Échauffement Week 15 : CHI-GB

CHICAGO BEARS (CHI) – GREEN BAY PACKERS (GB)

19541630_SS.png

Match retour dans la rivalité la plus ancienne de la NFL. Après une victoire aisée à Lambeau Field en semaine 7 face à une équipe décimée, les Packers se déplacent cette fois à Chicago face à une équipe ragaillardie qui fera tout pour casser la dynamique actuelle des Packers qui doivent gagner pour continuer à espérer aux playoffs.

UNE DÉFENSE BEARS REVIGORÉE

gettyimages-588639004-e1471033279869

La menace Leonard Floyd, vrai chasseur de quarterback

Si la défense des Bears rencontrée en semaine 7 était décimée par les blessures, celle que les Packers rencontrera demain a plus belle allure. Certes, elle est en manque de Kyle Fuller (CB 1) et de Lamarr Houston (OLB 1) depuis le début de saison et de Will Sutton (DT) depuis le dernier match, mais elle a enregistré le retour de son Nose Tackle (NT) titulaire Eddie Goldman (incertain pour demain), de Pernelle Mc Phee (LB) et surtout de Leonard Floyd (OLB) qui effectuait sa rentrée contre GB en semaine 7 et avait déjà brillé par son fumble TD dans ce match.

Depuis, le 9ème choix de la draft a montré pourquoi il avait été drafté si haut et a déjà engrangé 7 sacks (moyenne de 1 par match) par sa pression constante sur l’attaque adverse. Avec l’OLB Willie Young (7,5 sacks) et le DE Akeem Hicks (7 sacks), ils forment un trio de rushers redoutables et constituent la force de cette défense. Avec 33 sacks, les Bears sont d’ailleurs au 6ème rang NFL. Ce front-7 talentueux contribue à la bonne tenue des Bears en défense, encaissant peu de yards (7ème NFL).

Pas de bol pour Chicago, le pass-rush des Bears va tomber sur un os : la ligne offensive des Packers, peut-être la meilleure NFL en pass protection. Elle joue en effet depuis quelques semaine à un niveau exceptionnel et justifie les choix de l’intersaison à ce niveau (licenciement du LG Sitton, remplacé par Lane Taylor ; contrat en or pour le LT Bakhtiari).

La manière dont la ligne offensive contiendra le pass-rush de Chicago sera la clé du match. On peut être raisonnablement optimistes au vu des différentes prestations passées de l’OL Packers, mais elle aura fort à faire tout de même.

Si l’OL laisse du temps à un Aaron Rodgers toujours boîteux, il devrait trouver sans problème ses receveurs au sein d’une faible secondary Bears peu adepte d’interceptions (26ème NFL).

La défense à la course des Bears est moyenne, l’occasion pour les Packers de tenter encore d’installer peu à peu un jeu de course consistant avec désormais Ty Montgomery au poste de RB 1 et C. Michael en RB 2.

UNE ATTAQUE UNI-DIMENSIONNELLE

jordanhowardlions

Jordan Howard porte actuellement l’attaque des Bears sur ses épaules

Si la défense peut poser des problèmes au niveau de la pression sur le QB, l’attaque des Bears a désormais un seul argument de poids : le coureur Jordan Howard. Lors des 6 derniers matchs, il a toujours dépassé la barre des 100 yards. À surveiller comme le lait sur le feu ! Les Bears ne sont jamais aussi à l’aise que quand leur coureur porte beaucoup le ballon.

Les Bears seront annihilés offensivement si le front-7 des Packers bloque Howard, et il en a les moyens en étant la 10ème défense contre la course. La ligne offensive de Chicago n’est pas mauvaise, se situant dans la moyenne NFL. Cela offre donc des possibilités pour que le pass-rush de GB, par ses multiples contributeurs, presse le QB des Bears : Matt Barkley.

Rentré en course de jeu lors de la première confrontation contre les Packers après la blessure du QB 2 Hoyer, Barkley a depuis au fil des semaines pris ses marques au sein de l’attaque des Bears. Cependant, et malgré le retour de suspension du receveur star Jeffery (WR), Matt Barkley est un QB limité qui joue beaucoup en petites passes sécurisées tout en étant peu efficace en zone rouge. Les Bears, avec 17 pts de moyenne, sont ainsi la 30ème attaque NFL au nombre de points marqués.

Damarious Randall (CB) devrait se mettre au marquage de Jeffery. Les safeties devraient jouer haut compte tenu du manque de verticalité du jeu de Matt Barkley. Burnett devrait ainsi pouvoir blitzer plus que d’habitude d’autant plus que les Bears sont privés de leur bon TE Zach Miller placé sur la liste des blessés.

UN FROID POLAIRE

image76-thumb-jpg-907881cdc1b2ba9439c6056aed3289ee_orig

Soldier Field grelottera dimanche avec un vent polaire venu du Lac Michigan

Le nord des Etats-Unis (ainsi que le Canada) subissent depuis plusieurs jours des conditions météorologiques exceptionnelles avec des orages hivernaux (!) et des tempêtes de neige à répétition. Ces conditions résultent de la descente d’air froid en provenance directe du pôle Nord.

Si la neige devrait laisser place à un franc soleil dimanche, les températures attendues feront du match de dimanche un des plus froids de l’histoire de la NFL. On attend en effet des températures de – 20°C, avec un vent qui donnera des températures ressenties de – 30°C !!!

Cela influencera forcément le jeu puisque le ballon sera dur comme du plomb. Les kickoffs et les punts auront des distances réduites, les fields goals de + de 50 yards ne seront pas tentés, et les receveurs ne devront pas avoir les doigts trop engourdis pour capter les passes.

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Attaque :

Rodgers (QB) – Montgomery (RB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – TJ Lang (RG) – Bulaga (RT) – J. Cook (TE) – Nelson (WR) – Cobb (WR) – Adams (WR)

Défense :

Guion (DT) – Daniels (DT) – Matthews (OLB) – Ryan (ILB) – Martinez (ILB) – Peppers (OLB) – Randall (CB) – Rollins (CB) – Gunter (CB) – Burnett (SS) – Clinton-Dix (FS)

Coup d’envoi à 12 heures 00, heure locale, 19 heures 00, heure française.

Si les Packers l’emportent, ils auront l’occasion d’égaliser à 94 victoires le duel de la plus ancienne rivalité NFL ; une égalité qui n’est plus arrivée depuis… 1933 !

Publicités

2 Comments

  1. Roundeux

    Plutôt confiant mais froid plus match de division avec rivalité historique = sérieux demandé.

    Objectif protéger Rodgers et mettre 21 points soit 3 TDs.
    La D devrait suffire à museler Barkley et Howard même si je m’attends a au moins un ou deux fail avec Jeffery en jeu.
    On assure le taf de notre côté et on demande à Eli de faire le sien :p .

    CHAUD PACK CHAUD ^^ !

  2. greenbaypackersfrance

    Sérieux demandé, absolument. Mais je n’ai pas trop de crainte sur la motivation des joueurs, vu l’enjeu.
    Et aussi : « I believe in Eli  » 🙂

Laisser un commentaire