GBPF Buzz n°18 : Appelez-le David « Beertiari »

4663bf27-4556-4af3-8de9-ca9dd3d22d8e-9A707517-DD68-4429-A0C8-7615DF2D1686

Bakhtiari fait le spectacle sur le parquet NBA des Milwaukee Bucks

« Fear the Deer » : « Craignez le cerf ! ». Ce refrain ne vous dit rien ? Et pourtant, actuellement, c’est bien cela qui fait l’actualité sportive dans le Wisconsin, l’Etat de Green Bay, bien avant les Packers. Pourquoi ? Parce que les Milwaukee Bucks, la franchise de basket-ball NBA de la capitale économique du Wisconsin est en finale de conférence Est NBA ! Pour la première fois depuis 2001 !

C’est un évènement pour une franchise NBA plus habituée à la médiocrité qu’autre chose. Les Milwaukee Bucks n’ont en effet gagné qu’un titre NBA… en 1971 (sous le règne d’un des plus grands joueurs de l’histoire Kareem Abdul-Jabbar), et le dernier titre de conférence date de 1974 !

Autant vous dire que tout le Wisconsin est derrière les Bucks, et les joueurs des Packers aussi bien sûr ! Et le plus connu d’entre eux, Aaron Rodgers est derrière son équipe NBA favorite.

Rodgers est même propriétaire à hauteur de 1 % des parts de la franchise depuis maintenant 2 ans. Les deux propriétaires majoritaires lui ont offert un prix alléchant pour permettre l’investissement de cette star du football américain. Ainsi, l’offre était calquée sur le prix du rachat que les propriétaires majoritaires avaient payé en 2014 (550 millions de $). Vous avez vite fait le calcul, Aaron Rodgers aurait donc investi 5,5 M de $ dans les Bucks. Une broutille pour le n°12 qui gagne actuellement une moyenne de 34 M de $ par an, rien qu’en salaire, hors contrats publicitaires.

Unique joueur NFL qu’il est, Aaron Rodgers l’est aussi dans cet investissement puisqu’il est le seul joueur NFL en activité à avoir investi dans un autre sport. Et tel le roi Midas, il faut croire que tout ce que touche Rodgers se transforme en or. La valeur capitalisée des Bucks est désormais évaluée à un Milliard de $, soit le double de la valeur de lorsqu’il a investi. De plus, depuis son investissement, les Bucks sont redevenus une franchise qui compte et qui n’est plus la risée de la NBA.

9738719b-521e-4109-a3da-75e646c5ce3d-AROD_EDENS

Aaron Rodgers avec Wes Eden, propriétaire majoritaire des Milwaukee Bucks

L’investissement de Rodgers en 2017 a correspondu avec l’explosion du joueur phare des Bucks, Giannis Antetokounmpo. Surnommé le « Greek Freak », le n°34 des Bucks est né en Grèce de parents nigérians. Drafté par les Bucks en 2013 à seulement 19 ans, il fut élu meilleure progression de l’année en 2017 où il fut le premier joueur de l’histoire de la NBA à être dans le top 20 NBA dans les catégories des points, des rebonds, des passes décisives, des contres et des interceptions.

Depuis 2017, Antetokounmpo est un des joueurs phares de la NBA, au point d’être peut-être le « MVP » (meilleur joueur) de cette saison 2018-2019. Même Rodgers l’a soutenu pour cette distinction en interview. Il faut dire que le gamin est impressionnant, ou comment un joueur puissant de 2,11 m avec une envergure de 2,21 m joue à la vitesse d’un meneur.

Et Aaron Rodgers n’est pas le seul Packers fan des Bucks. Son compère David Bakhtiari est aussi un spectateur assidu des parquets de Milwaukee. Et hier soir, devant l’évènement d’une victoire sur les Boston Celtics synonyme d’une qualification en finale de conférence, le n°69 de GB s’est lâché.

Afin de mettre l’ambiance, le colosse s’est ingurgité 2 « pintes » en une vingtaine de secondes. Bakhtiari était chaud bouillant, provoquant l’hilarité de son pote Rodgers, évidemment présent, et qu’on peut voir encadré de sa compagne Danica Patrick et de Wes Eden, un des propriétaires majoritaires des Bucks.

Go, Winconsin, go ! 🙂

4 Comments

  1. The_Chosen_One

    9 mai 2019 at 14:12

    J’adore ce mec !! il a toujours l’air hyper bonnard.
    d’ailleurs j’aimerais beaucoup qu’on pense d’ores et déjà à le prolonger ! il faut qu’il reste le bodyguard d’Aaron jusqu’à la fin !

    Content pour le Wisconsin que les Bucks performent ! j’aimerais bien voir les Brewers au top également, je suis pas forcément amateur de baseball, mais leur nom me parle beaucoup !! 😂

  2. DavidBrillac

    10 mai 2019 at 02:00

    Merci pour l’article sympa, sur les voisins les Cerfs de Milwaukee, ville où dans mon adolescence, les Packers jouaient un, voire plusieurs matchs par saison.
    La dernière fois que les Bucks avaient drafté un joueur aussi phénoménal que le jeune grec, c’était l’incroyable Lew Alcindor, que seul Bruce Lee avait réussit a mater dans le jeu de la mort.
    Pour changer un peu, je souhaite un nouveau titre aux Bucks, acquis avant notre naissance, même si les Warriors n’avaient plus gagné depuis eux aussi les seventies !
    Quand à Bakhtiari et Rodgers, c’est sympa de les voir au bord du parquet, et visiblement ça donne soif, avec une descente pareille l’ami David n’en n’aurait pas pour longtemps à descendre un fût de Budweiser.

  3. DavidBrillac

    10 mai 2019 at 02:46

    @ chosen, ferais-tu aussi bien que Bakhtiari ?
    C’est vrai que dans le Wisconsin, ils ont été plus originaux qu’ailleurs pour trouver un nom pour les équipes locales !
    Les emballeurs, les cerfs, les blaireaux, les brasseurs.

  4. The_Chosen_One

    11 mai 2019 at 11:36

    @David
    Je pense que sur ce gabarit de verre, je peux assurer. J’ai un peu d’expérience dans ce domaine 🍻😎

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.