Echauffement Week 1 : CHI – GB

19541630_ss

Ce sont dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. La NFL l’a bien compris en nous resservant en semaine 1 un bon vieux Chicago Bears – Green Bay Packers. C’était déjà le cas en 2018 mais là c’est encore mieux, car c’est réellement le premier match de la saison NFL ce jeudi 5 septembre. Place à la plus vieille rivalité de la NFL entre deux équipes candidates au titre NFC North voire au titre NFC.

Après 8 longs mois sans match à se mettre sous la dent, les supporters ont faim de sensations. Particulièrement, ceux des Packers car cela fait longtemps que la rentrée n’a pas été frappée d’autant d’incertitudes.

PLACE À L’ACTION

C’est peu dire que les fans de GB attendent ce match avec impatience. Après la déflagration du licenciement de l’ancien entraineur en chef Mike Mc Carthy à 4 semaines de la fin de saison, entrainant avec lui un profond remaniement du staff, s’en est suivi le plus actif des marchés des transferts depuis plus d’une décennie pour les Packers, avec des dépenses à tire-larigot pour consolider la défense et la séparation de deux joueurs historiques : Clay Matthews (OLB) et Randall Cobb (WR)

Entre les saisons 2017 et 2019, difficile pour un fan « cheesehead » de trouver ses repères tant le nettoyage a été fait du sol au plafond de la franchise ou presque. Seul reste son roc, son capitaine qui fait de GB une équipe pas comme les autres et toujours capable de briguer le Super Bowl : son quarterback Aaron Rodgers. Évidemment, ce postulat est valable quand il est quasiment en pleine possession de ses moyens et cela ne fut pas le cas ces deux dernières saisons.

QUE VAUT L’ATTAQUE ?

Mais voici la saison 2019 et le n°12 est en pleine santé (pour le moment…). Alors, ça va barder. Enfin, ça c’est ce qu’on suppose car il n’a pas été permis de voir l’attaque n°1 en action en pré-saison, enfin si, seulement 1 quart-temps contre les Baltimore Ravens et emmené par Deshone Kizer (QB), échangé depuis, d’abord en raison de ses piètres performances.

Donc techniquement, la nouvelle attaque de GB avec les nouveaux schémas tactiques d’un nouvel entraineur en chef assisté d’un nouveau staff n’a pas encore effectué une seule minute dans un match ne serait-ce qu’amical. Hmmm, encourageant ? Pas vraiment. Ce match chez les Chicago Bears, vainqueur de la NFC North en 2018, apparait comme un vrai saut dans l’inconnu.

Si les Bears ont souvent été historiquement les souffre-douleurs des Packers d’Aaron Rodgers, ce match devrait être loin d’être une partie de plaisir. Le bilan 2018 parle de lui-même : 12 victoires et 4 défaites pour les Bears ; 6 victoires, 9 défaites et 1 nul pour les Packers. Et les Bears ont terminé l’année passée dans le top 3 des défenses NFL en ayant la meilleure défense NFL contre la course au niveau des yards encaissés.

Alors, l’attaque des Packers et le nouveau ticket LaFleur-Rodgers vont tout de suite voir s’ils sont dans le bon tempo. Car ils auront une des meilleures adversités de leur saison 2019. Les Packers veulent redevenir une équipe plus équilibrée en attaque ? Eh bien, bon courage pour appliquer cela ce jeudi. Vraiment, on observera à la loupe la performance d’Aaron Jones (RB), qui lui aussi n’a joué aucune minute, et les schémas mis en place pour faire avancer les Packers à la course.

Lafleur12

Matt LaFleur et Aaron Rodgers sauront-ils s’accorder parfaitement pour mener GB vers les sommets

UNE DÉFENSE AU TOP ?

Si on aura les yeux rivés sur l’attaque pour voir si son jeu sera bien huilé, que dire des attentes envers la défense « new look » de GB ? Avec les investissements massifs effectués sur les pass-rushers Za’darius Smith et Preston Smith ainsi que sur le safety Adrian Amos, avec la sélection de deux 1ers tours de draft défensifs : Rashan Gary (OLB) et Darnel Savage (FS), comment ne pas espérer qu’elle ne soit performante comme elle ne l’a plus été depuis le dernier Super Bowl gagné en 2010 ?

Mitch Trubisky, le QB adverse, est dans la saison où il doit prouver aux fans des Bears qu’il peut être leur QB à long terme. L’année passée, pour sa seconde année, il a montré qu’il savait courir. Et ça, les Packers apprécient moyen de jouer contre un QB qui sort de sa poche pour courir. Le match de pré-saison chez les Baltimore Ravens face à Lamar Jackson, un expert dans son genre remarque, l’a encore rappelé.

La tactique est simple mais complexe à mettre en oeuvre : forcer les extérieurs pour contenir Trubisky dans la poche et le forcer à passer, d’autant plus que son TE titulaire jouera blessé (à l’aine) ou pourrait être même absent. C’est là qu’on attend les Smiths qui doivent profiter du travail monstrueux de Kenny Clark au centre (DT) et qui sera aidé par Montravius Adams (DT), monstrueux… en cette pré-saison.

Les Bears ont l’habitude de s’appuyer d’abord sur leur jeu de course mais Jordan Howard (RB) n’est plus là, remplacé par le rookie David Montgomery qui devrait partager les portés avec Tarik Cohen qu’on imagine mal être coureur à temps plein avec son physique lilliputien.

Ce jeudi sera le 199ème match de la plus vieille rivalité de la NFL. Depuis qu’Aaron Rodgers est aux commandes des Packers (2008), les Packers ont redressé la barre avec un record de 17 victoires et 5 défaites pour le n°12 contre les nounours. Le bilan total est désormais à l’avantage des Packers avec 97 victoires, 95 défaites et 6 nuls.

Za

Za’darius Smith (OLB) est attendu au tournant

LES COMPOSITIONS PROBABLES

GREEN BAY PACKERS

Attaque :

Rodgers (QB) – A. Jones (RB) – D. Vitale (FB) –– Bakhtiari (LT) – Taylor (LG) – Linsley (C) – Turner (RG) – Bulaga (RT) – Graham (TE) – Adams (WR)  – Valdes-Scantling (WR)

Défense :

Clark (DL) – Adams (DL) – Lowry (DL) – Z. Smith (OLB) – Martinez (ILB)  – Summers (ILB) – P. Smith (OLB) – Alexander (CB) – King (CB) – Savage (FS) – Amos (SS)

Absent notable : Oren Burks (ILB)

 

CHICAGO BEARS

Attaque :

Trubisky (QB) – T. Cohen (RB) – Leno Jr (LT) – Whitehair (LG) – J. Daniels (C) – K. Long (RG) – Massie (RT) – Burton (TE) – T. Gabriel (WR) – A. Robinson (WR)  – A. Miller (WR)

Défense :

Goldman (DT) – Hicks (DE) – Nichols (DE) – Mack (OLB) – Trevathan (ILB)  – R. Smith (ILB) – Floyd (OLB) – Fuller  (CB) – Amukamara (CB) – Clinton-Dix (FS) – E. Jackson (SS)

 

Coup d’envoi jeudi 5 septembre 2019 à 19 h 20, heure locale, 2 h 20 vendredi, heure de Paris.

packers-bears-game-on-amazon-and-tv_fullsize_story1

C’EST PARTI ! 2019, NOUS VOILÀ !

5 Comments

  1. Tu l’as dit, 17 victoire pour 5 petite défaite pour le numéro 12 contre les nounours, à Chicago les joueurs, et les fans, n’ont eu que très rarement la satisfaction de la victoire contre Rodgers, surtout avec Cutler, et pour moi Trubistruc n’est pas meilleur que Jay, donc Rodgers va continuer encore quelques saisons à mater du grizzly.

    29eme la saison dernière, avec presque 60 sacks encaissé, si les cinq titulaires reste en forme, ça devrait s’arranger de ce côté là, difficile de faire pire, mais il va aussi falloir que Rodgers se débarrasse plus vite du ballon, son péché mignon la saison passé.

    33eme saison au compteur pour moi, et depuis Randy Wright en 1987, j’ai quand même eu la chance de voir cette brêle de Randy, remplacer par Don Majic Man Majkowsky, puis mon idole Brett Favre, et Aaron Rodgers, du beau monde, j’ai eu beaucoup de chance de voir évoluer deux quaterback fantastique, mais maintenant il est temps de retrouver les sommets !
    Go Pack Go !

  2. The_Chosen_One

    5 septembre 2019 at 12:01

    8 mois qu’on attend de voir les nouveaux Packers en action sous la houlette d’un nouveau coach jeune et innovant.
    J’espère qu’on ne sera pas déçu !

    Le match de ce soir mine de rien va déjà donner pas mal d’indications :
    le niveau des recrues défensives,
    les schémas offensifs,
    le jeu de course,
    quel Aaron en 2019
    le niveau de l’OL pour le défendre

    si on gagne, on se lance pour une grosse saison aux alentours de 12-13 victoire. Si on perd, on reste « dans le rang », et on se battra toute la saison pour un strapontin en PO.
    J’espère que la défense sera un atout majeur pour nous cette année, mais entre l’inexpérience de Savage, le trou en LB, la fragilité physiques des CB et la perte de Daniels, l’incertitude sur le pass rush, j’avoue que je ne suis pas très confiant, j’espère me tromper.

    Pour ma part, je n’arrive pas à me décider si je matte en live avec le risque d’être totalement détruit demain et les jours suivants, ou alors le regarder demain matin, sans fatigue, mais en ayant rater le moment. Le différé c’est quand même pas pareil.

    Allez c’est parti pour 4 mois de stress et de plaisir, de colère et de kiff, et si tout va bien peut être un mois de rab en janvier…

    Go Pack Go

  3. Salut TCO, en live, la vie est courte, tu inverse, tu dort ce soir jusqu’à 2h00, une petite sieste vers 6h00 du mat, et ça devrait aller, surtout avec la victoire, dans le cas contraire, bon vendredi quand-même.

  4. Tout d’abord salut à tout les cheesheads, j’étais pas trop présent cet été mais je suis de retour.
    Bon je vais parler que de ce match et non pas de la présaison parce que c’était
    assez médiocre de tt part cette présaison.

    Pettine y’a rien à dire ce mec est un génie, la défense a été juste impeccable, certes trubisky est une mascarade mais seulement 3 pts d’encaissés (surtout avec les positions de départ que l’attaque des Oursons avaient en 1ere mi-tps) !!!
    Aucun joueur de cette escouade n’a pas été concerné par ce match défensif qui est à montrer dans les écoles. Clark tjr aussi monstrueux contre la course et en plus il met une pression constante sur le QB adverse, Lowry et Adams sans être transcendant ont fait leur taf. Les Smiths c quand même mieux que nos deux ancien vieux de l’année dernière, gros matchs de l’un comme de l’autre. Martinez est vraiment un top ILB pour moi et améliore de plus en plus sa couverture, Greene en hybride c’est pas mal du tt, il sait blitzer et sait couvrir franchement c peut-être le duo intérieur que l’on attendait pas le plus mais qui va nous surprendre. Alexander c vraiment un super CB, futur Pro Bowler a mon avis, King en pleine santé c quand même vraiment un CB de très bon niveau même s’il loupe une INT tt faite. Williams a une bonne grinta sur le terrain ce qui compense sa vitesse sur le déclin. Les safety mention TB, Amos rien à dire pas un tackle manqué et l’INT qui cloue le bec de son ex c beau ptn. Savage, j’avais des doutes avec les quelques snap de pré-saison mais il les a levé direct, très bon en lecture, aucun tackle manqué non plus, pas passé loin de l’INT, 2 fois en plus.
    Même les back-up sont bon dans leur rôle plus limité, Jackson a été propre tout comme Sackrell qui est pas mal dans ce rôle hybride ILB-OLB blitzer et cover de zone, Lancaster peut en vu mais solide contre la course. Seul point noir c T.Brown qui se fait prendre 2 fois par Robinson sur des actions similaires mais bon en vrai y’a un gros client en même tps et la taille n’y est pas pour rien.
    Défense : mention très bien

    Bon l’attaque c’était pas trop ça par contre, l’essentiel pour moi c’est que Rodgers a quand même l’air de prendre plus de plaisir qu’avec big Mike. La OL a eu bcp bcp de mal mais faut dire qu’on avait le meilleur front-7 de la ligue en face et franchement pas de turnover ni de blessure face à eu rien que ça c une performance. L’attaque est encore en rodage et face à la meilleur D dès le premier match de la saison sans avoir joué en pré-saison la marche était un peu haute. De tt façon Jenkins va petit à petit prendre la place de Taylor qui est le point faible de cette OL clairement, donc on peut que s’améliorer. Le TE on été bien en vue surtout Graham qui à l’air d’être bien déterminé cette année, Lewis a montré qu’il en avat encore sous le capot avec déjà autant de catch que tte la saison dernière, Tonyan progrèsse bien, perféctible au block encore quand même. Jones et Williams vivront des jours meilleurs face à des DL moins fortes. Adams a fait son taf tt comme MVS, déçu de pas avoir vu Kumerow mais bon je pense pas qu’il faut se faire de soucis pour lui cette année. Rodgers voulait je pense éviter un maximum un TD défensif des Bears c pour ça qu’il n’a pas vraiment tenté trop de choses extravagantes, puis le score ne l’y obligeait pas non plus. Je me fait pas de soucis pour l’attaque qui va monter en régime je pense petit à petit.
    Attaque: mention passable grâce au camarades de la D

    Franchement n’est-ce pas la réaction d’une bonne équipe de gagner des matchs pas très beau comme celui-ci. La D des Bears va faire souffrir bcp bcp bcp d’attaques tant que Rodgers est en pleine santé après le match et que celui-ci est gagné ça me va.
    L’attaque va nous faire des grands matchs cette saison j’en suis convaincue et la D bientôt top 10 voir top 5 de la ligue si elle enchaine bien.
    Les commentaires de fans d’autres équipes sur TD actu me font bcp rire, match médiocre scregneugneu… on verra bien quand il joueront contre les Bears et qu’ils encaisseront 6-7 sacks et leur QB se blessera comment ils pourront s’en mordre les coui****. Et quand ils prendront 40 pts par un Rodgers déchainé et bien protégé.
    Go Pack Go !!!!

    Ps: C’est moi ou Hicks a cru que Rodgers était un piquet, il à carrément tenté après le hippon (pour les connaisseur de judo) de le planter dans le sol…pas de flag……Non mais nimp ce gros balour mérite une belle amende plus une suspension mais bon je crois que la ligue à déjà trop de pb avec A.B mdrrrrrrrrrr

  5. Au vu du planning de la journée je n’ai pas tenté le direct pour ma part 🙂

    Cela faisait des années que nous n’avions pas gagné un match grâce à une défense intraitable et ça fait du bien… Contre les Bears encore plus 🙂

    Très bon match de la défense dans son ensemble, quelques petits loupés (Tony Brown par deux fois, 2-3 pénalités pour Tramon Williams) mais je ne vais pas faire la fine bouche. Les recrues ont montré pourquoi nous les avions recruté et notre rookie Savage a fait un bon premier match. La cerise sur le gâteau étant l’interception d’Amos, il ne manquait qu’un fumble de Clinton-Dix 🙂

    Coté attaque cela n’a pas été flamboyant mais vu les Golgoths du front-7 des Bears on s’attendait à souffrir. Le jeu à la course (appelé plus souvent que les dernières années) n’a pas réussi à soulager Rodgers mais ça devrait le faire contre des défenses moins redoutables.

    Au final, match plaisant, cadenassé mais plaisant et dans un match de défense tu t’en sors soit par une action d’éclat de la défense (pick-6, INT en red zone,…) ou par une fulgurance en attaque et niveau potentiel de fulgurance on a du matos donc Rodgers nous a sorti une série dont il a l’habitude pour le seul TD du match : 75 yards en 4 passes et 1m35 je crois.

    Je trouve qu’on sort de ce match avec plus de certitudes que l’année dernière au même moment. On peut avoir une défense de qualité et une attaque qui peut jouer. A confirmer la semaine prochaine mais c’est pas mal.
    Bon si on pouvait tuer le match quand on récupère le ballon à 1m50 de la fin au lieu de le rendre 15s plus tard ça serait mieux (merci JK Scott pour le punt de la mort d’ailleurs !).

    Ah si, si on pouvait dégager Taylor la porte de saloon !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.