Draft 2019 – Jour 3 : Athlétique et défensif

1043048880.jpg.0

Kingskey Keke, le 1er choix… du jour 3 pour GB

3ème jour avec les tours 4, 5, 6 et 7 de la draft. Enfin, pas vraiment ça pour GB puisque les Packers ont été démunis de 4ème tour après le trade-up effectué pour prendre le safety Darnell Savage. Brian Gutekunst, le manager général, avait bien eu des possibilités de « trade down » pour son 3ème tour, mais pas assez bien payé ou trop loin dans le 4ème tour en échange. Les Packers ont donc fait avec leurs 4 choix restants, sans faire aucun « trade ».

KINGSLEY N’EST PAS UN KÉKÉ

Le premier de ces 4 choix était le n°150 au 5ème tour. Les Packers ont sélectionné avec ce choix Kingsley Keke, joueur de ligne défensive, en provenance de l’université Texas A&M (la même que le TE Jace Sternberger, pris juste le choix précédent de GB au 3ème tour).

SI je vous dis que les qualités athlétiques du joueur sont ses premières qualités, êtes-vous surpris ? 1,88 m – 131 kg, Keke est un beau bébé doté d’un premier pas explosif et mobile lui permettant d’être rapide sur la mise en jeu et dans ses mouvements latéraux.

Très polyvalent, il a été aligné à tous les postes de ligne défensive et même parfois derrière celle-ci. Mais il a montré malgré tout plus d’efficience sur le poste de DT et pourrait s’apparenter à un Mike Daniels : plus petit qu’un joueur moyen de ligne offensive, il sait faire parler sa puissance avec son centre de gravité assez bas tout en ayant des bonnes techniques de mains.

Devrait intégrer la rotation derrière Clark et Daniels pour faire son apprentissage de la NFL, et pourquoi pas offrir une solution de rechange dans la gestion de la fin de contrat de Mike Daniels à la fin de la saison.

SPEEDY KA’DAR HOLLMAN

Et la qualité athlétique principale d’un cornerback, c’est ? Sa vitesse, bingo ! Donc Ka’dar Hollman (université de Toledo dans l’Ohio), choisi avec le rang n°185 (6ème tour) est un « bip-bip », potentiellement top 5 cornerback sur le 40 yard du combine, auquel il n’a pas participé.

1,83 m – 87 kg, il a un style très agressif et a toujours un oeil sur le cuir et sa vitesse lui permet de venir rapidement au soutien. Le souci chez Hollman, ce sont ses plaquages mal assurés.

Hollman affiche un très gros potentiel qui nécessitera un patient développement, ce que le groupe de CB des Packers doit pouvoir lui offrir. En attendant, on devrait le retrouver sur les équipes spéciales où son profil sera tout à fait adéquat pour le poste de « gunner » (le premier sur l’adversaire lors des kickoffs ou des punts), voire intéresser le poste de retourneur qui cherche un élu.

Ka_dar_Hollman_vs_Miami_9_15_18_1_

Ka’dar Hollman (CB)

UN WILLIAMS DE PLUS EN COUREUR

Les Packers avaient également un autre 6ème tour, celui récupéré des Seattle Seahawks pour l’échange de Brett Hundley (QB). Avec le choix n°194, GB a pris un coureur en la personne de Dexter Williams en provenance de la singulière université de Notre-Dame. Un joueur offensif de Notre-Dame en plus (avec le QB Deshone Kizer et le WR Equanimeous St Brown, un de ses meilleurs amis) et un coureur de plus qui part favori pour prendre le poste de RB n°3 (face à Tra Carson, Kapri Bibbs ou Lavon Coleman) derrière Aaron Jones et Jamaal… Williams.

Williams (1,80 m – 96 kg) est un coureur puissant qui sait casser le premier plaquage mais qui possède également une seconde accélération terrifiante, lui permettant de faire des actions spectaculaires. Il sort d’ailleurs d’une superbe année 2018 avec Notre-Dame avec une moyenne de 6,3 yards par course pour sa première année titulaire. Bon receveur et bon bloqueur, mais alors que lui manquerait-il pour ne pas devenir le nouveau Jordan Howard (ancien RB des Chicago Bears désormais aux Philadelphia Eagles) ?

Eh bien, Dexter Williams est un coureur direct et peu doué pour tourner le coin, un peu comme… son homonyme Jamaal Williams, qui faisait état également d’une superbe dernière saison à son université de Brigham Young (Utah). On espère qu’il amène un profil un peu différent de l’actuel n°30 de GB.

On espère sa réussite à GB pour que sa mère soit fière de lui, d’autant qu’il projette de vivre avec elle à Green Bay. On peut le comprendre, sa maman étant en phase terminale d’une maladie incurable qui ne lui laisserait plus que quelques années à vivre. À lui de rendre celles-ci les plus belles qui soient avec sa réussite sportive.

UN SUMMERS BRÛLANT ?

Avec leur dernier choix de la draft, le n°226 au 7ème tour, les Packers ont pris un nouveau phénomène athlétique. Top 10 au combine de tous les linebackers et pass-rushers pour le sprint sur 40 yards, le développé-couché et le saut en longueur sans élan, Summers a montré qu’il en avait dans sa carrure de 1,85 m et 109 kg. Imaginez, il a fait une répétition de plus (27) au développé-couché de 100 kg que notre 1er tour Rashan Gary à qui il rend une bonne quinzaine de kg.

Son physique lui permet d’être partout sur le terrain et d’utiliser sa vitesse tant pour « rusher » en OLB que pour couvrir en ILB ; une polyvalence qui colle de plus en plus à la fonction de linebacker.

Joueur intense et plutôt instinctif, Summers a tout pour être une pépite de fond de draft. À lui de faire la translation entre ses performances physiques, très très au-dessus de la moyenne pour un joueur à ce poste, à des performances footballistiques de premier rang. Un gros potentiel qui ne demande qu’à se mêler à un collectif de qualité.

 

 

 

 

1 Comment

  1. The_Chosen_One

    1 mai 2019 at 15:07

    Je suis très content de la Draft de Keke, je le mettais sur toutes mes mocks, en plus au 5e tour, c’est vraiment une aubaine. Il va certainement contribuer dès cette année et prendre le spot de Wilkerson mais derrière Lowry pour commencer.
    Et comme on ne pourra pas résigner Daniels et Lowry, c’est d’avoir d’ores et déjà une solution pour 2020.

    Je ne pense pas que prendre un nouveau CB était nécessaire surtout qu’on voit qu’on a toujours des options avec les UDFA, j’aurai privilégier un T à développer ou un WR.
    Pour le RB, je préférais Gaskin, énorme avec Washington, mais Wiliams a l’air assez complet et complémentaire de Jones et Williams 1er du nom

    Enfin Summers, sur le papier il semble pouvoir être un steal, déjà être un apport immédiat en ST et pouvoir jouer un rôle dans la légère escouade des ILB. Sa vitesse pourrait lui donner la capacité à couvrir « sideline to sideline » et être complémentaire à Martinez, Burks ne nous ayant pas ébloui pour l’instant.

    Allez y a de l’espoir !
    Go Pack Go

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.