cody-parkey-070119

Le field goal manqué de Cody Parkey, le kicker des Chicago Bears, à la dernière seconde

Les Green Bay Packers n’ont pu accéder aux play-offs 2018, mais cela n’empêche pas de s’intéresser à la suite de la saison NFL et de regarder d’autres matchs que ceux des vert et or. Le tour des wild-cards 2018 a réservé de sacrées surprises avec 3 vainqueurs à l’extérieur sur les 4 matchs au programme.

Voici les résultats du tour des wild-cards 2018 :

NFC :

  • Chicago Bears (3) – Philadelphia Eagles (6) :  15 – 16
  • Dallas Cowboys (4) – Seattle Seahawks (5) :  24 – 22

AFC :

  • Houston Texans (3) – Indianapolis Colts (6) :  7 – 21
  • Baltimore Ravens (4) – Los Angeles Chargers (5) :  17 – 23

Le tour des wild-cards est toujours le plus indécis et avec 3 vainqueurs à l’extérieur, cela a encore été confirmé.

3 matchs présentent des scores serrés alors que les Colts ont maîtrisé de bout en bout leur déplacement à Houston, une fois de plus décevants en play-offs. Les Texans n’ont pas pu compter sur leur pass-rush (J.J. Watt, Clowney) qui a été complètement annihilé par la ligne offensive Colts. Résultat, Andrew Luck (QB) a joué dans un fauteuil et le score était de 21-0 à la mi-temps. La seconde période a forcément été marqué par un relâchement des Colts qui avaient pris la mesure de leur adversaire.

Toujours dans l’AFC, la victoire des Chargers est beaucoup plus nette que le score de 17-23 laisse à penser. En effet, les Chargers menaient 23-3 (!) à 8 mn 30 de la fin et ont alors joué de manière très préventive, laissant les Ravens adoucir la défaite. Mais en fait, les Ravens n’ont jamais pu rivaliser car leur attaque était portée par le QB rookie Lamar Jackson, encore trop tendre et surtout beaucoup plus coureur que passeur. De plus, ses mains ne sont pas précises et il a commis plusieurs fumbles dans le match, ce qui est ballot. La défense des Chargers s’est parfaitement adapté au profil de Jackson avec des safeties en lieu et place des linebackers. L’attaque de LA n’avait plus qu’à réciter calmement sa partition.

En NFC, les matchs ont été beaucoup plus serrés. Le score de Dallas – Seattle est un peu trompeur car les Cowboys menaient 24 à 14 à 2 mn de la fin. Là encore, les Seahawks ont marqué et revenaient à – 2 pts avec encore 1 mn 18 à jouer. Mais il fallait pour survivre réussir un « onside kick » (manqué), ce qui est encore moins probable qu’avant avec les nouvelles règles de cette action mises en place avant cette saison.

La palme du plus beau match revient à la confrontation épique Bears – Eagles. Nos rivaux de la NFC North ont chuté de la manière la plus cruelle qui soit : par un field goal manqué à la dernière seconde… avec le ballon tapant d’abord la barre verticale gauche avant de tomber sur la barre horizontale, puis de basculer du mauvais côté. Terrible coup du sort. C’est un nouvel exploit pour le QB 2 des Eagles, Nick Foles, qui avait déjà mené les Eagles à la victoire au Super Bowl la saison passée. La défense des Bears ne fut pas aussi souveraine qu’en saison, et l’attaque de Trubisky reste limitée.

Voici le tableau des play-offs après le tour des wild-cards :

5c336e9ebd773019670d150f-750-542

En NFC, nous aurons donc :

  • New Orleans Saints (1) – Philadelphia Eagles (6)
  • Los Angeles Rams (2) – Dallas Cowboys (4)

Alors qu’en AFC, nous aurons :

  • Kansas City Chiefs (1) – Indianapolis Colts (6)
  • New England Patriots (2) – Los Angeles Chargers (5)

 

Intéressant de constater que dans les deux conférences, le n°1 va affronter le n°6.

Les affiches AFC me paraissent beaucoup plus équilibrées que celles de la NFC. Les Colts m’ont impressionné face aux Texans et ont les moyens de ralentir l’attaque des Chiefs tout en ayant une attaque prolifique. Alors que les Chargers offrent tous les ingrédients (attaque équilibrée, bonne défense, QB d’expérience) pour contrecarrer les plans de Patriots vieillissants, mais qui auront encore l’avantage du terrain.

En NFC, les défenses des Eagles et des Cowboys auront du mal à stopper les attaques des Saints et des Rams. Cependant, la défense des Cowboys est une des meilleures de 2018 alors que le match Saints – Eagles va se jouer sur la capacité de la ligne défensive Eagles à déborder l’OL Saints.

Le programme :

  • Kansas City Chiefs (1) – Indianapolis Colts (6), samedi à 15h35, heure locale, 22h35 heure de Paris
  • Los Angeles Rams (2) – Dallas Cowboys (4), samedi à 17h15, heure locale, 2h15 heure de Paris
  • New England Patriots (2) – Los Angeles Chargers (5), dimanche à 13h05, heure locale, 19h05 heure de Paris
  • New Orleans Saints (1) – Philadelphia Eagles (6), dimanche à 15h40, heure locale, 22h40 heure de Paris

Les vainqueurs s’affronteront en finale de conférence le week-end prochain.

Publicités