Les cibles du marché des transferts : lignes secondaires

usa_today_9833506.0

Malcolm Butler (CB), cible n°1 des Packers ?

Les Green Bay Packers ont deux besoins bien identifiés en défense : pass-rusher et cornerback. Après avoir étudié le premier cas dans les cibles du marché des transferts pour le front-7, place désormais aux lignes secondaires où GB serait bien inspiré de prospecter pour le poste de cornerback..

CORNERBACKS

Contrairement au poste de pass-rusher, la cuvée de CB disponibles à la prochaine « free agency » vaut son pesant de cacahuètes. Il y a matière à dégoter un nouvel élément qui permette d’améliorer le corps de cornerbacks Packers. Vous allez me dire : facile, vu le niveau 2017 des CB de Green Bay. Mais là encore, le tout ne sera pas de recruter pour recruter mais bien d’apporter une pièce essentielle à la défense 2018 de GB.

D’abord, il faut distinguer plusieurs catégories de CB disponibles sur le marché des transferts.

Tout d’abord, les CB « stars ». Ils sont quelques-uns à être agents libres. Ils ont prouvé par le passé qu’ils faisaient partie de l’élite à ce poste et ne loueront donc leurs services qu’au prix fort. Compte tenu des qualités de l’effectif des Packers et de la faiblesse de la cuvée d’agents libres pass-rushers, la logique voudrait que si GB devait casser sa tirelire à l’intersaison, ce serait bien à ce poste de CB. Alors, l’étude des CB stars n’est pas vaine.

Cette catégorie a été bouleversée ces derniers jours par la résiliation surprenante du joueur emblématique des Seattle Seahawks Richard Sherman, joueur qui s’est rajouté à l’offre pléthorique de CB sur le marché. Difficile à comprendre du point de vue des fans mais Sherman aurait touché 11 M $ en 2018 (et en aurait compté 13 ou 14 dans le « cap » des Seahawks) et il sort d’une saison où il s’est rompu le tendon d’achille. Les Seahawks ont bien tenté de trouver un partenaire de « trade » (échange) mais la nouvelle était tellement éventée que les franchises ont attendu patiemment la résiliation du joueur. Cette nouvelle de dernière minute bouscule le marché des transferts. Les salaires vont forcément être dépendant du nouveau salaire de Sherman qui était devenu de fait le CB n°1 sur le marché. Sherman à GB ? C’était alléchant mais ça semblait hautement improbable de par le caractère du joueur, un prix qui risquait d’être prohibitif et le drapeau rouge que représente sa récente grave blessure.

Finalement, Sherman n’a pas fait durer le suspense longtemps et a signé rapidement chez les San Francisco 49ers pour 3 ans et 13 M $ / an. Les Niners avaient du « cap » à dépenser pour ce contrat cher mais pas si élevé compte tenu de la stature du joueur, même si la récupération de sa blessure reste un gros point d’interrogation. C’est à se demander si Sherman n’a pas pris la meilleure offre possible pour pouvoir jouer en NFC West et défier son ancienne équipe 2 fois par an. Le contrat de Sherman donne le ton du marché des transferts des CB et les autres CB stars ne vont pas pouvoir demander beaucoup plus que ce qu’a eu Sherman, une bonne nouvelle pour les Packers qui doit absolument se renforcer sur ce poste, encore plus depuis la résiliation de Damarious Randall.

Le CB sur le marché qui fut le mieux payé en 2017 est Trumaine Johnson (28 ans – Los Angeles Rams) avec 16,7 M $ la saison ! Et clairement, avec 2 interceptions et 1 fumble forcé, il n’a pas valu son prix. Blessé à la jambe en semaine 2, Trumaine Johnson n’a dès lors pas réédité ses performances « Elite » de 2015 et 2016. C’est même peut-être la pire saison de sa carrière car c’est en 2017 qu’il a personnellement encaissé le plus de yards. Alors, pour ce prototype du CB moderne grand et athlétique, est-ce le début du déclin ou un simple accident de parcours ? Compte tenu de ses performances passées, son aura est encore grande et il demandera encore à être payé comme tel. Peut-être pas autant que les quasi 17 M de $ qu’il a engrangé en 2017, mais il ne serait pas étonnant qu’une équipe se positionne sur lui pour un salaire annuel entre 12 et 15 M $ / an. À ce prix, le pari est très risqué pour les Packers de miser tout sur Johnson.

GettyImages-460339184.0-1000x600

Trumaine Johnson en vaut-il la peine ?

L’autre CB star à se présenter libre est (roulement de tambours) Malcolm Butler (28 ans – New England Patriots). J’en plaisante car je sais qu’il est la cible privilégiée de nombreux lecteurs de GBPF. Néanmoins, il n’ont pas tort. Butler est ce que recherchent les Packers : un CB « sangsue », c’est-à-dire qui colle à son adversaire et qui ne le laisse pas respirer, en d’autres termes, un spécialiste du « man coverage ». Il est un des meilleurs CB depuis 2015 pour le nombre de jeux où il pose la main sur le ballon (interceptions ou passes déviées).

C’est ce qui manque avant tout aux Packers : un CB qui colle à son adversaire et qui remplace Davon House pour être le pendant de Kevin King dont l’avenir semble prometteur s’il est épargné par les blessures. Le seul bémol est que l’agressivité qui permet à Butler d’être si près de son adversaire le laisse parfois concéder de gros jeux quand il est feinté. Néanmoins, on peut compter sur le corps de safeties plutôt performant de GB pour pallier à ce genre de situation. Mais le souci, c’est que Butler n’a jamais eu un énorme salaire et maintenant, il voudra l’avoir. Lui aussi devrait se situer dans les fourchettes de prix de Trumaine Johnson, à savoir 12 à 15 M $ / an. Alors, là encore c’est un risque compte tenu du coût mais qui me semble plus garanti que dans le cas de Johnson. Mais est-ce que le staff osera ce risque ?

super-bowl-great-defensive-plays-football-3f93074274aa0650jpg-de7b7bedf758ad0b

Malcolm Butler avait littéralement donné le Super Bowl 2014 aux Patriots par une interception à la dernière seconde

Dans ce marché en pleine évolution, Kyle Fuller, le CB 1 des Chicago Bears était aussi libre mais il a été bloqué (« taggé ») par les Bears. Il sort de sa meilleure année en 2017, peut être le signe d’une éclosion après un début de carrière décevant pour cet ancien 1er tour de draft.

Et le marché a encore évolué ces dernières heures avec la résiliation de Dominique Rodgers-Cromartie par les New York Giants. S’il fut un des meilleurs CB il y a quelques années, sa saison 2017 fut décevante avec en plus un conflit interne avec l’équipe. Peut-il rebondir ? À 32 ans, il ne pourra sûrement pas exiger un haut salaire de CB star qu’il était.

Derrière ces CB stars, il existe des noms moins ronflants mais qui peuvent être beaucoup plus productifs, et c’est, je pense, plutôt vers ce profil que les Packers vont lorgner.

Le premier d’entre eux est classé par certains observateurs comme le meilleur CB agent libre : EJ Gaines (Buffalo Bills). Sélectionné au 6ème tour de la draft 2014, il fit partie de l’échange de Sammy Watkins (WR) entre les Los Angeles Rams et les Buffalo Bills au début de la saison passée. Les Bills s’en sont frottés les mains car il a formé avec le rookie Tredavious White, une des meilleures paires de CB de la NFL. À 26 ans, son contrat rookie est expiré et il va décrocher la timbale, oh pas autant que les CB stars cités auparavant mais il se pourrait bien que son prix oscille entre 8 et 10 M $ / an. Buffalo a déjà Tredavious White et on a vu auparavant qu’elle n’a pas hésité à laisser partir chez les New England Patriots un joueur du calibre de Stephon Gilmore (CB). Si on en juge par ses performances 2017 et son profil à la Malcolm Butler, cela vaudrait le coup (et le coût). Mais le plus gros problème de Gaines est sa durabilité. Il n’a jamais joué 16 matchs dans une saison. Ainsi, il n’a fait que 11 matchs la saison passée et l’année 2015 fut blanche pour lui avec une blessure à un os du pied. Le joueur n’est donc pas sans risques.

usa_today_10304589.0

EJ Gaines volera t-il de ses propres ailes sous un maillot or et vert ?

Rashaan Melvin (28 ans) est un autre CB méconnu du grand public et a effectué une saison 2017 tonitruante avant de se blesser en semaine 12. Ce joueur besogneux, non drafté, a été baladé durant ses 5 années de carrière d’équipe en équipe avant de se poser à Indianapolis en 2016 avec une première saison honnête. Mais quel crédit accorder à ce joueur pour un 3/4 de saison excellent en 5 années de carrière au sein d’une des plus mauvaises défenses à la passe de la NFL ? Avec le prometteur Malik Hooker en FS, les Colts chercheront sûrement à garder et mettre le prix sur Melvin, de 7 à 9 M $ l’année.

Dans le même profil que Rashan Melvin, un autre CB qui sort d’une saison Elite en 2017 mais dont la carrière a été irrégulière : Patrick Robinson (Philadelphia Eagles). Depuis qu’il fut choisi au 1er tour de draft 2010 (32ème choix) par les New Orleans Saints, Robinson a connu des hauts (2011-2015-2017) et des bas (2012-2016). Alors là encore, sur quelle base se fier sachant qu’il bénéficiait d’un front-7 terrifiant à Philadelphie ? Et puis, là où il a été le plus performant, c’est au poste de slot CB et ce n’est pas vraiment le besoin de GB qui cherche avant tout un CB extérieur. Son âge (31 ans en 2018) le rend accessible niveau tarif (6 à 8 M $ / an). De plus, si le besoin d’un slot CB n’était pas primordial, ça l’est devenu avec l’expédition de Randall chez les Browns.

On parle également d’un certain Aaron Colvin ( Jacksonville Jaguars). C’est vrai que faire partie de la meilleure défense à la passe NFL en 2017 donne du crédit. Mais il était aussi accompagné d’AJ Bouye et de Jalen Ramsey qui étincelaient dans les lignes secondaires de Jacksonville. Colvin affiche tout de même des très bons chiffres sur le nombre de yards encaissés par mise en jeu. Comme Robinson, il excelle avant tout au poste de slot CB, la bonne pioche pour remplacer Randall poste pour poste ?

image

Aaron Colvin, un des meilleurs « slot CB » sur le marché.

Dans le registre des slot CB qui peuvent être des bonnes affaires, citons Ross Cockrell (New York Giants) et Nickell (prénom prédestiné !) Robey-Coleman (Los Angeles Rams), jeunes joueurs (27 et 26 ans) noyés dans un effectif pléthorique mais qui ont été prometteurs et solides, tout en manquant de constance. À voir.

Bashaun Breeland est par contre un vrai CB extérieur. À 26 ans, il est jeune et ne bénéficie pas d’une top réputation car acteur dans une action d’éclat d’Antonio Brown au début de la saison 2016. Pourtant, c’est un des CB qui excelle dans le suivi de son receveur et s’est souvent coltiné les meilleurs receveurs adverses qui évitaient le côté de Josh Norman, le CB star des Redskins, et qui a été évalué comme plus efficace que son renommé coéquipier sur la couverture de receveur. Sa force, c’est d’empêcher la réception du WR. Par contre, il est peu à l’aise dans les plaquages pour rattraper d’éventuelles erreurs. Alors, Breeland est-il un diamant caché ? Celui-ci devrait être abordable sur le marché, aux alentours de 6 à 8 M $ / an.

Washington+Redskins+v+New+York+Jets+gVWHfyhHlwOl

Bashaun Breeland, la bonne pioche en CB extérieur ?

À l’instar de Kyle Fuller, des cornerbacks prometteurs mais décevants ont réalisé une saison 2017 qui mérite qu’on s’y attarde. Je pense à Prince Amukamara (Chicago Bears) et Morris Claiborne (New York Jets). Ces deux joueurs de 28 ans et anciens 1ers tours de draft avaient signé un contrat d’un an pour prouver leur valeur, preuve de la déception sur leur carrière. Ils ont montré leurs compétences et aussi montré leur fragilité physique. S’ils peuvent être de bonnes affaires (à 4-5 M $ l’année), ils sont aussi des paris risqués, compte tenu de leur passé de blessures.

Si GB ne prend pas de CB star ou un bon CB de second rang, se tournera t-il vers l’expérience ? Si les Packers ne trouvent pas leur CB avant, un choix d’un vétéran comme roue de secours peu chère pourrait pallier la non reconduction éventuelle du contrat de Davon House.

Si tel était le cas, la première solution qui vient à l’esprit serait de faire revenir un ancien de la maison : Tramon Williams. À 34 ans, ce dernier vient de renaître tel le phénix aux Arizona Cardinals où il s’est affirmé être le parfait pendant du CB star Patrick Peterson. Pourtant, il sortait de deux saisons moribondes chez les Cleveland Browns, franchise pour laquelle il avait quitté Green Bay (les dirigeants ne l’avaient pas vraiment retenu) et signé un lucratif contrat de 21 M $ sur 3 ans ! Mais bon, en même temps, qui n’est pas moribond quand il joue pour les Browns ces dernières années ? Résilié au bout de 2 ans, il a donc rebondi chez les Cardinals pour un contrat plus modeste de 2 M $ la saison. Feu de paille ou vraie renaissance ? Ce qui est sûr, c’est que son coût ne sera pas prohibitif alors s’il est disponible à moins de 2 M $ avec peu de garanties, les Packers auraient tort de se priver de tester le vétéran en lieu et place de Davon House, et de le résilier au besoin.

TramonFutureMAIN

Un retour chez les Packers pour Tramon Williams ?

Dans les autres vétérans, on trouve Brent Grimes (34 ans -Tampa Bay Buccaneers), Adam Pacman Jones (Cincinnati Bengals), Darelle Revis (Kansas City Chiefs) ou encore Deangelo Hall (Washington Redskins). Tous ces joueurs ont montré leur déclin depuis plusieurs saisons et ne sont pas des solutions viables pour 2018.

Il existe deux autre vétérans qui pourraient apporter les mêmes espoirs que Tramon Williams. D’un côté, on a Terrence Newman (Minnesota Vikings) et Jonathan Joseph (Houston Texans). Joseph, 34 ans, est une valeur sûre dont le déclin ne s’est pas encore amorcé. Terrence Newman est, comme Joseph, capable de montrer qu’il en a encore sous le capot, mais il aura 40 ans en 2018. La probabilité de déclin semble plus probable pour Newman que pour Joseph.

Pendant ce temps-là, Casey Hayward (Los Angeles Chargers) vient de signer le contrat de sa carrière, une extension de 3 ans à 12 M $ l’année. C’est mérité pour le Pro Bowler qu’il est… et un crève-coeur pour les fans de GB qui l’avaient vu évoluer lors des 4 premières année de sa carrière avant que les Packers ne le retiennent pas en 2015, année où GB misait ses 2 premiers tours de draft sur 2 CB qu’on annonçait prometteurs, Damarious Randall et Quinton Rollins…

Mon avis : les Packers vont forcément bouger sur ce poste à la free agency, ils en ont besoin et l’offre est pléthorique. Je les vois bien prendre 2 CB, un dont le niveau est affirmé, et un CB vétéran en guise d’assurance. Pour le CB affirmé, vont-ils casser la baraque pour un Trumaine Johnson ou un Malcolm Butler ? Ou vont-ils miser sur un CB prometteur mais qui a évolué plus loin des projecteurs ?

 

FREE SAFETY

À ce poste, les Packers disposent d’un Ha-Ha Clinton-dix qui, quand il est motivé, est un des meilleurs à son poste, en témoigne sa sélection au Pro Bowl 2016. Derrière lui, Jermaine Whitehead est en développement et connaît la maison Packers depuis le début de la saison 2016.

Mon avis : pas de « free agency » à ce poste, éventuellement adressé à la draft

STRONG SAFETY

Le marché à ce poste est assez simple pour les Packers puisqu’ils ont en leur sein, encore pour quelques heures, un des meilleurs (si ce n’est le meilleur) agents libres à ce poste : Morgan Burnett.

Oui mais voilà, les tarifs ont augmenté et la valeur d’un tel joueur se situe autour de 9 à 10 M de $. Les Packers feront-ils l’effort de retenir Burnett ? Burnett fera t-il un effort pour rester à GB ? Les Packers ont-ils déjà Josh Jones en tête pour le poste de titulaire ?

Cette dernière solution semble la plus probable. Retenir Burnett va être coûteux pour le « salary cap » de GB, surtout si les Packers misent de l’argent sur le poste de cornerback. Josh Jones, 2ème tour de draft 2017, semble tout indiqué pour former une des paires de safeties les plus jeunes de la NFL avec Clinton-Dix. Derrière Jones, les Packers ont aussi Kentrell Brice qui a montré de belles choses les deux dernières saisons. Sportivement, il serait peut-être utile de faire revenir Burnett mais dans le contexte du salary cap, ses remplaçants désignés ne seront peut-être pas aussi aguerris mais beaucoup moins coûteux. Cette solution serait d’ailleurs logique dans l’optique de donner un contrat long à Clinton-Dix pour 2019. À moins que Mike Pettine, le nouveau coordinateur défensif, ne veuille retenir Burnett, lui qui aime bien s’appuyer les safeties dans son système de jeu.

Alors pas besoin de prospecter le marché des SS libres où Lamarcus Joyner vient d’être « franchisé » (tag) par les Los Angeles Rams et où Eric Reid (San Francisco 49ers) devrait recevoir un gros contrat des Niners (qui ont beaucoup de « cap ») pour former avec Richard Sherman une secondary tout d’un coup revigorée (sur le papier).

Mon avis : les Packers devraient laisser filer Morgan Burnett dont le gros contrat garantira un bon choix compensatoire 2019 et installer Josh Jones comme le nouveau SS titulaire ; poste éventuellement adressé à la draft

171006-burnett-feature-950

Burnett or not Burnett ? That is the question pour le poste de Strong Safety des Packers

 

17 Comments

  1. Davidbrillac

    Super article comme d’habitude, Malcom Butler serait vraiment une grosse acquisition, la perte de Burnett peut être compensée par le percutant Josh Jones, mais prendre deux ou trois cornerbacks à 5 millions pourrait aussi être une bonne idée, voir un vieux de la vieille style Tramon, qui connait parfaitement la maison, mieux vaut Williams que House !

    Casey Hayward, Micah Hyde, et Julius Peppers sont vraiment trois énormes tâches dans le manageriat de ce bon vieux Ted, avec ces trois-là sous nos couleurs, on en serait pas là !

    On attend les nouvelles recrues pour en débattre, Thompson éjecté, le marché 2018 sera mieux que l’année passée, où l’arnaqueur Bennett, et ce bon Jean-François n’auront même pas passé l’automne !

  2. Caragum International

    La gestion paternaliste des Packers me gonfle royalement. J’espère que le « nous allons être plus agressifs lors de la FA » n’était pas que du vent… Sinon Butler je prends d’entrée par contre je ne suis pas de ton avis sur Burnett..

  3. Guile

    Super article, vraiment très complet !
    C’est le moment de sortir les oursins des poches et de raquer. Cette année, la FA sur les CB est assez énorme entre les free-agent et les mecs coupés donc faut frapper fort pour rattraper les pertes volontaires et désastreuses de Hyde et Hayward.
    J’ai du mal à inclure Peppers dans le désastre managérial car il voulait rentrer chez lui en Caroline et on a accédé à sa demande même si ça faisait mal sur le plan sportif, le plan humain peut aussi rentrer en ligne de compte.

    Il faut signer au minimum deux bons voire très bon joueurs. Si on peut signer un top player comme Butler, faut pas se gêner mais j’ai l’impression que ça sera dur (niveau financier) de signer Butler avec au moins un autre CB et de prolonger Burnett (oui, je suis de l’avis de refaire un contrat à Burnett).

    On pourrait aussi essayer d’échanger une partie de nos tours de draft pour faire un trade-up et essayer d’avoir deux choix au 1er tour pour tenter le combo pass-rusher/CB et ainsi ne prendre qu’un TOP CB en FA.

    Ce qui est un peu inquiétant, c’est qu’on entend pas parler des Packers (ou très peu) dans les rumeurs de la FA (un peu pour sherman et wilkerson) donc soit les mecs sont les rois du sous-marin et je poserais le genou à terre avec respect si on signe des top joueurs soit Ted a bien formé tout le monde à ne rien branler en FA et on est mal barré. 🙂

  4. Guile

    Je viens de lire que ça négociait avec Jimmy Graham (TE).
    S’ils font Graham (qui nous épargnerait le choix d’un TE au 2nd tour à la draft cette année sauf à réussir à choper un top prospect style Gesicki) et Butler, je pose les deux genoux à terre et je crie « Alléluia » 😀

  5. greenbaypackersfrance

    Comme prévu, The Chosen one va être déçu. 🙂 Il fallait casser la baraque pour Norwell (G) : 5 ans à 13,5 M $ l’année ! (30 M garantis) chez les Jacksonville Jaguars

  6. Islander

    Et un Trade up au premier tour pour chopper un Ward serait trop couteux je pense, donc je pense que niveau CB on a pas le choix, faut en trouver un en FA.
    Faut pas oublier que Rodgers va devoir etre prolonger et ca ca va faire mal aux finances. Donc si on peut éviter d’avoir un contrat toxique sur un CB pourri et sur plusieurs années.(facon Joachim Noah aux Knicks) ca serait cool.
    Non sur ce coup la, va falloir être inspiré.

    Soit on l’est et on gagne un superbowl parce qu’on a le meilleur QB de la ligue et une Déf potable.

    Soit on se vautre, on plombe nos finances avec un nouvel accident de recrutement et on envoie Rodgers en retraite avec une seule bague.
    J’avoue j’exagère un peu, mais vous comprenez l’idée.
    Allez le staff, faites nous rêver !

  7. Davidbrillac

    Salut, bienvenue parmi les fans français des Packers de Green Bay !

  8. Guile

    Arf, le départ de Nelson…
    Je ne l’avais pas spécialement vu venir et ça me déçoit. J’ai l’impression qu’il paie sa transparence pendant le fiasco Hundley (et peut-être aussi le fait qu’il avait dis l’année dernière ne se voir faire qu’encore 2 ou 3 ans).
    Je suis sûr qu’il en a encore sous le capot et qu’on va, comme d’hab, finir par se les bouffer de dépit.
    Allez Jordy, refuse toutes les propositions en FA et reviens-nous pour recevoir, pendant encore 1 an ou 2, les offrandes d’Aaron. Les connexions les yeux fermés entre ces deux-là vont me manquer.

    Le dépit me coupe l’envie de parler de l’arrivée de Graham qui est aussi annoncée…

  9. Roundeux

    Bienvenue Caragum,

    Tu arrives juste à temps pour l’enterrement de Jordy ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin -_-‘ !
    Du coup pour bouger on bouge mais techniquement, remplacer Jordy par un Graham plus cher, j’ai quand même quelques doutes…

  10. Roundeux

    Tu pourras juste gueuler « allé » parce que ton luia (pas Laurent) est parti chez les Ttitans…
    Tous les gros CBs sont partis ou presque donc il nous reste plus beaucoup de choix…

  11. The_Chosen_One

    pensez vous qu’on a vraiment un mince espoir de revoir Jordy revenir au cours de la FA ? imaginez qu’il signe chez la Patriots….

  12. The_Chosen_One

    Je vais devoir faire mon deuil de Butler, et j’ai peur qu’on assiste à la signature loin de Green Bay de tous les CB un a un…
    je ne vois pas comment on pourrait avoir Ward à la draft.. Chicago s’est suffisement renforcé en attaque aujourd’hui pour focaliser sur Ward à la draft. Quant à James, annoncé comme un Safety, si c’est pour le placer CB et en faire un nouveau Randall, ça va, on a donné. Bête comme on est, on va être foutu de prendre Jackson qui s’est ridiculisé au Combine….
    j’ai l’impression qu’après avoir eu un GM inerte, on a un GM qui fait tout en dépit du bon sens. Et on a laissé filer Wolf aux Browns pour ça….
    et pendant ce temps, Rodgers vieilli….

  13. Roundeux

    Merci pour l’article très complet que Guten Blague ne lira sans doute pas, malheureusement, mais hey lui il est payé pour gérer une équipe, qu’est-ce qu’on y connaît nous ? Hahaha…

  14. Guile

    Même pas fichu de filer 12M/an à Butler… Tout ça pour filer 13M à Graham et virer Jordy…
    La nuit n’a pas arrangé mon dépit. 🙂
    Heureusement, on signe Wilkerson pour un an, ça peut être une bonne pioche.
    Mais bon, je ne comprends pas trop, on a une secondary limite pourrie, on vire Randall pour ne rien prendre derrière ?
    Ou alors, les tours 1 et 2 à la draft vont servir pour du CB et ils vont tenter de faire une Randall/Rollins à l’envers c’est-à-dire prendre de vrais CBs 🙂
    Mais bon, avoir une FA avec autant de bons CBs disponibles et n’en prendre aucun, ça peut friser la grosse erreur professionnelle… Il reste du temps et puis ça faisait longtemps qu’on avait pas pris 2 free-agent dans la même journée et dans les premières heures de la FA donc bon attendons…

  15. The_Chosen_One

    il reste vraiment plus que Gaines comme bon CB capable d’apporter un plus au secondary des Packers. Espérons que Brian l’ait remarqué….

  16. Roundeux

    NE, SEA ou NFCN ce serait un vrai crève-coeur, plutôt les Raiders !

  17. Roundeux

    Bingo, ça signe ça signe (de croix pour nous), on est comme les vaches du Wisconsin qui regardent passer le train !
    Et pour répondre à ta question plus haut (j’ai envoyer la réponse trop tôt lol) non je ne pense pas qu’on reverra Jordy chez nous vu le message livré par la franchise pour son départ et franchement, lui proposer (d’après les rumeurs) le minimum vétéran pour rester c’était limite insultant -_-‘ !
    Rodgers aurait été mis devant le fait accompli, il n’était pas dans la confidence… Brutal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.