour Turner je lui laisse le bénéfice du doute car je me suis tapé quelques matchs des Broncos des qu’il avait signé et il était vraiment solide en pass pro. Je suis laisse le temps de l’adaptation. Mais je le vois vraiment meilleur en tackle droit que Guard. Je pense qu’il est destiné à prendre la place de Bulaga l’année prochaine.
    Par contre pour la signature de Tremon Smith je pense clairement qu’on y gagne en PR/KR mais pour ce qui est de sa défense je n’ai pas d’avis du tout je ne sais pas ce qu’il vaut. Si vous pouvez m’éclairer un peu je suis preneur.

  14. pour ma part je ne sais pas trop. je ne sais même pas si il a été aligné autrement qu’en KR/PR
    Mais on avait déjà 7 CB, donc je pense vraiment qu’il a été signé pour retourner les ballons et pour jouer les « gunner »
    Ce qui est sur c’est qu’on manque d’un safety pouvant jouer dans la boite.
    Peut être qu’on pourrait regarder vers Eric Berry. A cette époque de l’année, il pourrait accepter un « petit » contrat (5M?) et c’est un super joueur qui peut surement encore apporter, et c’est un leader. La perspective de pouvoir jouer pour une bague pourrait l’intéresser.

  15. Comment peut-on être aussi bon et aussi frustrant à la fois ?

    Passons, 2-0 on signait tous des deux mains avant la saison. Et une D classée N°2 en points encaissés (N°1 ex aequo en turnovers, N°1 en pressions sur le QB adverse) ? Pareil, surtout que le N°1 NE a des stats improbables à cause du match d’exhibition contre MIA. On espérait un top 15 et on rêvait d’un top 10, on se retrouve avec un top 5 d’entrée !

    Je ne vais pas m’étendre sur les joueurs, GBPF et ses fidèles lecteurs ont déjà tout dit ^^ . Dire qu’en plus Pettine & co en ont encore clairement sous le pied et sont capables de jouer 4QT à haut niveau, il y a de quoi se sentir vraiment zen de ce côté: aucun TD autorisé à la passe en RZ !

    Gute a vraiment bien retapé ce roster et Lowry justifie déjà son nouveau contrat (actions notables contre MIN):
    https://twitter.com/jackwepfer/status/1174147137527046147?s=20

    En O, il y a de quoi grincer des dents en revoyant le fantôme de McCarthy planer pendant 3 QTs mais on savait que ce serait compliqué avec le manque d’investissement et la mise en place d’un nouveau système avec MLF. Heureusement, Pettine est là pour lui sauver les miches le temps que la sauce prenne et on a entrevu ce potentiel pendant un QT. Il y a encore pas mal de défauts à gommer et certaines décisions à prendre (Graham, tu es juste après Taylor sur la liste si tu te bouges pas les miches, go Tonyan !) pour finir de faire le ménage mais on va clairement dans la bonne direction.

    Si le 12 pouvait prendre sur lui de juste faire avancer l’équipe plus régulièrement quitte à jouer petit, ça aiderait sans doute mais on se farcira pas des D du niveau CHI/MIN à chaque match. Quoi qu’il en soit, ça marque assez pour gagner et au moins une moitié de l’équipe est fun à voir alors ne faisons pas la fine bouche.

    @TCO/Laogurdr:
    Tremon Smith a principalement joué sur ST en 2018 mais il a eu quelques snaps comme DB. Pas assez pour se faire une idée malgré quelques stats (7 targets, 4 passes complétées, 1 passe déviée, 1 fumble recouvert). Ses HL confirment quand même qu’il est d’une autre trempe que Davis et il est pas classé top 5 dans les catégories de retour NFL pour rien. Pour moi y’a même pas photo, c’est un net upgrade du roster.

    Par contre, ça va devenir compliqué de suivre tous ces Smith :p .

    Allez, direction Denver avec deux de nos bêtes noires en moins sur le terrain (Davis donc et Taylor OUT pour blessure avec Graham incertain en bonus). On voulait Jenkins, on va être servi ! Espérons aussi que le départ de Davis donnera plus de snaps à Kumerow & co…

  16. y a un bon Dieu c’est sur : Taylor envoyé en IR !! 🎉🎉
    quelle belle semaine mes amis, débarrassé coup sur coup de Davis et de Taylor

  17. Green Bay Packers France

    21 septembre 2019 at 19:31

    C’est comme si cette année, y avait un alignement des étoiles. 😀
    Plaisanterie mise à part, Jenkins prenait sa place tôt ou tard, donc Taylor était toujours utile dans la rotation. Si Jenkins sort, pas sûr que Patrick ou Madison fasse l’affaire.
    Mais hâte de voir Bakhtiari et Jenkins ensemble contre une grosse DL !

  18. pour moi Patrick sur ce qu’on a vu l’an dernier est meilleur que Taylor.
    Madison pris au 1er choix du 5e tour devrait quand même avoir le potentiel de largement surpassé Taylor, sinon ça serait un gros fail pour Gutekunst. Je pense que ce sont de bons backup

  19. Salut Julien, je suis d’accord, il est de bon ton de de se défouler sur Taylor, mais si Jenkins fait l’affaire, je demande à voir avant de m’emballer, et qu’il se blesse, on sera content de l’avoir sous le coude.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.