Echauffement Week 10 : GB – CAR

GBCAR

Une semaine après le K.O. subi en Californie, les Packers retrouvent leurs contrées et sa froideur (la neige est tombée cette semaine à Green Bay et la température prévue pour le match sera autour de 0°C) pour accueillir les Carolina Panthers et se relancer.

L’ÉQUATION MC CAFFREY

Les Carolina Panthers sont orphelins de leur QB titulaire Cam Newton, l’homme qui est normalement la figure de proue de l’équipe de Caroline du Nord, blessé au pied depuis la semaine 3 et jusqu’à la fin de saison.

Alors, les Panthers ont dû se réinventer. Oh, ils n’ont pas eu à chercher loin puisque leur arme, ils l’avaient drafté au choix n°8 de la draft 2017 : Christian Mc Caffrey (RB). Le coureur-receveur, véritable pile électrique porte désormais complètement l’attaque bleue et noire sur ses épaules.

Résultat, Mc Caffrey poste des statistiques qui le mettent en évidence pour le titre de meilleur joueur de l’année. Actuellement meilleur coureur de la NFL avec 110 yards par match à la course, Mc Caffrey se révèle aussi un receveur de secours de choix pour le QB remplaçant Kyle Allen. S’il a une moyenne de 45 yards à la réception par match, cette moyenne cache des performances en dents de scie, sa meilleure performance fut 86 yards et 1 TD en semaine 4 contre les Houston Texans alors que la semaine passée, Mc Caffrey n’a glané que 20 yards à la réception (mais pour 2 TD) contre les Tennessee Titans.

À l’instar d’Aaron Jones et de Jamaal Williams, les coureurs de GB, Mc Caffrey est une arme de « zone rouge » à la réception ; dans le jeu, son côté explosif le rend très dangereux sur les passes écran bien exécutées.

Bref, les défenseurs de GB auront toujours un oeil sur lui, et même les deux. Mc Caffrey mène la 6ème attaque à la course de la NFL. Pour le contrer à la course, GB devra couper les extérieurs et ne pas laisser de brèche entrouverte. Mc Caffrey n’est jamais plus dangereux que dans les espaces ouverts. S’il n’a pas d’issue, ce n’est pas lui qui va le créer par sa puissance.

Encore faut-il que la DL ne se fasse pas bouger comme ces dernières semaines avec en performance paroxystique, une prestation médiocre contre une OL des Chargers parmi les plus faibles de la ligue. L’OL des Panthers est plutôt située dans le milieu de tableau NFL, ce qui peut surprendre compte tenu des inconnus qui la composent. La défense de Mike Pettine devra entrer dans le match le couteau entre les dents car si Mc Caffrey commence à marcher sur GB, la journée risque d’être longue pour les cheeseheads.

Si GB résout le problème de l’attaque au sol de CAR, alors les Packers auront fait un grand pas vers la victoire. Car Carolina n’est sinon que la 25ème attaque à la passe de la NFL, DJ Moore en est le WR 1 et Greg Olsen, le valeureux TE, est toujours là mais commence à faire ses années (mais reste toujours meilleur qu’un Jimmy Graham…).

Pour éviter que le jeu de passe se développe et que Kyle Allen (QB) trouve Mc Caffrey en solution de secours, le pass-rush devra mettre la pression sur l’inexpérimenté Allen afin de le pousser à la faute. Les San Francisco 49ers ont montré lors de leur écrasante victoire contre les Panthers 51 à 13 que le QB 2 des Panthers restait un joueur non drafté en 2018 avec seulement quelques matchs NFL dans sa besace (7 sacks encaissés et 3 interceptions contre SF).

Si Allen a surpris lors de ses 4 premiers matchs en tant que titulaire (rating de 106.6), il a depuis été ramené à la raison sur ses deux dernières prestations (rating de 54.6). À GB de mettre rapidement ce jeune QB dans une situation inconfortable.

usatsi_10483470

L’attaque Panthers est tout pour Christian McCaffrey (RB)

UNE DÉFENSE TERRIFIANTE

Les actualités NFL ne mettent en valeur les Panthers que sous le prisme de Mc Caffrey. Mais en fait, il y a bien pire que la menace du petit RB. Il existe une défense chez les Panthers comme il en a rarement existé en Caroline.

Le front-7 des Panthers est tout bonnement ahurissant, fruit d’un assemblage entre joueurs du cru draftés et agents libres récents. Au vu des contrats, cet alliage aura du mal à passer 2019. Mais pour le moment, la DL du schéma 3-4 réunit Gerald Mc Coy (DE), Dontari Poe (DT) et Vernon Butler (DE) et derrière ce premier rideau le corps de LB est composé de Mario Addison (OLB), Shaq Thompson (ILB), Luke Kuechly (ILB) et Bruce Irvin (OLB).

Ce front-7 est fidèle à sa réputation. 5ème défense contre la passe (en nombre de yards concédés par passe), elle terrorise surtout les QB adverses en étant la meilleure équipe NFL au nombre de sacks (34) ! Résultat, les QB adverses ont un rating moyen de 77.5, soit le 4ème plus faible de la NFL.

Alors, l’OL Packers va être soumise à rude épreuve et ce n’est pas leur performance contre les Chargers qui est encourageante. Elle devra obligatoirement se ressaisir, sinon Rodgers va goûter souvent à la toundra de Lambeau Field. De son côté, le n°12 devra éviter de garder trop longtemps le ballon pour chercher une solution comme il l’affectionne. Il vaudrait mieux qu’il lance en première intention en fonction du jeu choisi, ce qui lui a plutôt réussi depuis le début de saison. Dans ces conditions, les coureurs Aaron Jones et Jamaal Williams auront un rôle primordial à la réception.

Ce sera d’autant plus préférable de jouer « secure » que les lignes secondaires Panthers ne sont pas des manches. Même s’ils sont moins costauds que le front-7, Donte Jackson (CB), James Bradberry (CB), Tre Boston (FS) et Eric Reid (SS) savent capitaliser sur la pression du front-7 : les Panthers sont n°2 NFL au nombre d’interceptions. Même si Rodgers sait prendre soin du cuir, attention malgré tout.

En fait, la solution est toute vue : axer l’attaque sur la course. Cela est la meilleure recette pour contrer un gros pass-rush mais cela est encore plus pertinent de le faire contre les Panthers qui sont la plus mauvaise défense NFL contre la course au nombre de yards encaissés par course (5.1 yards, à égalité avec les Cincinnati Bengals). Et même en zone rouge, les Panthers n’arrivent pas à stopper la course et ont encaissé 14 TD à la course, le plus gros total NFL. Carolina est d’ailleurs également la plus mauvaise défense en zone rouge tout simplement.

C’est une des raisons pour laquelle les Panthers ont pris le bouillon 51-13 chez les San Francisco 49ers. Et au final, les Panthers ont eu un calendrier plutôt favorable, et sur leurs 5 victoires obtenues, une seule le fut contre un adversaire avec un bilan positif (les Houston Texans).

Les statistiques disent qu’on doit s’attendre à un match à haut score (25.5 pts de moyenne encaissés par CAR et 21 pts de moyenne encaissés par GB) avec deux équipes au complet, sauf si GB arrive à mettre en application son plan anti Mc Caffrey (ce qu’on espère) ou si le pass-rush Panthers fait vivre la misère à Aaron Rodgers.

5a36e704929c8.image

Le pass-rush Panthers est terrible !

LES COMPOSITIONS PROBABLES

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Vitale (FB) – Bakhtiari (LT) – Jenkins (LG) – Linsley (C) – Turner (RG) – Bulaga (RT) – Graham (TE) – Valdes-Scantling (WR) – Adams (WR)

Défense :

Clark (DT) – Lowry (DE) – M. Adams (DE) – Z. Smith (OLB) – Martinez (ILB) – P. Smith (OLB) – Alexander (CB) – King (CB) – T. Williams (CB) – Savage (S) – Amos (SS)

CAROLINA PANTHERS

Attaque :

Allen (QB) – Mc Caffrey (RB) – Armah (FB) – D. Williams (LT) – Van Roten (LG) – Paradis (C) – T. Turner (RG) – Moton (RT) – Olsen (TE) – DJ Moore (WR) – Samuel (WR)

Défense :

Gerald Mc Coy (DE) – Dontari Poe (DT) – Vernon Butler (DE) – Mario Addison (OLB) – Shaq Thompson (ILB) – Luke Kuechly (ILB) – Bruce Irvin (OLB) – Donte Jackson (CB) – James Bradberry (CB) – Tre Boston (FS) – Eric Reid (SS)

line

Coup d’envoi dimanche 10 novembre 2019 à 15h25, heure locale, 22h25, heure de Paris.

Publicités

3 Comments

  1. C’est même pas la peine, on fait exprès de se tirer dans le pied ou quoi ? PFFF…

  2. C’était pas une fin de match pour les cardiaques… J’ai failli finir en PLS 😀
    Je voyais arriver la prolongation avec 10 cms de neige sur le terrain gros comme une maison mais on a réussi à stopper CMC juste avant la ligne (encore eusse-t’il fallu qu’ils passent la conversion de 2 points).
    Cette succession de fautes pour leur refiler le ballon juste devant la ligne….

    Départ diesel puis un match qu’on aurait dû plier sans se faire peur comme ça.
    On a loupé des occasions notamment celle juste avant la mi-temps et puis quelle belle gestion des 4e tentatives, j’ai cru que McParti était de retour.
    Celle pour Williams avant la mi-temps est juste tellement téléphonée que c’est une blague et tenter la 4e et 3 en fin de 4e QT pour finalement prendre un delay of game exprès et reculer de 5 yards…

    Niveau offense, bon match à la course, en même temps, ce n’est pas leur fort aux Panthers depuis le début de l’année.
    A la passe, il y a eu de bonnes passes (la connexion Davante Adams-Rodgers fonctionne toujours plein ballon (juste dommage la longue passe plein centre que le défenseur lui fait sauter alors qu’il l’a en main). Franchement, le main est pas dégueu (surtout avec la neige qui tombe de plus en plus) mais on ne sait toujours pas tuer l’adversaire.

    Niveau Défense, on a un peu resserré les boulons sur la course, ce n’était pas exceptionnel mais suffisant. Un peu pareil sur la défense à la passe, de bonnes séquences mais des trous d’air parfois, on a fait juste ce qu’il fallait. Après, Kyle Allen a du bol de ne finir qu’avec une interception parce qu’on aurait pu en avoir 2-3 de plus (notamment Alexander).

    Bon, on ne va pas pleurer, une victoire juste avant de se reposer c’est bien et puis juste au moment où je dis qu’on ne pourra jamais être 2nd NFC, les Saints se font marcher dessus par les Falcons et on passe 2nd 🙂
    Avec les résultats de cette semaine, il y a un resserrement pour le haut du classement et ça va se jouer à rien même pour la division car les Vikings ont l’air en forme.
    Sauf grosse foirade, je pense que les 5 premiers en playoffs NFC sont déjà connus (49ers, Saints, Seahawks, Vikings et Packers) et que la dernière place se jouera avec le lead de la NFC East entre les Boys et les Eagles.

  3. Comme dit Guile, GB toujours aussi frustrant avec des décisions WTF par moments alternées avec quelques coups d’éclat ou de génie. Je veux bien qu’on profite d’une avance pour tenter des trucs, faire jouer quelques gars mais des fois juste non, je ne sais vraiment pas ce qui leur passe par la tête. A 21-10 on doit plier le match, j’ai rien contre tenter la 4 avant la MT mais où est l’élément de surprise ?

    Le run de Williams, on a beau dire qu’on leur roulait dessus toute la soirée et que Bak a mal exécuté, ça coûte quoi un petit fake de temps en temps au lieu de téléphoner le gros bourrinage ? Rodgers garde le ballon il s’en va pépère au TD et au pire il balance en tribune, c’est si dur ? Juste histoire de dire à la D: on peut faire ça donc méfiez-vous. Je veux bien qu’on garde des trucs cachés pour les POs mais quand même, y’a des limites à la parano :p .

    Sinon, j’aimerais vraiment en voir plus de Sternberger, mais je comprends qu’on le fasse rentrer doucement dans le jeu. Pour l’instant c’est solide même si c’est que du block. Le retour de Campbell a l’air d’avoir un peu aidé à stabiliser la D aussi. Lazard semble bien prendre ses marques et Kumerow reste précieux dans les coups durs et les drives importants. Si en plus Graham se met à jouer vaguement comme un TE, ça peut le faire. A condition d’arrêter les conneries niveau gestion, notamment l’horloge !

    Sinon, Gary est toujours porté disparu. On va dire que son potentiel mérite un an pour être développé mais pour un pick 12 c’est suboptimal pour ne pas dire franchement décevant. Après, peut-être que les performances bien meilleures que prévues des Smith Bro font que Pettine n’a aucun besoin de lui pour l’instant comme titu mais comparé à l’apport de Savage (assure tes tackles mec !) ou Jenkins, ça fait tache…

    Et puis bonus bonus, SEA a tapé Sf au terme d’un match à OT totalement fou et improbable avec pas moins de 7 fumbles et 2 INTs, du coup, GB aura une chance de prendre la tête de la NFC en sortant de sa bye week pour jouer SF. Par contre SEA revient à 8-2 égalité GB, même si le plus dur de leur calendrier reste à faire. SF a quand même confirmé que c’était une équipe solide a défaut d’être imbattable (huhu).

    Techniquement, SF serait à 9-1 en battant ARZ et nous à 8-2 donc un W donnerait 9-2 égalité avec le tie-breaker pour nous. On aurait notre destin en main ! D’autant plus que Vikes, Hawks et Niners se jouent tous donc plusieurs de nos rivaux vont laisser des W en cours de route, c’est obligé.

    Allez je râle un peu mais qui aurait cru à 8-2 en début de saison ? Pas moi. Alors Hourra MLF, Rodgers 1,5.0 et profitons-en tant que ça dure, au moins ça joue !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.