Classements 2018 : Semaine 14

jp-rodgers-jumbo

Les play-offs, c’est par là !

La semaine passée, je vous expliquais que non, tout n’était pas perdu pour les play-offs. Mais avec 2 % de chances, la route allait être très compliquée. Mais les résultats de la semaine 14 ont quasiment tous été favorables aux Packers. On y croit ?

CLASSEMENT DIVISION NFC NORTH

NFCN

Fin du suspense pour les Packers concernant la NFC North. Après la belle victoire des Bears face aux Rams 15 – 6, Chicago ne peut plus être rattrapé par GB. Pour la 2ème année consécutive (les Vikings en 2017), GB ne remportera pas le titre de division alors que les Packers en ont remporté 5 entre 2011 et 2016. Oh, on s’était fait une raison depuis quelques semaines, même si mathématiquement, c’était encore possible.

Cette fois, c’est réglé : le titre NFC North se jouera entre Bears et Vikings, avec une grosse option pour Chicago. En effet, pour que les Vikings renversent la vapeur, il faut sur les 3 dernières journées 3 victoires des Vikings et 3 défaites des Bears. Ce serait une sacrée surprise… qui n’arrangerait pas le destin des Packers. Car il se pourrait bien que GB ait besoin du soutien des Bears chez les Vikings en semaine 17, nous le verrons plus tard.

Quant aux Detroit Lions, ils ne pourront terminer qu’à un bilan de 8-8 maximum, soit moins bien qu’avec leur ancien coach Jim Caldwell, viré en fin de saison dernière avec un bilan de 9-7…

Si les Packers peuvent encore remonter à la 2ème place de la NFC North, les Packers sont désormais focalisés sur la 6ème place NFC qualificative pour les play-offs.

CLASSEMENT CONFÉRENCE NFC

nfc

Avec leur victoire facile sur les Atlanta Falcons, les Packers sont remontés à la 10ème place et passent devant les Tampa Bay Buccaneers (5-8) qui ont perdu logiquement face aux New Orleans Saints.

Peu de changements me direz-vous ? Et pourtant, toutes les équipes qui devancent GB, et qui sont intéressées par la 6ème place, ont perdu !

  • Les Minnesota Vikings ont perdu 21-7 chez les Seattle Seahawks
  • Les Washington Redskins ont perdu à domicile 40 à 16 face aux New York Giants
  • Les Philadelphia Eagles ont perdu 29-23 face aux Dallas Cowboys
  • Les Carolina Panthers ont chuté 26-20 chez les Cleveland Browns

Alors, si cela ne n’est pas traduit par un rapproché au niveau du classement, la 6ème place qualificative est désormais plus atteignable et vraiment envisageable.

Désormais, pour que les Packers (5-7-1) puissent être qualifiés en play-offs, il faut passer devant :

  • Les Minnesota Vikings à 6-6-1
  • les Carolina Panthers 6-7
  • les Philadelphia Eagles à 6-7
  • les Washington Redskins à 6-7

Il faut donc dépasser 4 équipes….

Avec l’hypothèse des 3 victoires de GB (8-7-1), il faut donc que toutes ces équipes aient un bilan final de 8 victoires et 8 défaites maximum sur les 3 derniers matchs, et ainsi que :

  • Minnesota ne remporte qu’un match sur 3 pour avoir un bilan de 7-8-1
  • Carolina ne remporte que 2 matchs sur 3
  • Philadelphia ne remporte que 2 matchs sur 3
  • Washington ne remporte que 2 matchs sur 3

Tout de suite, on se rend compte que les ratios sont beaucoup plus en faveur de GB.

Voyons les calendriers de ces équipes :

Pour Minnesota, il faut 2 défaites sur leurs 3 prochains matchs qui sont :

  • face aux Miami Dolphins en semaine 15
  • chez les Detroit Lions en semaine 16
  • face aux Chicago Bears en semaine 17

Les Vikings seront l’ennemi le plus coriace à aller chercher. Ils ne doivent gagner qu’un match. Si on optait auparavant pour la confrontation contre les Dolphins pour cette victoire, ce match n’apparait plus si évident avec la victoire de Miami face aux New England Patriots avec un jeu d’anthologie de passes façon rugby pour remporter le match à la dernière seconde. Miami dans le Minnesota ? Brrr ! Oui mais voilà, ces chochottes de Vikings jouent dans un dôme chauffé… Il y aura match car les Dolphins jouent aussi leur place en play-offs AFC.

Pour Carolina, il faut 1 défaite sur leurs 3 prochains matchs qui sont :

  • face aux New Orleans Saints en semaine 15
  • face aux Atlanta Falcons en semaine 16
  • chez les New Orleans Saints en semaine 17

1 seule défaite nécessaire alors qu’une double confrontation contre les Saints (n°1 NFC) est à venir…

Pour Philadelphia, il faut 1 défaites sur leurs 3 prochains matchs qui sont :

  • chez les Los Angeles Rams en semaine 15
  • face aux Houston Texans en semaine 16
  • chez les Washington Redskins en semaine 17

1 seule défaite nécessaire avec deux matchs à venir contre le leader de la NFC West et chez les leaders de l’AFC South.

Pour Washington, il faut 1 défaites sur leurs 3 prochains matchs qui sont :

  • chez les Jacksonville Jaguars en semaine 15
  • chez les Tennessee Titans en semaine 16
  • face aux Philadelphia Eagles en semaine 17

Les Redskins sont en décrépitude depuis la perte de leur QB 1 Alex Smith, à laquelle s’est rajoutée celle du QB 2 Colt Mc Coy.

Seuls les Minnesota Vikings apparaissent désormais comme un rival difficile à chercher. Le match contre les Dolphins va être primordial et peut donner de l’espoir aux cheeseheads.

Mais il y aussi une condition, c’est que les Packers gagnent leurs 3 prochains matchs. Et le prochain s’annonce comme le plus ardu des trois avec ce déplacement à Soldier Field chez les Chicago Bears.

Si les Bears ont une défense qui fait peur, les Packers ont un bilan de… 13-2 face aux Bears depuis 2011. Alors, on continue ? Pas simple, d’autant plus que l’infirmerie des Packers ne cesse de se remplir, plus de la moitié de la défense étant sur le carreau.

On y verra encore plus clair après les matchs de semaine 15. Pour rappel, voici ceux qui nous intéressent et les vainqueurs souhaités en gras :

  • Chicago Bears – Green Bay Packers
  • Minnesota Vikings – Miami Dolphins
  • Jacksonville Jaguars – Washington Redskins
  • Los Angeles Rams – Philadelphia Eagles
  • Carolina Panthers – New Orleans Saints

Encore cette semaine, l’ensemble de ces résultats souhaités est probable. Mais on suivra principalement ce Minnesota – Miami…

1 Comment

  1. JAX LAR et NO c’est très possible, MIA du 50/50 sous dôme et GB la même à CHI. Ce serait le bon moment pour que Rodgers choisisse de renaître de ses cendres pour soulager une D bien handicapée par les blessures.
    En admettant que tous ces résultats nous soient favorables et que GB finisse sur 2 W de plus il faudra encore que MIN se loupe une nouvelle fois contre les Bears ou les Lions, pas improbable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.