Packers Brèves n°24 – Back for Goode !

Raiders Packers Football

Brett Goode en action

La vie d’un joueur NFL n’est pas un long fleuve tranquille, surtout quand on joue au poste de long snapper, dernière roue du carrosse de chaque effectif NFL. Brett Goode le sait bien et s’accommode de cette vie de bohème sportif.

Packer en 2016 avec un contrat d’un an, il était devenu agent libre depuis début mars. Mais son téléphone restait désespérément silencieux ces derniers mois. Celui lui a permis de profiter de la deuxième grossesse de sa femme, tout en maintenant sa condition physique pendant ces longs mois afin d’être opérationnel au cas où.. Mais point d’appel.

Brett Goode restait quand même en éveil, dans l’éventualité d’un appel des Packers. Il était quand même le long snapper de GB depuis la fin de saison 2008. Mais sa carrière a commencé à devenir chaotique après une rupture des ligaments du genou en décembre 2015. Les Packers recrutaient en urgence Rick Lovato pour la fin de saison. Lovato et Goode se retrouvaient en concurrence lors du camp 2016, une concurrence qui souriait à Goode même s’il n’était nanti que d’une année de contrat.

Durant l’inter-saison, les Packers laissaient de nouveau libre Goode et misaient sur la jeunesse, une tendance générale NFL, même au poste de long snapper. Après avoir recruté Taybor Pepper, c’est Derek Hart qui décrochait la timbale d’être l’unique long snapper des Packers pendant le camp 2017.

Mais les problèmes de kicks de Crosby ne sont pas passés inaperçus et apparemment, dans la chaîne de transmission du coup de pied, Derek Hart n’est pas exempt de tout reproche. De retour, Goode se pose en assurance tout risque et en favori dans la compétition du poste, eu égard à ses 9 années d’expérience Packer. Les équipes spéciales et les coups de pieds vont encore être scrutés d’un peu plus près ces prochaines semaines!

2 Comments

  1. Roundeux

    Et GBP se place dans la compétition pour les jeux de mots avant la saison ^^ !

    Tant mieux pour Goode mais il semble que GB fasse parfois une crise de jeunisme excessif en oubliant que certains vétérans peuvent faire l’affaire très très longtemps. Enfin bon, il y a aussi la question du pognon vu qu’un jeune coûtera toujours moins cher qu’un vétéran…

    J’ai quand même lu qu’il avait des touches avec plusieurs équipes et en avait informé GB avant de prendre une décision, ce qui a un peu « forcé » la main aux Packers. Bien joué, faut pas non plus abuser de la bonne volonté du gars !

  2. greenbaypackersfrance

    Merci, il est dans la même veine que le Back to Bakh ! de la rentrée passée. ^^

    Certes, il y a question de l’argent. Cela fait économiser un peu plus de 400.000 $ entre le salaire de Goode (900.000 $) et le salaire de Hart (465.000 $). Mais on sait que c’est peu à l’échelle d’un salary cap. Je pense aussi que les Packers cherchent un jeune remplaçant pour Goode sur le long terme. Hart est en phase de test, mais pour le court terme, Goode reste la meilleure solution. La formation oui mais la compétition d’abord ! Avec le test de Goode chez les Jets, il était temps que GB réagisse.

    Rien n’exclut un retour de Hart dans les années futures, le long snapper est vraiment le smicard de la NFL.

    PS : merci pour le signalement de mes étourderies ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.