Packers Buzz n°2 – No cheese ever pour Aaron Rodgers

Aaron Rodgers l’a dit : fini le cheese pour lui. Comment ça ? Est-ce une métaphore pour dire qu’il ne sent plus en odeur de sainteté chez les Packers? En effet, le cheesehead (tête de fromage) est le symbole du supporter de Green Bay. Pourquoi ? Parce que le Wisconsin, Etat américain où se situe Green Bay, est le 1er Etat des USA producteur de lait (rapporté à la surface de l’Etat) et par conséquent, 1er producteur de fromage américain : le cheddar.

Mais non, ne vous inquiétez pas, pas de sens caché dans cette déclaration du QB des Packers, mais une simple évolution diététique.. qui en étranglerait pourtant plus d’un fan !

635583396491961824-C01-ALMOST-14-69943048

Bye bye cheddar..

118px-Different.svgaged-cheddar

Le QB vedette des Packers avance en âge et à 32 ans, il est un des doyens d’une des équipes les plus jeunes de la NFL. Pourtant, il l’a répété, il ne se sent qu’à la mi-temps de sa carrière professionnelle débutée en 2005.

Pour durer, Aaron Rodgers effectue en cette intersaison une évolution au niveau de sa diététique après une opération mineure au genou il y a plusieurs semaines et aussi, il l’a confessé, sous l’influence de son ami Tom Brady, QB vedette des New England Patriots. Ce dernier, féru de diététique, vient d’ailleurs de publier un manuel de nutrition en collaboration avec son coach personnel Alex Guerrero (200 $ dollars le bouquin quand même !).

En tout état de cause, et en collaboration avec le nutritionniste des Packers, Rodgers a adopté (dans le courant de la mode actuelle en pays occidental) une alimentation plus végétarienne, favorisant les fruits et légumes, mais prohibant désormais tout produit laitier. Ce ne sont désormais plus ses amis pour la vie…

Les résultats ne se sont pas fait attendre puisque Rodgers s’est délesté ces derniers mois de plusieurs kilos, et s’est présenté à ces OTA affûté comme jamais (99 kilos). Cette nouvelle diététique du maître à jouer des Packers sera-t-elle la clé du succès au Superbowl qui fuit les Packers depuis 6 ans maintenant?

En tout cas, si Rodgers est un « cheesehead » pour la vie, il a dit bye bye au cheese..

 

 

2 Comments

  1. Sympa comme petite rubrique pour meubler un peu l’inter-saison ^^ ,

    Sans abandonner, j’ai moi aussi beaucoup réduit le fromage mais je regarde plus GB pour compenser haha . Faut dire aussi que quand on voit comment le fromage industriel est produit, on se demande parfois si c’est encore du fromage.
    Quant à Alex Guerrero, son nom me disait quelque chose et je me suis souvenu qu’il avait une réputation assez sulfureuse et avait eu quelques problèmes avec la justice (Brady l’avait défendu) concernant ses qualifications et l’effet supposé des produits qu’il vendait.
    Enfin, si ça peut faire durer Rodgers aussi longtemps que Brady on prend !

    Petits trucs vus en lisant:
    fin 3° paragraphe: manque « se » (il ne se sent qu’à la moitié…)
    fin 4° paragraphe: ce serait pas « le » au lieu de « un » (le coach sportif Alex…)
    fin avant-dernier paragraphe: manque un trait d’union (sera-t-elle)
    Ok je chipote :p

  2. Merci correcteur ! 😉
    Cet Alex Guerrero s’est fait apparemment sa place dans le monde médical et para-médical en s’asseyant sur l’éthique, notamment en inventant une étude sur un produit à lui dont il prétendait qu’il guérissait le cancer.. Le staff des Patriots doit composer avec le coach de leur star mais ce n’est pas de gaieté de coeur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.