1er tour de draft 2019: un trade-up sauvage !

usatsi_12478320-e1556250919681

Darnell Savage, futur FS titulaire des Packers

Après le choix plutôt surprenant de Rashan Gary en choix n°12, le manager général des Packers Brian Gutekunst n’en avait pas fini d’étonner son monde avec son 2ème choix de 1er tour.

TRADE-UP SAUVAGE

Après ce choix surprise des Packers en n°12, on reste encore un peu estomaqué mais la draft continue. Les choix s’enchainent, certaines cibles potentielles du choix n°12 s’évanouissent :

  • Christian Wilkins (DT) au choix n°13 des Miami Dolphins qui font donc l’impasse sur un QB
  • Brian Burns (DE/OLB) au choix n°16 par les Carolina Panthers

Mais aussi celles du choix n°30 :

  • Chris Lindstrom (G) au choix n°14 des Atlanta Falcons
  • Dexter Lawrence (DT) au choix n°17 des New York Giants
  • Jeffery Simmons (DT) au choix n°19 des Tennessee Titans
  • Noah Fant (TE) au choix n°20 par les Denver Broncos

Ce dernier choix a sûrement déçu pas mal de fans des Packers car si cela semblait cher payé de prendre un T.J. Hockenson dans le top 10 de la draft, Noah Fant semblait être son alter ego, en moins coûteux.

Puis vint le choix n°21, celui des Seattle Seahawks, une équipe en manque de choix quantitativement parlant et donc partenaire idéal pour faire un trade-up. Gutekunst ne s’est pas fait prier. Il restait tant de gros noms potentiellement captables par d’autres franchises que le GM des Packers a donné les deux 4ème tours que GB avait en sa possession : le 114ème et le 118ème choix (laissant ainsi un gros trou pour le début de la 3ème journée) pour monter de la place 30 à la place 21.

Si on se fie aux nombreuses tables de valeur des choix, les Packers sont largement gagnants de cet échange de « picks ». Alors, je me suis dit pourquoi pas ? Et ça me semblait très bien joué puisque Montez Sweat (DE/OLB) et Andre Dillard (OT) étaient encore présents. Je me suis dit également qu’ils avaient eu vent que Marquise Brown (WR – mon petit chouchou il est vrai) n’allait pas arriver jusqu’à eux.

Sélection : VIDÉO

Darnell Savage de l’université de Maryland. What ??? Mince alors, alors que Johnathan Abraham (Mississippi State) était vu unanimement comme le meilleur safety se présentant à la draft ? Waow ! Dans ces cas-là, on se range derrière le « trust the process », Darnell Savage étant vu comme étant captable par le choix n°44 des Packers. Apparemment, notre GM a eu vent (ou a cru) qu’une ou d’autres équipes pouvaient être sur le coup.

Savage n’est pas dénué de qualités. D’abord, il est très très rapide, tout simplement le plus rapide des safeties (enfin le deuxième mais derrière un probable 5ème tour Zedrick Woods de l’université Mississippi), avec une explosivité à nulle autre pareille qui fait croire qu’il est partout sur le terrain prêt à intervenir. À cela se rajoute un très bon sens de l’anticipation qui lui permet de faire des actions d’éclat : interceptions, plaquages pour perte, passes écran annihilées…

Maintenant, à 1,79 m – 90 kg, Savage devra être « sauvage » pour s’imposer face aux gabarits NFL. Il devra utiliser sa vitesse au maximum pour anticiper et éviter que les costauds prennent le pas sur lui. Il n’a pas l’air d’avoir peur du contact au contraire de son prédécesseur au poste, Ha-Ha Clinton-Dix. Car Savage devrait donc prendre le poste de FS et Amos celui de SS. Néanmoins, avec les schémas défensifs de Mike Pettine et la polyvalence de ces deux safeties, il ne serait pas étonnant de les voir régulièrement permuter.

Avec le choix de Savage qui fait suite à celui de Gary, pas de doute, Brian Gutekunst a une ligne de conduite et il s’y tient, croyant en ses choix. On peut également dire qu’il met un point particulier à recruter des hommes qui ont une qualité qui a le moins de potentiel d’amélioration : la vitesse. Ses hommes doivent d’abord un rapport poids/vitesse optimal, la technique, la tactique et la puissance peuvent s’acquérir à plus long terme.

2 Comments

  1. Je rejoins les commentaires des articles précédents dans le sens où je n’ai pas trop compris les choix du 1er tour.
    Déjà, on prend Gary en 12 alors qu’on s’est considérablement renforcé en FA sur les pass-rushers, qu’il traîne une blessure et qu’il semble moins prêt pour jouer tout de suite.
    Ensuite, Savage en trade-up au 21 alors que pour moi on aurait pu le récupérer lors du 2nd tour et qu’il n’était pas spécialement dans mes choix de Safety (plutôt Rapp, Adderley ou Gardner-Johnson). Et puis lâcher nos deux 4e tour pour lui, bof bof…
    Perso, je partais sur Lindstrom en 12 et Risner en 30 pour faire un combo sur la ligne offensive et donner de la protection à Rodgers. Lors du trade-up, je me suis dis que c’était pour Dillard et franchement ça me plaisait bien.
    Là, je demande à voir (un peu comme l’année dernière où Alexander m’a fait remballer mon avis bien profondément au fond du gosier 🙂 )….

    Bon, Risner étant toujours dispo, je l’espère pour le second tour !!!

  2. The_Chosen_One

    27 avril 2019 at 15:20

    Je m’en remets toujours pas.

    Déjà Savage n’était pas mon choix N°1 en S.
    Je lui préférais largement Thornhill, voir Adderley.

    Mais surtout envoyer 2 R4, ça nous tue. Aujourd’hui on va regarder partir de bons joueurs à potentiel ou de compléments à cause de ça.
    WR, LB, DB on aurait eu de quoi faire et surtout besoin de faire.
    Wilson + Hooker ou Coney + Love (CB) ou Ridley + Wren
    Pas des besoins vitaux mais de quoi étoffer l’effectif de manière sérieuse et intelligente.

    Le R5 et les R6 vont nous laisser quelques miettes

    On va devoir aller faire un tour sur la FA pour combler les trous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.