Échauffement Week 2 : GB – MIN

minnesota-vikings-green-bay-packers

Deuxième match de la saison et deuxième « derby » NFC North pour les Packers, comme en 2018. Cette fois, c’est la réception à Lambeau Field des violets honnis : les Minnesota Vikings, vainqueur en première semaine et postulants au titre de division. L’équipe vainqueur sera seule en tête de la division, une bonne manière pour GB de se mettre dans une position favorable.

L’ATTAQUE AU RÉVÉLATEUR

Après avoir pris l’ascendant sur les Chicago Bears, tenant du titre NFC North, les Packers ont de nouveau un match qui compte double. En effet, à l’heure des classements de fin de saison, les matchs intra NFC North seront les premiers éléments pour départager les équipes en cas d’égalité de bilans.

Autant dire qu’une deuxième victoire en deux semaines contre les deux plus sérieux rivaux de la NFC North apporteraient une grosse dose de sérénité à ce GB « new look ».

Le match aller de 2018 disputé également en deuxième semaine s’était soldé par un invraisemblable match nul. Mais quoi qu’il arrive, la donne ne sera pas la même pour les Packers cette année car Aaron Rodgers est en pleine forme. Souvenez-vous, l’année passée, il avait dû subir la chute d’un lineman défensif des Bears sur sa jambe en porte-à-faux en semaine 1. On pensait alors à une petite entorse du genou. On saura en fin de saison que celle-ci était plus sérieuse qu’évoquée et accompagnée d’un trait de fracture au plateau tibial.

C’est déjà une différence énorme par rapport à l’année passée. Et il faudra bien un Aaron Rodgers en pleine santé pour faire plier une défense dans le top 5 de la ligue en 2018. Contrairement aux Chicago Bears dont la force est avant tout contre la course, les Vikings sont d’abord efficaces contre la passe.

Depuis la saison passée, les Vikings ont jonglé avec leurs contrats, repoussant une partie des salaires sur les années suivantes afin de pouvoir garder Eric Kendricks (ILB), Anthony Barr (LB), Everson Griffen (DE) sans oublier en attaque leur TE Kyle Rudolph, Adam Thielen (WR) et Josh Kline (G).

Malgré ces tours de passe-passe avec le plafond salarial, les Vikings ont dû laisser filer Sheldon Richardson, la poutre de leur ligne défensive, parti garnir les rangs bien dotés des Cleveland Browns. Pas sûr que Shamar Stephen (DT) le remplace aussi efficacement dans leur ligne défensive. Cela devrait enlever un peu de pression, et l’intérieur de l’OL Packers en aura bien besoin. C’est peu dire qu’on attend autre chose de Lane Taylor (LG), Corey Linsley (C) et Billy Turner (RG), mis au supplice par Eddie Goldman (DT) et Akeem Hicks (DT) la semaine passée. Avec moins de pression, les Tackles Bakhtiari (qui jouera malgré une petite alerte au dos cette semaine) et Bulaga pourront se concentrer sur les rushs de Griffen (DE) et Hunter (DE), et Rodgers pourra ainsi avoir le supplément de temps qui peut lui redonner des statistiques honorables.

De plus, la défense des Vikings s’appuie beaucoup sur les blitz (supplément de joueur au pass-rush) pour mettre la pression sur le QB adverse, notamment ceux du SS Harrison Smith. Si l’OL Packers et le RB ne se font pas surprendre, Rodgers se fera un plaisir de trouver le joueur libre. D’autant plus que les Vikings vont être en pénurie de CB pour faire tourner l’effectif, les CB 3, 4 et 5 étant blessés.

Mais Rodgers ne sera pas la seule clé de l’attaque. La course doit être un vecteur offensif de GB. Forcément plus que contre les Chicago Bears, meilleure défense contre la course 2018, même si Aaron Jones commençait à voir le jour en fin de rencontre. Le jeu de course a plus de chances d’être performant car, en face, la défense des Vikings n’était que la 15ème contre la course en 2018. L’attaque des Packers devra réussir à poser son jeu de course qui permettra de dégarnir les lignes secondaires qui devront prendre encore plus  en compte cet aspect de l’attaque de GB qu’en 2018.

upi58ktzu8dv8d9kj7v7

Aaron Rodgers tentera d’échapper au pass-rush de Danielle Hunter (n°93)

LA DÉFENSE POUR CONFIRMER

Que dire de la défense qui fit la semaine passée une des meilleures performances depuis bien longtemps ? Qu’elle réitère le même niveau de performances que contre les Bears et ce sera suffisant.

Cependant, l’adversité sera meilleure que celle des Chicago Bears, à bien des niveaux. Le QB Kirk Cousins, sans être exceptionnel, est tout de même plus aguerri que Trubisky. Dalvin Cook (RB) sort d’un performance de 111 yards contre les Atlanta Falcons, le jeu de course des Vikings apparaissant comme une bien meilleure menace que celle des Bears sans Howard (RB).

Le premier match des Vikings a montré une attaque unidimensionnelle derrière Dalvin Cook (80 % des jeux offensifs appelés furent des courses), MIN se contentant de cela et des performances de sa défense (et d’un début de match catastrophique des Falcons : punt bloqué et interception pour un 14-0 Vikings au bout de 5 mn).

Mais les Packers avaient annihilé Dalvin Cook l’année passée en semaine 2 avec seulement 38 yards pour le RB. La recette est simple : couper les extérieurs. Contre les Falcons, Cook a effectué 5 courses pour 81 yards quand il passait par l’extérieur de sa ligne. Quand il tenta de forcer le coffre-fort par l’intérieur : 16 courses, 30 yards. Et ce qui est sympa cette année, c’est que, avec les Smiths, GB a des pass-rushers efficients pour pouvoir refermer la nasse sur le RB ou le QB. Cependant, Cook est aussi à surveiller comme le lait sur le feu dans le jeu de passe.

Za’Darius Smith (OLB) et Preston Smith (OLB) auront un rôle encore plus important pour contrer le jeu de passe car la paire de WR Diggs – Thielen est une des plus redoutables de la NFL. Ils ont les moyens de prendre l’ascendant sur des Tackles offensifs corrects mais pas éclatants : Riley Reiff (LT) et le joueur de seconde année Brian O’Neill (RT). De même qu’au centre de la ligne, Kenny Clark (DT) doit pouvoir prendre l’ascendant sur le rookie, certes de 1er tour, Garett Bradbury placé au poste de Centre.

Le pass-rush Packers n’aura pas un adversaire selon moi supérieur aux Chicago Bears au niveau de l’OL. Et on peut dire que ce pass-rush s’est renforcé depuis l’année dernière. Alors quand on voit que ce match aller 2018 s’est terminé sur un match nul et que depuis la défense Packers s’est clairement renforcée, tant au niveau de la force de son pass-rush que de la vitesse de ses lignes secondaires, GB doit avoir le couteau entre les dents pour cette rentrée à domicile.

Une confiance renforcée par les statistiques : sur les 13 derniers matchs de GB joués en septembre à Lambeau Field, le bilan des Packers est de 12 victoires… pour 0 défaite et un nul, le fameux de la semaine 2 en 2018.

 

rioft4dvvyunysloungn

Kenny Clark (DT) prêt à encore dire bonjour à Kirk Cousins (QB)

LES COMPOSITIONS PROBABLES

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – Vitale (FB) – Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – Turner (RG) – Bulaga (RT) – Graham (TE) – Adams (WR) – Valdes-Scantling (WR)

Défense :

Clark (DT) – M. Adams (DE)  – Z. Smith (OLB) – Martinez (ILB) – P. Smith (OLB) – R. Greene (ILB) – Alexander (CB) – T. Williams  (CB) – King (CB) – Savage (FS) – Amos (SS)

Absents notables : Oren Burks (ILB)

MINNESOTA VIKINGS

Attaque :

Cousins (QB) – D. Cook (RB) – C.J. Ham (FB) – Reiff (LT) – Elflein (LG) – Bradbury (C) – Kline (RG) – O’Neill (RT) – Rudolph (TE) – Diggs (WR) – Thielen (WR)

Défense :

Hunter (DE) – Stephen (DT) – Joseph (DT) – Griffen (DE) – Gedeon (WLB)  – Kendricks (MLB) – Barr (SLB) – Waynes (CB) – Rhodes (CB) – Harris (FS) – H. Smith (SS)

NFL: Minnesota Vikings at Green Bay Packers

Coup d’envoi dimanche 15 septembre 2019 à 12h00, heure locale, 19h00, heure de Paris.

Publicités

11 Comments

  1. Alors que depuis notre victoire au Super Bowl, Rodgers dominait outrageusement les Vikings, le bilan est toute autre depuis sept match, une seule petite victoire au compteur des Packers.
    Mais ce soir les Packers doivent, et vont renoué avec la victoire, capital au Lambeau Field contre un concurrent direct.

    J’ai vu le match des Vikings contre les Falcons, et il faut dire que les Falcons ce sont n’ont pas tiré une balle, mais trois balle dans le pied pour perdre ce match d’ouverture, et ont grandement facilité la victoire des Vikings.
    Le match aujourd’hui sera toute autre, et les Packers en sortiront vainqueur.
    Go Pack Go !

  2. Il faut dire que depuis le match d’il y a deux ans dans lequel Rodgers y a laissé une clavicule, la dynamique a changé.

    Il y a deux ans, on arrivait à Minny avec un bilan de 4-1, un Rodgers en pleine possession de ses moyens et qui venait de nous faire gagner à Dallas dans une fin de match haletante et surtout il s’agissait de l’année post-run the table.

    On était à fond et une clavicule plus tard, on a eu une année pourrie avec Hundley, une autre année pourrie par la blessure de Rodgers et le chant du McCarthy, les Vikings ont fait 2 fois les playoffs, ont fini en tête de division il y a deux ans, Rodgers fait des passes dans les chaussettes qu’il ne faisait pas avant de se faire déboîter la clavicule…

    Ce soir, on va pouvoir commencer à savoir si notre défense sera bonne toute l’année, si la défense des Vikings est vraiment de retour ou si juste les Falcons sont vraiment nuls cette année, si LaFleur peut nous sortir de beaux jeux, si Rodgers vise plus haut que les chaussettes bref j’ai hâte !!!

    Go Pack Go !

  3. Cette fin de match irrespirable… Heureusement que Zimmer remet le ballon dans les mains de Cousins qui n’était vraiment pas dans un grand jour. 2nd match, 2nde interception en end-zone, merci King !

    Début de fou, à 21-0, je pensais qu’on allait leur enfiler les TD comme des perles vu comment on découpait leur défense à la passe, à la course et puis plus rien…
    On a loupé le coche de tuer le match sur le fumble d’Allison qui avait fait le nécessaire pour convertir le third-down et l’étrange choix de ne pas taper de FG pour faire une 4e tentative ratée (LaFleur a voulu montré qu’il n’était pas McCarthy !!) et rester à 21-0 au lieu de 24-0.

    Il nous manque clairement en WR2, dès qu’Adams est bien pris c’est l’angoisse. Où sont Tonyan, Lazard et Kumerow (il a fait 12 yards pour sa seule réception, on pourrait le laisser un peu plus sur le terrain non) ?
    Sinon, Gute peut passer un appel au Kansas à un certain M. Nelson…

    Et puis quelle OL en mousse, ça a tenu 3-4 drives puis après c’était le festival Taylor, Linsley (et son snap dans les chaussettes)…

    Défense encore une fois impressionnante… Bémol avec les blessures de Greene (qui semble assez grave) et de Savage (j’espère que ce n’est pas grave). Sinon les Dolphins bradent du joueur et ils ont Minkah Fitzpatrick…

    Mais bon, 2-0 et on prend la tête de la division, ça fait du bien !

  4. @ Guile
    Va falloir que Gute passe un coup de fil en Floride pour Minkah.
    La question est de savoir ce qu’on est prêt à lâcher. J’ai lu sur PackersWire Josh Jackson + un mid round pick, ça serait pas bête, vu que ce dernier ne joue pas beaucoup.

    Sur le match, et bien on sait maintenant la priorité de la prochaine draft et FA : un WR2 !
    heureusement c’est l’année des WR, mais en attendant faut composer avec des WR4 (au mieux) pour faire avancer l’équipe.

    Taylor a joué son dernier match comme titulaire, on a vu Jenkins faire des séries à sa place et la différence est criante. Turner pour l’instant c’est quand même très très moyen aussi. Pas très rassurant sachant qu’on va jouer Fletcher Cox dans pas longtemps.

    et Davis….. il est fou ce mec. Il envoie un bloc après un appel de fair catch, il glisse 2 fois comme un ivrogne alors qu’il avait un boulevard, et le reste du temps il est frileux. J’espère voir Shepherd dimanche prochain et voir Davis envoyé dans un échange pour un safety.

  5. Green Bay Packers France

    16 septembre 2019 at 11:26

    Autant la cible paraissait utopique, autant la blessure de Raven Greene qui devrait être au mieux une grosse entorse, du même genre qui a mis St Brown (WR) sur la liste des blessés, ravive la piste Minkah Fitzpatrick.

    Et c’est vrai que placer Fitzpatrick en 2ème ILB, cela aurait vraiment du sens. Josh Jackson (CB) est là pour l’avenir, mais c’est vrai que ce serait une perte passable, compte tenu des prometteurs Tony Brown et de Chandon Sullivan.

    PS : article du match en cours

  6. remplacer Greene pour cette saison et remplacer Tramon pour les suivantes. Car si il est un bon box safety comme Greene, Minkah est aussi un excellent slot corner, et avec le duo de CB King – Jaire on est déjà pas mal sur les extérieurs, ce trio avec nos 2 safety en ferait le secondary le plus intimidant la ligue.
    Couverture, run stop, blitz, la panoplie idéal du slot corner parfait !

    Brown et Sullivan en doublure ça peut faire le job. Pour l’instant Jackson n’a pas montré son potentiel théorique : des big plays concédés, des flags… Et pour l’instant cette année on le voit quasiment pas, il est passé derrière Brown dans le depth chart. L’échanger contre Fitzpatrick ne serait certainement pas en notre défaveur.

    Je ne pense pas qu’on osera bouger pour lui, et d’autres équipes sont plus agitées du trade (Browns notamment), mais j’aimerais beaucoup ! en plus je le voulais à la draft 2018.

  7. Green Bay Packers France

    16 septembre 2019 at 12:31

    J’avais deviné que tu le voulais vu la présentation du joueur que tu nous en fais. ^^

    C’est clair que Josh Jackson + un 3ème tour, pour moi c’est donné pour un n°11 de la draft de l’année dernière.

    Impossible qu’une autre équipe ne propose pas mieux que cela.

  8. Espérons que Gut soit sur la même longueur d’onde.
    Je tenterai même Jackson + 4e tour + 7e (on en a plein ^^)
    ou Jackson + 4e tour + Davis

  9. J’irais même jusqu’à proposer Jackson + Davis + Taylor 🙂

  10. Fitz a été envoyé à Pittsburgh.. 😡😡
    Enfin il vaut mieux les Steelers que les Cowboys ou les Eagles qui étaient aussi sur le coup.
    La question est maintenant de savoir quel joueur peut on viser par trade en envoyant Davis et Taylor dans le deal ? 🤣

  11. Green Bay Packers France

    17 septembre 2019 at 12:29

    Les Dolphins font une affaire dans cet échange. Ils envoient un joueur drafté au 11ème choix après l’avoir utilisé un an et demi pour récupérer un premier tour des Steelers qui peut potentiellement être meilleur qu’un choix n°11, vu le « out for season » de Big Ben.

    Pas trop de regrets, jamais Gutekunst ne se serait aligné sur une telle offre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.