Quand Madden tue…

1535314543472-jacksonville-madden-19-shooting

Le lieu de l’inattendu du drame d’hier

Une fois n’est pas coutume, l’article qui va suivre ne va pas parler des Green Bay Packers, mais je souhaitais réagir à une actualité dramatique en rapport avec LE jeu vidéo du football américain : Madden. En effet, c’est lors d’un tournoi de ce jeu vidéo à Jacksonville (Floride) qu’a eu lieu une fusillade mortelle.

Si vous êtes fan de football américain et que vous avez déjà joué à un jeu vidéo, alors vous connaissez forcément le jeu vidéo emblématique du football américain : Madden, du nom d’un charismatique entraineur devenu consultant TV, John Madden. Ce premier jeu de football américain fête d’ailleurs en 2018 ses… 30 ans !

Depuis, Madden est devenu l’unique et célébrissime jeu vidéo de football américain, à tel point que sa couverture pour chaque millésime fait l’objet d’un sondage national. Pour le millésime « 2019 » de cette année, c’est Antonio Brown, le receveur des Pittsburgh Steelers qui a cet honneur. Si, en France, Madden n’est connu que des fans de football américain, aux USA, tout le monde connait ce jeu tant il est désormais ancré dans la culture nationale.

Il fait tant partie de la culture nationale que désormais un tournoi annuel organisé par EA Sports, la firme créatrice de jeux vidéos, a lieu à Las Vegas avec de multiples prix pour les meilleurs classés dont la totalité avoisine les 1.250.000 $ !

Hier, à Jacksonville, se déroulait un des nombreux tournois de qualifications pour cette finale de Las Vegas, comme il s’en est déroulé des dizaines à travers le pays. C’est là que David Katz, originaire de Baltimore (Maryland), a commis l’impensable pour des raisons qui dépassent l’entendement.

Frustré d’une défaite arrivée trop tôt dans le tournoi, David Katz, 24 ans, vainqueur d’un tournoi Madden organisé par les Buffalo Bills en 2017, laissa exprimer sa colère en utilisant…. une arme de poing pour faire feu dans la salle de jeu attenante à une pizzeria. Comme dans pareil cas, c’est d’abord l’incompréhension puis la peur panique qui a assailli toutes les personnes présentes.

Le bilan, quand on le compare aux motivations de l’évènement, est effroyable : 2 morts, 9 blessés par balle. Dans ce bref moment de folie, l’auteur des coups de feu a ensuite retourné l’arme contre lui, mettant fin à ses jours sur la moquette d’une salle de jeux vidéo pour une défaite à Madden 19…

Une fusillade parmi d’autres aux États-Unis vous allez me dire ? Celle-ci arrive dans un contexte de plus en plus contestataire aux USA qui n’en finit plus de dénombrer des fusillades de ce genre. C’est en Floride justement qu’eut lieu une fusillade en février dernier à Parkland, tuant 17 lycéens. De cet évènement a surgi une grande contestation lycéenne qui eut un écho sans précédent dans le pays engendrant des manifestations jamais vues. Il est vrai que la personnalité très controversée du Président américain actuel (Trump si vous ne l’avez pas reconnu) a favorisé également ce mouvement. Mais rappelons également que son bien plus populaire prédécesseur Barack Obama, également confronté à une tuerie insoutenable le 14 décembre 2012 à Sandy Hook (Connecticut), n’avait pas donné de réelle réponse politique à la mort de 26 personnes (dont 20 enfants de 6 et 7 ans)… Sur la forme, Obama avait malgré tout énoncé un discours larmoyant après cet évènement quand Trump n’a réagi pour le moment (et comme il en a l’habitude) que via la messagerie Twitter…

Dans ce pays fédéré rappelons-le, chacun de ces évènements a néanmoins fait évoluer l’accès aux armes qui n’est plus ouvert à tous les vents. En Floride, par exemple, la majorité pour détenir une arme est récemment passé de 18 à 21 ans. Mais dans d’autres États, dont le Wisconsin d’ailleurs, il est toujours possible pour un pré-adolescent d’avoir une arme.

Cependant, même si à nos yeux, cela peut paraitre assez incroyable qu’il y ait une telle circulation des armes, cela fait partie de la Constitution des États-Unis de 1791 ! (Second Amendement). Alors la modifier, ce serait comme toucher en France à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. Comme partout, difficile de modifier des convictions aussi fortement enracinées.

Ce nouveau drame soulève également la question des dommages collatéraux que peuvent engendrer l’usage abusif de jeux vidéo et la frustration qu’elle peut créer face à des individus trop habitués à ne pas connaître ou ne pas accepter ce sentiment.

Ici, cela a pris le support d’une rencontre de jeux vidéo autour du football américain, et cela explique la présence de cet article sur ce blog. Parce qu’on a sûrement tous joué un jour à Madden, et parce que sûrement on se dit tous : « mais comment peut-on en arriver là pour une défaite à Madden? »…

Sûrement que la prochaine journée de matchs de pré-saison voire la première journée de la saison régulière NFL célébrera la mémoire des personnes disparues à cet évènement et après, « the show must go on… ».

1 Comment

  1. The_Chosen_One

    27 août 2018 at 11:21

    Si j’avais dû tuer des gens à chaque défaite de Madden, je serais sûrement un des plus grands criminels de l’histoire. Je me contente d’une bonne volée d’insultes en direction de ma TV et d’une demi heure de bouderie et râlerie.
    Contrairement à la « bienpensance » française qui prévaut la plupart du temps dans ce genre de cas, et comme tu le dis GBPF, le 2nd amendement étant un pilier de la constitution américaine, essayer de le comprendre quand on est pas américain est très compliqué c’est pourquoi je ne remets donc pas en cause le port d’arme, car heureusement sur 400 millions d’américains, si 50 millions ont peut être une arme, tout le monde ne devient pas un tueur de masse.
    D’autre part, étant un consommateur de jeux vidéos depuis que ça existe, je ne peux pas accepter qu’on rejette la faute sur certains jeux (GTA notamment) pour valider ou excuser la folie de l’Homme.
    J’ai pense que le mal se situe ailleurs dans la société américaine mais je ne me lancerai pas dans une analyse sociologique.
    Je suis toujours profondément choqué et attristé par ce genre d’évènements, et qui pour ma part me fout toujours bien la trouille d’être un jour au mauvais endroit (un peu dans le même effet que les actes terroristes).
    On est bien loin des réjouissances de la reprise de la saison.
    GO Pack quand même :'(

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.