FA 2020 : Bulaga rejoint le Pacifique

75

Pour les propriétaires, les managers (bras « armés » des propriétaires) et même pour les joueurs, la NFL reste un business. Pour les fans, c’est une passion. Équation difficile à résoudre et qui trouve son expression dans le départ de joueurs emblématiques d’une franchise. On en a déjà eu l’amère expérience avec les récents départs de Jordy Nelson (WR), Randall Cobb (WR) ou Clay Matthews (OLB). C’est au tour de Bryan Bulaga, OT drafté par les Packers en 2010, de quitter le Wisconsin pour rebondir ailleurs.

Ailleurs, c’est aux Los Angeles Chargers où il occupera également le poste de RT, aux côtés de Trai Turner, recruté récemment aux Carolina Panthers et qui occupera le poste de RG. Pour protéger qui ? Bulaga ne le sait pas encore car Philip Rivers, le QB emblématique des Chargers, vient de signer un contrat d’un an aux Indianapolis Colts. Cela parait gros comme le nez au milieu de la figure, mais les Chargers, forts de leur choix n°6 devraient axer celui-ci sur leur QB du futur, quitte à peut-être monter un trade-up pour vraiment obtenir celui qu’ils souhaitent.

Le plus important pour Bulaga reste le contrat qu’il a signé avec les Chargers : un contrat de 3 ans pour 30 M de $, soit 10 M de $ par an, ce qui en fait le 5ème salaire NFL pour un RT, tout en sachant qu’il est le plus vieux de ce top 5 puisque le « Béluga » fête ses 31 ans en ce 21 mars.

Les détails du contrat ne sont pas encore connus, notamment au niveau des garanties, mais Bulaga a vraisemblablement obtenu ce qu’il souhaitait, à savoir un dernier beau contrat avec des moyennes de salaires jamais eues chez les Packers (inflation oblige) et dont les Chargers ne pourront pas se défaire avant deux saisons à priori.

On pouvait se douter que la valeur marchande de Bulaga se situerait dans ces eaux, à 10 M de $ la saison. Le manager général des Packers en avait bien conscience, et s’il n’a entamé aucune discussion de négociation (selon le joueur), c’est bien que GB avait passé la main sur le n°75, comme le prouve l’acquisition de Wagner, anticipant de quelques heures l’annonce du départ de Bulaga. Même si, on l’a vu, Wagner est pour l’instant plus une assurance qu’un projet, le projet prendra vraisemblablement corps dans la draft d’un OT dans un peu plus d’un mois.

Avec Bulaga qui s’en va des Packers, il ne reste plus que le QB Rodgers et le K Crosby à avoir connu la sacre du Super Bowl 2010. Bulaga était alors rookie et reste encore à ce jour le plus jeune titulaire vainqueur d’un Super Bowl (21 ans, 322 jours). En cette saison 2010, il avait pris le relais en semaine 5 du non moins emblématique Mark Tauscher, RT des Packers de 2000 à 2010, victime d’une blessure à l’épaule qui précipitait sa retraite.

Bulaga aura été un modèle de constance sportive et presque constamment un top 5 à son poste. Il fut également un vrai « dur au mal », rarement épargné par les blessures, mais jouant souvent avec.

Il termina tout de même 3 saisons sur la liste des blessés. En 2012, une blessure à la hanche lui faisait manquer le dernier tiers de la saison. En 2013, il manquait toute la saison en se déchirant les ligaments croisés d’un genou ; la même blessure écourtera au premier tiers sa saison 2017.

C’est donc toujours avec une certaine appréhension qu’on regardait Bulaga resté au sol après un choc ou un mauvais appui. Et c’est ce risque qu’ont été prêts à assumer les Chargers : acquérir un joueur de 31 ans ayant connu 2 ruptures des ligaments croisés en carrière.

Ceux-ci ont plutôt considéré la très bonne saison 2019 que Bulaga a encore effectué à 30 ans pour les Packers, ne souffrant réellement que face à Joey Bosa (DE)… lors du match chez les Chargers ; une saison 2019 où ce n’était que la 2ème fois de sa carrière où il commençait l’ensemble des matchs de saison régulière (il manquait néanmoins le match de division contre les Seattle Seahawks qui suivait le « bye week »).

Depuis plusieurs années, il formait un des meilleurs tandems de Tackles offensifs de la NFL avec David Bakhtiari (LT). Ironie de l’histoire, l’année de la draft du Bakh’ (2013), le staff de GB avait prévu de faire changer Bulaga de poste (de RT à LT). Sa rupture des ligaments croisés du genou lors du camp estival rebattait les cartes. Le poste de RT devait être à l’origine une compétition entre Marshall Newhouse, Don Barclay et David Bakhtiari, pendant que Derek Sherrod, l’OT pris au 1er tour de draft 2011 (32ème choix), était en convalescence de sa double fracture tibia-péroné (dont il ne se remettra jamais). À la sortie du camp estival, c’est Don Barclay qui obtenait le poste de RT alors que le rookie Bakhtiari avait tant impressionné le staff qu’il glanait le poste de LT… pour longtemps.

Bakhtiari sera orphelin de son « Béluga » qui s’en va se dorer sur les plages du Pacifique et on espère que le poste de RT, que ce soit Wagner ou un rookie, ne soit pas en souffrance en 2020. Il ne faudrait pas que le côté droit de l’OL Packers (avec Billy Turner en RG qui est moins performant que Jenkins en LG) soit un point faible mettant en danger Aaron Rodgers, GB a trop investi sur le n°12.

Bulaga va retrouver chez les Chargers son ancien coach de ligne offensive (de 2010 à 2018) chez les Packers, James Campen, qui officie désormais à LA. Cela n’est sans doute pas étranger à sa venue dans la « cité des anges ». Avec le contrat qu’il a signé, Bulaga va rapporter un choix compensatoire aux Packers, un 5ème tour, ce qui est le maximum qu’une franchise peut obtenir lorsqu’un joueur ayant au moins 10 saisons NFL (ce qui est le cas de Bulaga) est transféré.

Détails du contrat (source : spotrac.com) :

  • 3 ans, 30.000.000 $
  • 10.000.000 $ de moyenne annuelle

GBPF

Publicités

3 Comments

  1. The_Chosen_One

    Bien bien triste et déçu que Bulaga quitte le Wisconsin, je pense qu’il avait encore une ou 2 saisons de très haut niveau devant lui. Même si Wagner est un renfort correct, il n’est pas élite comme le bon Bryan.
    Mais d’un côté je suis satisfait que ce soit pour les Chargers qui sont les favoris pour accueillir Justin Herbert Qb d’Oregon à la draft. J’aime beaucoup ce jeune joueur et je suis content Bulaga le protège. C’est pas du luxe tellement cette ligne de LA était faible.

  2. Laogurdr

    Pareil triste pour Bulaga il faut espérer que la ligne tiendra le coup.
    Effectivement @TCO j’aime bien aussi Herbert. J’attends de voir comment il va se débrouiller quand il ne sera pas en shotgun car je ne l’ai vu que en shotgun chez les Ducks. Bulaga va devoir faire gaffe de ne pas lui écraser le pied 😂

  3. julius

    Une page de l’histoire se tourne… snif 😢. Un roc le béluga.

Laisser un commentaire