JOINT

Pour terminer les deux premières semaines de camp d’entraînement, deux entraînements communs avec les Houston Texans étaient programmés lundi 5 et mardi 6 août. Le bilan ? Mitigé…

Alors que cela n’avait jamais eu lieu sous l’ère du précédent entraîneur en chef Mike McCarthy (2006-2018), le nouvel entraineur en chef Matt LaFleur a institué dès sa première année deux entraînements communs avec une autre franchise NFL, prenant exemple sur toutes les équipes dans lesquelles il a exercé auparavant en NFL.

Ces entraînements communs se sont effectués avec les Houston Texans, adversaire du premier match de pré-saison le jeudi 9 août.

Et ce qui devait arriver arriva. Dans de telles confrontations, même si ce ne sont que des entraînements, les esprits s’échauffent facilement sous la chaleur, car la testostérone est à son maximum et il est bien plus facile d’appuyer ses plaquages sur un adversaire que sur un coéquipier.

La mèche a été allumée par Lonnie Johnson, cornerback rookie drafté au second tour 2019 par les Houston Texans.

Alors qu’il était convenu que les simulations de séquences de jeu devaient se dérouler… sans plaquage (!), Lonnie Johnson n’a rien trouvé de mieux que de porter un choc violent aveugle au TE rookie des Packers Jace Sternberger. Davante Adams, qui s’y connait en chocs violents subis, l’a décrit comme une action qui aurait été pénalisé d’une amende pour le fautif en match réel. Et ce n’était qu’un entraînement sans plaquage… Le choc fut si violent que Sternberger perdit son casque, resta sonné au sol et dut passer par le « protocole commotion ».

L’abruti Lonnie Johnson ne trouva alors rien de mieux que de célébrer son action au-dessus d’un Sternberger KO. Autant dire que la réaction des coéquipiers de Sternberger fut, en toute logique, immédiate et il s’en suivit un attroupement viril entre les deux parties sans que cela tourne au « bourre-pifs » général.

L’accalmie revenue, ce même Johnson, prouvant la taille mesurée de son organe cérébral, remit le couvert en plaquant violemment le retourneur de kickoff de GB. Afin d’éteindre rapidement les braises de l’affrontement précédent, l’entraîneur en chef des Houston Texans Dan O’Brien exclut alors Lonnie Johnson sur le champ de l’entraînement.

Cependant, O’Brien dédramatisa ces plaquages en conférence de presse, au contraire de Matt LaFleur qui faisait remarquer que ce type d’actions n’avait pas leur place dans ces entraînements « amicaux ».

Les critiques de joueurs Packers furent vives à l’encontre du jeune CB texan, notamment celle de Davante Adams (WR) nous l’avons vu mais aussi de Jimmy Graham (TE). Aaron Rodgers eut aussi son mot à dire mais sa critique fut plus ciblée sur la pertinence d’actions de retour de kickoff lors de tels entraînements communs, argumentant même que le syndicat des joueurs, la NFLPA, devrait se pencher sur ce type d’actions pour essayer de les interdire lors d’entrai nements communs estivaux.

Si la critique directe de Rodgers portait sur l’action stupide du CB des Texans, l’effet collatéral est que cette phrase peut également être interprétée comme un avis circonspect sur la décision du coach LaFleur d’avoir organisé des entrainements communs. Le risque de bagarre générale est absolument quasi certain dans ces circonstances et le risque de blessure, qui est pourtant la hantise de chaque franchise chaque été, est forcément augmenté quand les plaquages sont effectués par des adversaires plutôt que des coéquipiers.

Bref, l’avenir nous dira si cette expérience sera reconduite en 2020 du côté des Packers.

Quant à Lonnie Johnson, s’il s’est excusé sur Twitter assurant qu’il ne voulait blesser personne et juste être performant, il a maladroitement affiché la photo de l’évènement (celle en haut de l’article) sur son compte Instagram avec un hashtag #itsfootball (c’est le football). L’expérience ne lui a apparemment pas mis beaucoup de plomb dans la tête.

David Bakhtiari, le LT des Packers très actif sur les réseaux sociaux, s’est chargé de lui en mettre en mettant en avant le touchdown d’Allen Lazard, le jeune WR Packers, lors du 1er match de présaison, TD marqué alors qu’il était marqué par… Lonnie Johnson. Le Bakh’ ne pouvait laisser passer pareille occasion et s’est fendu du même hashtag #itsfootball mais pour qualifier la réception pour TD de Lazard sur la tête de Johnson avec la photo illustratrice qui suit. L’arroseur fut bien arrosé (de bière sûrement).

Lazard

La meilleure réponse à Lonnie Johnson, un TD sur sa tête !

VIDÉO du TD