Échauffement Week 14 : CLE – GB

Cleveland Browns – Green Bay Packers

BrownsPackers102013

Allez pas de blague les Packers, la victoire est o-bli-ga-toire ce dimanche chez les Cleveland Browns, toujours vierge de victoire en 2017 après avoir effectué une saison 2016 à une victoire… et 15 défaites. En cas contraire, ce serait un ca-ta-clysme à GB et la fin des espoirs de play-offs.

UNE DÉFENSE BROWNS PAS SI SIMPLE

Les Cleveland Browns ont un bilan ridicule mais ont une défense pas si ridicule. À force de drafter des joueurs dans les premières positions, les Browns ont réussi à constituer une défense jeune et honorable. Ils sont ainsi la 10ème défense NFL en terme de yards concédés (alors que les Packers ont la 24ème dans cette catégorie statistique).

C’est avant tout contre la passe que les Browns sont performants (17ème NFL en terme de yards concédés à la passe quand les Packers sont 26ème NFL). Au centre de la ligne règne Danny Shelton (DT) alors que leurs pass-rushers Carl Nassib (DE) et Myles Garett (1er choix de la draft 2017) sont dangereux (22ème NFL seulement en terme de sacks néanmoins). Dans les lignes secondaires, Jabril Peppers (S), 22ème choix de la draft 2017, et Jason Mc Courty (CB), acquis en free agency en provenance des Tennessee Titans, sont les pièces maîtresses.

image

L’OL Packers devra maîtriser le 1er choix de la draft 2017, le DE Myles Garett

La ligne offensive des Packers (même avec maintenant Jason Spriggs en Tackle droit) a de quoi tenir en respect le pass-rush des Browns qui sont l’équipe NFL qui balance le plus de blitz mais n’en retire pas forcément les fruits. Oui, mais Brett Hundley est capable d’être impressionné par ces blitz, lui qui ne sait pas gérer la pression. Même si les Browns ne sont pas des spécialistes de l’interception (seulement 6 en 2017, 28ème NFL), Hundley serait bien capable d’offrir des cadeaux.

Le salut des Packers vient par la course depuis que Hundley est aux commandes. Problème, la qualité première de la défense des Browns est contre la course, c’est même la meilleure défense NFL contre la course en terme de yards concédés par course (3,3 yards par course).

C’est cette défense qui les a maintenus dans le match de nombreuses fois. Alors, est-ce que notre duo rookie de choc Jones-Williams percera le coffre-fort Browns ? Le duo devrait pour la première fois de la saison partager des mises en jeu tant ils peuvent performer dans leur domaine respectif.

La performance à la course d’Aaron Jones, de Jamaal Williams et même de Brett Hundley, qui doit plus courir encore, sera la clé. Hundley est le QB titulaire en NFL qui a la plus forte moyenne de yards par course, preuve que cela surprend et que c’est efficace, alors cours Brett, cours !

Il faut espérer que la course des Packers soit efficace ce dimanche car si GB doit avancer par la passe, rien n’est garanti pour les Packers…

UNE ATTAQUE BROWNS ENCORE ANÉMIQUE ?

Mais alors, avec une défense si honorable, comment les Browns n’arrivent pas à gagner un match ? Par la faute d’une très faible attaque qui ne capitalise les efforts de la défense (tiens, ça me rappelle quelque chose…).

L’attaque des Browns est mené par Deshaun Kizer (QB), une sorte de Brett Hundley en orange, QB plus coureur que passeur. Avec lui, l’attaque est la 23ème NFL en terme de yards à la passe, celle des Packers n’est désormais plus que la 27ème NFL malgré les 5 matchs avec Aaron Rodgers aux commandes qui en avait fait la meilleure NFL dans cette catégorie en début de saison. Une preuve de plus du cataclysme Hundley.

Mais contrairement à Hundley, Kizer n’a pas un aussi bon personnel à sa disposition. Attention néanmoins, les Browns ont récupéré Josh Gordon (WR) de retour après 3 années cumulées de suspension. Pour son premier match la semaine passée contre des Los Angeles Chargers pourtant en pleine bourre, Josh Gordon a capté 4 passes pour 85 yards, pas mal. Et, dans ce match, cela a libéré David Njoku (TE), l’unique cible potable de Kizer depuis le début de saison, qui a posté 4 passes pour 74 yards et 1 TD. Pour la petite histoire, Njoku fut le joueur choisi au choix n°29 de la dernière draft, choix échangé avec les Packers contre le choix n°33 (Kevin King) et le 1er choix du 4ème tour (Vince Biegel).

Browns-Chargers-Football

Josh Gordon (WR) a fait un retour de suspension fracassant la semaine passée et a dominé le Charger (et ex-Packer) Casey Hayward (CB)

Alors attention à ce duo, surtout que les Packers seront dépourvus de leur CB 1 Kevin King et de leur CB 2 Davon House. Pour Kevin King, la saison est même terminée, il doit se faire opérer de l’épaule avec cette blessure qu’il traine depuis le début de saison. On espère juste qu’il ne trainera pas cette faiblesse toute sa carrière.. Alors Damarious Randall (CB) et Josh Hawkins (CB) devront surveiller les extérieurs pendant que Blake Martinez (ILB) et Josh Jones (SS) auront l’oeil sur Njoku au centre du terrain.

Là où la défense doit être performante, c’est dans le pass-rush. Elle a montré la semaine dernière contre les Buccaneers qu’elle était capable de martyriser une faible ligne offensive. Eh bien, ce sera encore le cas contre les Cleveland Browns. Ces derniers avaient pourtant investi à l’inter-saison pour constituer une OL de talent, avec l’apport notamment de l’ex-Packer JC Tretter. Mais la mayonnaise ne prend pas, JC Tretter (C) ne fait pas oublier Alex Mack (C) et surtout cette OL est orpheline de son LT Joe Thomas, un des meilleurs à son poste et qui était, avant sa blessure, le ciment de cette OL.

Alors, si l’intérieur de l’OL Browns (Bitonio – Tretter – Whitworth) reste convenable, elle aura à faire à Kenny Clark (DT) et Mike Daniels (DT) en forme. Par contre, à Clay Matthews (OLB) et Nick Perry (OLB) de profiter des faiblesses des LT Spencer Drango et RT Shon Coleman. GB doit approcher contre les Browns son record de sacks en un match qu’elle a atteint contre Tampa Bay la semaine passée (7 sacks). Attention toutefois à la mobilité de Deshaune Kizer (QB), mais GB a l’expérience Jameis Winston (QB) de la semaine passée dans les jambes.

Enfin, pitié, faites que les Packers ne subissent pas trop de passes écran. Malheureusement, c’est la force de l’attaque des Browns avec Duke Johnson (RB) en artificier. Et puis, il ne faudra pas négliger Isaiah Crowell (RB) à la course, les Browns étant 8ème NFL en terme de yards par course (4,4 yards). Mais on peut compter sur notre duo de DT Clark-Daniels et sur Blake Martinez (ILB) qui revient dans la course du meilleur plaqueur de la NFL (4ème).

Pas de blague les Packers, Aaron Rodgers vous surveillera du bord de touche en trépignant d’impatience pour reprendre le jeu la semaine prochaine, et pas pour rien !

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Hundley (QB) – J. Williams (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – Evans (RG) – Spriggs (RT) – Kendricks (TE) – Cobb (WR) – Nelson (WR) – Adams (WR)

Défense :

Clark (DT) – Daniels (DT) – Matthews (OLB) – Martinez (ILB)  – Ryan (ILB) – Perry (OLB) –  Hawkins (CB) – Randall (CB) – J. Jones (SS) – Clinton-Dix (FS) – Burnett (SS)

Absent notable : Kevin King (CB), Davon House (CB)

Coup d’envoi dimanche 10 décembre à 12 h 00, heure locale, 19 h 00, heure française.

 

 

7 Comments

  1. Dernière efforts demander à Bubblegum contre la plus mauvaise équipe de la NFL, 1-27 depuis deux saisons !
    C’est sûr que comparer à Jackson McHarty est un génie !
    Si Hundley nous ressort le match de sa vie joué contre les Steelers, il ne fera qu’une bouchée des pauvres Browns, mais le vrai Hundley est certainement celui de la semaine dernière, un QB qui a du mal à passer la barre des 100 yards par match, mais qui sait courir !
    Alors cours Forest, cours, ça sera sûrement ton dernier jours de gloire dans la NFL, au commande d’une aussi prestigieuse équipe !
    Ensuite tu retournera dans l’anonymat du banc de touche, ailleurs de préférence, et tu essayra de te faire une petite place de backup numéro 3 quelques part, au Canada si non !

  2. T’en fais pas, les Browns seront trop occupés à lancer sur Gordon pour faire des passe-écran hin hin !

    Merci à GBPF de bien replacer le match dans son contexte de duel de losers avec une équipe de CLE parfaitement capable de battre GB d’autant plus que son bilan désastreux provient en partie d’avoir tanké et de s’être sabotée à la fois sur et en dehors du terrain… Quand je lis certains trucs officiels, j’ai parfois l’impression que c’est « on est toujours en course pour les POs donc tout va bien », c’est dingue ce déni de réalité O_o …

    Je prévois… un match imprévisible et grandiose dans son genre, pourri d’erreurs débiles des deux côtés car les maillons faibles sont effectivement les QBs. Cela dit, Kizer (que j’ai toujours trouvé limité même en NCAA) a bien plus de liberté pour se gérer que Hundley et bien moins peur du pass rush (ou bien moins envie de se faire sacker, c’est selon).

    J’espère juste que la plante verte qui nous sert de coach a pigé qu’il risquait sa tête sur ce match puisqu’il a tendance à se bouger au moins un peu quand il est dos au mur. Pourvu qu’on soit un minimum créatif avec nos RBs, passes comprises, vu les possibilités qu’il y a, sinon on va bien se faire ch… En fait, ça méritait d’être un TNF cette partie 😀 !

    La secondary décimée, rebelote, un an plus tard… Ça risque de faire très mal, surtout si on déplace à nouveau Randall à l’extérieur où il n’a rien à faire même avec sa chance de cocu. D’ailleurs, j’avais demandé à ce qu’on arrête de faire jouer des mecs blessés, ben on voit le résultat avec King… C’est pas parce qu’ils peuvent jouer qu’on DOIT les faire jouer. Quand c’est les POs je peux comprendre mais en SR dans la situation de cette année, c’est pas comme si on avait des mecs capables d’être des playmakers même à 50% de leurs capacités !

    En fait, je commence à me demander si le staff n’organise pas les blessures afin d’avoir un prétexte pour sauver sa peau chaque année (imaginez Crappers et Crappy en train de saboter les crampons de leurs joueurs tard le soir dans l’obscurité), hahaha…

    Au final, je pense qu’on l’emporte d’une tête (pas celle de Crappy) car:
    1) Ce sont les Browns
    2) On joue à l’extérieur donc Hundley est moins mauvais
    3) La simple perspective de faire revenir Godgers avec un W regonfle l’équipe à bloc
    4) Aucun de nos joueurs ne veut prendre la honte en brisant le losing streak de CLE

  3. Je dirais juste: mais comment a-t-on fait pour en arriver là ? Ça défie l’entendement…

  4. Ben, pour moi c’est pas une surprise, ça fait un moment qu’on voit ce qu’on voit, qu’on lit ce qu’on lit et qu’on entend ce qu’on entend, à un moment, ça ne peut finir que comme ça, on fini par savoir d’où vient le problème depuis le temps.
    D’ailleurs, c’est qui qui sauve encore la mise à McCarthy en s’occupant du playcall?
    Attérant, consternant, lamentable, indigne de titletown, les mots me manquent, d’ailleurs, je poste plus, marre de répeter les mêmes trucs… et à tous les coups, on remet ça l’année prochaine…

  5. Mais si mais si continue de posté, au moins sur GBPF 😁
    Si non Candy c’est bien aussi !

  6. @ David
    Je suis le premier à reconnaître que McCarthy n’est pas un tocard, d’ailleurs, par moment, en particulier chaque premier drive, on voit qu’il est capable de concocter un plan de jeu interressant, mais ce qui me tue, c’est son obstination à s’entêter alors que l’adversaire s’est adapté, ou encore lorsqu’il revient à ses habituels schemas « Run-Run-Pass ». Sa gestion des temps morts, et parfois du chrono en général, on pourrait en parler aussi… Mon diagnostic, c’est qu’il fait face à une sorte d’usure du pouvoir, qui passe d’autant plus mal qu’il a l’art de s’enrober dans la suffisance pour justifier ce qui ne fonctionne pas, ça fait au moins 3 ans que j’ai plus ou moins fait ce constat, là je craque, j’en peux plus, lol.
    Quand je vois ce qu’il se passe aux Rams par exemple, je suis un peu jaloux tu vois!

  7. Non mais on est d’accord !
    Moi j’ai commencé à militer pour le renvoi de Capers il y a 4 ou 5 saisons !
    Puis j’ai décroché avec Mike, lors de la défaite crève cœur contre les Seahawks, puis un peu plus avec son projet Hundley.
    Je pense aussi que le pari sur un jeune coach serait séduisant.
    Mais pour l’instant, réjouis toi du comeback de Godgers, la saison n’est pas finie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.