Classements 2017 : Semaine 6

skysports-aaron-rodgers-green-bay-packers-minnesota-vikings-anthony-barr_4129400

Le point hebdomadaire habituel sur les classements car je suis sûr que, perturbé par le cataclysme de la blessure d’Aaron Rodgers, vous n’êtes plus très au fait du classement des Packers en NFL.

CLASSEMENT DIVISION NFC NORTH

North

Première nouvelle, les Packers sont toujours virtuellement en play-offs. Mais ce n’est plus grâce à leur leadership de la division NFC North. Ils pouvaient mettre les Vikings à deux victoires d’avance dimanche dernier, mais la victoire des Vikings les a au contraire remis à égalité avec les Packers, nantis ainsi tous les deux d’un bilan de 4 victoires pour 2 défaites. Mais compte tenu du résultat de dimanche, les Vikings sont devant les Packers au classement.

La défaite des Detroit Lions chez les Saints de la Nouvelle-Orleans les remet avec un bilan équilibré de 3 victoires et 3 défaites. Une victoire des Packers à l’U.S. Bank de Minneapolis aurait été vraiment très profitable dans la quête de la division. C’est dommage car la victoire était à portée, même avec Brett Hundley  (QB) aux commandes.

Les Chicago Bears se sont offerts un nouveau scalp dans l’AFC North avec une victoire en prolongations chez les Ravens de Baltimore. Avec un bilan de 2-4 et la première victoire de leur QB rookie Mitch Trubisky, les Bears rêvent à nouveau de lendemains qui chantent.

CLASSEMENT CONFÉRENCE NFC

Conf.

Alors qu’il pouvaient tutoyer les sommets, les Packers redescendent d’un cran en NFC avec cette défaite chez les Vikings. Néanmoins, avec leur 5ème position (Panthers et Rams sont devant, non pour leur bilan comptable mais parce qu’ils sont en tête de leur division), les Packers sont toujours en position d’être qualifiés pour les play-offs.

Le match de dimanche prochain à domicile contre les Saints de la Nouvelle-Orleans sera crucial à plus d’un titre. Brett Hundley devra montrer qu’il est capable d’emmener les Packers vers la victoire et GB doit montrer qu’il peut survivre sans Aaron Rodgers. De plus, les Packers peuvent mettre à distance un concurrent actuel direct aux play-offs puisque les Saints sont n°6 NFC.

Décidément, cette année s’annonce encore plus folle que les précédentes puisque aucune hiérarchie claire ne se dessine encore et la NFC est actuellement emmenée par une équipe absente des play-offs en 2016 (les Philadelphia Eagles). Les Eagles vont-ils tenir ? La route est encore longue et la réception d’un rival de division lundi prochain (les Washington Redskins) nous en dira un peu plus. N’oublions pas que les Minnesota Vikings avaient démarré en trombe en 2016 (5-0) avant de manquer les play-offs !

Autres surprises, la NFC South et la NFC West sont menés respectivement par les Carolina Panthers et les Los Angeles Rams au lieu des légitimes Atlanta Falcons (champion NFC 2016 tout de même) et Seattle Seahawks. Enfin, les New York Giants ont étonnament remporté leur première victoire chez les Denver Broncos, dans l’altitude de l’Etat du Colorado.

DANS LE RESTE DE LA NFL

Les Chiefs de Kansas City ne sont plus invaincus (5-1). Ils ont encaissé leur première défaite face à leur bête noire (c’est le cas de le dire) : les Pittsburgh Steelers. Ces derniers assoient leur leadership en AFC North. Malgré leur défaite, il en est de même pour les Chiefs en AFC West qui profitent des défaites des Broncos de Denver et des Oakland Raiders à domicile.

L’AFC South est toujours aussi folle avec 3 équipes au bilan de 3-3 (Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Houston Texans) et des Colts d’Indianapolis en embuscade à 2-4.

En AFC East, les New England Patriots sont loin d’être souverains mais la semaine de repos des Bills leur permet de retrouver leur place de leader dans leur division.

 

LES AFFICHES DE LA SEMAINE 7

  • Green Bay Packers (n°5 NFC) – New Orleans Saints (n°6 NFC) : le choc NFC de la semaine sans Aaron Rodgers
  • New England Patriots (n°3 AFC) – Atlanta Falcons (n°9 NFC) : remake du dernier Super Bowl entre deux équipes pas forcément au top
  • Philadelphie Eagles (n°1 NFC) – Washington Redskins (n°7 NFC) : le choc inattendu de la NFC East en ce début de saison
  • Minnesota Vikings (n°2 NFC) Baltimore Ravens (n°9 AFC) : Duel de défenses

3 Comments

  1. Roundeux

    Merci, il faut du courage pour continuer les articles après ce désastre dont j’ai encore du mal à me remettre ^^ .
    On avait vraiment une voie royale vers le homefield à 5-1 en tête de la conférence mais maintenant c’est le streak de qualif en PO qui est compromis. On va voir qui mérite son salaire dans cette équipe et j’espère qu’elle se trouvera une âme dans l’adversité, chose qui semblait lui manquer souvent ces derniers temps…
    Le pire, c’est que même un 4-12 ne coûterait sans doute pas leurs jobs à certaines personnes que je ne nommerai pas puisque ce sera toujours la faute à pas de bol si Rodgers est tombé.
    Plus concrètement, un bilan équilibré est sans doute possible vers 8-8 mais ça ne suffira pas pour une wild card avec toutes les équipes en chasse dans la conférence.
    Il faudrait un concours de circonstances incroyable ou « flynnesque » pour que ça passe avec tous nos adversaires qui se battent les uns les autres ua bon moment.

    P.S.: ça me gonfle déjà d’imaginer Newton faire le beau contre notre D, gah…

  2. Davidbrillac

    Pour moi Hundley se doit de gagner les cinq matchs à la maison, si il fait ça, il remontera dans mon estime, et jouera les playoff avec un bilan positif.
    Gagnant gagnant, ils se montre pour son futur contrat ici où ailleurs, et les Packers sorte la tête haute.
    Chaque début de saison je me dit si Aaron se blesse, c’est mort pour nous, comme la plupart des favoris qui perde le seul joueur indispensable et irremplaçable de l’équipe, le joueur absolu en NFL, LE QUARTERBACK !!!
    Moi ce qui m’énerve le plus, c’est le jeux spectaculaire de Godgers qui va nous manquer et donc nous faisait gagner.
    Quand a l’autre dandy Caroline déchireur de drapeau siglé Packers, celui là, quelques bon taquets appuyés, mais légaux, de Mike, Nike, ou Clay, nous fera plaisir !

  3. Roundeux

    Je vais être honnête, je ne vois pas Hundley gagner 5 matches mais c’est vrai que jouer à Lambeau pourrait aider et puis le retour de Biegel me donne une bonne raison de rester motivé pour les prochains matches. J’espère vraiment qu’on verra le même joueur en NFL qu’à Wisconsin, comme pour TJ Watt. Ça pourrait grandement soulager la D et donner une chance à Hundley de rester dans la course aux POs.

    Au final, je pense qu’il en gagnera 2, 3 si la D file un coup de main sur un match mais on aura sans doute jamais notre destin en main après la bye.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.