GB repart pour un tour de Marcedes

rnvnc9jkhtq4w1x4qe3l

Après le « Big splash » de mardi avec 4 signatures de joueurs extérieurs dont deux de top pass-rusher (enfin, c’est ce qui est prévu), GB est revenu vers ses propres agents libres. Et le premier à avoir été resigné n’était pas forcément le plus attendu. Et pourtant, dans le nouveau contexte de l’encadrement des Packers, la signature de Marcedes Lewis (TE) fait sens.

A 35 ans, Lewis n’est plus de première jeunesse et n’a plus la vitesse de ses 20 ans. Mais désormais, sa force principale est ailleurs. Le vétéran est reconnu comme un des meilleurs TE bloqueurs de la NFL, une qualité rare chez les tight-ends désormais, beaucoup plus calibrés en receveurs géants (à l’image d’un Jimmy Graham).

Et cette qualité, Lewis l’avait mis en exergue en 2017 chez les Jacksonville Jaguars. Les Jags avaient ainsi le meilleur jeu à la course de la NFL cette année-là mais malgré cela, ils estimèrent que les 4 millions de dollars prévus pour Lewis en 2018 etaient de trop et résilièrent le TE.

Coïncidence ou non, toujours est-il qu’en 2018, les Jags ne retrouvèrent leur force de percussion au sol… ni les play-offs. Cela coûta d’ailleurs le poste de coordinateur offensif à Nathaniel Hackett, le tout nouveau coordinateur offensif des Packers.

À n’en pas douter, ce dernier a dû dire à l’entraineur en chef Matt Lafleur tout le bien qu’il en pensait et l’importance qu’il pouvait avoir dans le jeu de course.

Si quelqu’un en doutait encore, la prolongation de Lewis est un signe de plus que les Packers vont définitivement tenter de rééquilibrer l’attaque et d’être une réelle menace au sol..

Et on espère aussi que Lewis soit un peu plus impliqué sur le jeu de passe qu’en 2018. Cela ne devrait pas être trop compliqué puisque le n°89 n’a pu réceptionner… qu’une seule passe l’année passée !

Lewis signé le même contrat qu’en 2018, à savoir un contrat d’un an et 2,1 M de $, montant qui peut augmenter jusqu’à 2,35 M de $.

Cette signature de Lewis sonne le glas du destin de Lance Kendricks aux Packers. GB est en effet déjà pourvu au poste de TE avec Jimmy Graham, Robert Tonyan et donc Marcedes Lewis. Cependant, la draft d’un TE n’est pas à exclure, tant la classe est bien dotée cette année. Et les Packers ont bien gardé 4 TE l’année passée dans l’effectif de 53.

Publicités

1 Comment

  1. Très content de ce choix et du fait qu’on garde aussi Tonyan, ils n’étaient vraiment pas responsables de leur sous-utilisation criminelle en 2018. Graham, vous savez que j’ai toujours eu des doutes sur sa venue, surtout à ce tarif, mais maintenant qu’il est là, autant lui donner un an pour voir ce qu’il peut faire dans une O créative.
    Graham a souvent été ciblé jusqu’à téléphoner le playcall dans des situations qui auraient dû selon moi profiter à Lewis, notamment en RZ. Du coup, Kendricks est devenu la cinquième roue du carrosse avec la draft probable d’au moins un TE.

    HS D: j’en profite pour poser ici une petite stat de Pro Football Focus (Mike Renner) vue en passant:

    Pressions sur le QB en 2018:
    Tous les edge players de GB: 87
    Smith & Smith: 113

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.