Packers Brèves n°74 : Les gardes se rendent mais ne meurent pas

MJS packers29 8 of hoffman.jpg packers29

Gardes (presque) inséparables

Décidément, les signaux du changement d’époque à GB ne manquent pas en ce moment. Le dernier en date : la retraite quasi simultanée des deux plus grands Gardes de l’ère Rodgers, Josh Sitton et TJ Lang.

Les vieux grognards vert et or ont décidé de rendre les armes, mais pas sans avoir combattu les blessures. En effet, Sitton et TJ Lang ont lutté contre les blessures inhérentes à leurs postes toute leur carrière durant, majoritairement effectuée chez les Packers.

Mais cette année 2018 fut l’année de trop pour les deux compères qui prennent leur retraite au même moment et pour des raisons similaires : de graves blessures synonymes de fin de carrière.

Pour Josh Sitton, 32 ans, ce fut une déchirure à l’épaule subie dès le match 1 de la saison 2018, sa première chez les Miami Dolphins. Pour TJ Lang, 31 ans, sa saison 2018 chez les Detroit Lions fut stoppée au mois de novembre par une blessure aux cervicales qui sonnait le glas de sa carrière. Tous les deux résiliés par leurs équipes respectives après la saison, la décision de la retraite s’imposait d’elle-même.

Mais les deux joueurs resteront dans les mémoires pour leur carrière à GB aux côtés d’Aaron Rodgers qu’ils ont tenté de protéger contre toutes les attaques adverses. Reconnu pour leur capacité à être dur au mal, les deux Gardes ont eu leur reconnaissance sur le tard, Sitton ayant été membre de la 1ère équipe All-Pro en 2014 et 4 fois élu au Pro Bowl, tandis que TJ Lang eut la reconnaissance du Pro Bowl en 2016 (et aussi en 2017 sous le maillot des Detroit Lions).

Ils resteront inséparables dans les mémoires cheeseheads. Draftés tous les deux au 4ème tour de draft (2008 pour Sitton, 2009 pour TJ Lang), ils ont, pendant 8 années, fait partie intégrante de la ligne offensive de l’ère Rodgers 1, celle qui vient de s’achever l’année passée avec le licenciement de l’entraineur en chef Mike Mc Carthy et le profond renouvellement des joueurs et du staff. Fait amusant, les deux Gardes avaient quitté les Packers pour signer à leur départ chez des rivaux de division, les Detroit Lions pour TJ Lang qui fut laissé libre par GB au début de la saison 2017 et les Chicago Bears pour Josh Sitton qui fut résilié à la surprise générale à l’amorce de la saison 2016.

En ayant respectivement gagné en carrière 43,5 M de $ (pour TJ Lang) et 50 M de $ (pour Josh Sitton), ils pourront désormais se consacrer entièrement à leur famille, TJ Lang étant marié et père de deux enfants, tout comme Josh Sitton dont le deuxième enfant est né… quelques heures avant son annonce officielle de retraite.

5 Comments

  1. DavidBrillac

    6 avril 2019 at 23:31

    Lang, Sitton, Nelson, une page se tourne, force est de constater si vous rajoutez Burnett, que tout les quatre se sont fait couper et que leur carrière s’est plutôt fini en queue de poisson…
    Lang restera comme le garde du corps de ses coéquipiers, dès qu’un Packers était trop bousculé, le premier arrivé, c’était lui.

  2. Haha joli titre GBPF ^^ ,

    Dommage que ça ait fini aux Water l’OL pour Napo l’Aaron…

    En effet David, des tauliers du vestiaire et je pense que ce n’est pas une surprise si la situation à GB s’est dégradée très vite après leur départ car leur influence n’a jamais été remplacée (jeunisme du FO). Rodgers s’est retrouvé sans visage familier autour de lui et on sait qu’il lui faut du temps pour adouber un équipier vu ses exigences.
    Un OL ou un mec comme Kuhn capable de maîtriser le playbook sur le bout des doigts et de comprendre la moindre nuance de comportement de son QB, ça pousse pas sur les arbres de la toundra…

    On peut parler de « caprices » de Rodgers mais au final, il n’aura pas souvent eu satisfaction quand il voulait garder un équipier (Cook, Nelson…) même si dans le cas de Lang et Sitton, le bilan médical donne raison au FO. Le problème, c’est qu’une paire de ce niveau est impossible à remplacer, et on ne s’est pas vraiment foulé pour le faire à Lombardi Avenue.

    Carrière et comportement exemplaire, bonne retraite à eux, qu’ils prennent soin de leurs corps bien malmenés.

  3. The_Chosen_One

    8 avril 2019 at 11:45

    pendant ce temps Taylor est toujours notre titulaire…. voilà, voilà…

  4. @The_Chosen_One : Cole Madison is back !!

    Avec un peu de chance, on pourrait avoir une ligne Bakthiari – Madison – Linsley – Turner – Bulaga.
    Et pour la draft, je bave sur Lindstrom ou Risner avec un des choix du premier tour…
    Si tout se passe bien, Taylor sera relégué loin sur le banc…

  5. The_Chosen_One

    10 avril 2019 at 18:00

    @ Guile
    Je pense exactement comme toi !
    Moi aussi j’adore Risner et Lindstrom, potentiel de pro bowler, et j’espère qu’on en prendra un des 2 en #30. Je serais d’ailleurs bien emmerdé si j’étais GM pour choisir entre les 2. Enfin de vrais héritiers de nos gladiateurs Lang et Sitton
    Turner pourrait être le remplaçant de Bulaga en 2020, tout comme Risner.

    J’espère qu’on va couper Taylor. Patrick fait largement le job en remplaçant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.