Résultat Flash Week 14 : GB – ATL

Le rapide compte-rendu d’après-match de cette semaine 14 pour ceux qui veulent converser au plus vite avant le grand analyse du match qui interviendra ultérieurement.

Green Bay Packers – Atlanta Falcons : 34 – 20

image

« Pick-6 » pour Bashaud Breeland (CB)

Une journée ensoleillée, des températures négatives, un vent frisquet. Bref, un vrai dimanche de décembre dans le Wisconsin. Et un vrai match des Packers à domicile en décembre, c’est-à-dire une victoire tranquille, au petit trot.

C’est fou, mais voilà hier le genre de matchs qui aurait dû se multiplier cette saison. Sans vraiment bien jouer, les Packers ont quand même dominé des Atlanta Falcons dont le potentiel aérien est toujours très dangereux.

Vous allez me dire, les Falcons n’ont que ça à proposer en ce moment. Oui, mais qu’avaient à proposer les Arizona Cardinals la semaine passée, franchement ?

Pourtant, le premier drive fit craindre le pire : touchdown de Julio Jones en 3 mn 30, le n°11 d’Atlanta empilant 63 yards au sein de ce drive ! Les manques d’effectifs de la défense allaient être exposées au grand jour tout au long du match pensait-on.

Finalement, il n’en fut rien. Si la défense faisait du mieux qu’elle pouvait avec les moyens du bord, ce sont avant tout les Falcons qui se sont auto-détruits.

Une mise en jeu loupée provoquait un fumble qui faisait reculer les Falcons. Au lieu d’un FG de 37 yards, c’est un FG de 53 yards qui fut tenté dans le froid et manqué. Puis, ce fut un magnifique « pick-6 » (interception retournée en touchdown) de Bashaud Breeland (CB) portant le score à 17-7. Il y eut mêmeen fin de match un nouveau fumble avec le Centre qui passe au moment où Sanu (WR) change de côté..

Trois turnovers auxquels vous rajoutez… 13 pénalités du coté des Falcons. La messe était forcément dite. Car à chaque fois que l’attaque Packers aurait pu être en difficulté, une pénalité contre les Falcons intervenait, notamment pour des « tenus » (holdings) qui sont bien trop souvent peu sifflés pour les Packers.

Cela a bien facilité la tâche des Packers car si l’attaque a mieux tourné, il y eut encore un peu de « drops », un n°12 qui était parfois en manque de solutions et surtout de l’OL poreuse. Mais c’est logique, seuls Bakhtiari (LT) et Linsley (C) étaient les titulaires présents. Patrick (LG), Mc Cray (RG) et Spriggs (RT) avaient pris place dans l’OL. Il fallut toute la mobilité de Rodgers qui, plus d’une fois, a dû s’extirper de situations très compliquées pour éviter le sack. Néanmoins, la prestation de l’OL fut moyenne mais pas catastrophique, Mc Cray (RG) ayant été le plus en difficulté.

Globalement, il y eut une amélioration, pas énorme mais présente, de l’exécution. Car côté plan de jeu, on ne change pas la vocation aérienne, et ce fut même très déséquilibré en 1ère période. Il fallut un bel écart au score (27-7 à 27 mn de la fin) pour qu’Aaron Jones (RB) ait plus de portés pour « manger » le chrono. Mais le n°33 nous gratifia d’un nouveau TD, de 29 yards (34-7 à 21 mn de la fin).

Dans ce match, Aaron Rodgers a retrouvé sa pleine mobilité, retrouvé des lancers « signature » (TD au cordeau pour Adams et Cobb) et retrouvé une joie de jouer. De là à voir une correspondance avec le limogeage de Mc Carthy, il n’y a qu’un pas.. que je franchis ! Et je pense que la priorité affirmée au jeu de passe a été faite par concertation entre Philbin, le head coach par intérim, et Aaron Rodgers.

Philbin a voulu mettre sa patte en tentant deux challenges.. dans la 1ère minute de jeu, du jamais vu ! Il faut dire que les deux réceptions de Julio Jones (WR) contestées étaient réellement contestables. La première où le n°11 jongle avec le ballon fut confirmée de manière incompréhensible alors que la seconde où le pied mord un peu sur l’extérieur manquait d’évidence pour retourner la décision. Mais au moins, ces décisions courageuses eurent le don de galvaniser le stade et les joueurs. Et voilà Philbin qui enregistre sa 1ère victoire en tant que head coach des Packers…

Sans titre

 

18 Comments

  1. Ce match m’a fait plaisir, déjà un pick 6 ça me met toujours de bonne humeur, et par chez nous c’est pas si souvent, pas plus qu’une simple interception d’ailleurs. J’ai aussi senti le public revigoré par le changement de coach.

    En générale une bonne défense, l’attaque des Falcons a été plutôt bien muselé malgré la qualité des receveurs adverses, le TD final m’a gonflé un peu mais le match était plié, donc on dira que c’est anecdotique.
    Y en a un qui aura été une bonne surprise cette année, en progrès constant, c’est Dean Lowry. Pour un joueur destiné à être uniquement dans la rotation, je le trouve vraiment pas mal et son duo avec Clark est vraiment intéressant.
    Le jour où on aura un pass rusher dominant, on aura vraiment une top defense.

    Y a pas eu de grande révolution en attaque, mais j’ai quand même senti un petit quelque chose, déjà sur l’efficacité des 3rd downs. J’ai senti Rodgers moins énervé et gonflé. Il a retrouvé sa mobilité et ses petits pas pour s’extirper des défenseurs adversaires, ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas été si efficace dans ces situations. Sans stat hallucinante il a quand même lancé un bijou pour le TD de Cobb, et détient maintenant le record de passes complétées sans interception (serie en cours).
    Adams prouve match après match qu’il vaut son contrat, et Jones confirme ses qualités à la course mais aussi comme solution de passe.
    J’ai été agréablement surpris par Patrick je l’ai trouvé assez bon, sérieux, et impliqué jusqu’à aller se taper avec les Falcons sur le hit hyper sale sur Rodgers. En tout cas je l’ai pas trouvé moins bon que Taylor, à creuser pour les semaines et mois à venir.

    Bref, un bon dimanche soir d’hiver devant la TV !! Pour ma part, ça a surement été le match le plus agréable à regarder de la saison.
    La nuit du règne McCarthy est fini et ça fait du bien !

  2. Pareil, match agréable à regarder (peut-être le 1er de la saison) qu’on a plié au 3e QT (ça c’est le 1er de la saison c’est sûr).

    Les mecs ont été sérieux sans être transcendant et ça a suffit vu le niveau d’Atlanta.
    La défense a tenu malgré tous les absents, j’espère qu’on pourra conserver Breeland qui forme une belle paire de CB avec Alexander. Le fait d’avoir joué la moitié de la saison (et le fait d’avoir beaucoup de CB dans leur contrat rookie) devrait nous le permettre.
    Dans l’idée, conserver Brown, Campbell et Pleasant pourrait être pas mal aussi.

    Coté attaque, l’OL décimée fait peur, heureusement que Rodgers a bien bougé parfois et je te rejoins sur la passe pour Cobb qui était absolument superbe.
    On a retrouvé un Rodgers plus souriant et détendu, des passes dans le centre du terrain, juste dommage de ne pouvoir avoir beaucoup utilisé Jones en 1ère MT.

    Je sais pas ce qu’on a avec tous les fumbles en ST mais c’est… désespérant parfois (souvent)….

    Finissons la saison sur ces bases et ça sera déjà pas mal. Après s’il nous manque une victoire pour passer en playoff, Murphy devra porter sa responsabilité (de ne pas avoir fait le ménage avant).

    Go Pack Go !!

  3. Enfin un match qui me plais mais si tout n’est parfait. Rodgers avec une ligne bien poreuse à fait une bonne partie,Adams la pierre angulaire, le petit n o 33 est virevoltant, il rebondit… côté défense un pick 6 trop cool, Alexander très bon rookie, le passrush…Matthews en mode Spiderman .. grosse débauche d’énergie on le voit partout et nul part… mais au moins il se bat. Tout cela pr dire que la défaite face au Cards, était un lâchage de l’équipe envers le HC…. pas très fun quand même !!!

  4. Je vous rejoins sur tous les points. Moi ce qui m’a le plus frappé, c’est le sourire revenu chez Rodgers. On ne peut pas faire plus explicite sur son état d’esprit et celui de l’équipe avant le limogeage de Mc Carthy.
    Toujours aussi content d’avoir un WR de la trempe d’Adams qui est pour moi le receveur le plus sous-côté de la ligue. Aaron Jones toujours aussi efficace, que ce soit à la course où à la réception.
    Et la défense qui malgré les blessures, donne tout ce qu’elle a, à l’image de Matthews, peut-être dépassé et moins efficace qu’avant, mais qui court toujours d’un bout à l’autre du terrain.

  5. Victoire des Hawks sur les Vikings cette nuit dans un sacré duel défensif.
    Si Rodgers arrive à faire le double exploit de faire virer Mc Carthy et de qualifier les Packers en PO, c’est définitivement Aaron « God » Rodgers !

  6. En tout cas les vikes sont sacrements décevants…

  7. C’est ce qui rend encore plus frustrante cette saison pour GB. Mais s’il fallait en passer par là pour que McCarthy passe la main..

    Tant mieux pour nous, les Vikings ont misé sur l’escroc Cousins qui va gréver jusqu’en 2020 le salary cap des Viqueens avec son contrat 100 % garanti et qui va crescendo en + (31 M de $ en 2020 !). Barr et Richardson sont FA en 2019. Niark ! Niark ! You Vike that !

  8. Ouais j’aimerais bien mais faudrait que 4 équipes se sabordent donc pas évident. Tu me diras les Panthers (depuis 4 matchs), les Redskins (depuis la blessure de Smith) et les Eagles (depuis le début de saison en fait) sont en train de le faire joyeusement.
    Après, faut :
    1 – Aller gagner à Chicago… Vu leur ligne défensive et notre OL, ça risque d’être une boucherie donc faudra une bonne défense parce que je ne suis pas sûr qu’on fasse un festival offensif…
    2 – Que les Vikings se sabordent aussi… Moins évident même si leur attaque est pas flamboyante en ce moment. Ils vont jouer Miami et Détroit qui depuis le début de saison sont en mode ON/OFF (capable de gagner ou perdre contre n’importe qui) donc ça dépendra de leur envie du jour.

    Le plus probable (si on gagne les 3 matchs à venir) c’est de finir 7e, un classement blasant pour une saison blasante…

    Après si ça passe, c’est un peu limite de l’escroquerie non ? 😉

  9. ça serait même un méchant hold up
    L’avantage c’est qu’on joue Chicago dès ce week end, donc si on perd dimanche, il nous reste plus qu’à préserver un pick dans le top 15. Si on gagne, on y va à fond pour décrocher le 6e seed, mais je vois pas Minnesota perdre encore 2 fois. Donc finalement on est dans une situation un peu à la con où on peut être out des PO mais en ayant le 19e ou 20e picks à la draft, et là plus question de Ferrell ou même Allen.
    En résumant : McCarthy nous aura vraiment emmerdé jusqu’au bout…

    Après on peut aussi tanker en jouant bien, en mode looser magnifique 🙂
    Mais face aux Jets et Lions, perdre voudra forcément dire avoir été médiocre vu leur niveau.

  10. Franchement j’ai vu ce début de match et j’etais pas loin de bouillir, ça na pas choqué grand monde mais les deux recep de Jones ne sont absolument pas valables et très bien défendu pas Alexander (qui décidément ne loupe pas un plaquage) et le arbitres les jugent bonnes…. Heureusement que c’est une victoire parce qu’alors cette année on peut critiquer notre équipe qui n’est clairement pas au niveau attendu tant la qualité de certains joueurs est excellente, mais alors on a vraiment pas été aidé pas les hommes en noir et blanc qui sont de pire en pire. Ou va-t-on vraiment parce qu’alors cette règle du catch c’est vraiment du bullshit.
    Bref petit coup de gueule parce que ça me saoule de voir des mecs aussi peu professionnels alors que c’est leur métier.
    Pour faire court, ce match était pas trop mal même si notre OL est vraiment pas au niveau ce qui peut aussi expliquer le peu de yds à la passe.
    La Défense a été bonne mais elle a tt de même la fâcheuse tendance à louper ses début de match et les fins.
    Joe Philbin a des balls pour challenger et ça, ça n’a pas de prix.
    Jones est vraiment excellent quand il perce la ligne.
    Adams est devenu un top 5 receveur dans la ligue je pense (Jones, Hopkins, Brown, Beckham et Adams)
    La Défense des Falcons, en vrai ils se sont trompés de profession, ils auraient du faire boucher je pense, le hit sur Rodgers est d’une laideur indescriptible, Deion Jones tente un RKO sur Patrick ensuite tt ça bien sûr au nez et à la barbe des arbitres qui ont eu des balls mccartesque de ne rien dire si j’ose dire.
    Le nombre d’accrochage sur nos receveur est scandaleux.
    Bon à patr ça, J’ai fait ma draft pour la saison pro sur madden et j’ai pris Hall le SS au premier tour et tevon coney en 2nd choix du premier tour. A la fin je me suis très clairement rendu compte que la FA sera aussi d’une importance capital ( perso j’ai fais signer Parker FS, Bell RB, Smith OLB, Moncrief WR et Milton RG).
    PS : Bell je pense pas qu’on en ai besoin mais bon 95 de général ça fait tjrs plaisir

  11. Perso je pense qu’ils peuvent perdre 2 matchs, mais tout pourrait se jouer pour eux contre chicago a la maison lors de la derniere journée… le seul truc c’est que chicago risque de ne plus rien avoir à jouer…

  12. Si, un petit 3rd ou 4th seed avec les Cowboys quand même

  13. Vu notre OL, je sais pas si aller en PO serait une bonne chose.
    Si c’est pour aller en PO et se faire sortir au premier tour.
    Je préfère tanker avec classe et assurer un bon pick.
    Sur le papier on a des arguments c’est certain. Mais notre OL est juste ….
    C’est con vu que cette année on avait une défense.
    Le jour ou toutes les étoiles seront alignées j’ose pas imaginer le massacre.
    Mais bon ce jour arrivera-t-il un jour?

  14. Alignement d’étoiles est bien le terme approprié.
    J’ai plutôt l’impression qu’avec l’évolution des salaires c’est de plus en plus dur d’avoir une équipe complète sur tous les postes : tu as soit des équipes avec un QB rookie (et un petit salaire) qui investissent à mort et beaucoup sur des tops joueurs (et ça marche ou pas le temps du contrat rookie du QB) soit des équipes avec un QB bien payé et qui « bricolent » sur la FA (un gros contrat et des paris) et investissent à mort sur la draft.

    Je me dis que tu n’auras plus d’équipes qui resteront très homogènes longtemps et qui pourront faire 3-4 finales en 5 ans avec 2-3 titres (un peu comme les 49ers 80s ou les Cowboys 90s).
    Même les Patriots qui peuvent être vus comme une exception sont obligés de changer régulièrement de joueurs.

    Là, on a un QB, des CBs qui ont l’air de qualité (si on garde Breeland), de bons RB, en ILB avec Martinez et Burks c’est plutôt bien, même les gros de la DL avec Clarke, Daniels (quand il reviendra de blessure) et Lowry (qui je trouve fait une bonne saison) c’est bien.

    A contrario, on a des besoins criants en Safety, en OL et en pass-rush. J’ajouterais que le groupe de WR est en refonte totale, on a laissé partir Nelson, Adams s’affiche comme le receveur n°1, Cobb est clairement sur la pente descendante (mais c’est peut-être lié aux blessures) et le reste ce sont de jeunes receveurs.
    Avec les fins de contrat de Matthews, Cobb et si on coupe Perry, on pourra investir en FA mais pas sur tout donc il faudra parier sur la draft pour boucher les derniers trous.
    Donc, il faudra faire une FA de qualité sans surpayer les joueurs (un peu dur en ce moment vu l’escalade des contrats même si c’est tant mieux pour les joueurs) et avoir un peu de chance sur la draft.

    Enfin bref, je suis parti un peu dans tous les sens mais tu vois l’idée je pense 🙂

  15. Ce que tu expliques pour la constitution des équipes, c’est ce que j’essayais d’expliquer sur le forum TDA aux fans des Raiders quand Mack est parti. Ce départ était inéluctable car leur QB Carr était sorti de son contrat rookie.
    Dans la NFL actuelle et compte tenu du CBA 2011, aucune équipe ne peut aligner un QB payé top 5 et un pass-rusher payé top 5.
    Comme tu dis, QB payé top 5, ta défense sera draft + FA intelligente. Défenseur payé top 5, ton QB est sur ton contrat rookie ou c’est un vétéran seconde zone.
    Aaron Donald = Goff sur contrat rookie
    Khalil Mack = Trubisky sur contrat rookie
    Fletcher Cox = Wentz sur contrat rookie
    C’est pour ça que les fenêtres de tir des équipes durent désormais le temps des contrats rookies des QB. Les premiers à avoir fait cela sont les Seahawks avec Russell Wilson en contrat rookie.
    Les Patriots sont l’exception grâce à une FA très intelligente et une importante rotation des joueurs. Les Packers étaient aussi une exception jusqu’à l’année dernière grâce à Aaron Rodgers.

  16. Je suis évidement d’accord avec vous.
    Mais nous avons des Bons CB et qui coûte pas cher.
    Nos WR rookie (surtout scantling) sont plutôt prometteur.
    Avec Jones on a un vrai RB qui fait la différence.

    Tout ce qu’il nous faut pour aller loin ca serait une OL et meme à la limite juste 2 Guard potable.
    Bak – Linsley – bulaga c est honnête (Bulaga quand il joue)
    et un Pass Rush qui ne soit pas dans les tops mais juste qui arrive à mettre la pression.
    Rien qu’avec ça on peut aller au bout.

    De mon point de vu la défense est une question d’équilibre entre le Rush et les DB.
    Si tes DB sont fort le QB adverse ne trouve pas de solution.
    Si ton rush est fort, le QB adverse à moins de temps pour en trouver.
    Du coup vu nos DB, je pense qu’on a pas besoin d’un Mack, mais juste d’un gars un peu moins fort mais qui en fasse plus que Perry.
    Mathhews n’est pas ridicule, certes il est plus dominant comme dans les années 2010. mais il a encore faim.

    Donc si on récapitule, selon moi il nous faut:
    -2 Guards potable qui laisse 1 ou 2 sec de plus a Aaron pour faire du Aaron
    -1 Rusher qui rush quelque chose (pas perry donc)
    -2 Safeties pas trop degueux meme rookie (si c est du niveau d’alexander c est encore mieux)

    et rien qu’avec ca, on est pas trop mal je pense.

    Vous ajoutez à ca une HC qui transcende le jeu de Green Bay et du coup on gagne le prochain Superbowl.

  17. @GBPF : L’avantage c’est que ça évite d’avoir une constellation de top joueurs dans une seule équipe (un peu de ce qui arrive en NBA en ce moment, même si la comparaison est un peu tronquée du fait de la différence de quantité d’effectif).
    Mais l’inconvénient c’est que ça devient vraiment difficile d’imaginer durer au-delà de 2-3 ans voire 4 ans au top (sauf exception) et beaucoup d’équipes en sont réduites à essayer de faire des coups sur 1 an voire 2.
    Le back-to-back qui était déjà difficile devient limite impossible car après un titre tu peux avoir des joueurs qui partent pour l’argent (et c’est normal vu la durée de la carrière d’un joueur NFL). Et puis un peu à l’opposé, tu as des top joueurs en fin de carrière qui acceptent de baisser leur salaire pour rejoindre une équipe qui prétend tous les ans aux playoffs (mais bon comme ils sont en fin de carrière ça marche moins bien).

    Donc, en fait, tu vois les équipes qui tentent d’attirer un ou deux bons joueurs en FA, tentent des coups à la draft et essaient d’attendre l’alignement d’étoiles comme le dis Islander.
    Un peu comme les Saints et les Chargers cette année (depuis l’année dernière même pour les Saints) où Brees et Rivers ont enfin une OL qui ne les met pas à l’agonie toute la saison et on voit le résultat… Mais bon il leur a fallu de la patience… 🙂

  18. De la patience… et de bonne situations dans la draft permises par des positions appréciables.
    Saints et Chargers que tu cites sont depuis 4 ans dans la 1ère moitié de la draft (avec il est vrai un trade up pour NO en 2018), avec même le pick 3 pour les Chargers en 2016. Le tournant de NO est la draft 2017 avec 4 premiers choix devenus titulaires indiscutables.
    Un des constats des Packers est d’avoir toujours drafté après le pick 20 entre 2010 et 2017 (soit 8 saisons de présence en PO) pour 2 finales de conférence et 1 SB.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.